| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Les bons mots de Grenouille [Les Forums - Le RDV des Copains]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 ... 9 10 11 (12) 13 14 15 ... 19 »


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 16:15
De Alsace
Messages: 317
Niveau : 16; EXP : 64
HP : 0 / 391
MP : 105 / 11427
Hors Ligne
L'humour, contrairement à ce que l'on pourrait croire, est une manifestation de l'intelligence et doit, à ce titre, être pris au sérieux. Jean Amadou





LES CITATIONS DE SMAÏN :
=======================



Cliquez pour afficher l





Smaïn Faïrouze, dit Smaïn, est un acteur et humoriste français.
Né en 1958 à Constantine en Algérie de père et de mère inconnue, Smaïn Faïrouze est recueilli dans un orphelinat catholique. En 1960, il arrive en France où il est adopté par un couple sans enfants ; son père adoptif, balayeur municipal, est algérien et sa mère, femme de ménage, est marocaine berbère.
Smaïn, pour percer dans le monde du « show-business », doit compter sans limites sur l'appui de ses parents adoptifs : « D'origine modeste, ils regardaient avec méfiance le monde des artistes. Ils me répétaient sans cesse qu'il y a beaucoup d'appelés et peu d'élus... Mais mon désir a vite eu raison de leurs conseils ! Malheureusement ils sont morts trop tôt pour pouvoir profiter de ma réussite. Mais j'espère qu'ils en auraient été fiers ! "
C’est le one-man-show que Smaïn finit par choisir. Peu à peu, il connaît le succès et enchaîne les spectacles au fil des années
Depuis octobre 2014, il participe à la tournée des Les Éternels du Rire, qui se produit dans toute la France jusqu'à la mi-décembre.





CITATIONS :
=========



« L'argent, ça sert à savoir que tu n'en as pas besoin. »


« Dans mes débuts je me serrais la ceinture. Maintenant c'est la ceinture qui me serre. »


« L'argent, ça va, ça vient, mais quand ça vient, ça va. »

Cliquez pour afficher l


« Ce qui compte aujourd'hui, c'est l'apparence : quand tu ne parais pas, tu disparais. »


« Tous les acteurs sont des menteurs et les plus mauvais font de la politique. »


« Nous sommes tous des enfants... il n'y a que le prix des jouets qui changent… »


« Je parle avec les mains. Les mains, c’est le prolongement de la pensée et moi j’ai beaucoup de pensées, c’est tout... »


« Le soleil brille pour tout le monde, à toi de comprendre que tu peux louer des parasols. »


« Quand on a peur, les distances les plus courtes paraissent interminables. "


« Dans la vie il faut être franc, et par les temps qui courent un francc’est un franc. »


« Lorsque tu as le cul entre deux chaises, achète-toi un canapé ! »


« Le rire est le propre de l’homme et je suis son gant de toilette. »


« Se cogner à la réalité ne peut pas faire de mal. »






ADRESSE DU PERE NOEL :
=======================


Le traditionnel secrétariat du Pére Noël est ouvert depuis le 18 novembre et ce, jusqu’au 23 décembre.

En 2013, ce service gratuit de la poste a reçu plus de 1,2 millions de missives d’enfants, d’adolescents et même d’adultes .

Pour écrire au Père Noël, il suffit de mentionner le nom du célèbre destinataire et les coordonnées de l’enfant. Il est inutile mettre un timbre, cette poétique correspondance est gratuite. Les lettres doivent être envoyées avant le 20 décembre, pour recevoir une carte réponse.


Pour les poètes, l’adresse du Père Noël est :
Père Noël
Rue des Nuages
Pôle Nord

Et pour les plus pragmatiques :
Père Noël
33500
Libourne
France



Le Père Noël est également joignable via internet sur www.laposte.fr/pere-noel, un site où les enfants peuvent d'ores et déjà jouer avec le Père Noël.

Une soixantaine de "secrétaires" du Père Noël se tiennent prêts à Libourne (Gironde), pour répondre avec une carte-réponse illustrée à chaque enfant ayant envoyé sa lettre manuscrite.

Initié en 1962, ce service gratuit de La Poste avait à l'époque reçu 5.000 lettres d'enfants, qui avaient en retour trouvé dans leur boîte aux lettres une réponse type rédigée par la célèbre psychanalyste pour enfants Françoise Dolto, soeur de Jacques Marette, alors ministre des Postes et mère du chanteur Carlos

"Ces dix dernières années le courrier au Père Noël a plus que doublé et il arrive maintenant de plus de 140 pays dans le monde ».


Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l





LE REDECOUPAGE DES REGIONS FRANÇAISES :
=========================================



Cliquez pour afficher l
L' Acronyme pour la région Alsace-Champagne-Ardennes-Lorraine, donnerait quelque chose du genre " Achlor ". Petit souci, "Arschloch "
( prononcer Archlor ) cela signifie " trou du c... en alsacien. L'injure suprême dans cette région.


Cliquez pour afficher l






QUELQUES ERREURS DE MARKETING :

======================================


Les noms insolites des voitures:


La Toyota MR2, un joli coupé sportif qui succéda à la MR.


La Renault Koléos . En grec ancien, familièrement attribut masculin. Source le Littré . Une jolie petite voiture pour toutes les bourses.
"Polémique entre linguistes qui traduisent Koleos par coléoptère.


La Laputa un peu difficile à porter dans les pays hispanophones et francophones. Pour sa défense, le constructeur japonais fait référence à une île volante imaginaire présente dans
« les voyages de Gulliver « de Jonathan Swift écrit en 1721.


La Toyota Lexus ISF ( sortie dans les années 90 ) à 70.000 € en France


La Audi R18 e-tron qui gagna les 24 h du Mans.


La Nissan Moco : jolie petite voiture souffre de son nom surtout au Chili. En espagnol Moco fait référence aux sécrétions nasales.


La Buick LaCrosse « crosse « étant une expression familière canadienne qui évoque la masturbation et une arnaque. La GM est restée sourde à la clientèle francophone qui désirait un changement de nom.


Le KIA Borrego : en espagnol borrego signifie agneau ,mais aussi bêtise, idiotie. Le constructeur coréen a renommé son SUV Kia Mohave

La Fiat Ritmo dut changer son nom en Fiat Strada dans les pays anglo-saxons, le terme « ritmo « fait allusion au cycle féminin.







CITATIONS CHOISIES DU GENERAL DE GAULLE:
=========================================



Cliquez pour afficher l


Charles de Gaulle, souvent nommé le général de Gaulle, né le 22 novembre 1890 à Lille et mort le 9 novembre 1970 à Colombey-les-Deux-Églises, est un général, résistant, écrivain et homme d'État français. Il est à la tête de la France du 3 juin 1944 au 20 janvier 1946 en exerçant le poste de premier président du Gouvernement provisoire de la République française, puis du 8 janvier 1959 au 28 avril 1969 en tant que 18 président de la République française.




« Pour faire le blocus de Monaco, il suffit de deux panneaux de sens interdit. »


« Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 258 variétés de fromage ? »


« Il est vrai, que parfois, les militaires s'exagérant l'impuissance relative de l'intelligence et négligent de s'en servir. »


« Il n’y a que les arrivistes pour arriver. »


« La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent. »


« La pire calamité après un général bête, c'est un général intelligent. »


« Je ne vais pas mal. Mais rassurez-vous, un jour, je ne manquerai pas de mourir. »


« Recevoir un grand nombre de journalistes est un plaisir. Un petit nombre un ennui. Un seul d'entre eux : un supplice. »


« J'aime bien ceux qui me résistent ; l'ennui, c'est que je ne peux les supporter. »


« L'administration, c'est mesquin, petit, tracassier. Le gouvernement, c'est pénible, difficile, délicat. La guerre, voyez-vous, c'est horrible, mais la paix, la paix, il faut bien le dire, c'est assommant. »


« Comme un homme politique ne croit jamais ce qu'il dit, il est étonné quand il est cru sur parole. »


« Le difficile n'est pas de sortir de polytechnique mais de sortir de l'ordinaire. »


« La ruse doit être employée pour faire croire que l’on est où l’on est pas, que l’on veut ce qu’on ne veut pas. »


« Tout français désire bénéficier d’un ou plusieurs privilèges. C’est sa façon d’affirmer sa passion pour l’égalité. »


" C’est la première fois que je me fais traiter de chien par les Pékinois. "
(Le Général de Gaulle est traité de chien occidental sur une affiche pendant la révolution culturelle)

" L’Europe des Six est un rôti. Le rôti c’est la France et l’Allemagne. Avec un peu de cresson, l’Italie et un peu de sauce, le Bénélux. "






LES LOIS INSOLITES DE NOS VOISINS :
===================================



Allemagne

- La loi dicte qu’on doit pouvoir voir le ciel dans tous les bureaux, même si c’est juste « un petit peu »

- Un oreiller peut être considéré comme une arme de type passif

- Il est illégal de porter un masque

- Il est illégal pour les voitures d’avoir une panne d’essence sur l’autoroute.


Belgique

- Un conducteur qui a besoin de tourner à travers la circulation venant en sens inverse de circulation a le droit de passage à moins qu’il ne ralentisse ou s’arrête.


Suisse

- Les vêtements ne doivent pas être mis à sécher le dimanche

- La loi interdit de laver sa voiture un dimanche.

- Il est considéré comme un délit de tondre sa pelouse le dimanche parce que cela cause trop de bruit

- Il est interdit de tirer la chasse d’eau après 22h

- Il est illégal de produire, stocker, vendre et échanger de l’absinthe (alcool spécial), mais légal de le consommer.

- Il est demandé aux automobilistes qui ont des pneus « neige » d’apposer un autocollant sur leur tableau de bord. Celui-ci spécifie qu’il est interdit de rouler, avec de tels pneus, à plus de 160 km/h

- Si vous oubliez vos clés de voiture à l’intérieur de la voiture et que vous laissez la voiture ouverte, vous serez punis.


Italie

- A Milan, une loi impose d’arborer un visage souriant en toutes circonstances, excepté pour les obsèques et autres visites à l’hôpital

- La profession de « charlatan » est totalement interdite

- Un homme peut être arrêté pour avoir porté une jupe

- Frapper quelqu’un avec un poing est considéré comme un crime


Grèce

- Tout jeu électronique doit être banni

- On ne doit pas porter de chapeau dans le Stade Olympique, car cela peut gêner la vue d’un autre





LE DICTIONNAIRE DE BIERCE :
==========================



AMIRAL : Partie d’un navire de guerre qui se charge de discourir tandis que la figure de proue se charge de réfléchir.


