| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi du 2/08/2014 de Kjtiti [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 (2) 3 »


Re: Défi du 2/08/2014 de Kjtiti
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1111
Niveau : 29; EXP : 25
HP : 0 / 706
MP : 370 / 16923
Hors Ligne
Ce thème vous a inspiré je vois. Moi, j'ai du mal, j'avoue.

@Kjtiti: je te découvre sous un autre jour et c'est fort bien raconté, sans chichis ni artifice.
@Couscous: j'ai bien ri à cette évocation du phénomène sectaire, sous l'angle du gogo qui ne s'aperçoit de rien. Leur nectar avait l'air bien dosé; il faudra m'envoyer la recette.
@Bacchus: alors celle là je ne l'avais pas vue venir. Et quelle leçon de vie que la défaite.
@Kjtiti2(le retour, en attendant l'oeil du tigre): ça nous change du discours véhiculé par les publicités sur les banques où on voit un gusse en train de piloter son voilier et nous faire croire que son banquier c'est lui.

Bon, je vais gouter un nectar de ma fabrication et peut-être que l'inspiration viendra.

Don le Ald.

Posté le : 06/08/2014 11:25
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 2/08/2014 de Kjtiti
Plume d'Or
Inscrit:
06/08/2013 20:30
De Le Havre
Messages: 805
Niveau : 25; EXP : 53
HP : 0 / 613
MP : 268 / 15776
Hors Ligne
La cabane

Quelle jolie petite famille ! Je suis mariée avec Pierre depuis quinze ans. Il est médecin. Je m’appelle Claire, et je reste à la maison pour m’occuper de nos trois enfants : Jean, Luc et Blandine. Ils sont beaux, toujours bien habillés et bien coiffés. Ils se tiennent par la main pour aller à la messe. On est dimanche, les garçons portent des culottes courtes et des chaussettes blanches, Blandine, une petite robe avec un gros ruban, on dirait un paquet cadeau. Il y a un grand soleil. Tout le monde nous connaît. Chacun s’arrête pour dire bonjour au gentil docteur et à sa femme parfaite.
- Qu’ils sont beaux ces enfants !
- Et si bien élevés !
Tout le monde m’admire pour la bonne éducation que je donne à mes enfants.

Pierre est fier, il marche la tête haute dans l’église. C’est un très bel homme, sportif. Toutes les filles étaient amoureuses de lui au lycée, mais c’est moi qu’il a choisie, j’étais la plus jolie et j’étais issue d’une très bonne famille.
Nous avons une belle maison un peu à l’écart du village, il y a un très grand jardin. Tout au fond, cachée par les arbres, il y a une petite cabane. Nous avions acheté la maison en pensant que nos futurs enfants adoreraient jouer dans ce petit refuge. Nous ne nous sommes pas trompés, très vite, les garçons ont investi les lieux. Et puis un jour, Pierre a décidé qu’il allait l’aménager pour lui. Il en a fait une sorte de bureau, avec un canapé garni de coussins, pour lire, disait-il. Nous n’avions pas le droit d’y aller, c’était son royaume, personne n’avait le droit d’y pénétrer, il faisait même le ménage lui-même. Plusieurs fois par semaine, il y passait quelques heures, puis refermait la porte à clé. Une clé qu’il gardait toujours sur lui. Quand il en ressortait, il était détendu, presque enthousiaste, il disait qu’il s’était ressourcé. Il me racontait ses lectures.


Pierre a été fou de joie à la naissance de Blandine, une fille après deux garçons, c’était le « choix du roi », comme disent les gens. C’est une adorable petite fille avec de longs cheveux bouclés et de grands yeux bleus innocents. Elle ne me ressemble pas du tout, j’étais grande brune, ma mère me faisait couper les cheveux très courts, personne ne s’extasiait sur ma beauté.
En grandissant notre fille est devenue de plus en plus jolie, un mélange de pré-adolescente consciente de son effet sur les garçons et de grande naïveté. Désormais, quand nous allons à la messe, elle donne la main à son père, et je ferme le mini cortège que nous formons. De temps en temps elle me regarde en coin, elle savoure son triomphe : elle est bien la préférée !
Pendant que ma fille s’épanouit et devient de plus en plus femme, je me flétris, je vieillis. Pierre ne me regarde plus comme avant, nous sommes mariés depuis dix-sept années, le temps passe. Nos enfants ont maintenant seize, quatorze et douze ans. Ils me demandent moins d’attention et je dois trouver de l’occupation en m’intéressant aux bonnes œuvres et en donnant des cours de catéchisme. J’aimerais retrouver mon insouciance, et l’espoir que j’avais en une vie qui s’annonçait passionnante quand j’avais vingt ans. J’en ai quarante aujourd’hui, et je me regarde de moins en moins dans le miroir.

Un jour, Pierre a emmené Blandine dans sa cabane, je n’ai jamais eu cet honneur. La petite maison est entourée d’orties et de chardons. Il ne les enlève pas, il préfère laisser des obstacles naturels entre la porte d’entrée de son territoire secret et le reste de sa famille. J’ai su qu’elle y était allée parce que ces jambes étaient toutes griffées et recouvertes de piqures rouges et enflées. Elle m’a dit que son père l’avait soignée. Elle avait l’air gênée en me disant ça. Elle m’a déclaré qu’elle ne voulait plus aller dans la cabane.

- Tu as beaucoup de chance que Papa t’emmène dans sa case.

