| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Les Forums - Tous les messages

 Bas   Précédent   Suivant

« 1 2 (3) 4 5 6 ... 29 »


Re: Nouveau Défi !!!!!!
Modérateur
Inscrit:
03/05/2012 10:18
De Corse
Messages: 1186
Niveau : 30; EXP : 5
HP : 0 / 726
MP : 395 / 20079
Hors Ligne
Lorsque l' inspecteur Bagouze se retrouva au milieu du salon où gisait toujours ce qui restait du cadavre, son tout premier réflexe fut d’ôter son chapeau, non par respect excessif envers la vieille dame, mais parce qu'il était circonspect.
Il en profita aussitôt pour se gratter l'occiput, ce qui était chez lui un signe de méditation dubitative bien connu chez ce personnage haut en couleurs. Le départ étant lancé, il en profita pour gratter tout ce qui lui tombait sous la main, ce qui ne devait pas beaucoup gêner la victime.
Le peu d'informations qu'il avait reçu avant de venir était net et définitif : La vieille dame, forte octogénaire de 130kgs, était décédée depuis 48h environ, probablement à cause de sa maladie cardiaque. Probablement, car le coeur ayant été bouffé en tant que bon morceau, n'était plus là pour permettre une analyse plus poussée.
L'inspecteur Bagouze laissa son regard courir sur ce qui restait du corps de la vieille dame.
A vue de nez, sur les 130kgs d'origine , il devait bien en manquer une bonne moitié.
Plus circonspect que jamais, ses yeux se portèrent alors sur la minuscule boule de poils qui s'était lovée contre le flanc intact de sa maîtresse. Toujours à vue de nez, la bestiole devait peser dans les deux kilos, sans les plumes.
Il y avait là quelques petits détails qui dérangeaient Bagouze, bien connu pour sa subtilité.
Les traces sanglantes de bottes tout autour du cadavre pouvait sembler naturelles dans la mesure où l'on sait qu'un yorkshire, joueur, est toujours disposé à traîner des chaussures dans un appartement.
Le long et large couteau de cuisine, planté profondément dans la gorge de la pauvre dame s'était probablement enfoncé , par accident, lorsque son malaise l'avait fait chuter, et il était probable que tous les tiroirs vidés de leur contenu l'avait été lorsque la vieille dame, sentant venir le malaise, avait cherché un remède dont elle ne se souvenait plus exactement l'endroit où elle avait coutume de le placer .
Non. Tout cela était naturel. Toutefois, un détail mettait à rude épreuve la sagacité légendaire de l'inspecteur. Comment cet animal a t'il pu avaler tant de viande alors qu'il ne se trouve aucune gamelle d'eau dans la pièce ?
Tête baissée, Bagouze se mit à marcher autour de la victime. Il réfléchissait. Il trouva, en triturant le fond de ses poches, une rondelle entamée de saucisson ; l'inspecteur avait souvent des petits creux, dans la journée.
A peine l'eut-il sortie de sa poche et alors même que sa main portait la rondelle vers sa bouche, un éclair lui passa sous le nez, lui arracha le saucisson de la main.
Bagouze entendit le 'gloup ' avant même que le yorshire soit retombé sur ses pattes.
L'inspecteur Bagouze se gratta de nouveau l'occiput et se dit que, décidément, cette race de chien n'était jamais rassasiée.
Ce genre de petites affaires l'ennuyait beaucoup ; quelle juste punition donner à un petit yorkshire .
L'inspecteur se mit à rire en refermant la porte derrière lui :
- " hé hé ! y'a qu'à le priver de dessert ! "

Posté le : 24/05/2014 09:00
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 03-05-2014
Modérateur
Inscrit:
03/05/2012 10:18
De Corse
Messages: 1186
Niveau : 30; EXP : 5
HP : 0 / 726
MP : 395 / 20079
Hors Ligne
Bonsoir Donando.
En fait, lorsque je suis amené à créer ce type de personnage, je ne peux vraiment pas m'empêcher de le voir en ' Berurier' , le gros dégueulasse , nature et souvent attendrissant , brute épaisse au cœur de midinette, éternel coéquipier du commissaire San-antonio. Je le ' sens ' bien, ce bonhomme.
Je n'allais tout de même pas le priver de cette petite fête !
Bon dimanche, Donaldo
Bacchus

