| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi à plusieurs mains [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 (2) 3 4 5 6 »


Re: Défi à plusieurs mains
Plume d'Or
Inscrit:
06/08/2013 20:30
De Le Havre
Messages: 805
Niveau : 25; EXP : 53
HP : 0 / 613
MP : 268 / 12414
Hors Ligne
Emma Pikemonmec !

Posté le : 30/04/2015 06:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi à plusieurs mains
Plume d'Or
Inscrit:
17/05/2014 09:31
De 24
Messages: 725
Niveau : 24; EXP : 40
HP : 0 / 585
MP : 241 / 10512
Hors Ligne
Bonjour Inspecteur,
Je présente, je m'appelle Fidelini Cannelloni dit Gros Toni, surnom que je dois à vos services de peau lisse, Mais je souhaiterai que vous m'appeliez Monsieur CANNELLONI. Je possède une très grosse entreprise de transport : " li trasporto gioielli". Je vous traduis M'hissier : Les transports Bijoux.
C'est la regina de la famille qui a baptisé ainsi la société de transport, en mémoire de sa chienne décédée

Il est vrai que, ces derniers temps je me suis rendu plusieurs fois à la bijouterie de Monsieur Laurent Barre. J'avais quelques bijoux de famille et une pierre précieuse à faire expertiser, pour le compte de la Regina. Une estimation qui dura plusieurs jours, Monsieur barre étant très dur en affaire ; mais lorsque le Gros Toni négocie, il tient toujours la Barre bien en main. J'ai donc viré de bord et traité cette évaluation avec Madame Laurence Casse, hier après-midi vers 14 heures trente, c'est ainsi qu'elle s'est présentée. Joli clin d'œil à l'enseigne, n'est-ce pas ?

Toujours est-il que nous avons très vite trouvé un accord, une opération somme toute raisonnable pour les deux parties. Cette Laurence Casse semblait très pressée d'en finir, sans cesse un œil dans la rue, Elle me fit très vite un chèque en échange des bijoux. La pierre précieuse, je l'ai gardée, l'offre était inacceptable.
Et puis soudainement, Monsieur et Madame barre ont eu violente altercation, c'était laure gît chez les Barre ; quelques cris, des noms d'oiseaux, un peu de casse puis Laurent caisse une gifle de Laurence Barre et se tire dans l'arrière-boutique. J'ai eu l'impression que les barre avait chacun une vie parallèle
Lors de cette visite, j'étais accompagné de ma petite amie Pappardelle et de mon frère Scoobi Doo dit quatre pâtes, c'est dans cette position qu'il sent bien Laure. Ils pourront certifier la véracité de mon témoignage.
J'étais aussi accompagné de mon fidèle chauffeur, Stabilo, toujours prêt à marquer l'évidence, qui m'attendait sur un banc de la rue piétonnière ; je vous livre le rapport qu'il m'a fait, il veille aussi sur ma personne M'hissier L'inpecteur. . Stabilo a tout de suite remarqué un Golgoth barbu, transi de froid, appuyé sur la façade du magasin situé en face de la bijouterie des Barre. Cet homme était arrivé en même temps que nous. Ce barbu ne quittait pas des yeux la vitrine de la bijouterie tout comme une voisine planquer derrière ses rideaux;
Ah oui, Lorsque nous sommes partis tout était rentré dans l'ordre ; à vos rangs fixe, les Barres. Nous, nous sommes salués, il était 16 heures 45, et nous sommes allés préparer la festa della mamma regina.
C'est tout ce que je peux vous dire M'hissier.


Posté le : 30/04/2015 10:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi à plusieurs mains
Accro
Inscrit:
27/01/2015 04:15
Messages: 176
Niveau : 12; EXP : 32
HP : 0 / 283
MP : 58 / 4508
Hors Ligne
Et atterrir dans un estomac, plutôt qu'un plancher ...

