| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Les Forums - Tous les messages

 Bas   Précédent   Suivant

« 1 2 (3) 4 5 6 ... 20 »


Re: Défi à plusieurs mains
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13764
Hors Ligne
« Bonjour madame Rétout. »
« Tiens ! Bonjour madame Lapie ! Je n’vous avais pas vue ! »
« Je sais ! J’ vous ai aperçue de là-bas, alors je m’suis approchée. C’est bien normal, allez ! Comment ça va, ma pauv’ »
« Pourquoi ‘ma pauv’ ? Suis pas plus pauv’ ni riche que vous ! »
« C’est pas c’ que j’voulais dire. Vous savez bien !‘ L’or dure plus que l’amour ’ c’t à côté de chez vous… Enfin vous savez bien. On lit les journaux… N’est-ce pas ?»
« N’est-ce pas ? Evidement. Dites plutôt que ‘ l’ordure plus que l’amour’. Enfin si ça existe ! »
« Si ça existe ? Ne m’en parle pas madame Rétout. L’ordure nous envahit. Elle vient de partout. Elle nous étouffe. Elle nous suffoque. Elle nous possède. Elle nous … »
« Un moment ! Arrêtez-vous ! Je parlais de l’amour. Si ça existe. »
« Ah ! Bon. Eh bien. C’est la même chose ! L’amour c’est d’l’ordure. »
« Vous avez bien raison, madame Lapie. D’ l’ordure. Et si vous me l’ demandez, je vous dirai que c’qui s’est passé, c’est encore de l’ordure. Ah ! Si c’était pas pour mes p’tites cuillères !... »
« Vos p’tites cuillères ? »
« Oui. Mes p’tites cuillères en argent. Argent massif avec ça ! »
« Ah ! J’ignorais… Mais !... Pourquoi vos p’tites cuillères ? »
« Pourquoi ? Parce qu’elles ont d’la valeur ! Elles venaient d’ ma grand-mère. Un cadeau d’mon père. »
« Vraiment ? Alors je comprends. Mais pourquoi les p’tites cuillères ? »
« Parce que, chère madame Lapie, je les avais laissées à cette ordure d’or dur, ce Mossieur Laurent Barre ! En cas qui me trouverait un acheteur… Et maintenant avec cette histoire d’assassinat… Dieu sait ce qu’elles vont devenir ! »
« Allez les réclamer à la police ! »
« J’y étais. On m’a répondu qu’il faut aller en parler à cet inspecteur Paul Hissier chargé de l’enquête… »
« Eh ben quoi ? Allez-y !»
« Allez-y ! Allez-y ! Vous êtes bien bonne, vous alors ! Vous voyez pas ? Vous avez pas vu dans les journaux la photo de c’ policier ? Vous n’avez pas vu sa tête ? En général les flics y sont pas jojos. Masi çui-là alors ! Un dégénéré. Il semble avoir autant d’intelligence qu’une fourmi de 18 mètres. Et encore une fourmi de 18 mètres elle peut porter sur son dos un pingouin, mais çui-là, ce Paul Hissier y saurait mêm’ pas reconnaitre une fourmi domestique. »
« Il est vrai qu’il a l’air bébête. J’l’ai vu à la télé. Avec ses gros yeux ronds sous ses sourcils épais, et sa grosse moustache, il ressemble à Groucho Marx. Vous savez ! Les Marx Brothers. Celui qui est vicieux et fiche sa main au train de toutes les femmes… »
« Hi ! Hi ! Hi ! Exactement. Vous pensez bien que si je lui parle de mes p’tites cuillères, il va m’accuser d’avoir fait les coup…»

(A suivre)

Posté le : 01/05/2015 01:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi à plusieurs mains
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13764
Hors Ligne
Jodie Rétout

Posté le : 29/04/2015 17:16
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Traduttore traditore
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13764
Hors Ligne
La traduction est, à mon avis, un art très difficile. J'essaye de traduire quelques textes du français à l'anglais et c'est un cauchemar.
Je pense qu'il est pourtant plus facile de traduire de l'anglais vers sa langue. Proust a traduit une oeuvre en anglais, traitant de l'esthétisme. Un ami lui fit remarquer :
"Mais! Tu ne parles pas l'anglais! Comment puex-tu donc faire une traduction."
Sur ce, Proust répondit :
"Je ne parle pas anglais mais je parle esthétique"

Posté le : 27/04/2015 06:28
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Liberté d'expression limites ?
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13764
Hors Ligne
A mon avis la question n'est pas : "Peut-on rire de tout?" mais peut-on supprimer la liberté d'expression. Car en effet, on peut très bien faire de l'humour sur un sujet qui ne s'y prête pas : il est evident que très peu rirons. En d'autres termes on peut essayer de faire rire de tout. Mais qui rira? Là est la question. Le role du comédien est de faire rire, mais le rire appartient à l'audience.

Posté le : 27/04/2015 06:13
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Pour votre 4 heures
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13764
Hors Ligne
Délicieux. J'adore le fromage et si je me laissais aller, dans mes veines ne coulerait plus que du lait à 60% de matière grasse

Posté le : 27/04/2015 06:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: défi du 25 Avril 2015
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13764
Hors Ligne
Ya toujours, un coté du mur à l'om-om-bre,
Mais jamais nous y maigrirons ensem-em-ble

Posté le : 27/04/2015 01:42
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: défi du 25 Avril 2015
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13764
Hors Ligne
Voici ma contribution à ce sujet si délicat. Fraichement écrite et à peine terminée, je vous l'offre de tout mon coeur. C'est une fable qui je l'espère vous fera r♠fléchir profondément.
S'il vous plait : ne lisez pas le dernier vers avant de lire toute la fable.

La Balance et le Gros.

Un jour dans un vieux magasin,
Je vis une vieille balance.
La trouvant donc si fort à point,
Vers la machine, je m’élance.
« N’y touchez pas ! Soyez prudent ! »
Me dit alors le commerçant,
« Cette machine est machinée,
Et par le Diable, imaginée.
Tous ceux qui en ont fait l’achat,
Sont morts sur elle, au premier pas ! »
N’écoutant pas ce qu’il conseille,
J’achète Balance aussitôt,
Et le lendemain de la veille,
Au matin, je pèse mon Gros.

Que croyez-vous qu’il arriva ?
Ce fut Balance qui creva !


Posté le : 26/04/2015 01:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: défi du 25 Avril 2015
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13764
Hors Ligne
@ KJtiti,

Quand j’ai voulu remettre mon maillot de bain
Tricoté par ma mère, au sortir de la guerre,
Toute ma virilité est passée au travers,
Du fieffé Apollon, il ne restait plus rien… !!!


Excellent poème qui m'a tordu de rire.

Posté le : 25/04/2015 16:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13764
Hors Ligne
Ma préférée :

"- « Il abuse de la permission qu’ont les hommes d’être laids. "
Madame de Sévigné.


Posté le : 12/04/2015 16:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les expressions
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13764
Hors Ligne
Ce n'est pas au pied du mur qu'on y trouve ses oreilles.


Posté le : 12/04/2015 16:40
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut
« 1 2 (3) 4 5 6 ... 20 »




Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
36 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 36

Plus ...