| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Les Forums - Tous les messages

 Bas   Précédent   Suivant

« 1 ... 939 940 941 (942) 943 944 945 »


Le mot et la chose de l' Abbé de L'Attaignant
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9193
Niveau : 63; EXP : 26
HP : 933 / 1556
MP : 3064 / 41341
Hors Ligne
Le MOT et la CHOSE

Madame quel est votre mot
Et sur le mot et sur la chose

On vous a dit souvent le mot
On vous a fait souvent la chose

Ainsi de la chose et du mot
Vous pouvez dire quelque chose
Et je gagerais que le mot
Vous plaît beaucoup moins que la chose

Pour moi voici quel est mon mot
Et sur le mot et sur la chose
J'avouerai que j'aime le mot
J'avouerai que j'aime la chose

Mais c'est la chose avec le mot

Mais c'est le mot avec la chose
Autrement la chose et le mot
A mes yeux seraient peu de chose

Je crois même en faveur du mot
Pouvoir ajouter quelque chose
Une chose qui donne au mot
Tout l'avantage sur la chose

C'est qu'on peut dire encore le mot
Alors qu'on ne fait plus la chose
Et pour peu que vaille le mot
Mon Dieu c'est toujours quelque chose

 


De là je conclus que le mot
Doit être mis avant la chose
Qu'il ne faut ajouter au mot
Qu'autant que l'on peut quelque
chose

Et que pour le jour où le mot
Viendra seul hélas sans la chose
Il faut se réserver le mot
Pour se consoler de la chose

Pour vous je crois qu'avec le mot
Vous voyez toujours autre chose
Vous dites si gaiement le mot
Vous méritez si bien la chose

Que pour vous la chose et le mot
Doivent être la même chose
Et vous n'avez pas dit le mot
Qu'on est déjà prêt à la chose

Mais quand je vous dis que le mot
Doit être mis avant la chose
Vous devez me croire à ce mot
Bien peu connaisseur en la chose

Et bien voici mon dernier mot
Et sur le mot et sur la chose
Madame passez-moi le mot
Et je vous passerai la chose




Abbé de L'Attaignant


Posté le : 04/02/2012 15:32
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: citation de Hélie de St Marc
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9193
Niveau : 63; EXP : 26
HP : 933 / 1556
MP : 3064 / 41341
Hors Ligne
Réponse (suite discussion)
Ces échanges étaient très instructifs, nous avions des opinions différentes, heureusement ! (quoique ?) riche diversité et en partie je crois, parce que nous avons retenu de nos enseignements respectifs des regards partiaux, en tenant pour preuve ce qui convenait à nos sensibilités. Et ces sensibilités sont pré-définies par nos vécus et notre environnement, puisque nous ne sommes que peu libres de nos choix.

Cette liberté est à conquérir, je rejoins là, encore la citation d'Hélie saint Marc.
Je regrette de n'avoir pas pu trouver assez de temps pour revenir répondre sur Descartes et Nietzsche. Plus près de nous à lire absolument je crois Bachelard( le nouvel esprit scientifique).
Il est vrai aussi que nos "maîtres à penser", nos philosophes étaient d'excellents écrivains, parfois poètes, même si ils étaient plus formalistes que lyriques. Mais ils tentent de s'approcher de la vérité donc de l'idée que nous avons de Dieu.
Ces échanges m'ont appris beaucoup et nous nous dévoilons au travers de nos débats, nous nous connaissons mieux, un petit pas les uns vers les autres .


Posté le : 04/02/2012 15:18
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: citation de Hélie de St Marc
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9193
Niveau : 63; EXP : 26
HP : 933 / 1556
MP : 3064 / 41341
Hors Ligne
Réponse (suite de la discussion)

Ces échanges étaient très instructifs, nous avions des opinions différentes, heureusement ! (quoique ?) riche diversité et en partie je crois, parce que nous avons retenu de nos enseignements respectifs des regards partiaux, en tenant pour preuve ce qui convenait à nos sensibilités. Et ces sensibilités sont pré-définies par nos vécus et notre environnement, puisque nous ne sommes que peu libres de nos choix.
Cette liberté est à conquérir, je rejoins là, encore la citation d'Hélie saint Marc.
Je regrette de n'avoir pas pu trouver assez de temps pour revenir répondre sur Descartes et Nietzsche. Plus près de nous à lire absolument je crois Bachelard( le nouvel esprit scientifique).
Il est vrai aussi que nos "maîtres à penser", nos philosophes étaient d'excellents écrivains, parfois poètes, même si ils étaient plus formalistes que lyriques. Mais ils tentent de s'approcher de la vérité donc de l'idée que nous avons de Dieu.
Ces échanges m'ont appris beaucoup et nous nous dévoilons au travers de nos débats, nous nous connaissons mieux, un petit pas les uns vers les autres .