Posté le : 30/04/2015 13:49
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi à plusieurs mains
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 2047
Niveau : 37; EXP : 30
HP : 181 / 907
MP : 682 / 14295
Hors Ligne
Bonjour Monsieur l'inspecteur,

J'ai appris la nouvelle du coma de Monsieur Barre. On dit qu'il aurait eu un coup de barre. Je m'appelle Armand Transi. Je crois que vous souhaitiez avoir un entretien avec moi. Je ne voudrais pas que les soupçons pèsent sur moi au sujet de cet accident infiniment regrettable.
Puis-je compter sur votre discrétion, Monsieur l'inspecteur.

Je suis un ami de la famille et depuis quelques mois, Laurence, enfin Madame Barre et moi-même, nous nous sommes vus en privé et nous avons tissé une relation très priviliégiée et intime.
La fameuse journée de cette agression, je suis arrivé à 15h à leur domiie, car j'avais le désir de voir Laurence, pris d'un désir fou de la voir et de la tenir dans mes bras Je suis monté à l'étage de leur logement, très discrètement. Dès lors que nous nous sommes vus, nous sommes tombés dans les bras l'un de l'autre. Une vraie casse cade de baisers, Monsieur l'inspecteur. Nous ne nous contrôlions plus.

Il faut reconnaître que nous n'avons pas été très discrets. C'est alors que nous avons été surpris par Monsieur Barre lui-même qui nous a séparé avec violence, en pleine action, Monsieur l'inspecteur. J'ai tenté de le calmer et il a continué à s'emporter. J'ai vraimlent eu le désir de m'expliquer avec lui, sans violence.
Puis un client arrive dans la boutique. Laurence descend dans la boutique et visiblement mène une affaire avec ce client que je ne vois pas. Pendant cette négociation qui fut très brève, j'arrive à calmer Monsieur Barre. Sitôt la négociation terminée, Monsieur Barre descend et s'en suit une violente altercation avec Laurence. Je crois, Monsieur l'inspecteur, qu'un grand nombre de noms d'oiseaux ont été cités pendant la discution très musclée. Par les bruits émis, j'ai cru comprendre que Monsieur a gifflé Madame.
Alors, j'ai préféré m'éclipser et retourner chez moi.
En sortant de la bijouterie, deux personnes observaient la bijouterie, un homme barbu, plus barbu que moi encore, et une femme, qui avaient l'air d'être très intimes l'un avec l'autre.

Je peux compter sur votre discrétion vraiment, Monsieur l'inspecteur. Autour de 19h15, je crois, Laurence est venue à mon domicile. Je lui ai conseillé de s'expliquer sereinement avec son mari, dès lors que l'orage sera passé.
Voilà, ce que je voulais vous dire, Monsieur l'inspecteur.