AMNISTIE : Magnanamité d’un Etat envers des délinquants qu’il serait trop onéreux de punir.


CONNAISSEUR : Spécialiste qui sait tout sur une chose et rien sur le reste.
Un vieux buveur de vin ayant été grièvement blessé lors d’une collision ferroviaire, on lui versa un peu de vin sur les lèvres pour le ranimer.
« Pauillac 1873 « murmura-t-il avant de rendre son dernier soupir.


ECRIVAILLEUR : Evrivain professionnel dont les vues sont opposées aux nôtres.


IDIOT : Membre d’une nombreuse et puissante tribu dont l’influence sur les affaires humaines a toujours été prépondérante.
L’activité de l’idiot ne se limita pas à un domaine donné de la pensée ou de l’action, mais en « imprègne et réglante l’ensemble «
Il a toujours le dernier mot ; sa décision est sans appel.
Il détermine les courants en matière d’opinion et de goût, fixe des restrictions au discours et circonscrit la conduite avec une limite à ne pas franchir.


JUSTICE : Denrée que, dans un état plus ou moins avarié,l’Etat vend au citoyen en récompense de son allégeance, de ses impôts et de ses services personnels.


KLEPTOMANE : Riche voleur


MAIN : Instrument singulier porté à l’extrémité du bras humain en général fourré dans la poche de quelqu’un.


MAYONNAISE : Une des sauces qui tiennent lieu aux Français de religion d’Etat.


POLITESSE : La plus acceptable des hypocrisie.

PREDILECTION : Etape préparatoire à la désillusion.


YANKEE : En Europe, un Américian. Dans les Eats du Nord de notre Union, un habitant de la Nouvelle Angleterre. Dans les Etats du Sud, le mot n’est connu que sous la forme « Sale Yank «








ON REVISE NOS CLASSIQUES :
==========================


Alfred de Musset

MAMOUNA :



Première partie déposée le 31 octobre.

I
Eh bien ! en vérité, les sots auront beau dire,
Quand on n'a pas d'argent, c'est amusant d'écrire.
Si c'est un passe-temps pour se désennuyer,

Il vaut bien la bouillotte ; et, si c'est un métier,
Peut-être qu'après tout ce n'en est pas un pire
Que fille entretenue, avocat ou portier

II

J'aime surtout les vers, cette langue immortelle.
C'est peut-être un blasphème, et je le dis tout bas
Mais je l'aime à la rage. Elle a cela pour elle
Que les sots d'aucun temps n'en ont pu faire cas,

Qu'elle nous vient de Dieu, — qu'elle est limpide et belle,
Que le monde l'entend, et ne la parle pas.

III

Eh bien ! Sachez-le donc, vous qui voulez sans cesse
Mettre votre scalpel dans un couteau de bois
Vous qui cherchez l'auteur à de certains endroits,
Comme un amant heureux cherche, dans son ivresse
Sur un billet d'amour les pleurs de sa maîtresse,

Et rêve, en le lisant, au doux son de sa voix.

IV

Sachez-le, — c'est le cœur qui parle et qui soupire
Lorsque la main écrit, — c'est le cœur qui se fond ;
C'est le cœur qui s'étend, se découvre et respire
Comme un gai pèlerin sur le sommet d'un mont
Et puissiez-vous trouver, quand vous en voudrez rire
À dépecer nos vers le plaisir qu'ils nous font !


V

Qu'importe leur valeur ? La muse est toujours belle,
Même pour l'insensé, même pour l'impuissant ;
Car sa beauté pour nous, c'est notre amour pour elle.
Mordez et croassez, corbeaux, battez de l'aile ;
Le poète est au ciel, et lorsqu'en vous poussant
Il vous y fait monter, c'est qu'il en redescend


VI
Allez, — exercez-vous, — débrouillez la quenouille,
Essoufflez-vous à faire un bœuf d'une grenouille
Avant de lire un livre, et de dire : J'y crois !
Analysez la plaie, et fourrez-y les doigts ;
Il faudra de tout temps que l'incrédule y fouille,
Pour savoir si son Christ est monté sur la croix


VII

Eh, depuis quand un livre est-il donc autre chose
Que le rêve d'un jour qu'on raconte un instant ;
Un Oiseau qui gazouille et s'envole ; — une rose
Qu'on respire et qu'on jette, et qui meurt en tombant ; —
Un ami qu'on aborde, avec lequel on cause,
Moitié lui répondant, et moitié l'écoutant ?


VIII

Aujourd'hui' par exemple, il plait à ma cervelle
De rimer en sixains le conte que voici,
Va-t-on le maltraiter et lui chercher querelle ?
Est-ce sa faute, à lui, si je l'écris ainsi ?
Byron, me direz-vous, m'a servi de modèle.
Vous ne savez donc pas qu'il imitait Pulci ?


IX

Lisez les Italiens, vous verrez s'il les vole.
Rien n'appartient à rien, tout appartient à tous.
Il faut être ignorant comme un maître d'école
Pour se flatter de dire une seule parole
Que personne ici-bas n'ait pu dire avant vous.
C'est imiter quelqu'un que de planter des choux.


2 éme partie :

X

Ah ! pauvre Laforêt, qui ne savais pas lire,
Quels vigoureux soufflets ton nom seul a donnés
Au peuple travailleur des discuteurs damnés !
Molière t'écoutait lorsqu'il venait d'écrire
Quel mépris des humains dans le simple et gros rire
Dont tu lui baptisais ses hardis nouveau-nés !

XI

Il ne te lisait pas, dit-on, les vers d'Alceste ;
Si je les avais faits, je te les aurais lus.
L'esprit et les bons mots auraient été perdus ;
Mais les meilleurs accords de l'instrument céleste
Seraient allés au cœur comme ils en sont venus.
J'aurais dit aux bavards du siècle : A vous le reste

XII

Pourquoi donc les amants veillent-ils nuit et jour ?
Pourquoi donc le poète aime-t-il sa souffrance ?
Que demandent-ils donc tous les deux en retour ?
Une larme, ô mon Dieu, voilà leur récompense ;
Voilà pour eux le ciel ; la gloire et l'éloquence,
Et par là le génie est semblable à l'amour.


XIII
Mon premier chant est fait. — Je viens de le relire.
J'ai bien mal expliqué ce que je voulais dire ;
Je n'ai pas dit un mot de ce que j'aurais dit
Si j'avais fait un plan une heure avant d'écrire ;
Je crève de dégoût, de rage et de dépit
Je crois en vérité que j'ai fait de l'esprit


XIV
Deux sortes de roués existent sur la terre :
L'an, beau comme Satan, froid comme la vipère,
Hautain, audacieux, plein d'imitation,
Ne laissant palpiter sur son cœur solitaire
Que l'écorce d'un homme et de la passion ;
Faisant un manteau d'or à son ambition ;


XV
Corrompant sans plaisir, amoureux de lui-même,
Et, pour s'aimer toujours, voulant toujours qu'on l'aime ;
Regardant au soleil son ombre se mouvoir ;
Dès qu'une source est pure, et que l'on peut s'y voir,
Venant comme Narcisse y pencher son front blême,
Et chercher la douleur pour s'en faire un miroir.


XVI <
br> Son idéal, c'est lui -Quoi qu'il dise ou qu'il fasse,
Il se regarde vivre, et s'écoute parler.
Car il faut que demain on dise, quand il passe :
Cet homme que voilà, c'est Robert Lovelace
Autour de ce mot-là le monde peut rouler ;
Il est l'axe du monde, et lui permet d'aller.


XV

Avec lui ni procès, ni crainte, ni scandale.
Il jette un drap mouillé sur son père qui râle ;
Il rôde, en chuchotant, sur la pointe du pied.
Un amant plus sincère, à la main plus loyale,
Peut serrer une main trop fort, et l'effrayer ;
Mais lui, n'ayez pas peur de lui, c'est son métier.


XVIII
Qui pourrait se vanter d'avoir surpris son âme ?
L'étude de sa vie est d'en cacher le fond...
On en parle, — on en pleure, — on en rit, qu'en voit on :
Quelques duels oubliés, quelques soupirs de femme,
Quelque joyau de prix sur une épaule infâme,
Quelque croix de bois noir sur un tombeau sans nom.


XIX
Mais comme tout se tait dès qu'il vient à paraître !
Clarisse l'aperçoit, et commence à souffrir.
Comme il est beau ! brillants comme il s'annonce en maître !
Si Clarisse s'indigne et tarde à consentir,
Il dira qu'il se tue-il se tuera peut-être ; —

Mais Clarisse aime mieux le sauver, et mourir.

XX
C'est le roué sans cœur, le spectre à double face,
A la patte de tigre, aux serres de vautour,
Le roué sérieux qui n'eut jamais d'amour ;
Méprisant la douleur comme la populace ;
Disant au genre humain de lui laisser son jour-

Et qui serait César, s'il n'était Lovelace


3 éme partie :

XXI
Ne lui demandez pas s'il est heureux ou non ;
Il n'en sait rien lui-même, il est ce qu'il doit être.
Il meurt silencieux, tel que Dieu l'a fait naître
L'antilope aux yeux bleus est plus tendre peut-être
Que le roi des forêts ; mais le lion répond

Qu'il n'est pas antilope, et qu'il a nom : lion.

XXII
Voilà l'homme d'un siècle, et l'étoile polaire
Sur qui les écoliers fixent leurs yeux ardents,
L'homme dont Robertson fera le commentaire,
Qui donnera sa vie à lire à nos enfants
Ses crimes noirciront un large bréviaire,
Qui brûlera les mains et les cœurs de vingt ans.


XXIII
Quant au roué Français, au don Juan ordinaire,
Ivre, riche, joyeux, raillant l'homme de pierre,
Ne demandant partout qu'à trouver le vin bon,
Bernant monsieur Dimanche, et disant à son père
Qu'il serait mieux assis pour lui faire un sermon,
C'est l'ombre d'un roué qui ne vaut pas Valmont.

