| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Les Forums - Tous les messages

 Bas   Précédent   Suivant

« 1 ... 5 6 7 (8)


Re: Défi de la semaine du 3 au 10 Octobre
Plume d'Or
Inscrit:
10/07/2014 10:51
De vignes de la pettie fin
Messages: 421
Niveau : 19; EXP : 7
HP : 0 / 451
MP : 140 / 12915
Hors Ligne

Je me suis lancée, tout arrive, c'est parti!!!!!

Compte de faits

Il était une fois, au pays des mots 4 lettres qui n’aspiraient qu’à engendrer le bonheur.

Le fait est que ces lettres forment à elles seules l’exploration de tous les possibles, valser quand nous sommes piètre danseur, jouer, quand nous ne faisons que trop réfléchir, rire quand nous sommes trop sérieux, partager quand nous ne partageons qu’avec soi-même.
Tout est spontanéité dans ce mot….tout devrait être spontanéité.

Et le fait est que ce mot est, aujourd’hui, à l’honneur, mais quel mot ?
Mais oui bien sûr, il s’agit de moi, le mot fête.

Il m’est offert grâce à vous chère Lorienne, le luxe d’être à l’honneur.
Comment ne pas en profiter !

Le fait est que j’en ai envie.

Envie de vous faire comprendre que je peux beaucoup de choses, je peux réunir ce qui parait éloigné, engendrer le rire quand votre humeur est morose.
En aucun cas je ne vise l’extravagance même si parfois certains profitent de moi pour s’adonner à des plaisirs démesurés, voir interdits.
Le fait est que j’aime l’élégance et le raffinement, j’aime que l’on m’aime, dois-je en être, pour certains et pour autant, banni ?

C’est si bon de n’être pas seul et ce que j’aime par-dessus tout est, que, grâce à moi , certains ne sont pas seuls.

Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin….dans l’amitié.

Montaigne nous le dit : « C’est une belle harmonie quand le dire et le faire vont ensemble »

Ce n’est pas un conte de fées, c’est un fait, prenez en compte !

Alors je vous le dis haut fort, je vais aller, en ce jour faire ma fête…

La fête de l’amitié.



Posté le : 05/10/2015 16:46
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 6 juin 2015
Plume d'Or
Inscrit:
10/07/2014 10:51
De vignes de la pettie fin
Messages: 421
Niveau : 19; EXP : 7
HP : 0 / 451
MP : 140 / 12915
Hors Ligne
J'ai déjà répondu à un de ces défis il y a peu

Non je ne vais pas m'encanailler Frère Donald

Quoique!

Athéna

Posté le : 06/06/2015 13:10
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 6 juin 2015
Plume d'Or
Inscrit:
10/07/2014 10:51
De vignes de la pettie fin
Messages: 421
Niveau : 19; EXP : 7
HP : 0 / 451
MP : 140 / 12915
Hors Ligne
Euh........cela me rappelle une histoire..
Histoire d'en rire ou d'en pleurer..

Histoire vraie ou histoire de boire


Nos plumes se sont croisées en ce jour, dirait on?

J'étudie ma plume s'envolera t-elle encore une fois dans un lit?

Posté le : 06/06/2015 11:57
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 18 avril 2015
Plume d'Or
Inscrit:
10/07/2014 10:51
De vignes de la pettie fin
Messages: 421
Niveau : 19; EXP : 7
HP : 0 / 451
MP : 140 / 12915
Hors Ligne

Avec votre défi, Couscous vous m'avez invitée à vous raconter cette histoire vécue, à quelques mots près, elle est exacte

Dès que nous prononçons le mot hôtel nous nous imaginons vite le repos bien mérité, parfois le luxe, le calme et la volupté……
Si je vous dis personnel navigant vous me direz hôtesse de l’air à la jambe légère et pilotes grévistes aux porte feuilles bien garnis et surtout, hôtels 4 étoiles.
N’ai-je pas raison ?

Les étoiles brillent, certes, de mille feux,et le feu brûle souvent, la plaie est parfois très profonde.

Pour côtoyer les Anges il m’avait fallu, ce jour-là, 12 heures d’une traversée transatlantique particulièrement éprouvante. S’envoyer en l’air suppose tout de même quelques contraintes…les jambes, la tête et le passager : le frustré de la première classe, le dragueur, le maniaque du bouton, le serial curieux… le malade qui a besoin d‘une assistance constante et les sautes d’humeur de l’équipe, bref, tout cela va prendre fin dans 20 minutes et à moi le repos tant mérité, moi qui ait du jongler avec les humeurs de chacun, éponger toutes les susceptibilités, essuyer quelques tempêtes intestines, je me rassure assez rapidement en m’imaginant les draps soyeux d’une chambre extraordinaire. Le luxe est d’y avoir un calme quasi parfait, fini les « Madame, mon voisin a enlevé ses chaussures c’est une infection » terminé « Madame, appelez-moi le commandant…j’ai besoin de lui » nous étions en pleine descente, à ce moment-là il n’est en aucune façon question de déranger nos « Mermoz » et nous avions tous besoin de lui. Il était beau garçon, certes, et elle l’avait remarqué à l’embarquement…..bienheureux pilotes !