Posté le : 04/02/2012 15:17
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: citation de Hélie de St Marc
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9193
Niveau : 63; EXP : 26
HP : 933 / 1556
MP : 3064 / 41341
Hors Ligne

oui, nous sommes très souvent l'entrave à nos propres pas.
Mais, je redis que selon moi la liberté est un concept utopique puisque de l'intérieur nous sommes définis par un formatage dès notre conception. La liberté comme l'égalité sont des buts, des idéaux à atteindre.
Mais en revanche je pense que ce qui limite notre liberté, n'est nullement la lâcheté mais que pour des raisons politiques de vie en commun nous devons tout au contraire avoir le courage de borner cette liberté afin d'exprimer de la fraternité pour celui qui est différent.
Quand à la science, je n'en connais pas de dure, mais elle est depuis toujours l'outil sur lequel nous nous appuyons pour penser et comprendre, en particulier dans nos civilisations européennes et assimilées, civilisations où nous avons fait reculer les mythes et les croyances qui nous permettaient de trouver des réponses à nos angoisses, Angoisses ataviques qui nous limitent et nous mènent par le bout du nez. Et c'est là que s'articule le rôle de la science qui nous donne accès à quelques libertés et pourrait nous permettre de sortir de notre enfermement.
Sans la science; par exemple, nous ne saurions rien de notre construction psychologique, de notre dépendance à notre héritage biologique, et donc nous continuerions à ne rien comprendre de nos dépendances, de nos folies de nos désordres.
Nous serions à jamais privé de liberté, puisque comme tu le soulignes c'est la compréhension qui nous décille et qui nous libère.


Posté le : 04/02/2012 15:15
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: citation de Hélie de St Marc
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9193
Niveau : 63; EXP : 26
HP : 933 / 1556
MP : 3064 / 41341
Hors Ligne
Réponse (suite de la discussion)



Ma réponse est non, car en nous l'individu pensant est souvent en opposition à l'individu "ressentant".
En tant que intellectuel nous expurgeons nos passions, en tant que victimes ou acteur nous sommes souvent soumis à nos passions qu'il s'agisse de haine, d'amour, de peur, de colère...
Je dis que nous ne faisons que "réagir", devenir sage nous permet "d'agir".
Ceci confirme ce dont nous débattons, nous ne sommes pas les maîtres de notre " véhicule", le défi suprême est de devenir le décideur et de conduire notre propre "véhicule".
Nous voyons beaucoup d'humains trouver plus simple de vouloir contrôler le " véhicule" de leur prochain à coups de jugements, reproches.....
C'est le contraire de la force, car c'est là un aveu de notre besoin de nous divertir de nos propres faiblesses.
Mais sur le clivage entre nos pensés et nos actes, je peux dire que si un individu faisait du mal à un de mes enfants, je voudrais le tuer, alors que je sais que le rôle de la société est de m'en empêcher et de me l'interdire, car je ne peux exprimer mes désirs, et par mes actes compromettre l'ordre nécessaire dont nous avons tous besoin pour vivre ensemble.
Il y aura toujours un décalage entre nos actes et nos pensées, excepté pour les " malades" associaux qui sont désinhibés et donc dangereux.
Mais encore une fois la même question: sont-ils responsables ?

 

Posté le : 04/02/2012 15:12
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: citation de Hélie de St Marc
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9193
Niveau : 63; EXP : 26
HP : 933 / 1556
MP : 3064 / 41341
Hors Ligne
Réponse (suite de la discussion)
 


Nous partons dans un autre débat qui serait " qu'est-ce que l'existence ?" existons -nous réellement ?
Mais pour répondre a DJMI, sur sa démonstration, je suis d'accord avec toi, mais lorsque tu conclus en disant "L'esprit est libre de faire ce qu'il veut avec les informations qu'il est allé chercher ou que les événements lui ont imposé. Il peut les sélectionner, les hiérarchiser, les assembler à sa guise. Dans un monde en perpétuelle évolution, il existe autant de façons de gérer cette liberté qu'il existe d'individus"
Je dis que l'esprit n'est pas libre et ne restitue pas toujours la réalité des faits, car il y a toujours une distorsion entre l'émetteur et le récepteur. C'est la subjectivité et que de plus cette subjectivité n'est pas souvent contrôlable par le récepteur qui est soumis à sa construction personnelle, son vécu et la complexité des personnalités humaines.
Nous ne sommes pas libres et notre regard ne l'est pas non plus, comme le dit mon interlocuteur, il voit du bleu ou nous voyons de l'orange ( sous le soleil bleu d'Homère, pour Paul Éluard :« La Terre est bleue comme une orange ». ). Quand à notre libre arbitre, si cher à la religion catholique, il est quasi nul.
Dans le meilleur des cas, nous tentons de le devenir.
Nous sommes un élément instable dans l'univers.
Mais la question se pose: les éléments qui nous entourent sont-ils aussi immuables que nous le croyons ?
La réalité, la vérité absolue, l' existence même des objets inanimés, sans "âme"( selon nous), oui, Antediem, cette existence que nous expliquons avec l'aide de la science est -elle sans conteste ? Saurons nous un jour concevoir cette infinie complexité?
Ces existences se résument-elles à une succession de lois issues des sciences conçues par nos cerveaux ?
Petite fille, j'imaginais que rien n'existait et que je ne faisais que créer mon existence avec mon seul cerveau.
Adulte, j'ai compris que c'était une grande question philosophique, que les autres humains se posent aussi.
Si un esprit doute de cette réalité pourquoi respecterait-il les règles du jeu de notre vie sociale ?
N'est-il pas du même coup libre ? Ne devient-il pas du même coup " Hitler", adepte de machiavel, pal l'empalleur, staline, Ivan le terrible....
Est-il responsable ?