XXIV

Il en est un plus grand, plus beau, plus poétique,
Que personne n'a fait, que Mozart a rêvé,
Qu'Hoffmann a vu passer, au son de la musique,
Sous un éclair divin de sa nuit fantastique,
Admirable portrait qu'il n'a point achevé,
Et que de notre temps Shakspeare aurait trouvé.

XXV
Un jeune homme est assis au bord d'une prairie,

Pensif comme l'amour, beau comme le génie ;
Sa maîtresse enivrée est prête à s'endormir.
Il vient d'avoir vingt ans, son cœur vient de s'ouvrir.
Rameau tremblant encor de l'arbre de la vie,
Tombé, comme le Christ, pour aimer et souffrir

XXVI
Le voilà se noyant dans des larmes de femme,
Devant cette nature aussi belle que lui ;

Pressant le monde entier sur son cœur qui se pâme,
Faible, et, comme le lierre, ayant besoin d'autrui ;
Et ne le cachant pas, et suspendant son âme,
Comme un luth éolien, aux lèvres de la Nuit.

XXVII
Le voilà demandant pourquoi son cœur soupire,
Jurant, les yeux en pleurs, qu'il ne désire rien ;

Caressant sa maîtresse, et des sons de sa lyre
Egayant son sommeil comme un ange gardien ;
Tendant sa coupe d'or à ceux qu'il voit sourire,
Voulant voir leur bonheur pour y chercher le sien.

XXVIII
Le voilà, jeune et beau, sous le ciel de la France,
Déjà riche à vingt ans comme un enfouisseur ;

Portant sur la nature un cœur plein d'espérance,
Aimant, aimé de tous, ouvert comme une fleur ;
Si candide et si frais que l'ange d'innocence
Baiserait sur son front la beauté de son cœur


XXIX
Le voilà, regardez, devinez-lui sa vie.
Quel sort peut-on prédire à cet enfant du ciel ?

L'amour en l'approchant jure d'être éternel ;
Le hasard pense à lui, — la sainte poésie
Retourne en souriant sa coupe d'ambroisie
Sur ses cheveux plus doux et plus blonds que le miel.

XXX
Ce palais, c'est le sien ; — le serf et la campagne
Sont à lui ; — la forêt, le fleuve et la montagne

Ont retenu son nom en écoutant l'écho.
C'est à lui le village, et le pâle troupeau
Des moines. — Quand il passe et traverse un hameau,
Le bon ange du lieu se lève et l'accompagne.



4 éme partie:

XXXI
Quatre filles de prince ont demandé sa main.
Sachez que s'il voulait la reine pour maîtresse,

Et trois palais de plus, il les aurait demain;
Qu'un juif deviendrait chauve à compter sa richesse,
Et qu'il pourrait jeter, sans que rien en paraisse,
Les blés de ses moissons aux oiseaux du chemin.


XXXII
Eh bien! cet homme-là vivra dans les tavernes
Entre deux charbonniers autour d'un poêle assis;

La poudre noircira sa barbe et ses sourcils;
Vous le verrez un jour, tremblant et les yeux ternes,
Venir dans son manteau dormir sous les lanternes,
La face ensanglantée et les coudes noircis.


XXXIII
Vous le verrez sauter sur l'échelle dorée,
Pour courir dans un bouge au sortir d'un boudoir

Portant sa lèvre ardente à la prostituée,
Avant qu'à son balcon done Elvire éplorée,
Dans la profonde nuit croyant encor le voir,
Ait cessé d'agiter sa lampe et son mouchoir.


XXXIV
Vous le verrez, laquais pour une chambrière,
Cachant sous ses habits son valet grelottant;

Vous le verrez, tranquille et froid comme une pierre,
Pousser dans les ruisseaux le cadavre d'un père,
Et laisser le vieillard traîner ses mains de sang
Sur des murs chauds encor du viol de son enfant.


XXXV
Que direz-vous alors? Ah! vous croirez peut-être
Que le monde a blessé ce coeur vaste et hautain,

Que c'est quelque Lara qui se sent méconnaître,
Que l'homme a mal jugé, qui sait ce qu'il peut être,
Et qui, s'apercevant qu'il le serait en vain,
Rend haine contre haine et dédain pour dédain.


XXXVI
Eh bien! vous vous trompez. - Jamais personne au monde
N'a pensé moins que lui qu'il était oublié.

Jamais il n'a frappé sans qu'on ne lui réponde;
Jamais il n'a senti l'inconstance de l'onde,
Et jamais il n'a vu se dresser sous son pié
Le vivace serpent de la fausse amitié.


XXXVII
Que dis-je? tel qu'il est, le monde l'aime encore;
Il n'a perdu chez lui ni ses biens ni son rang.

Devant Dieu, devant tous, il s'assoit à son banc.
Ce qu'il a fait de mal, personne ne l'ignore;
On connaît son génie, on l'admire, on l'honore. -
Seulement, voyez-vous, cet homme, c'est don Juan.


XXXVIII
Oui, don Juan. Le voilà, ce nom que tout répète,
Ce nom mystérieux que tout l'univers prend,

Dont chacun vient parler, et que nul ne comprend;
Si vaste et si puissant qu'il n'est pas de poète
Qui ne l'ait soulevé dans son coeur et sa tête,
Et pour l'avoir tenté ne soit resté plus grand.


XXXIX
Insensé que je suis! que fais-je ici moi-même?
Etait-ce donc mon tour de leur parler de toi,

Grande ombre, et d'où viens-tu pour tomber jusqu'à moi?
C'est qu'avec leurs horreurs, leur doute et leur blasphème,
Pas un d'eux ne t'aimait, don Juan; et moi, je t'aime
Comme le vieux Blondel aimait son pauvre roi.


XL
Oh! qui me jettera sur ton coursier rapide!
Oh! qui me prêtera le manteau voyageur,

Pour te suivre en pleurant, candide corrupteur!
Qui me déroulera cette liste homicide,
Cette liste d'amour si remplie et si vide,
Et que ta main peuplait des oublis de ton coeur!
[/size






DES MOTS POUR NOS MAUX :
==========================




Poinéphobie
Peur des châtiments.

Polyphobie
Peur de plusieurs choses.
Cliquez pour afficher l

Pornophobie
Peur des rapports sexuels et de la sexualité.

Potamophobie
Peur des rivières.

Potophobie
Peur de boire.

Probophobie
Peur d'avoir peur.

Psychopathophobie
Peur de devenir fou.

Ptéronophobie
Peur des plumes.

Pyrophobie
Peur du feu.

Rupophobie
Peur de la saleté.
Cliquez pour afficher l

Russophobie
Peur de ce qui est russe.

Rypophobie
Peur de la souillure.

Saccharophobie
Peur du sucre.

Satanophobie
Peur de Satan.





DE TOUT ... UN PEU ....
====================



- A l'origine, le Coca-Cola était vert.


-Il y a chaque jour plus de billets imprimés pour le Monopoly que pour le Trésor US.


- Les hommes peuvent lire une plus petite écriture imprimée que les femmes, par contre les femmes entendent mieux.


- Pourcentage du continent africain encore sauvage : 28% et pourcentage du continent nord-américain encore sauvage : 38% …..


- Les plus jeunes parents au monde avaient 8 et 9 ans et vivaient en Chine en 1910.


- Le plus jeune Pape était âgé de 11 ans.


- Sur tous les jeux de cartes, les 4 Rois représentent les 4 Grands Rois de l'histoire :
Pique: le Roi David,
Trèfle: Alexandre Le Grand,
Coeur: Richard Coeur de Lion,
Carreau: Jules César


- 111.111.111 x 111.111.111 = 12.345.678.987.654.321


- Les statues équestres dans un parc:
si le cheval a :
Ses 2 jambes( le cheval a des jambes )avant en l'air, le personnage représenté est mort au combat.
Si une jambe est en l'air, le personnage est mort des suites de blessures reçues au combat.
Si les 4 jambes sont au sol, le personnages est mort de causes naturelles (pas au combat).


- Si on épelle tous les nombres en anglais (one, two, three, four,...) il faut aller jusque 1000 ( one thousAnd ) pour trouver
la lettre A


Quel est le seul aliment qui ne se gâte pas ?
Le miel




DOUBLE VISION :
================




Cliquez pour afficher l




Bonne semaine à tous.
Grenouille

Posté le : 22/11/2014 16:25

Edité par Grenouille sur 23-11-2014 08:11:50
Edité par Grenouille sur 23-11-2014 13:45:39
Edité par Grenouille sur 23-11-2014 15:11:06
Edité par Grenouille sur 24-11-2014 05:16:34
Edité par Grenouille sur 24-11-2014 12:23:19
Edité par Grenouille sur 24-11-2014 14:54:48
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1616
Niveau : 34; EXP : 2
HP : 165 / 825
MP : 538 / 20860
Hors Ligne
Chère Grenouille quelques citations de Pierre Dac, toujours d’actualité malgré les années qui s’écoulent. !!


Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires.

Un concerné n’est pas forcément un imbécile en état de siège pas plus qu’un concubin n’est obligatoirement un abruti de nationalité cubaine

J’ai toujours été surpris qu’un record battu ne se soit jamais plaint

Les femmes de mœurs légères ont parfois la tâche lourde avec les hommes de poids

Il est préférable d'être ailleurs lorsqu'autre part n'est plus ici

Souffrant d'insomnie, j'échangerais un matelas de plumes contre un sommeil de plomb

L'avenir, c'est du passé en préparation

Si tous ceux qui croient avoir raison n'avaient pas tort, la vérité ne serait pas loin

La devise des hommes d'affaires plus ou moins scrupuleux est : savoir toujours assez bien nager pour n'avoir jamais à trop se mouiller

Une dernière brève de comptoir pour terminer la série de ce jour :

Sur le drapeau Français, il n’y a que le bleu qui ne se boit pas !!

Posté le : 24/11/2014 20:37
_________________

Le bonheur est une chose qui se double,..…..si on le partage …

Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 16:15
De Alsace
Messages: 317
Niveau : 16; EXP : 64
HP : 0 / 391
MP : 105 / 11427
Hors Ligne
Merci Kjtiti de nous rappeler Pierre Dac, un sacré bonhomme ...

Super la brève de comptoir, il fallait y penser!

Bises alsaciennes.

