| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Les Forums - Tous les messages

 Bas   Précédent   Suivant



Re: Wilhem Wundt
Débutant
Inscrit:
16/08/2015 11:00
De Pays Rimbaldien
Messages: 10
Niveau : 2; EXP : 0
HP : 0 / 25
MP : 3 / 398
Hors Ligne
Quel bel article!

À le lire consciencieusement, il m'est apparu, entre autres multiples de ces réflexions qui prêtent à méditer, que l'on pourrait converser à l'infini pour juger de l’intérêt que représente l'idée d'introspection. Ainsi, je ne suis pas partisan d'admettre l'impossibilité d'être à la fois observateur et observé... Il y a tellement à apprendre des phénomènes naturels, autant que jugés surnaturels lorsqu'ils dépassent nos connaissances, mais qui ont lien avec notre esprit, que ce serait dommage de réfuter, voire ignorer ceux qui nous sont propres et utiles à "pénétrer" d'autres dimensions que celles dont nous faisons un usage courant.

Posté le : 17/08/2015 11:13
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les expressions
Débutant
Inscrit:
16/08/2015 11:00
De Pays Rimbaldien
Messages: 10
Niveau : 2; EXP : 0
HP : 0 / 25
MP : 3 / 398
Hors Ligne
Ah ces ondées bienfaisantes! Que ne diluent-elles les griefs de tous les belligérants de la terre... au lieu de trop vite disparaître en elle, sans avoir réussi à calmer leurs esprits assoiffés de pouvoir et autres possessions aussi éphémères qu'elles.

Posté le : 17/08/2015 10:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Premiers pas.
Débutant
Inscrit:
16/08/2015 11:00
De Pays Rimbaldien
Messages: 10
Niveau : 2; EXP : 0
HP : 0 / 25
MP : 3 / 398
Hors Ligne
Merci, c'est gentil.

Je déposerai en effet quelques écrits protégés (puisque modestement présent chez Edilivre) Ne serait-ce que pour partager le sentiment des autres adhérents. Cela dit, je pense qu'il convient en premier d'en faire autant à leur intention.

Posté le : 17/08/2015 10:26
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Premiers pas.
Débutant
Inscrit:
16/08/2015 11:00
De Pays Rimbaldien
Messages: 10
Niveau : 2; EXP : 0
HP : 0 / 25
MP : 3 / 398
Hors Ligne
Bonsoir,

Comme tout un chacun qui pose ses premiers pas... voici que peu à peu je prendrai connaissance de ce lieu. Et si j'ai renseigné de celui où je vis, c'est aussi parce que modestement j'y suis né. J'en ai tiré des images que j'ai vainement tenté de reproduire en fresque-monde aquarelle, au sein de laquelle, le sentiment papillonnerait comme il faut les choses belles, afin que des fleurs, se voient les calices de mes rêves, et où s’abreuvent les filles de Mnémosyne, enfiévrées de leurs propres délices.

Mais les Nymphes ont souvent saccagé la soie de mes pinceaux malhabiles, pour en voler la rosée, qu’elles tentaient d'étaler… doucement… sur des Vélins précieux.

Alors, fort dépourvu des délicats pigments, j'ai résolu cette fois de prendre ma plume, afin qu'autrement, la magie de l’eau se muant en encre, cela donne un semblant de vie à mon œuvre naïve .

Et pour que le papier bienveillant s’enivre de l’étrange transparence, avec le surréalisme qui convient, négligemment, sur lui, j'ai jeté d’autres couleurs… pour construire des ponts arc-en-ciel… sous lesquels soupireront peut-être demain les sirènes d’Andersen en remontant des fleuves enfin purifiés.

Posté le : 16/08/2015 11:15
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut




Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
26 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 26

Plus ...