Posté le : 04/02/2012 15:10
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: citation de Hélie de St Marc
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9193
Niveau : 63; EXP : 26
HP : 933 / 1556
MP : 3064 / 41341
Hors Ligne

Réponse (suite de la discussion)
Je me suis mal exprimée. Pour moi la sagesse n'est pas l'inaction. Lorsque je parle de la sagesse d'accepter les choses sans jugements de valeur, cela implique une action sur soi-même un contrôle souvent difficile, voir douloureux, sur notre propension à vouloir imprimer sur d'autres nos désirs de domination et de jugements. En fait la sagesse, pour moi est savoir parfaitement se dominer, ce qui ne signifie pas rester sans agir.
Par exemple, si je dois apprendre à accepter la présence de la maladie ou du vieillissement dans mon corps pour ne pas augmenter sa tension, sa souffrance, je ne m'interdis pas pour autant d'employer les médecines qui s'imposent, donc d'agir.

Sencre et Antédiem, sur la vérité je vous rejoins tous les deux, il existe une réalité ( je préfère ce mot), chimique, biologique, issue des connaissances scientifiques, mais cette réalité n'est pas immuable et est sujette aux actions extérieures, là encore il s'agit d'interactions qui rendent toutes choses complexes et visibles sous mille aspects.
par exemple, la morille cueillie aux bois est très dangereuse à ingérer.
la morille cuite est délicieuse, un met de gourmet.
Si quelqu'un n'aime pas les champignons, la morille cuite est dégueulasse.
Tout est vrai et pourtant contraire, toutes ses vérités qui se contredisent dépendent d'une transformation chimique, donc scientifique.
C'est pourquoi les certitudes immuables sont dangereuses.


Posté le : 04/02/2012 15:08
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: citation de Hélie de St Marc
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9193
Niveau : 63; EXP : 26
HP : 933 / 1556
MP : 3064 / 41341
Hors Ligne


Nous sommes tous à priori formatés par notre héritage biologique qui entre dès notre conception en interaction avec des milliers d 'événements heureux ou douloureux, infimes ou importants, tels notre aspect physique, notre environnement matériel et social, une maladie, un cri, un éclairage, lié à une sensation, un choc, bien souvent oublié, occulté par notre conscient. Le moment de nos choix balbutiants puis affermis avec le temps, est souvent ignorés de nous même, Nous sommes presque toujours soumis et inconscients de nos choix et ignorants de l'instant précis où ils se sont faits.
Selon moi, les déviants et les criminels sont les premières victimes de leur construction bancale.
Devenir adulte est la quête de cette "liberté intérieure".
Notre aboutissement suprême, serait de devenir les maitres de notre pensée et de nos directions, conduire notre esprit en personne autonome en distinguant ce qui est nous même de ce qui appartient aux autres.
Cette indépendance peut prendre plusieurs vies.
La liberté comme l'égalité sont des concepts utopiques.
Ce ne sont jamais des réalités mais des buts à atteindre, des idéaux plus exactement.
La sagesse, la vraie valeur d'un individu est d'en prendre acte et d'accepter sans jugements de valeur les différences des uns et des autres.


Posté le : 04/02/2012 15:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


citation de Hélie de St Marc
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9193
Niveau : 63; EXP : 26
HP : 933 / 1556
MP : 3064 / 41341
Hors Ligne
" La vérité d'un jour nous aveugle. Les règles que les sociétés s'imposent à elles-mêmes changent avec l'écorce du monde, en perpétuelle évolution, sans modifier la difficulté de la condition humaine. Aussi est-il souvent préférable d'être à la fois dans et en-dehors de son époque. La liberté intérieure est un idéal à conquérir qui ne dépend pas de la société environnante, mais de soi. " 
Hélie de Saint-Marc L'aventure et l'espérance.

Discussion : 

Posté le : 04/02/2012 15:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Présentez vous ...
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1494
Niveau : 32; EXP : 96
HP : 0 / 799
MP : 498 / 20919
Hors Ligne
Bonjour !

ça va Loriane ?
Je ne m'appelle pas vraiment Emma, mais bon, il fallait bien choisir quelque chose qui, de préférence, sonne doux à l'oreille. Depuis le temps que je traine ce pseudo un peu partout sur le net, j'ai l'impression qu'il a un peu sa vie autonome. C'est grave docteur ?

A part ça, je n'aime pas trop me présenter, car qui se connait vraiment et puis je préfère que chacun se fasse sa propre opinion.

Mon problème en ce moment, c'est que je ne parviens pas à publier mes textes....
Heeeeelppppp !!!!

Allez, gros bisou et à plus tard

Posté le : 04/02/2012 12:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut
« 1 ... 939 940 941 (942) 943 944 945 »




Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
47 Personne(s) en ligne (23 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 47

Plus ...