Je viens de découvrir " La crise " de Anne Roumanoff, voici le lien pour tous ceux qui ne connaissent pas...

http://www.youtube.com/watch?v=tj6qta_9PaM&sns=em

Posté le : 25/11/2014 22:15

Edité par Grenouille sur 26-11-2014 08:47:09
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 16:15
De Alsace
Messages: 317
Niveau : 16; EXP : 64
HP : 0 / 391
MP : 105 / 11427
Hors Ligne
« L'humour éclaire les heures sombres et dore les heures heureuses. " de F.I. Romay


COLUCHE
=========

Cliquez pour afficher l


Michel Colucci, dit Coluche, est un humoriste et comédien français, né le 28 octobre 1944 dans le 14e arrondissement de Paris et mort le 19 juin 1986 à Opio (Alpes-Maritimes).

Fils de Honorio Colucci, d’originaire italienne, et de Simone Bouyer, il adopte le pseudonyme« Coluche » à l'âge de 26 ans, au tout début de sa carrière.

En 1971, à cause de son comportement et de ses addictions, il quitte sa troupe fondait en 1969, et se lance dans une carrière solo.

Revendiquant sa grossièreté mais, selon lui, « sans jamais tomber dans la vulgarité », Coluche donne très tôt un style nouveau et sarcastique par sa liberté d'expression, au music-hall, en s’attaquant notamment aux tabous, puis aux valeurs morales et politiques de la société contemporaine.
375 citations de Coluche sont répertoriées.

Il rencontre en 1971 sa future épouse Véronique Kantor, alors étudiante de « bonne famille » qui se destine au journalisme. Il l'épouse le 16 octobre 1975. Ils ont deux garçons, prénommés Romain en 1972 et Marius en 1976.

Cliquez pour afficher l


Il anime diverses émissions radio : Europe I, puis RMC, puis RFM, qu’il devra à chaque fois quitter pour non respect de certaines clauses. RFM est brouillée par les autorités pendant 423 jours. Coluche entame une grève de la faim. Sans résultat.

En 1984, il obtient un César du meilleur acteur pour son rôle dramatique dans Tchao Pantin.

Tour à tour provocateur ou agitateur par ses prises de position sociales, il se présente à l'élection présidentielle de 1981 avant de se retirer.

Devenu très populaire , il fonde en 1985 l'association Les Restos du cœur, quelques mois avant de mourir dans un accident de moto en roulant à 60 km/h.
( En 1985 il avait battu le record du monde de vitesse en moto , en atteignant 252 km/h. sur piste ) Les circonstances entourant cet accident vont donner lieu à plusieurs rumeurs d’assassinat.

Très longtemps resté silencieux, Albert Ardisson, le chauffeur du camion à l'origine de l'accident dit publiquement avoir été traumatisé par l'événement, en répondant pour la première fois à une très courte interview auprès d'un hebdomadaire de Nice en juin 2013. Chauffeur poids lourd à la retraite, il ne livre toutefois aucun détail supplémentaire de l'accident.

Coluche est inhumé le mardi 24 juin 1986 , au cimetière de Montrouge, dans le 14e arrondissement parisien.
La cérémonie funéraire est célébrée par l'Abbé Pierre, lequel déclare alors : « Si vous entendez quelqu'un dire qu'il ne respectait rien, dites-leur que ce n'est pas vrai ! Je suis témoin »

Hommages:
- Une variété de rose, est nommée Rose 'Coluche' en son honneur. On peut la voir par exemple dans la roseraie du parc du Thabor à Rennes.
- Une statue de Coluche au Vigan, dans le Gard, installée dans un parc du centre ville
- Plaque commémorative sur la route d'Ohio
- Une statue, du sculpteur Guillaume Werle, représentant sa célèbre salopette est inaugurée le mardi 14 juin 2011 à Montrouge, place de la République.
- Des écoles, des places et établissements divers portent aujourd’hui son nom.
- L'astéroïde 170906 est nommé Coluche en son honneur.

La bataille autour de l'héritage de Coluche commence dès sa mort, ses deux fils Marius et Romain Colucci (qui ont d'abord refusé la succession, « à cause de dettes colossales », puis ont accepté l'héritage au début des années 1990) étant en conflit ouvert avec Paul Lederman, l'imprésario-producteur de l’humoriste.
Le mercredi 19 octobre 2011, Paul Lederman a été condamné à verser 1,1 million d'euros aux fils de Coluche, et fait appel de cette décision ; il l'a remporté pour partie le 3 juin 2014, le dossier civil se jouera devant la cour de Paris, mais la date n'a pas encore été décidée.





CITATIONS :
==========

Cliquez pour afficher l


Première partie
--------------------


-" Y'a un truc qu'on est sûr quand on est ministre, c'est qu'on retournera pas à l'école, tandis qu'en prison, faut voir ..! "


- "La grande différence entre les oiseaux et les hommes politiques, c'est que de temps en temps, les oiseaux s'arrêtent de voler."


- " Si j'ai l'occasion, j'aimerais mieux mourir de mon vivant! "


- " Si jamais nos hommes politiques se mettaient à tenir les promesses qu'ils font, il leur faudrait le budget des Etats-Unis."

Cliquez pour afficher l


- "Si on est touché soi-même par la mort, on a intérêt à en rire, et si on n'est pas touché, on n'a pas de raison de ne pas rire."


- "Si vous avez besoin de quelque chose, appelez-moi. Je vous diraicomment vous en passer."


- "Si vous ne faites pas aujourd'hui ce que vous avez dans la tête, demain, vous l'aurez dans le cul."


-" Tous les égouts sont dans la nature."


- " Y'a de deux sortes de justices: vous avez l'avocat qui connaît bien la loi, et vous avez l'avocat qui connaît bien le juge."


- " Le gouvernement s'intéresse à l'emploi... Surtout au sien."


- " Les hommes politiques sont pas tous des voleurs, mais quand ils vous serrent la main, recomptez vos doigts."


- " Les pauvres sont indispensables. La preuve: les Américains en ont, c'est quand même pas par snobisme."


- " Nous envisageons un redressement dans cinq ans. En effet, dans cinq ans, nous serons considéré comme un pays sous-développé auquel viendront en aide les pays industrialisés"


- " Le poisson quand c'est pas frais... Déjà à manger c'est pas bon, mais alors à vomir..."


- " Les hommes politiques sont marrants. Encore que je ne pense pas qu'ils nous feront un jour autant marrer qu'ils nous emmerdent."


- " J'arrêterai de faire de la politique quand les politiciens arrêteront de nous faire rire ! "


- " Les gens gueulent: «j'ai voté pour celui-là, et au lieu de mettre de l'argent dans les écoles, il met de l'argent dans les prisons». Si y'a une chose de sûre, quand on est ministre, c'est qu'on retournera pas à l'école, tandis qu'en prison, faut voir..."
Cliquez pour afficher l

- " J'ai été en Laponie. J'ai été réveillé un matin: «Police ! Qu'est-ce que vous avez fait dans la nuit du 23 novembre au 27 avril ?».


- "Les arabes ont fait des progrès; maintenant y'en a des riches. Y'en a des pauvres aussi, rassurez-vous, vous serez pas obligé d'aller bosser tout de suite."



- " J'ai été au Chili. Le problème, c'est que tout est fermé à partir de six heures du soir. J'ai vu un flic dire à un gars «qu'est-ce t'en penses ?»; l'autre lui a répondu «ben, comme vous». Le flic lui a dit «ben, je t'arrête».


- " Le capitalisme, c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme, c'est le contraire !"


- " Les quatre leaders des grandes formations politiques françaises ne sont pas les uns contre les autres, mais bien unis comme les trois mousquetaires des cinq doigts de la main: «un pour tous, tous pourris».


- " En politique, les études c'est très simple, les études c'est cinq ans de droit, tout le reste de travers."


- " Je parle un peu le turc, mais que sous la torture."


- " Il est sympa Hamed. Il a des idées sur tout .... il a surtout des idées."


- " La société n'a pas voulu de nous ? Qu'elle se rassure ! On n'veut pas d'elle ! On lui fout la paix. C'est pas nous qui allons lui mettre des bâtons dans les trous."


- " Il est analphabète comme ses pieds."


- " Mon père disait toujours: dans la vie y'a pas de grand, y'a pas de petit; la bonne longueur pour les jambes, c'est quand les pieds touchent bien par terre."


- " Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire."


-" J'ai été à la faculté, et j'ai eu comme professeur le doyen de la faculté, qui les avait plus ses facultés depuis un moment déjà."


- " Bob, il dit toujours: si la société nous rejette, c'est parce qu'elle veut oublier que c'est elle qui nous a créés."


- " Bob, c'est pas un con. Il lit des bouquins, je comprends même pas le titre. ! "


- " Dieu a dit: il y aura des hommes blancs, il y aura des hommes noirs, il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits, il y aura des hommes beaux et il y aura des hommes moches, et tous seront égaux; mais ça sera pas facile..."


- " Le mariage, c'est souvent le coup de foudre. On s'est plu, on s'est plu, on s'est plu, puis à la fin on sait plus !"
Cliquez pour afficher l


- " Un arabe arrêté pour corruption de fonctionnaire; il avait donné un sucre à un chien policier."


- " La Chine, c'est gai. Plus on est de fous, moins y a de riz."


- " Je regrette pas d'avoir fait la guerre: d'abord parce que j'suis pas mort, et puis parce que j'ai été décoré; évidemment parce que j'suis pas mort. A la guerre, on décore ceux qui reviennent; ceux qui sont courageux, c'est ceux qui sont morts."


- " Quand on pense... Qu'il suffirait que les gens ne les achètent plus pour que ça se vende pas !"


- " Madame, je vois que vous achetez un baril d'Ariel, si j'vous l'reprends et que je vous en donne deux où y a rien d'écrit?
- Oh, ben non alors! "


- " Coups de vent sur la côte bretonne où de forts pétroliers sont à craindre."


- " Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait possible n'ont jamais avancé d'un seul pas."
[





DE FREDERIC DARD :
==================



Les critiques, un peu partout, reprochent à Coluche sa cruauté. Le mot revient fréquemment dans les articles qui lui sont consacrés. On le souhaiterait plus chaud, plus humain. Mais mon Dieu, il n’est que cela, Coluche: chaud et humain- Ô combien! impitoyable parce qu’il est triste de la misère du monde, ce sublime gugusse. Impitoyable avec la sottise, la veulerie, la faiblesse, mais humain ! Folon aussi est cruel et Topor donc ! et Cavanna? Leur reproche-t-on d’être déshumanisés ?
Il faut au contraire avoir un sens aigu de l’homme pour épingler ses travers d’une façon aussi péremptoire, aussi magistralement cocasse.