Posté le : 04/05/2014 00:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 03-05-2014
Modérateur
Inscrit:
03/05/2012 10:18
De Corse
Messages: 1186
Niveau : 30; EXP : 5
HP : 0 / 726
MP : 395 / 20079
Hors Ligne
cher alexis 17, j'ai l'impression que le Pape vient d'entamer un sacré tour de France !
Il a au moins le mérite d'aller chez les plus humbles.
Ça marque une existence, des visites pareilles, non ? remarque, il n'a rien de désagréable : propre sur lui, pas bégueule, et puis il mange de tout .
Merci pour le petit repas que tu lui as offert.
Amitiés de Bacchus

Posté le : 04/05/2014 00:27
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 03-05-2014
Modérateur
Inscrit:
03/05/2012 10:18
De Corse
Messages: 1186
Niveau : 30; EXP : 5
HP : 0 / 726
MP : 395 / 20079
Hors Ligne
La vie est tout de même étonnante.
Qui aurait pu prévoir qu'un événement que j'avais envisagé comme une catastrophe allait en devenir une, mais pas du tout dans le sens que j'avais craint.
Je reçois pratiquement chaque jour une lettre de Fanfan, comme l'a surnommé Dédé, me demandant avec insistance de bien vouloir l'inviter de nouveau chez moi. Il me promet de se comporter avec dignité et qu'il ne se laisserait plus aller aux débordements auxquels j'avais assisté et qu'il regrettait beaucoup.
Parallèlement, de fortes pressions étaient exercées en permanence sur moi, de la part de qui vous savez, pour que j'accepte cette demande. La nation m'en serait , disait-on, très reconnaissante.
Je ne sais pas...Je me tâte. Je viens tout juste de terminer de réparer le mobilier de ma salle à manger et je crois qu'il est définitivement fragilisé.
Une seconde vague vaticanesque lui serait fatale, c'est sur.
Non, vraiment, j'hésite. Rien qu'au souvenir de cette fameuse soirée.......

La vie n'est pas seulement étonnante. Elle est parfois, aussi, cruelle.
Qu'une nébuleuse sélection soit tombée sur moi pour ce dîner, je me pose toujours des questions. Mais qui pouvait me vouloir du mal au point d'avoir fait pencher la balance du destin vers mon palier ?
Lorsque j'avais appris que le Pape François avait choisi mon humble demeure afin de passer une soirée dans une famille Française ordinaire, j'avais cru, bien entendu, à un canular.Y'en avait bien un, de canular : il venait vraiment !
Et puis je m'étais dit que la rencontre pouvait être amusante. Je m'étais dit aussi qu'un gueuleton en perspective ne m'avait jamais fait peur, et j'avais accepté.
O fatale destinée ! pourquoi avoir sournoisement tramé la visite impromptue de Dédé !
Cela faisait bien vingt ans que je n'avais plus eu de ses nouvelles et voilà qu'il m'avait annoncé son arrivée le jour même de ma réception ! Il n'y a que dans les romans où l'on peut se laisser aller à supposer qu'un homme, avec le temps, n'est plus le sac de calamités qu'il a toujours été...
Il est arrivé quelques heures avant François Ier. Quand je lui ai exposé la situation , il a sincèrement cru que j'avais organisé cela pour sa distraction, pour lui donner un jouet, en quelque sorte.
Je n'ai pu que lui demander d'essayer de se modérer un peu, sans espoir.

