| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> défi du 20 Juin 2015 [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 (2)


Re: défi du 20 Juin 2015
Accro
Inscrit:
27/01/2015 04:15
Messages: 175
Niveau : 12; EXP : 28
HP : 0 / 282
MP : 58 / 4410
Hors Ligne
J'en ai ras le pompom !!!

Certaines cloches doivent être sonné, la récréation doit prendre fin
Avant qu'ils en coûtent pour certaines, le beurre, le pain et le couteau de table
Pendant que le milieu financier est innovant dans les frais
Que certaines clauses délimitent le terrain et vous dire qu'il sera bête de changer d'institution bancaire pour le coût occasionné
Que la courbe du coût de la vie ne fléchit jamais au fil des ans
Que des routes sont devenues propriété privé de petits suzerains
Si ce n'est l'apparition d'appareils de selfie routier sur les chemins
Le bon gouvernement, tel un roi avec ses sujets qui après quelques mandats à sa cour reçoit une somme à vie s'évertue à prolonger l'âge de la retraite de la population ... des politiciens esclavagistes de la masse populeuse ...

Posté le : 21/06/2015 21:17

Edité par Boris sur 23-06-2015 02:31:01
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: défi du 20 Juin 2015
Plume d'Or
Inscrit:
06/08/2013 20:30
De Le Havre
Messages: 805
Niveau : 25; EXP : 53
HP : 0 / 613
MP : 268 / 12228
Hors Ligne
Je crache ma bile !


Dans mon métier il faut être impeccable, complet veston gris de préférence, foncé l'hiver, plus clair l'été, coupe de cheveux très courte et soignée, une eau de toilette discrète et des souliers cirés. Je suis représentant de commerce, je vends des appareils d'électroménager. Dans les années soixante-dix, quand j'ai commencé, c'était une mine d'or, très peu de foyers étaient vraiment équipés, et chacun voulait son four électrique ou son congélateur. Aujourd'hui, c'est beaucoup plus difficile, même si les machines à laver ont une durée de vie plus courte, je peine à trouver des commandes. La crise est passée par là, et les gens achètent sur internet. J'ai toujours ma clientèle de fidèles, mais ils partent tous à la retraite, les magasins ferment, il ne reste que les chaînes généralistes qui cassent les prix, mes commissions fondent au fil des ans.



Un jour, je vois débarquer une nouvelle recrue qu'on me demande de former. La direction me fait confiance, c'est normal, je suis le plus expérimenté. Plusieurs fois, j'ai sauvé la mise pour ma société je ne mâche pas mes mots et mon supérieur, Monsieur Mabille le sait. Je me revois, il y a quelques temps, entrer dans son bureau :

- Monsieur Mabille, ça ne va pas du tout ! Mon client, Monsieur Martin attend sa commande depuis un mois !

- Je sais mon brave Jean, Gérard s'en occupe, vous devriez lui téléphoner pour qu'il s'active.

Je suis écouté en haut lieu, on me fait confiance, j'ai appelé Monsieur Gérard Lecoq, et il m'a dit où en était la situation. Il faut suivre ses affaires, de grosses sommes sont en jeu. En deux mois l'histoire a été réglée.


Un lundi matin à huit heures, je dois partir pour ma tournée. Je suis passé par les bureaux de l'entreprise, pour leur donner le détail de mon périple. C'est le premier jour de mon nouveau collègue, nous devons partir ensemble. Je me revois à sa place, fébrile, anxieux de faire bonne impression. Je vais jouer les autoritaires, il doit me respecter et m'écouter, si tout va bien il sera au point dans un ou deux ans. Il n'atteindra pas mon niveau, mais fera un vendeur acceptable. A neuf heures, je vois arriver un individu aux cheveux longs, et à l'allure débraillée. Il porte un semblant de costume, le pantalon est trop grand et la veste trop cintrée. Sa chemise est chiffonnée et sa cravate microscopique. Il ne va pas faire long feu dans la société.

- Vous êtes en retard, je vous attendais à huit heures, on ne peut pas se permettre d'être en retard chez les clients, vous commencez mal mon jeune ami.

Mon stagiaire se gratte la tête, ses cheveux sont ébouriffés, il sort du lit visiblement.

- Désolé, je finalisais le roadbook sur ma tablette.

- Il va falloir trouver d'autres excuses, un bon représentant doit commencer sa journée tôt s'il veut réussir !