Cette année, je suis allé voir à Genève son récital, au Victoria Hall; la salle était archicomble et frémissante d’une excitation peu courante dans cette sage cité. Mon épouse me dit:
- « tu crois qu’il osera raconter son histoire sur les Suisses ? «
- « Il va commencer par ça, » lui répondis-je.
Et effectivement, il commença par là. Il en rajouta même, il me semble. Et il fit un triomphe.

Extrait du livre " Coluche, Pensées et anecdotes "

Cliquez pour afficher l





LES ANECDOTES :
===============



[b]Un journaliste demande à Coluche son avis sur une célèbre chaine de restauration :
- " Pour manger c’est pas terrible, mais pour vomir, c’est formidable ! «

--------

Le 24 avril 1978, Coluche prend pour la première fois l’antenne à Europe I -
- « On m’a volé ma moto. Je vais m’en acheter une autre. Si les voleurs ont une préférence pour la couleur, qu’il m’écrivent !

————-

On demandait à Coluche quelques souvenirs de l’époque du Café de la Gare et si il en voulait à Romain Bouteille de l’avoir exclu de la troupe:
-« S’il ne m’avait pas viré, je n’aurais pas fait de progrès. Donc, j’ai eu deux coups de pot dans ma vie: être découvert par Bouteille et surtout, être viré par Bouteille. »

———--

Toujours à propos de Bouteille:
- « Dés comme lui, il n’y a que lui, ça se compte sur les doigts du pouce. »

————

Une journaliste d’un grand quotidien, plutôt hostile au comique, vient l’interviewer. Le ton ne tarde pas à monter. La journaliste, ulcérée par les propos de Coluche, qu’elle s’est amusée à provoquer, ne tarde pas à se retrouver dans le couloir.
Ayant oublié son sac à main, elle revient dans la pièce où se trouve encore Coluche. Celui-ci est en train de remplir une bouteille d’eau. Téméraire, la journaliste le relance. Coluche, sans hésiter lui jette le contenu de la bouteille au visage. Le lendemain, tout le groupe auquel appartient ce journal attaque le comique avec virulence. L’aventure fait rire comique, qui réplique:
-« Le lendemain j’ai failli lui envoyer des fleurs avec un petit mot: « Je vous ai envoyé l’eau, voilà les fleurs qui vont avec. «
[/b






LES RESTOS DU COEUR :
======================

" C'est vraiment pas ma faute si y en a qui ont faim, mais ça le deviendrait si on ne changeait rien." Coluche.


Le secrétaire et factotum de Coluche, Jean-Michel Vaguelsy, raconte comment l'idée a germé un jour de février 1985.

Alors que Coluche vient de signer au fisc un chèque de 3 millions de francs aux impôts, il s'exclame : « Tu te rends compte, avec tout le pognon que je donne, si tous les mecs qu'ont du blé comme moi s'y mettaient, on pourrait régler le problème ».
. Quand sa cuisinière Anita lui apprend qu'un repas revient à quinze francs, l'humoriste calcule qu'avec l'argent de ses impôts, il peut offrir 200 000 repas.

S'étant engagé contre la famine en Éthiopie en interprétant avec d'autres artistes, la chanson SOS Éthiopie, l'humoriste est interpellé par des lettres et un auditeur d'Europe 1 sur la nouvelle pauvreté en France.
Le 26 septembre 1985], Coluche, en direct sur Europe 1, se révolte contre les gaspillages alimentaires d’une société de consommation et dénonce la destruction des surplus agricoles en France et en Europe.

Cliquez pour afficher l


L’idée est lancée. Dès le 14 octobre, les statuts de l'association sont déposés. La médiatisation et l'organisation des premiers centres régionaux de distribution ainsi que leur approvisionnement sont assurées par des étudiants des écoles de commerce, fédérés par l'un de leurs camarades, Alexandre Lederman, fils de l'imprésario de Coluche.

Le premier restaurant du cœur ouvre ses portes en France le 21 décembre 1985 sous une tente dans un terrain vague du 19earrondissement de Paris. Quinze jours plus tard, sont mises en place une vingtaine d'antennes régionales qui distribuent 60 000 paniers-repas jusqu'au 21 mars.

La même année, au Parlement européen, le député belge José Happart a pris la parole et dénoncé une situation économique dont sont victimes des millions de personnes.

« N’est-il pas inadmissible que le coût des soins de santé et des charges dues à la pauvreté sera plus important que celui d’une aide alimentaire fournie à la société concernée ? »
Il demande donc que ces surplus chèrement stockés et détruits soient mis à la disposition de ceux qui en ont besoin, invitant Coluche à Strasbourg pour montrer son initiative. Le Programme Européen d’Aide aux plus Démunis (PEAD) sera institué en 1987.

Le nombre de repas distribués n'a cessé d'augmenter. Malgré cela, et malgré la crise économique et sociale, les aides de l'État et de l'Europe diminuent

Cliquez pour afficher l


Les frais généraux ne représentent que 7,3 % des ressources.
Les comptes annuels sont certifiés tous les ans par deux cabinets de commissariat aux comptes *. Depuis la création de l’association, ils ont toujours été rendus publics.

1985-1986 :
plus de 5 000 bénévoles distribuent cet hiver-là 8,5 millions de repas.
2013-2014 :
Plus 67 600 bénévoles ont distribué 130 millions de repas, 1 000 000 personnes ont été accueillies dans 2090 centres.



DATES CLÉS 2014-2015 :

Début de la 30ème campagne d’hiver des Restos le lundi 24 novembre 2014.

Concert des Enfoirés 2015
Du mercredi 21 au lundi 26 janvier 2015 au Park&Suites Arena de Montpellier (34).
+ D’infos sur www.enfoires.fr

Collecte Nationale – Mars 2015
La grande Collecte Nationale des Restos du Cœur aura lieu les vendredi et samedi 6 et 7 mars 2015 dans la plupart des grandes et moyennes surfaces.



Cliquez pour afficher l




A PROPOS DE :
============
=


LA COUR DES COMPTES : ORIGINE :

Les comptes fiscaux du royaume voyageaient avec les rois de France lors de leurs pérégrinations. Mais en 1194, lors de la bataille que Richard Ier d' Angleterre mena conte Philippe II de France, le souverain anglais fit main basse sur les coffres contenant les comptes du royaume de France et refusa de les restituer; Philippe II décida qu'à l'avenir les comptes seraient mis en sécurité. Il installa un embryon de Chambre des comptes dans l'Île de la Cité, le Trésor étant gardé à la tour du Temple.




DES MOTS POUR NOS MAUX :
=========================



Cliquez pour afficher l

Scaléophobie
Peur des maladies de la peau.

Sciophobie
Peur des ombres.

Scopophobie
Peur d'être vu.

Sélaphobie
Peur des éclairs.

Sidérodromophobie
Peur des trains, des voyages en train.

Sidérophobie
Peur des étoiles.

Sinophobie
Peur de ce qui est chinois.

Sitophobie
Peur de la nourriture.

Spélaionphobie
Peur des grottes et des sous-sols.

Spermatophobie
Peur des germes.

Spermatorhéophobie
Peur de la spermatorhée.

Stasophobie
Peur d'être debout.

Straphobie
Peur de la foudre.

Stygiophobie
Peur de l'enfer.

Syphiliphobie
Peur de la syphilis.

Tachophobie
Peur de la vitesse.





ON REVISE SES CLASSIQUES :
==========================

Alfred de Musset

MAMOUNA



I
Eh bien ! en vérité, les sots auront beau dire,
Quand on n'a pas d'argent, c'est amusant d'écrire.

Si c'est un passe-temps pour se désennuyer,
Il vaut bien la bouillotte ; et, si c'est un métier,
Peut-être qu'après tout ce n'en est pas un pire
Que fille entretenue, avocat ou portier

II

J'aime surtout les vers, cette langue immortelle.
C'est peut-être un blasphème, et je le dis tout bas

Mais je l'aime à la rage. Elle a cela pour elle
Que les sots d'aucun temps n'en ont pu faire cas,
Qu'elle nous vient de Dieu, — qu'elle est limpide et belle,
Que le monde l'entend, et ne la parle pas.

III

Eh bien ! Sachez-le donc, vous qui voulez sans cesse
Mettre votre scalpel dans un couteau de bois

Vous qui cherchez l'auteur à de certains endroits,
Comme un amant heureux cherche, dans son ivresse
Sur un billet d'amour les pleurs de sa maîtresse,
Et rêve, en le lisant, au doux son de sa voix.

IV

Sachez-le, — c'est le cœur qui parle et qui soupire
Lorsque la main écrit, — c'est le cœur qui se fond ;

C'est le cœur qui s'étend, se découvre et respire
Comme un gai pèlerin sur le sommet d'un mont
Et puissiez-vous trouver, quand vous en voudrez rire
À dépecer nos vers le plaisir qu'ils nous font !


V

Qu'importe leur valeur ? La muse est toujours belle,
Même pour l'insensé, même pour l'impuissant ;

Car sa beauté pour nous, c'est notre amour pour elle.
Mordez et croassez, corbeaux, battez de l'aile ;
Le poète est au ciel, et lorsqu'en vous poussant
Il vous y fait monter, c'est qu'il en redescend


VI
Allez, — exercez-vous, — débrouillez la quenouille,
Essoufflez-vous à faire un bœuf d'une grenouille

Avant de lire un livre, et de dire : J'y crois !
Analysez la plaie, et fourrez-y les doigts ;
Il faudra de tout temps que l'incrédule y fouille,
Pour savoir si son Christ est monté sur la croix


VII

Eh, depuis quand un livre est-il donc autre chose
Que le rêve d'un jour qu'on raconte un instant ;

Un Oiseau qui gazouille et s'envole ; — une rose
Qu'on respire et qu'on jette, et qui meurt en tombant ; —
Un ami qu'on aborde, avec lequel on cause,
Moitié lui répondant, et moitié l'écoutant ?