Posté le : 30/04/2015 23:28
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi à plusieurs mains
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 15625
Hors Ligne
« Bonjour madame Rétout. »
« Tiens ! Bonjour madame Lapie ! Je n’vous avais pas vue ! »
« Je sais ! J’ vous ai aperçue de là-bas, alors je m’suis approchée. C’est bien normal, allez ! Comment ça va, ma pauv’ »
« Pourquoi ‘ma pauv’ ? Suis pas plus pauv’ ni riche que vous ! »
« C’est pas c’ que j’voulais dire. Vous savez bien !‘ L’or dure plus que l’amour ’ c’t à côté de chez vous… Enfin vous savez bien. On lit les journaux… N’est-ce pas ?»
« N’est-ce pas ? Evidement. Dites plutôt que ‘ l’ordure plus que l’amour’. Enfin si ça existe ! »
« Si ça existe ? Ne m’en parle pas madame Rétout. L’ordure nous envahit. Elle vient de partout. Elle nous étouffe. Elle nous suffoque. Elle nous possède. Elle nous … »
« Un moment ! Arrêtez-vous ! Je parlais de l’amour. Si ça existe. »
« Ah ! Bon. Eh bien. C’est la même chose ! L’amour c’est d’l’ordure. »
« Vous avez bien raison, madame Lapie. D’ l’ordure. Et si vous me l’ demandez, je vous dirai que c’qui s’est passé, c’est encore de l’ordure. Ah ! Si c’était pas pour mes p’tites cuillères !... »
« Vos p’tites cuillères ? »
« Oui. Mes p’tites cuillères en argent. Argent massif avec ça ! »
« Ah ! J’ignorais… Mais !... Pourquoi vos p’tites cuillères ? »
« Pourquoi ? Parce qu’elles ont d’la valeur ! Elles venaient d’ ma grand-mère. Un cadeau d’mon père. »
« Vraiment ? Alors je comprends. Mais pourquoi les p’tites cuillères ? »
« Parce que, chère madame Lapie, je les avais laissées à cette ordure d’or dur, ce Mossieur Laurent Barre ! En cas qui me trouverait un acheteur… Et maintenant avec cette histoire d’assassinat… Dieu sait ce qu’elles vont devenir ! »
« Allez les réclamer à la police ! »
« J’y étais. On m’a répondu qu’il faut aller en parler à cet inspecteur Paul Hissier chargé de l’enquête… »
« Eh ben quoi ? Allez-y !»
« Allez-y ! Allez-y ! Vous êtes bien bonne, vous alors ! Vous voyez pas ? Vous avez pas vu dans les journaux la photo de c’ policier ? Vous n’avez pas vu sa tête ? En général les flics y sont pas jojos. Masi çui-là alors ! Un dégénéré. Il semble avoir autant d’intelligence qu’une fourmi de 18 mètres. Et encore une fourmi de 18 mètres elle peut porter sur son dos un pingouin, mais çui-là, ce Paul Hissier y saurait mêm’ pas reconnaitre une fourmi domestique. »
« Il est vrai qu’il a l’air bébête. J’l’ai vu à la télé. Avec ses gros yeux ronds sous ses sourcils épais, et sa grosse moustache, il ressemble à Groucho Marx. Vous savez ! Les Marx Brothers. Celui qui est vicieux et fiche sa main au train de toutes les femmes… »
« Hi ! Hi ! Hi ! Exactement. Vous pensez bien que si je lui parle de mes p’tites cuillères, il va m’accuser d’avoir fait les coup…»

(A suivre)

Posté le : 01/05/2015 01:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi à plusieurs mains
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1529
Niveau : 33; EXP : 29
HP : 161 / 807
MP : 509 / 16778
Hors Ligne
Monsieur Cannelle on nie, mais avec moi, Paul Hissier cela ne va durer !!

J’aurai du prendre connaissance de vos déclarations plus tôt, mais la transmission de ces dernières, qui passe par la Belgique, en a retardé la venue…En effet (pour le détail) je n’avais pas cliqué sur la droite de mon ordi et de fait n’avais pas vu que l’enquête était commencée !!!!!!!!! avec les témoignages divers et sans nul doute de circonstance des Sieurs Cannelloni,,Armand Transi, et chieuses Jodie Retout et Lapie…

Vous m’avancez que vous êtes une bonne pate, souffrez que je vous arrête de suite, (c’est mon métier d’arrêter les gens !!) pour ma part et pour l’anecdote les seules bonnes pates que je connaisse et que j’ai consommé durant toute ma jeunesse était les Pates Hernelles, déposées dans l’eau frémissante pendant 5 minutes, une fois coupé le feu sous la marmite, vous les égouttez et ajoutez une noisette de beurre, et une pincée de sel de Guérande, c’est ainsi qu’on les consomme, encore saignantes …..…Mais., n’essayez pas de détourner la conversation, en évoquant des recettes culinaires, ici, c’est moi qui cuisine !!!

Ainsi donc, vous transationniez régulièrement avec la victime et plus encore avec l’épouse de celui-ci, en vous vantant de bien tenir la barre… !!!Ah ces italiens, les rois de la tcahtch, avec les jolies femmes !!!
Toutefois vous nous dites être arrivé vers 14 heures et reparti vers 16 heures 45……..dites moi, tenir la barre haute pendant 2h 45, n’êtes vous pas le fils spirituel de Rocco Siffrédi et de Silvio Belusconni réunis, ???? .
Alors question !!! : Quelles pilules bleue utilisées ???
En boite de combien !!!
Quel est le prix par boites de 500 unités !!!!!