Nous nous dirigeons vers ma voiture, une Ford Focus diesel, bleu pétrole avec toutes les options. Le premier client à visiter est installé dans la banlieue de Bordeaux, je n'y suis jamais allé et je tourne en rond pendant vingt bonnes minutes.

« Il me semble qu'on est déjà passé par là », me déclare mon compagnon avec quelque peu d'insolence. D'après Google Map, il faudrait prendre la prochaine bretelle et revenir sur nos pas ».

Il sort un téléphone portable avec un écran immense, et une voix synthétique résonne dans l'habitacle.

- Prendre la sortie numéro 4, direction Bordeaux Lacs.

- J'ai une carte dans la boîte à gants, je n'ai pas confiance, ces engins électroniques tombent toujours en panne.

Mon passager se met à rire.

- Ne vous inquiétez pas mon smartphone est bien chargé, et en cas de problème, j'ai la tablette.

Ce garçon est vraiment mal élevé, il me parle comme à un copain, je suis son supérieur tout de même ! Mes vieilles douleurs se réveillent, mes muscles se durcissent, j’entrouvre la fenêtre, pour respirer un peu d’air frais.

Mon téléphone portable sonne, je ne peux pas répondre puisque je conduis. Léonard, le jeune dévergondé que je dois former, s'étonne que je ne décroche pas.

- Vous n'avez pas de système Bluetooth dans votre Bat Mobile ?

Son ton m'exaspère, je n'ai pas le temps de répondre, son téléphone se met à vibrer.

- Allo Charles ? Oui bonjour c'est Léonard, je suis avec Jean, on est en route pour visiter la Société Barty. Vous avez reçu le road book et les prévisions de la journée ? Très bien, je regarde les modifs et je vois avec Jean.

« Jean » ! Il m'appelle « Jean » ! Ce gamin a un culot monstrueux, il parle avec le patron comme s'il était mon supérieur et moi son stagiaire ! Il appelle Monsieur Mabille, Charles !

- Il est super sympa le patron, tu ne trouves pas ? On peut se tutoyer, on travaille ensemble.

- Je n’ai pas l’habitude de tutoyer les gens qui travaillent avec moi, et encore moins mes stagiaires.

Léonard se met à rire bruyamment,

- Je ne suis pas stagiaire, je suis le nouveau directeur commercial. Charles m’a embauché pour couvrir tout le secteur Sud-Ouest, il semblerait qu’il y ait des problèmes d’organisation.

Je sens la nausée monter, qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Ce freluquet vient là pour superviser mon travail ? Je suis un des meilleurs éléments de la société, un des plus sérieux, et ce… ce jean-foutre va me donner des conseils ?

Je desserre mon nœud de cravate, j’ai chaud.

- Ça va Jean ? Tu ne te sens pas bien ?

J’ai très envie de vomir, un flot de bile remonte dans mon estomac, puis le long de mon œsophage. Soudain, un goût amer envahit ma bouche et un flot verdâtre se déverse sur l’imbécile assis à côté de moi. Sa face de pet, son costume ridicule et son matériel informatique sont couverts d’un liquide puant. Je freine de toute la force de mes pieds, la voiture se cabre avant de s’immobiliser.

- Dehors !!!! Je m’arrache de ce boulot pourri !

Laissant l’autre abruti sur le bas-côté, je démarre à fond la caisse vers une nouvelle vie. Je hurle par la fenêtre :

- Je m'arrache monsieur Mabille, ah on aime les jeunes et bien moi aussi je peux causer djeuns ! Ha, ha, ha , ha !

La gomme de mes pneus laisse des traces noires sur l’asphalte.

Posté le : 24/06/2015 17:36
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: défi du 20 Juin 2015
Plume d'Or
Inscrit:
06/08/2013 20:30
De Le Havre
Messages: 805
Niveau : 25; EXP : 53
HP : 0 / 613
MP : 268 / 12228
Hors Ligne
@Donaldo

C'est sûr, dans ces cas là, il vaut mieux rester à l'abri, tranquillement à regarder la télé.

Posté le : 24/06/2015 17:39
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: défi du 20 Juin 2015
Plume d'Or
Inscrit:
06/08/2013 20:30
De Le Havre
Messages: 805
Niveau : 25; EXP : 53
HP : 0 / 613
MP : 268 / 12228
Hors Ligne
@Kijtiti :

J'ai tout de suite reconnu ton côté romantique ou peut être Rome antique, à voir.