VIII

Aujourd'hui' par exemple, il plait à ma cervelle
De rimer en sixains le conte que voici,

Va-t-on le maltraiter et lui chercher querelle ?
Est-ce sa faute, à lui, si je l'écris ainsi ?
Byron, me direz-vous, m'a servi de modèle.
Vous ne savez donc pas qu'il imitait Pulci ?


IX

Lisez les Italiens, vous verrez s'il les vole.
Rien n'appartient à rien, tout appartient à tous.

Il faut être ignorant comme un maître d'école
Pour se flatter de dire une seule parole
Que personne ici-bas n'ait pu dire avant vous.
C'est imiter quelqu'un que de planter des choux.


2 éme partie :

X

Ah ! pauvre Laforêt, qui ne savais pas lire,
Quels vigoureux soufflets ton nom seul a donnés

Au peuple travailleur des discuteurs damnés !
Molière t'écoutait lorsqu'il venait d'écrire
Quel mépris des humains dans le simple et gros rire
Dont tu lui baptisais ses hardis nouveau-nés !

XI

Il ne te lisait pas, dit-on, les vers d'Alceste ;
Si je les avais faits, je te les aurais lus.

L'esprit et les bons mots auraient été perdus ;
Mais les meilleurs accords de l'instrument céleste
Seraient allés au cœur comme ils en sont venus.
J'aurais dit aux bavards du siècle : A vous le reste

XII

Pourquoi donc les amants veillent-ils nuit et jour ?
Pourquoi donc le poète aime-t-il sa souffrance ?

Que demandent-ils donc tous les deux en retour ?
Une larme, ô mon Dieu, voilà leur récompense ;
Voilà pour eux le ciel ; la gloire et l'éloquence,
Et par là le génie est semblable à l'amour.


XIII
Mon premier chant est fait. — Je viens de le relire.
J'ai bien mal expliqué ce que je voulais dire ;

Je n'ai pas dit un mot de ce que j'aurais dit
Si j'avais fait un plan une heure avant d'écrire ;
Je crève de dégoût, de rage et de dépit
Je crois en vérité que j'ai fait de l'esprit


XIV
Deux sortes de roués existent sur la terre :
L'an, beau comme Satan, froid comme la vipère,

Hautain, audacieux, plein d'imitation,
Ne laissant palpiter sur son cœur solitaire
Que l'écorce d'un homme et de la passion ;
Faisant un manteau d'or à son ambition ;


XV
Corrompant sans plaisir, amoureux de lui-même,
Et, pour s'aimer toujours, voulant toujours qu'on l'aime ;

Regardant au soleil son ombre se mouvoir ;
Dès qu'une source est pure, et que l'on peut s'y voir,
Venant comme Narcisse y pencher son front blême,
Et chercher la douleur pour s'en faire un miroir.


XVI <
br> Son idéal, c'est lui -Quoi qu'il dise ou qu'il fasse,
Il se regarde vivre, et s'écoute parler.

Car il faut que demain on dise, quand il passe :
Cet homme que voilà, c'est Robert Lovelace
Autour de ce mot-là le monde peut rouler ;
Il est l'axe du monde, et lui permet d'aller.


XV

Avec lui ni procès, ni crainte, ni scandale.
Il jette un drap mouillé sur son père qui râle ;

Il rôde, en chuchotant, sur la pointe du pied.
Un amant plus sincère, à la main plus loyale,
Peut serrer une main trop fort, et l'effrayer ;
Mais lui, n'ayez pas peur de lui, c'est son métier.


XVIII
Qui pourrait se vanter d'avoir surpris son âme ?
L'étude de sa vie est d'en cacher le fond...

On en parle, — on en pleure, — on en rit, qu'en voit on :
Quelques duels oubliés, quelques soupirs de femme,
Quelque joyau de prix sur une épaule infâme,
Quelque croix de bois noir sur un tombeau sans nom.


XIX
Mais comme tout se tait dès qu'il vient à paraître !
Clarisse l'aperçoit, et commence à souffrir.

Comme il est beau ! brillants comme il s'annonce en maître !
Si Clarisse s'indigne et tarde à consentir,
Il dira qu'il se tue-il se tuera peut-être ; —

Mais Clarisse aime mieux le sauver, et mourir.

XX
C'est le roué sans cœur, le spectre à double face,
A la patte de tigre, aux serres de vautour,

Le roué sérieux qui n'eut jamais d'amour ;
Méprisant la douleur comme la populace ;
Disant au genre humain de lui laisser son jour-
Et qui serait César, s'il n'était Lovelace



3ème Partie
XXI
Ne lui demandez pas s'il est heureux ou non ;
Il n'en sait rien lui-même, il est ce qu'il doit être.

Il meurt silencieux, tel que Dieu l'a fait naître
L'antilope aux yeux bleus est plus tendre peut-être
Que le roi des forêts ; mais le lion répond
Qu'il n'est pas antilope, et qu'il a nom : lion.

XXII
Voilà l'homme d'un siècle, et l'étoile polaire
Sur qui les écoliers fixent leurs yeux ardents,
L'homme dont Robertson fera le commentaire,
Qui donnera sa vie à lire à nos enfants
Ses crimes noirciront un large bréviaire,
Qui brûlera les mains et les cœurs de vingt ans.


XXIII
Quant au roué Français, au don Juan ordinaire,
Ivre, riche, joyeux, raillant l'homme de pierre,
Ne demandant partout qu'à trouver le vin bon,
Bernant monsieur Dimanche, et disant à son père
Qu'il serait mieux assis pour lui faire un sermon,
C'est l'ombre d'un roué qui ne vaut pas Valmont.

XXIV

Il en est un plus grand, plus beau, plus poétique,
Que personne n'a fait, que Mozart a rêvé,
Qu'Hoffmann a vu passer, au son de la musique,
Sous un éclair divin de sa nuit fantastique,
Admirable portrait qu'il n'a point achevé,
Et que de notre temps Shakspeare aurait trouvé.

XXV
Un jeune homme est assis au bord d'une prairie,

Pensif comme l'amour, beau comme le génie ;
Sa maîtresse enivrée est prête à s'endormir.
Il vient d'avoir vingt ans, son cœur vient de s'ouvrir.
Rameau tremblant encor de l'arbre de la vie,
Tombé, comme le Christ, pour aimer et souffrir

XXVI
Le voilà se noyant dans des larmes de femme,
Devant cette nature aussi belle que lui ;

Pressant le monde entier sur son cœur qui se pâme,
Faible, et, comme le lierre, ayant besoin d'autrui ;
Et ne le cachant pas, et suspendant son âme,
Comme un luth éolien, aux lèvres de la Nuit.

XXVII
Le voilà demandant pourquoi son cœur soupire,
Jurant, les yeux en pleurs, qu'il ne désire rien ;

Caressant sa maîtresse, et des sons de sa lyre
Egayant son sommeil comme un ange gardien ;
Tendant sa coupe d'or à ceux qu'il voit sourire,
Voulant voir leur bonheur pour y chercher le sien.

XXVIII
Le voilà, jeune et beau, sous le ciel de la France,
Déjà riche à vingt ans comme un enfouisseur ;

Portant sur la nature un cœur plein d'espérance,
Aimant, aimé de tous, ouvert comme une fleur ;
Si candide et si frais que l'ange d'innocence
Baiserait sur son front la beauté de son cœur

XXIX
Le voilà, regardez, devinez-lui sa vie.
Quel sort peut-on prédire à cet enfant du ciel ?

L'amour en l'approchant jure d'être éternel ;
Le hasard pense à lui, — la sainte poésie
Retourne en souriant sa coupe d'ambroisie
Sur ses cheveux plus doux et plus blonds que le miel.

XXX
Ce palais, c'est le sien ; — le serf et la campagne
Sont à lui ; — la forêt, le fleuve et la montagne

Ont retenu son nom en écoutant l'écho.
C'est à lui le village, et le pâle troupeau
Des moines. — Quand il passe et traverse un hameau,
Le bon ange du lieu se lève et l'accompagne.

XXXI
Quatre filles de prince ont demandé sa main.
Sachez que s'il voulait la reine pour maîtresse,

Et trois palais de plus, il les aurait demain !
Qu'un juif deviendrait chauve à compter sa richesse,
Et qu'il pourrait jeter, sans que rien en paraisse
Les blés de ses moissons aux oiseaux du chemin.

XXXII
Eh bien ! cet homme-là vivra dans les tavernes
Entre deux charbonniers autour d'un poêle assis ;

La poudre noircira sa barbe et ses sourcils ;
Vous le verrez un jour, tremblant et les yeux ternes
Venir dans son manteau dormir sous les lanternes,
La face ensanglantée et les coudes noircis.

XXXIII
Vous le verrez sauter sur l'échelle dorée,
Pour courir dans un bouge au sortir d'un boudoir,

Portant sa lèvre ardente à la prostituée,
Avant qu'à son balcon done Elvire éplorée,
Dans la profonde nuit croyant encor le voir,
Ait cessé d'agiter sa lampe et son mouchoir.

XXXIV
Vous le verrez, laquais pour une chambrière,
Cachant sous ses habits son valet grelottant ;

Vous le verrez, tranquille et froid comme une pierre,
Pousser dans les ruisseaux le cadavre d'un père,
Et laisser le vieillard traîner ses mains de sang
Sur des murs chauds encor du viol de son enfant.

XXXV
Que direz-vous alors ? Ah ! vous croirez peut-être
Que le monde a blessé ce cœur vaste et hautain,

Que c'est quelque Lara qui se sent méconnaître,
Que l'homme a mal jugé, qui sait ce qu'il peut être, Et qui, s'apercevant qu'il le serait en vain,
Rend haine contre haine et dédain pour dédain.

XXXVI
Eh bien ! vous vous trompez. — Jamais personne au monde
N'a pensé moins que lui qu'il c'`ait oublié.
Jamais il n'a frappé sans qu'on ne lui réponde ;
Jamais il n'a senti l'inconstance de l'onde,
Et jamais il n'a vu se dresser sous son pié
Le vivace serpent de la fausse amitié.

XXXVII
Que dis-je ? tel qu'il est, le monde l'aime encore ;
Il n'a perdu chez lui ni ses biens ni son rang.

Devant Dieu, devant tous, il s'assoit à son banc.
Ce qu'il a fait de mal, personne ne l'ignore ;
On connaît son génie, on l'admire, on l'honore. —
Seulement, voyez-vous, cet homme, c'est don Juan.