Cela n’a rien à voir l’enquête, et ce n’est pas pour moi !!!......., c’est juste pour un ami dans la virilité est en carafe !!!!

Comme dirait le roi de l’interview politique à 2 balles sur les ondes, le chantre du populisme J.J Bourdin :’’les français veulent savoir !!!’’

Une dernière question, avant de vous lâcher : en assaisonnement vous mettez de l'huile d'olive légèrement fruitée et du parmesan fraîchement râpé, dans vos cannellonis ????


Monsieur Transi, je souhaitais, vous entretenir, comme disait la péripatéticienne à son souteneur, car votre patronyme à consonance italienne me laisse à penser que vous connaissez le gros Toni, Sieur Cannelloni, un des suspects de cette affaire, en sachant d’autre part que votre nom Transi est synonyme de: paralysé, stupéfié, morfondu, pétrifié, alangui, figé et (par extension) amoureux, langoureux, glacé, lascif, languissant, voluptueux, ou encore de charogne, macchabée, restes, voir cadavre dans la sculpture médiévale !!!!!!!!!!
Ce qui , je vous le concède n’a strictement rein à voir avec l’enquête, mais me permet ainsi de vous affranchir de mon immense culture de la langue francaise !! (pour info : si quelques erreurs se sont glissées dans cette énumération, adresser vos remarques directement à Wilipédia)

Vous nous avez fait part d’une farouche étreinte avec la femme de l’orphelin ( nom du bijoutier ainsi nommé dans le milieu Parisien des années 50) puis avoir pris la Barre, avoir été surpris par la victime. Connaissant la jalousie de la victime, à t’il crié au loup Barre ??

Vous nous faites part, également avoir entendu un certain nom de nombres d’oiseaux ????,heu… un nom certain de nombre d’oiseaux ???,Heu… un nom d’oiseau dont vous êtes certain ??? Oubliez cette question, j’ai du mal à placer les mots !!! Tenez, pour se détendre prenons donc un petite coup de Chinon, cela vous changera des vins surfaits de bourgogne !!
Mais revenons à notre victime masculine, à Monsieur Barre, soit le mâle à Barre Laurence, vous évoquez un bruit de gifle qu’aurait portée la victime à son épouse, mais entre nous, ne pensez vous pas qu’une petite correction de temps en temps ne puisse pas aider au bon fonctionnement d’une vie harmonieuse d’un couple ???
Je retiens de votre témoignage la présence d’un homme barbu aux alentours de la boutique, j’étais pour tout vous dire en manque de suspect, cela tombe au poil !!!
Sans prendre fait et cause, je pense que vous partagerez mon avis sur ce pauvre cocu de bijoutier, doutant de la fidélité de son épouse, pauvre homme il devait douter de l' amour proclamé par son épouse, comme quoi les mots quelquefois on peut en douter…….. !!!!,cela me rappelle, d’ailleurs, cette strophe d’un ami poète de Bourgogne, et d’e son poème intitulé :’’Suis-je un ami des mots,’’
Parfois, les mots, je les redoute,
Je mène avec eux bien des joutes.
Ils s’envolent dans mon beau ciel d’azur,
Et y caracolent, je vous l’assure.

Mais foin de la poésie, vous restez à disposition de la justice, et nul doute qu’a prochaine audition, une petite chopine de Chablis ou de Cotes de Beaune, ne nuirait pas à notre entretien !!!