Posté le : 24/06/2015 17:42
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: défi du 20 Juin 2015
Plume d'Or
Inscrit:
06/08/2013 20:30
De Le Havre
Messages: 805
Niveau : 25; EXP : 53
HP : 0 / 613
MP : 268 / 12228
Hors Ligne
@Couscous :

Cette histoire aurait pu très très mal finir, heureusement comme le dit Donald, tu sais trouver des fins heureuses. J'ai bien aimé le rebondissement du gros lot raté.

Posté le : 24/06/2015 17:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: défi du 20 Juin 2015
Plume d'Or
Inscrit:
06/08/2013 20:30
De Le Havre
Messages: 805
Niveau : 25; EXP : 53
HP : 0 / 613
MP : 268 / 12228
Hors Ligne
@Boris :

C'est un vrai coup de gueule ! J'essaierai de trouver un sujet plus rigolo la prochaine fois, mais c'est vrai que ça fait du bien de temps en temps.

Posté le : 24/06/2015 17:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: défi du 20 Juin 2015
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 22699
Hors Ligne
Kjtiti,

On reconnaît bien ta patte. Ne nous quitte pas pour si peu...

Je suis sûre qu'Istenozot viendra sous peu partager son vin avec toi.

Merci

Couscous

Posté le : 25/06/2015 20:42
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: défi du 20 Juin 2015
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 22699
Hors Ligne
Arielleffe,

Ton personnage pourrait être qualifié de "has been" mais il est attachant. Il fait bien de quitter tot pour l'amour et le plaisir. Espérons qu'il ne regrette pas son geste.

Merci pour ce défi qui permer de se defouler.

Couscous

Posté le : 25/06/2015 20:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: défi du 20 Juin 2015
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 2043
Niveau : 37; EXP : 27
HP : 181 / 906
MP : 681 / 14008
Hors Ligne
Bonsoir mes ami(e)s,

Me revoici, me revoilà,

Ah que oui! je compte bien boire un coup, plusieurs coups, avec modération sans modération, avec notre ami Kjtiti.
Il est un pilier de ce site, que dis-je, un mur porteur!

Pour répondre à ce défi, j'ai hésité entre l'humour et l'intériorité. J'ai opté pour l'intériorité, sans doute par humilité à l'égard de Kjtiti dont j'admire tant le talent, la saveur et l'humour. Je m'efface devant l'humour et me regarde un peu, sans nombrilisme, mais peut être avec un peu d'humour rebelle.

J'ai appelé ma réponse, mon poème : le feu de ma colère. Joachim du Bellay, dont je me sens si proche, y trouve sa place.

Qu'Arielle me pardonne, j'ai un peu détourné le défi.

Oh colère, je t’en prie, réponds à ma voix
Devant la bêtise, je veux être aux abois,
Celle des autres bien sûr, mais la mienne aussi.
Ainsi peut être, j’irai dans son paradis.

Ici, je vous le dis, ma colère, je chante
De la vraiment à reconnaître qu’elle m’enchante,
Dans les faits, en la chantant, je déchante,
Et alors de nouveaux regrets contrits me hantent.

Ami(e), je finis par en perdre mon latin.
La colère, serait-elle donc mon destin?
D’aucuns diront que j’en fais parfois mon festin,
Mais, de tout cela, j’en doute chaque matin.

Pour autant, me comportant comme un diablotin,
Si le contenu d’un sublime écrit me fâche,
Par les effets de ma plume, je me défâche,
Mais alors, l’être atteint, sa colère, délâche,
Et par de nouveaux mots, je retourne à ma tâche.

Tout cela pourrait être un dialogue sans fin,
Si mes vers n’y mettaient pas un terme à la fin.
Les vers sont la douce espérance que je pose.
«Les vers chantent pour moi ce que dire je n’ose ».

Aujourd’hui je pardonne à ma douce colère
Qui, à mes actions, a porté beaucoup d’ombrage
Sans tirer aucune gloire de cet ouvrage
Que la vaine occupation de mon caractère.

Au plaisir de vous retrouver toutes et tous, encore et toujours.

Amitiés de Bourgogne, avec un verre de Chablis grand cru "Les Prieuses".

Jacques

Posté le : 26/06/2015 20:46
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: défi du 20 Juin 2015
Plume d'Or
Inscrit:
06/08/2013 20:30
De Le Havre
Messages: 805
Niveau : 25; EXP : 53
HP : 0 / 613
MP : 268 / 12228
Hors Ligne
Istenozot tu te délectes de ta colère, pourquoi pas, ça la rend plus sympathique.

Posté le : 30/06/2015 09:08
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 (2)




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
28 Personne(s) en ligne (24 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 28

Plus ...