Lorsque le Pape se présenta à ma porte, Dédé me passa devant en force pour l'accueillir, les bras ouverts :
- Votre Jesté ! c' est_ti qu'on vient goûter la soupe ? Et, se tournant vers moi, l'air étonné :
- Ben ? tu ne m'avais pas pas dit que c'était une soirée costumée ! j'aurais mis mon beau costume de Mc Donald. Il est très tendance, en ce moment. En quoi vous vous êtes attifé, là ?Jeune mariée, non: pas assez de dentelles...Ah, c'est votre tenue de travail.. C'est quoi que vous avez sur la tête, là ? Bacchuuus ! Sa seigneureté restera pour le petit déjeuner, aussi. Il a amené son bol .
J'allais cacher ma honte dans la cuisine, espérant que Dédé allait se calmer.
Lorsque je revins dans la salle à manger, j'eu la surprise de voir François, la tête coincée sous le bras de Dédé qui lui avait vissé une bouteille de Muscat au lèvres et qui le faisait boire en chantant ;
- Ami François, ami François, vide ton ve-rreu, et surtout, ne le renverse pas...
Lorsqu'il lui retira la bouteille de la bouche, cela fit le bruit d'un bouchon qui saute.
est-ce le fait que la bouteille, dont la moitié venant d'être éclusée, avait été au goût de mon invité ? Toujours fut-il qu'il enleva prestement le litron des mains de son entraîneur , pour le terminer en quelques gorgées
-il a un petit goût de vin de messe, nous dit-il en souriant, l'air évangélique, parce qu'il n'avait pas le choix.
Les quelques voisins, que j'avais invités pour la circonstance, se tenaient le dos au mur, les yeux dilatés, la bouche ouverte, sans dire un mot
- A la soupe ! s'écria Dédé , qui en avait déjà un bon coup dans l'aile. Dis-moi, Fanfan ( ça y était, il venant de le baptiser ) , j'espère que ta religion ne t'interdit pas le cochon, car je sens une odeur de sanglier, dans l'air.
Poliment, Fanfan ôta de sa bouche la bouteille de Fiumicicoli dont Dédé soutenait le cul, complaisamment, et dit, se tournant vers moi :
- On fait pas une petite prière, avant de manger? Dédé se mit à rigoler bruyamment:
- Pas la peine, tu crains rien ! La femme de Bacchus est bonne cuisinière.
Et les deux compères de s'esclaffer en se tapant dans le dos, tout en empoignant chacun une bouteille de je ne sais plus quoi: depuis un moment, je ne faisais que des aller-retours vers la cuisine pour les approvisionner.
pendant leur bataille de nouilles, j'ai bien essayé d'amener un sujet de conversation, sans succès. Profondément découragé, je me résignais à retourner en cuisine pour préparer les fromages. J'en avais justement un, venant du Sartenais, dont le cœur grouillait de petits vers sauteurs, particulièrement vigoureux, et qui me mettaient l'eau à la bouche.
C'est alors qu'un infernal boucan se mit à faire vibrer toute la maison. Un bruit terrible, par à-coups violents ! Très inquiet, je fonçais dans la salle à manger.
Sous les yeux terrifiés de mes autres invités, mes deux compères , assis, à califourchon sur leurs chaises, avait entamé le tour de la table , par petits bonds. Pour cette solennelle circonstance, Dédé chantait à tue-tête, en s'arrêtant pour reprendre avec Fanfan , qui, d'ailleurs, retenait très vite, l'inoubliable chanson des Matelassiers, chère à Béru, un ami de toujours :
- Ça va carder ! Allez, allez, matelassiers ! quel beau métier, car il touche toutes les cou-ches de laaa société.
Les matelassiers !
Les matelassiers !
Bêtement, je me suis surpris à chanter avec eux.
Je n'aurais pas du, pour les calmer, leur proposer de faire un petit trou Normand...Ils se sont avérés deux ardents terrassiers. L'aqua vita a pallié au manque de Calvados. Sans aucune façons, ils ont déniché, en cuisine, la casserole de marinade qu'ils ont dégusté en claquant la langue de plaisir.
C'est la reconstitution du dernier match de l'équipe de Turin que mes meubles n'ont pas supporté...
Le calme tomba brusquement sur ma maisonnée à l'instant où ils durent abandonner, par KO technique, mais fièrement, debout, appuyés poitrine contre poitrine, comme deux cartes à jouer.
Ce fut un double et paisible ronflement qui me fit comprendre que la soirée venait de se terminer.
Dédé fut le premier à se secouer. La soif. Prenant ce qui lui tomba sous la main, il eut la touchante délicatesse d'en visser le goulot entre les lèvres du saint homme. Puis, mesurant les responsabilités que son amitié toute neuve lui imposait, il attrapa Fanfan par la taille et le hissa sur son épaule .
Comme il ouvrait la porte pour sortir, j'eu le temps de lui demander:
- Mais..Dédé ! où tu emmènes le Pape, là ?
-Casse pas ta tête. Je le ramène à la maison.. Il marqua encore un arrêt pour me dire:
- Normalement, tous les chemins doivent le ramener chez lui, non ?
Et ils disparurent dans la nuit.



Posté le : 04/05/2014 00:15
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 03-05-2014
Modérateur
Inscrit:
03/05/2012 10:18
De Corse
Messages: 1186
Niveau : 30; EXP : 5
HP : 0 / 726
MP : 395 / 20079
Hors Ligne
Le pape chez moi !
Donaldo, je ne sais pas encore ce que je vais lui faire subir, mais ce sera ta faute.Faut pas me pousser à l'ignominie
Et voilà...mon week-end fichu. Je commence déjà à être dévoré par le remords.