Les pneus crissent, la phrase magique arrive enfin « PNC aux portes…. »
Waouh !! Le bonheur est enfin à ma portée, j’imagine déjà la chambre claire, vue sur la mer, une douche fraiche et toutes les friandises qui vont avec….

Un bus réfrigéré plus tard, le Graal est enfin là……je tends à la réception la liste de l’équipage pour recevoir enfin les clefs du salut.
« Yes…Miss ? »
« Good afternoon sir »….La politesse ferait –elle défaut chez nos amis anglo saxons ?
Je lui tends à nouveau mon document…point de réponse, pas de veine !
En parlant de veine Les miennes comme celles de mes camarades de « jeu » étaient bien en mal point d’ailleurs, il était plus que temps de rafraîchir ces jambes qui n’offraient plus guère d’attrait à ces messieurs qui les reluquent sans arrêt pendant un vol.

Je traduis…
« Nous avons un petit problème »
« Quoi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
« Vous devrez attendre pour avoir vos chambres, nous avons eu un groupe qui a changé son heure de départ… »..
Sait –il que l’on se moque de son groupe à ce moment précis ?
Mon sang ne fait qu’un tour…il bouillonne, les jambes, le visage tout devient rouge. Quelques membres de mon équipe s’agitent et m’invectivent, être chef suppose parfois quelques diatribes, les autres s’étalent calmement dans les canapés, il ne fallait plus rien leur demander.
La révolte gronde…
Il va falloir patienter, chercher au fond de soi toute l’énergie, la psychologie, la philosophie nécessaires pour ne pas sombrer dans la colère…il n’y avait plus aucune chambre propre………mais la force est toujours en nous, en moi.

Nous avons attendu, plus longtemps que prévu, j’ai exigé et obtenu des chambres avec vue sur la mer…et très spacieuses..

Deux jambes gonflées plus tard…voilà enfin les clefs qui tintent sur le zinc de la réception….
Ascenseur, couloir, je ne voyais plus rien, le brouillard envahissait mes yeux, la fatigue était à son comble.
La douche où est la douche ?
Mes vêtements volent dans tous le sens je ne prends pas le temps de faire un tour d’inspection, comme à l’accoutumée, vous savez, vous ne le saviez pas ? le dessous d’un lit offre bien des surprises, pas très réjouissantes, puis je saute dans une cascade d’eau rafraîchissante.
Rafraîchissante, elle l’était mais peut-être un peu trop. Et …il n’y avait pas d’eau chaude…
Une fois glacée par les eaux californiennes je fais enfin la petite visite d’inspection et là…..quels trésors ai-je trouvés ? Une merveille d’horreur.

Vous avez dit 4 étoiles ? Où sont-elles passées….éteintes à jamais…..

La sieste fut vite interrompue, enfin nuit, voulais je dire ,.de toute manière je ne savais plus où j’étais.tant j’étais fatiguée….
« Toc, toc….. »
« Toc, toc, toc » mais plus fort
« Toc, toc, toc » encore plus fort

« Ok je me lève, j’arrive »

Qui vois-je ? Mon commandant de bord, fringuant, lui (je n’ajouterai rien…et vous laisse deviner ,nous ne jouons pas dans la même cour)

« Excuse-moi de te déranger, aurais tu du shampoing, il n’y en a pas dans ma chambre ?»
Depuis quand a-t-il droit de me tutoyer?
Encore une étoile envolée…..

« Quoi !!!!!!!
Je n’ai rien compris, rien…je le vois quelques secondes plus tard prendre mon bras et m’arracher un baiser.
Fatiguée je l’étais, énervée davantage encore et c’est ainsi que je lui assène un joli coup de main. Pour ne pas dire poing, je ne me souviens plus dans quel endroit exact du corps. Oh, non, pas là, Athéna ?

« Savez-vous qui je suis et dans quelle aventure je me suis distingué ? »

« Je vous mets au défi d’aller plus loin… » lui ai-je répondu
Je savais tout sur lui….surtout qu’il était un goujat…et l’ai mis dehors avec moult fracas.
La force était encore en moi.

Où donc étaient passés les anges de cette cité américaine? Ils ne m’ont pas protégée, envolées les étoiles de ce palace, oubliée l’éducation de certains « galons dorés »

Exténuée, me voilà enfin repartie dans mon bel écrin de plumes….les draps ont eu tout à coup une saveur particulière.
L’extase n’était pas très loin.

Et le lendemain? Fuite dans la salle de bain...........


Cauchemar à l’hôtel… oui !!!!!



,

Posté le : 21/04/2015 20:56
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut
« 1 ... 5 6 7 (8)




Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
32 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 32

Plus ...