XXXVIII
Oui, don Juan. Le voilà, ce nom que tout répète,
Ce nom mystérieux que tout l'univers prend,

Dont chacun vient parler, et que nul ne comprend ;
Si vaste et si puissant qu'il n'est pas de poète
Qui ne l'ait soulevé dans son cœur et sa tête,
Et pour l'avoir tenté ne soit resté plus grand.


XXXIX
Insensé que je suis ! que fais-je ici moi-même ?
Était-ce donc mon tour de leur parler de toi,

Grande ombre, et d'où viens-tu pour tomber jusqu'à moi ?
C'est qu'avec leurs horreurs, leur doute et leur blasphème
Pas un d'eux ne t'aimait, don Juan ; et moi, je t'aime
Comme le vieux Blondel aimait son pauvre roi.

XL
Oh ! qui me jettera sur ton coursier rapide !
Oh ! qui me prêtera le manteau voyageur,

Pour te suivre en pleurant, candide corrupteur !
Qui me déroulera cette liste homicide,
Cette liste d'amour si remplie et si vide,
Et que ta main peuplait des oublis de ton cœur !


4 ème Partie

XLI
Trois mille noms charmants ! Trois mille noms de femme !
Pas un qu'avec des pleurs tu n'aies balbutié !
Et ce foyer d'amour qui dévorait ton âme,

Qui lorsque tu mourus, de tes veines de flamme
Remonta dans le ciel comme un ange oublié,
De ces trois mille amours pas un qui l'ait noyé !

XLII
Elles t'aimaient pourtant, ces filles insensées
Que sur ton cœur de fer tu pressas tour à tour ;
Le vent qui t'emportait les avait traversées ;

Elles t'aimaient, don Juan, ces pauvres délaissées
Qui couvraient de baisers l'ombre de ton amour,
Qui te donnaient leur vie, et qui n'avaient qu'un jour !

XLIII
Mais toi, spectre énervé, toi, que faisais-tu d'elles ?
Ah ! massacre et malheur ! tu les aimais aussi,

Toi ! croyant toujours voir sur tes amours nouvelles
Se lever le soleil de tes nuits éternelles,
Te disant chaque soir : Peut-être le voici
Et l'attendant toujours, et vieillissant ainsi !

XLIV
Demandant aux forêts, à la mer, à la plaine,
Aux brises du matin, à toute heure, à tout lieu,

La femme de ton âme et de ton premier vœu !
Prenant pour fiancée un rêve, une ombre vaine,
Et fouillant dans le cœur d'une hécatombe humaine,
Prêtre désespéré, pour y chercher ton Dieu.

XLV
Et que voulais-tu donc ?-Voilà ce que le monde
Au bout de trois cents ans demande encor tout bas

Le sphinx aux yeux perçants attend qu'on lui réponde
Ils savent compter l'heure, et que leur terre est ronde
Ils marchent dans leur ciel sur le bout d'un compas'
Mais ce que tu voulais, ils ne le savent pas.

XLVI
Quelle est donc, disent-ils,. cette femme inconnue,
Qui seule eût mis la main au frein de son coursier ?
Qu'il appelait toujours et qui n'est pas venue ?

Où l'avait-il trouvée ? où l'avait-il perdue ?
Et quel nœud si puissant avait su les lier,
Que, n'ayant pu venir, il n'ait pu l'oublier ?

XLVII
N'en était-il pas une, ou plus noble, ou plus belle,
Parmi tant de beautés, qui, de loin ou de près,
De son vague idéal eût du moins quelques traits ?

Que ne la gardait-il ! qu'on nous dise laquelle.
Toutes lui ressemblaient, — ce n'était jamais elle,
Toutes lui ressemblaient, don Juan, et tu marchais !

XLVIII
Tu ne t'es pas lassé de parcourir la terre !
Ce vain fantôme, à qui Dieu t'avait envoyé,
Tu n'en as pas brisé la forme sous ton pied !

Tu n'es pas remonté, comme l'aigle à son aire
Sans avoir sa pâture, ou comme le tonnerre
Dans sa nue aux flancs d'or, sans avoir foudroyé !

XLIX
Tu n'as jamais médit de ce monde stupide
Qui te dévisageait d'un regard hébété ;
Tu l'as vu, tel qu'il est, dans sa difformité ;

Et tu montais toujours cette montagne aride,
Et tu suçais toujours, plus jeune et plus aride,
Les mamelles d'airain de la Réalité.

L
Et la vierge aux yeux bleus, sur la souple ottomane,
Dans ses bras parfumés te berçait mollement ;
De la fille de roi jusqu'à la paysanne
Tu ne méprisais rien, même la courtisane,

À qui tu disputais son misérable amant ;
Mineur, qui dans un puits cherchais un diamant.

LI
Tu parcourais Madrid, Paris, Naple et Florence ;
Grand seigneur aux palais, voleur aux carrefours ;
Ne comptant ni l'argent, ni les nuits, ni les jours ;

Apprenant du passant à chanter sa romance ;
Ne demandant à Dieu, pour aimer l'existence,
Que ton large horizon et tes larges amours.

LII
Tu retrouvais partout la vérité hideuse,
Jamais ce qu'ici-bas cherchaient tes vœux ardents,
Partout l'hydre éternel qui te montrait les dents ;

Et poursuivant toujours ta vie aventureuse,
Regardant sous tes pieds cette mer orageuse,
Tu te disais tout bas : Ma perle est là dedans.

LIII
Tu mourus plein d'espoir dans ta route infinie,
Et te souciant peu de laisser ici-bas
Des larmes et du sang aux traces de tes pas.
Plus vaste que le ciel et plus grand que la vie,

Tu perdis ta beauté, ta gloire et ton génie
Pour un être impossible, et qui n'existait pas.

LIV
Et le jour que parut le convive de pierre,
Tu vins à sa rencontre, et lui tendis la main ;
Tu tombas foudroyé sur ton dernier festin :
Symbole merveilleux de l'homme sur la terre,

Cherchant de ta main gauche à soulever ton verre
Abandonnant ta droite à celle du Destin !

LV
Maintenant, c'est à toi, lecteur, de reconnaître
Dans quel gouffre sans fond peut descendre ici-bas
Le rêveur insensé qui voudrait d'un tel maître.
Je ne dirai qu'un mot, et tu le comprendras :

Ce que don Juan aimait, Hassan l'aimait peut-être ;
Ce que don Juan cherchait, Hassan n'y croyait pas.

Namouna - Chant deuxième
Poèmes de Alfred de Musset





SUITE DES LOIS INSOLITES :
==========================


[DANEMARK:


- Il est interdit de démarrer une voiture si quelqu’un se trouve dessous

- Avant de mettre en marche votre voiture vous êtes priés de vérifier les lumières, les freins, la direction et de klaxonner

- Si votre véhicule cale et vous laisse sur le bord de la route, vous devez marquer le véhicule avec un triangle rouge réfléchissant.

- La tentative d’évasion de la prison n’est pas illégale, cependant, si l’on est pris, il est nécessaire de purger le reste de sa peine.

- Les phares doivent être allumés chaque fois qu’un véhicule est utilisé afin de le distinguer des voitures garées.

- Lorsque vous conduisez, vous devez avoir quelqu’un en face de votre voiture avec un drapeau, pour avertir les calèches qu’une automobile est à venir.

- N’importe quel parking prés d' un bâtiment augmente la valeur du bâtiment de 15 %.

- Il y a une pénalité de 20 Dkr (Monnaie Dannoise) si l’on ne rapporte pas le fait qu’une personne est décédée.

- Les personnes ne peuvent pas porter un masque

- Une redevance est prélevée sur chaque achat d’une bouteille en plastique, qui est ensuite restituée lors du retour de la bouteille.

- On ne peut facturer la nourriture dans une auberge à moins que cette personne, par son propre avis, soit rassasiée.

- Les restaurants peuvent ne pas facturer l’eau à moins qu’elle soit accompagnée d’un autre élément tel que la glace ou une tranche de citron.






QUESTIONS EXISTENTIELLES:
==========================



- Pourquoi les pots de vin sont-ils servis sous une table ?


- Un écrin à bijou doit-il être étanche pour contenir une rivière de diamant ?


- Les écrivains peuvent-ils se faire un sang d'encre ?


- J'ai bu les thés verts, les thés anglais, les thés de Ceylan. Mais quand trouverai-je les thés nèbres ?


- Le rire gras est-il le propre de l'homme obèse ?


- Comment faisaient les gens qui bossaient avant l'invention du réveil, ils avaient tous un coq à la maison ?


- Pourquoi l'expression "un de perdu, dix de retrouvés" ne fonctionne qu'avec les kilos ?


- Quel bras utiliser quand on prend un problème à-bras-le-corps ?


- Un électricien peut-il péter un câble ?


- Si on me prête attention, quand devrais-je la rendre ?


- Pourquoi les pièces de 50 centimes sont-elles plus grosses que celles de 1€ ?


- Si je commande de la viande hallal sur internet dois-je m'acquitter des frais de porc ?


- Si ce n'est pas ma tasse de thé, à qui appartient-elle ?


- Doit-on obligatoirement meubler la conversation au resto Ikea ?


- Si la foudre s'abat sur un champs de maïs est-ce que ça fait des popcorns ?





LE DICTIONNAIRE DE BIERCE :
===========================



ABDICATION: Acte par lequel un souverain atteste qu’il est sensible à la montée de température de son trône.


ACCORDEON Instrument en harmonie avec les sentiments d’un assassin.


ACCUSER: Affirmer la culpabilité ou l’indignité d’autrui ; le plus souvent pour se justifier de lui avoir fait du tort.


ADHERENT : Membre qui n’a pas encore reçu tout ce qu’il espère obtenir.


ADMINISTRATION : En politique ingénieuse abstraction conçue pour recevoir les claques et les coups de pied destinés au Premier ministre ou au Président.
Homme de paille à l’épreuve des oeufs pourris et des chats crevés.


APPETIT: Instinct implanté avec prévenance par la Providence en guise de solution au problème du travail.


ARRETER: Détenir officiellement un individu accusé de comportement insolite. ( « Dieu fit le monde en six jours et fut arrêté le septième « - Version non autorisée )


BAIN : Sorte de cérémonie mystique remplaçant un culte religieux et dont l’efficacité spirituelle reste à prouver.