Bonjour mesdames Lapie et Ritout, je voulais vous entendre, sachant que vous avez émis des doutes sur le fonctionnement de la police, et jusqu’à là rien d’illogique, d’autant que chacun sait qu’a notre époque lle livreur de pizzas arrive bien plus vite chez vous que la police, mais également des remarques désobligeantes sur le physique altier de ma personne. Je n’en prend pas ombrage, d’autant qu’en vous voyant, je constate qu’ à l’instar de Nabila donnant son avis sur la complexité et sur la théorie de l'informatique et mathématique, on ne peut donner un avis rationnel que sur les choses que l’on a rencontré !!!
Non ce qui m’intéresse Mesdames, c’est cette affaire de petites cuillères en argent, identiques à votre physique, massif, que vous auriez confié, Madame Ritout, à M. Barre.
Sachez tout d’abord que vous auriez du allez chez le bijoutier avec votre jeune fiston, pour confier ces dernières à M. Barre !! En effet chacun sait qu’on va toujours avec l’ado de la cuillère, d’autre part, vous avancez que ces couverts vous viennent de votre grand-mère !!
Ainsi donc sous prétexte que la pauvre vieille femme n’a plu de dents vous lui piquez ses couverts, devrons nous, dés lors, vous obliger à faire supprimer vos grains de beauté, sous prétexte que vous n’avez rien de commun avec ces derniers ???
Retournez à vos commérages Mesdames, et cessez de compter vos petites cuillères, car il n’est pas agréable de voir quelqu’un qu’a l‘cul laid, quand à moi je m’en vais retourner, ce 1er mai, vers ma passion : la poésie et retrouvez mes muses préférées mes chères et tendres LOréennes…….(un p’tit coup d’violon c’ela ne peut pas nuire) !!!!!

Posté le : 01/05/2015 09:38

Edité par kjtiti sur 27-05-2015 10:02:09
Edité par kjtiti sur 27-05-2015 10:14:03
Edité par kjtiti sur 27-05-2015 10:17:42
_________________

Le bonheur est une chose qui se double,..…..si on le partage …

Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi à plusieurs mains
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1494
Niveau : 32; EXP : 96
HP : 0 / 799
MP : 498 / 19703
Hors Ligne
wa! Vraiment super! Kjtiti campe superbement son personnage! Tout cela me fait drolement marrer! Y compris les interventions les témoignages de Boris délicieusement à coté de la plaque de cuisson...

il me tarde de participer !


Posté le : 01/05/2015 13:01
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi à plusieurs mains
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 2047
Niveau : 37; EXP : 30
HP : 181 / 907
MP : 682 / 14295
Hors Ligne
Ah, Monsieur l'Inspecteur, si je me puis permettre quelques élucubrations généalogiques, en s'éloigant si vous le voulez bien, de la troisième syllabe de ce mot, mon nom pourrait vous laisser supposer que j'ai des origines italiennes, mais il n'en est rien. Nenni, je suis d'origine pied noir depuis toujours. Ma sainte mère doit se retouner dans sa tombe, à l''écoute de vos mots!
Y’ a Janice qui m’a tagué, j’te jure sur la vie d’ta mère ! que je suis pas italien.

Monsieur le Commissaire, je serais plutôt transi d'amour, transi de passion, langoureux, loin de ma Laurence, amoureux fou, désireux de volupté. Je me vois Lawrence d'Arabie chevauchant ma Laurence, chevalier conquérant nos émois érotiques et sensuels.

Et je vois que nous allons nous entendre; vous aimez comme moi la poésie. Il me vient en moi les vers d'un poète que je lis beaucoup, que j'admire tant, et qui sait chanter les grâces et les désirs de la femme. Alors que je conquiers en digne chevalier ma dulcinée, prêt à tout casse er, je récite ces vers :

"D’une femme qui défend très bien ses convictions
Nul ne sera choqué, et si c’est un canon
D’elle on dira « mieux vaut être belle et rebelle
Que moche et remoche » c’est un plus sensuel

Quand une douce brise caresse notre peau
Ca peut être charmant, et du ciel un cadeau
Parlant du vent fripon, soyons pas insultant
Car non le vent coquin, n’est pas vent tripotant".