Posté le : 03/05/2014 08:31
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Pour un peu de psychologie au lycée
Modérateur
Inscrit:
03/05/2012 10:18
De Corse
Messages: 1186
Niveau : 30; EXP : 5
HP : 0 / 726
MP : 395 / 20079
Hors Ligne
Je dépose, à l' Orée des rêves, les poèmes que j'ai eu plaisir à écrire et, aux moments opportuns, dans les urnes, mes bulletins de vote pour les gens qui me conviennent.
Je crois que le meilleur exemple que l'on puisse donner à autrui est un comportement de tolérance intelligente et raisonnée.
En ce qui me concerne, je ne prends jamais pour concluante et définitive la démonstration que quiconque, en toute bonne foi, souhaiterait me voir admettre. N'importe quel orateur, plus doué que lui, sera capable d'établir un raisonnement contraire qui ne serait pas, pour autant, le plus juste.
Il faut savoir évaluer les gens, l'esprit libre, et les bons conseils afin d'aider à mieux penser sont peut-être l'ébauche d'une forme de dictature ?

Posté le : 01/05/2014 15:48
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 26/04/14 de Kjtiti
Modérateur
Inscrit:
03/05/2012 10:18
De Corse
Messages: 1186
Niveau : 30; EXP : 5
HP : 0 / 726
MP : 395 / 20079
Hors Ligne
Sans charre !
Y'a Arielleffe qui nous ligote un' bafouille en fonçant au rebecca becaus' qu'é saque pas les gniards qui d'mand' qu'à s'poiler alors qu'é s'défonce au turbin et qu"elle a pas la tronche à la marrad'.
On peut comprendre...
Bon, ben, Arielleffe. Tu seras dans l'opposition. Et tout est en ordre.
Respire fort et reprends du thé..
Bises de Bacchus.

Posté le : 29/04/2014 17:59
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 26/04/14 de Kjtiti
Modérateur
Inscrit:
03/05/2012 10:18
De Corse
Messages: 1186
Niveau : 30; EXP : 5
HP : 0 / 726
MP : 395 / 20079
Hors Ligne
Maurizio,

Et pourquoi qu'on serait pas indulgents, hein ?
En fin stratège, tu as remarqué que la promesse de pain, de vin et de jeux , même en perdurant depuis des millénaires, faisait toujours marcher la populace.
Si, en plus, tu suggères une utilisation intelligente de peau veloutée et peu farouche, tu te feras vite un nom en politique.
Panum, vinum et bourre-pif. On relance les p'tits bals, quoi...
Salut à toi Bacchus

Posté le : 29/04/2014 17:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 26/04/14 de Kjtiti
Modérateur
Inscrit:
03/05/2012 10:18
De Corse
Messages: 1186
Niveau : 30; EXP : 5
HP : 0 / 726
MP : 395 / 20079
Hors Ligne
Salut Couscous !
Tu traites là un aspect positif du Français moyen: l'espèce de tendresse qu'il cultive pour un homme d'état qui sait claquer du fric en courant le guilledou et en festoyant. Au moins, on sait où est passé le pognon.
Je te fiche mon billet que DSK, aurait été élu président si on l'avait laissé se présenter.
Un roi, je ne saurais pas te dire. En principe, avec eux, on a coutume de faire plus court...
Merci Couscous
Bises de Bacchus

Posté le : 29/04/2014 17:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 26/04/14 de Kjtiti
Modérateur
Inscrit:
03/05/2012 10:18
De Corse
Messages: 1186
Niveau : 30; EXP : 5
HP : 0 / 726
MP : 395 / 20079
Hors Ligne
Donaldo,

Oh que j'aime ce genre de blagues ! et on trouve toujours des pigeons qui sont près à faire n'importe quoi dans la mesure où on a le don de leur demander sans l'ombre d'un sourire dans les yeux.
Si on peut considérer que nos hommes politiques sont plus disposés à se fiche à poils que les autres, il nous reste de beaux jours devant nous.
Merci. Vraiment, à toi la palme
Bacchus

Posté le : 29/04/2014 17:35
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut
« 1 2 (3) 4 5 6 ... 29 »




Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
43 Personne(s) en ligne (18 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 43

Plus ...