C’est le nom que nous donnions à la petite maison, « la case ». J’étais contrariée qu’elle me dise une chose pareille ! Elle avait la chance d’être avec son père, d’être jeune, d’être belle, d’avoir la vie devant elle, et elle ne voulait plus y aller ?
Les fois suivantes je me suis mise en colère.
Tous les soirs, après leur escapade dans la case, Pierre la prenait contre lui sur le canapé, en lisant son magazine favori, il lui caressait les cheveux, et mademoiselle n’était pas contente ? Moi, il ne me regardait même plus. Je finissais même par me refuser à lui, tellement j’étais consciente de son dégoût à mon égard. Tous les jours, il emmenait notre fille, un petit morceau de moi finalement, à l’abri des regards, dans son antre entourée de piquants. Après quelques semaines, Blandine ne protestait même plus. Elle avait pris cet air détaché qui ne l’a plus jamais quitté depuis.
Le jour de ses quinze ans, elle est sortie en courant de la cabane, son père avait des bleus partout, elle l’avait frappé. Il l’a poursuivie jusque dans la maison, et j’ai dû m’interposer pour qu’il ne la tue pas. J’ai décidé d’éloigner Blandine de notre foyer, elle représentait une trop grande tentation pour mon mari, elle était trop jeune, trop belle, trop fraîche. Je suis sûre qu'elle le provoquait. Elle est partie en pension, elle préférait passer ses weekends là-bas, pour travailler disait-elle. Elle revenait de moins en moins souvent, et, un jour, elle n’a plus jamais voulu nous voir. Elle s’est mariée avec un jeune homme brillant, mais je sais que leur couple bat de l’aile, elle a un caractère si particulier ! Je sais qu’elle raconte des horreurs sur son père, elle est complètement mythomane, c’est triste. Après tout ce que nous avions fait pour elle, les études que nous lui avions payées, notre fille s’est révélée être une ingrate, et une déséquilibrée. Je ne m’en remettrai jamais.

Posté le : 07/08/2014 09:40
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 2/08/2014 de Kjtiti
Plume d'Or
Inscrit:
06/08/2013 20:30
De Le Havre
Messages: 805
Niveau : 25; EXP : 53
HP : 0 / 613
MP : 268 / 15776
Hors Ligne
Très très joli texte Kijtiti ! C'est un bel hommage à ton père, j'espère qu'il l'a lu.
J'ai retrouvé l'ambiance que me décrivait ma mère quand elle livrait des gâteaux à Rennes avec son triporteur. Tu m'as aussi remis en mémoire le mot "louchbème", que mon père disait parfois. Merci, j'ai été touchée.

Posté le : 07/08/2014 09:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 2/08/2014 de Kjtiti
Plume d'Or
Inscrit:
06/08/2013 20:30
De Le Havre
Messages: 805
Niveau : 25; EXP : 53
HP : 0 / 613
MP : 268 / 15776
Hors Ligne
Cousous, on se demande comment des gens peuvent être aussi naïfs, et pourtant ils ont l'air intelligents, c'est toujours surprenant.

Posté le : 07/08/2014 09:48
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 2/08/2014 de Kjtiti
Plume d'Or
Inscrit:
06/08/2013 20:30
De Le Havre
Messages: 805
Niveau : 25; EXP : 53
HP : 0 / 613
MP : 268 / 15776
Hors Ligne
Bacchus, on peut aimer la boxe sans la pratiquer, je crois que ça aurait peut-être été mieux pour toi ;)
J'aime beaucoup les matchs de boxe, j'admire le style de certains boxeurs, leur élégance ou leur puissance, leur agilité pour certains. On n'en voit plus sur les chaînes publiques, il faut être abonné au canaux sportifs, c'est bien dommage.

Posté le : 07/08/2014 09:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 2/08/2014 de Kjtiti
Plume d'Or
Inscrit:
06/08/2013 20:30
De Le Havre
Messages: 805
Niveau : 25; EXP : 53
HP : 0 / 613
MP : 268 / 15776
Hors Ligne
Pas mal cette petite vengeance contre ton banquier Kijtiti, tant qu'il ne se trompe pas dans ses comptes...

Posté le : 07/08/2014 09:56
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 2/08/2014 de Kjtiti
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1618
Niveau : 34; EXP : 4
HP : 0 / 826
MP : 539 / 21697
Hors Ligne
Ma chère arielleffe, malgré ce petit texte que j'espère ""rigolo", j'ai confiance en mon banqier....,c'est mon petit frère!!

il n’empêche,je lui envoyé ce écrit,qui là bien fait rire, d’autant que la banque dont il est salarié,est en recherche de fonds pour régler la ''petite'' amende qu'il ont eu au Etats Unis!!!!


Amitiés

Posté le : 07/08/2014 12:59
_________________

Le bonheur est une chose qui se double,..…..si on le partage …

Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 2/08/2014 de Kjtiti
Plume d'Or
Inscrit:
06/08/2013 20:30
De Le Havre
Messages: 805
Niveau : 25; EXP : 53
HP : 0 / 613
MP : 268 / 15776
Hors Ligne
C'est vrai qu'il va falloir en trouver des sous!!!

Posté le : 07/08/2014 16:06
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 2/08/2014 de Kjtiti
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1618
Niveau : 34; EXP : 4
HP : 0 / 826
MP : 539 / 21697
Hors Ligne
Pas de souci, c'était provisionné, depuis déjà quelques temps!!!

Posté le : 07/08/2014 19:09
_________________

Le bonheur est une chose qui se double,..…..si on le partage …

Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 2/08/2014 de Kjtiti
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1111
Niveau : 29; EXP : 25
HP : 0 / 706
MP : 370 / 16923
Hors Ligne
Ton texte, Arielle, fait froid dans le dos.
Je vois que tu as bien détourné le thème. L'influence de Clothilde ?

Quoi qu'il en soit, tu me donnes une excuse pour faire de même.
Bises
Donald

Posté le : 08/08/2014 17:07
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 (2) 3 »




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
30 Personne(s) en ligne (16 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 30

Plus ...