Vous avez raison, ce soir là, j'ai pris la barre de nos ébats. Je ne crois pas que c'est l'objet de nos débats, Monsieur l'inspecteur, encore que je me bats avec les souvenirs de ce jour-là. Je dois vous avouer que j'ai bien aimer la tripotter pendant nos ébats. Je dois reconnaître avec vous que j'ai crié au loup garou au moment de l'extase.C'est à ce moment qu'il est arrivé le beau Barre. Je comprends sa colère, car, après nos ébats, quel champ barre nous avons laissé sur notre champ d'amour. Cela étant, Monsieur l'Inspecteur, je comprends qu'il puisse être en furie Barre.

Je vous jure, Monsieur l'inspecteur, que je n'ai pas pas frappé Monsieur Barre.
Effectivement, je prendrai bien un petit verre de Chinon. Mais Monsieur l'inspecteur, je vous trouve bien dur avec les vins de Bourgogne. Lors de notre prochaine rencontre, je vous proposerai un vin aux bouquets très féminins, pour vous, qui aimez tant les femmes : le Musigny. Il vous évoquera l’églantine et la violette sous la rosée du matin, le cassis, la framboise, évoluant avec l’âge vers le cuir, la fourrure, et l’humus. Quel enchantement, Monsieur l'Inspecteur.

Une petite prise de bec peut ne pas faire de mal. Et puis les réconciliations sont si belles après un petit emportement. C'est bon pour l'harmonie d'un couple. Vous avez mille fois raison. Je suis à votre disposition Monsieur L'inspecteur. Demandez moi tout ce que vous voulez pour vous aider dans vorte enquête.

Je me disais bien qu'en vous parlant du barbu, que cela allait être un argument au poil, et vous mettre sur la piste de l'assassin!
Je crois vous avoir dit qu'il était accomapgné d'une femme, mais maintenant que je crois revoir la scène, je me souviens qu'il avait un objet dans la main, lorsque je suis sorti du logement de ma "Dulcinée de Toboso".

C'est promis, Monsieur l'Inspecteur, je reviendrai avec un Musigny lors de notre prochaine rencontre!

Posté le : 01/05/2015 13:57
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi à plusieurs mains
Plume d'Or
Inscrit:
17/05/2014 09:31
De 24
Messages: 725
Niveau : 24; EXP : 40
HP : 0 / 585
MP : 241 / 10512
Hors Ligne
Ah ! AH ! Ah ! Chez nous, ce sont les Padrini qui se servent d'eau, mais plutôt bouillante,
ainsi ils obtiennent d'excellents résultats.
La pincée de sel étant primordial pour délier le lingue ; un bon plat de langues bouillies,
accompagné de Mezzi bombardoni (Pâtes : tubes courts et larges).
Je vous conseille ce plat inspecteur (vous en saurez plus, si, si vous verrez !)

Je ne fais le trafic d'aucune pilule. Dites à votre ami d'aller dans des bars à hôtesses ; pourtant vous habitez bien la Gaulle.
Ah ! C'est bien les cordonniers les plus mal chaussés.
Signore Hissier, Eh oui les italiens ça parlent et ça tient la barre pendant
cinq mille nautique sans broncher.
Je suis sûr que la signora Laurence casse aurait bien aimé connaître ce temps de barre ;
2 heures 45 c'est pour les forts en gueule, per i francesi.

Ma Rocco et Silvio sont mes amis, si vous voulez j'invite le policier que vous êtes et nous participerons à une bacchanale.
Vous avez-vous même répondu à la question. Assaisonnement idoine pour un plat inimitable

Bon appétit Hissier à merveille.

Signore Fidelini Cannelloni .

Posté le : 01/05/2015 15:18
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi à plusieurs mains
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 23018
Hors Ligne
Les amis, vous êtes formidables. Vos jeux de mots assaisonnent cette sombre histoire et lui donne du piment. Je me demande comment notre cher inspecteur va démêler tout cela...


Posté le : 01/05/2015 17:33
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 (2) 3 4 5 6 »




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
41 Personne(s) en ligne (33 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 41

Plus ...