BAISER : mot inventé par les poètes pour rimer avec « pâmer ». Au sens large, il est censé correspondre à une sorte de rite ou cérémonie témoignant d’une bonne entente; mais la manière dont il se pratique demeure inconnue du lexicographe.


CALAMITE : Rappel le plus souvent clair et implacable que les événements de ce monde ne sont pas de notre ressort. Les calamités sont de deux sortes : le malheur qui nous arrive et le bonheur qui arrive aux autres.


CHEMIN DE FER : Le plus important des nombreux engins mécaniques qui nous permettent d’aller de là où nous sommes à là où nous ne serons pas mieux.
Pour cette raison, le chemin de fer est tenu en très haute faveur par l’optimiste,car il permet d’effectuer la transition avec la plus grande promptitude.


COCHON : Animal très proche de l’espèce humaine par la splendeur et la vivacité;de son appétit, lequel est néanmoins plus limité, puisqu’il recule devant le cochon.


CONNAISSANCE : Personne que nous connaissons assez bien pour lui emprunte de l’argent, mais pas assez pour lui en prêter. Degré d’amitié qualifié de vague quand son objet est pauvre ou obscur et d’intime quand son objet est riche ou célèbre.


DESTINÉ : Autorité du tyran sur ses crimes et excuse de l’imbécile face à l’échec.


DIAPHRAGME : Cloison musculaire séparant les désordres de la poitrine et ceux des entrailles.


DIPLOMATIE: L’art patriotique de mentir pour son pays.





DOUBLE VISION:
===============



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l

Posté le : 29/11/2014 16:11

Edité par Grenouille sur 30-11-2014 04:45:52
Edité par Grenouille sur 30-11-2014 19:05:20
Edité par Grenouille sur 30-11-2014 20:06:11
Edité par Grenouille sur 01-12-2014 07:57:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 16:15
De Alsace
Messages: 317
Niveau : 16; EXP : 64
HP : 0 / 391
MP : 105 / 11427
Hors Ligne
Il faut rire avant que d'être heureux, de peur de mourir sans avoir ri.
de Jean de La Bruyère




SUITE DES CITATIONS DE COLUCHE :
===============================





Cliquez pour afficher l




- "J'ai un copain qui a fait un mariage d'amour; il a épousé une femme riche: il aimait l'argent."



-" Honnis soit qui manigance."



- " En Algérie, les gens réclament du pain, il n'y a que des Beurs. Ils sont emmerdés pour les tartines."



-" Un seul hêtre vous manque... et tout est peuplier! "



-" Vous avez des étrangers qui viennent en France comme balayeur, et après ils restent comme Noir!"



-" Le champignon le plus vénéneux, c'est celui qu'on trouve dans les voitures."



-" Si un mec voit passer la chance et qu'il ne l'attrape pas, c'est vraiment un imbécile."



-" L'humour a toujours été contre le pouvoir, quel que soit le régime."



-" Certains ont l'air honnête, mais quand ils te serrent la main, tu as intérêt à recompter tes doigts."



-" Attention au surmenage. Et surtout quand vous ne regardez rien, pensez à retirer vos lunettes!"



-" En Ecosse, un homme a été arrêté pour attentat à la pudeur... parcequ'il s'épongeait le front avec son kilt."



-" Dieu a partagé, il a donné la nourriture aux riches, l'appétit aux pauvres."



-" C'est pas compliqué, en politique, il suffit d'avoir une bonne conscience, et pour ça il faut avoir une mauvaise mémoire.."



-" Mieux vaut se taire et passer pour un con que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet."



-" J'aime pas les pauvres, ils ne pensent qu'à l'argent."



-" Vous savez certainement ce qu'est un quatuor en URSS? C'est un orchestre symphonique qui revient d'une tournée aux USA."



-" Certains ont l'air honnête, mais quand ils te serrent la main, tu as intérêt à recompter tes doigts."



-" Si un jour les Japonais fabriquent du camembert et du vin rouge, il faudra fermer la France."



-" Le hasard fait bien les choses? J'en connais un, il a pas dû être fait par hasard, alors."



-" Bite » c'est un gros mot, même si c'est une petite ? "



-" L'irrespect se perd. Heureusement, je suis là pour le rétablir.""



-" Je suis capable du meilleur et du pire. Mais, dans le pire, c'est moi le meilleur."



-" Les statistiques, c'est comme le bikini: ça donne des idées mais ça cache l'essentiel!"


-" Hélas! quand la critique est mauvaise, on n'est pas sûr que le spectacle soit bon."

Cliquez pour afficher l


-" Le suicide, c'est une vengeance personnelle, et moi, personnellement, je ne m'en veux pas".



-" Ce serait raciste de penser que les étrangers n'ont pas le droit d'être cons."



-" Ma mère me disait: «Si tu sors dans la rue, fais bien attention qu'il ne t'arrive rien.» Mais s'il ne t'arrive rien, c'est ce qui peut arriver de pire quand t'es môme."



-" La navette qui a explosé avec sept hommes dedans: si ç'avait été sept singes, les expériences seraient interdites."



-" Dieu a créé l'alcool pour que les femmes moches baisent quand même."



-" Quand on a la chance d'avoir été pauvre et de gagner beaucoup d'argent après, on n'est pas emmerdé pour le dépenser."



-" Un crédit à long terme, ça veut dire que moins tu peux payer, plus tu payes."



-" L'avenir appartient à ceux qui ont le veto!"



-" On ne peut pas dire la vérité à la télé: il y a trop de monde qui regarde."



-" Quand un politicien ne dit rien, il peut penser quelque chose. Dès
qu'il parle, c'est qu'il ne pense à rien."



-" Quand on fait un bide, tout le monde sait pourquoi, quand on fait un succès, personne ne sait pourquoi "



-" Quand les filles ont les yeux cernés, c'est que la place est prise."



-" Quand j'étais petit à la maison, le plus dur c'était la fin du mois. Surtout les trente derniers jours!"



-" Qu'est-ce qu'un héros? C'est un soldat qui a réussi. Et qu'est-ce qu'un invalide? C'est un héros qui n'est pas mort."



-" Proverbe porc: Ne faites pas aux truies ce que vous ne voudriez pas qu'elles vous fassent."



-" Pourquoi des mecs élus par nous pour faire ce qu'on veut, au lendemain des élections, font ce qu'ils veulent?"



-" Pour rétablir nos finances, il faut déclarer la guerre à la Suisse, puis la perdre afin d'être envahis et de disposer enfin d'une monnaie forte. "



-" Pour critiquer les gens, il faut les connaître et pour les connaître il faut les aimer."



-" Parfois, il suffit de relire ou de redire à haute voix ce qu'a dit un types ans rien changer et on fait rire toute une salle."



-" Papamobile: immatriculée Conception. Un pape au-dessus, seize soupapes en dessous.



-" On ne m'enlèvera pas de l'idée que la connerie est une forme d'intelligence "



-" Mon père dépensait beaucoup d'argent, parce qu'il voulait que je fasse des études. Parce que ça coûte vachement cher, les études! Et encore, je faisais gaffe, j'étais un de ceux qui étudiaient le moins! "



-" Les technocrates, tu leur donnes le Sahara, dans six mois il faut qu'ils achètent du sable ailleurs."



-" Les syndicats, c'est fait pour donner raison à des gens qui ont tort."



-" Les psychiatres, c'est très efficace. Moi, avant je pissais au lit, j'avais honte. Je suis allé voir un psychiatre, je suis guéri. Maintenant, je pisse au lit, mais j'en suis fier. "



-" Les journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politiques, mais ils les répètent! C'est pire! "



-" Les homosexuels ne se reproduisent pas entre eux et pourtant ils sont de plus en plus nombreux. "



-" Les hommes politiques, on devrait les faire souffler dans le ballon pour savoir qu'ils ont le droit de conduire la France au désastre. "



-" Les hommes politiques font du show-business, et donc n'importe qui sachant faire du show-business peut faire de la politique."



-" Les femmes seront les égales des hommes le jour où elles accepteront d'être chauves et de trouver ça distingué.



Cliquez pour afficher l





COLUCHE ET LES RESTOS DU COEUR :
==================================


Le pourcentage rapporté par « Les Enfoirés « aux Restos du Coeur dans les recettes annuelles de l’association pour l’année 2012/2013 a été de 12,3 %
(Avant le concert de 2015, un show sera diffusé cette année, sur TF1 le vendredi 12 décembre.)






DE TOUT ..... UN PEU ....
=====================



Cliquez pour afficher l


- La langue de la girafe est noire-bleu

- Le sang de la pieuvre est bleue

- L’oeil du merle noir est jaune-orangé

- Le flamand rose, à sa naissance est gris

- L’oeil de la tortue verte est blanc

- La langue du dragon de Komodo est du jaune au rose

- Le petit panda est roux et blanc
Cliquez pour afficher l

- Le béluga naît gris

- Les araignées ont le sang transparent


et encore ….

- La rhinotillexomanie est le nom savant de l’habitude que développent certaines personnes de se curer le nez.

- Les stylos Bic ont un petit trou pour laisser circuler l’air s’il venait à rester bloqué dans la gorge.

- Une centaine de « Vélib « sont repêchés dans la Seine chaque année.

- Nous voyons le soleil jaune, mais en réalité, il est blanc; l’atmosphère de la terre agissant comme un filtre, ne laisse passer que certaines couleurs.

-Il n’y a pas de lave-vaisselle au palais de l’Elysée.

- L’hémisphère gauche de notre cerveau, siège des souvenirs, continue de fonctionner pendant sept minutes après l’arrêt du coeur.

- Chaque jour en France, on mange 300 000 pots de Nutella.






LA B.D. DU PERE NOËL :
======================



Première partie:

LA DURE VIE DU PERE NOËL AVANT LE 24 DECEMBRE :.

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

[center]Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l




LE FROID, C'EST RELATIF ....
========================




+18°C : les habitants d'Hawaï mettent deux couvertures pour dormir

+10°C : les habitants d'Helsinki éteignent le chauffage, il fait trop chaud; les russes se mettent au jardinage

+2°C : en Italie les voitures ne démarrent plus

0°C : l'eau gèle

-1°C : quand on respire ça fait de la fumée. De leur côté les russes mangent des glaces et boivent de la bière fraîche

-4°C : Le chien essaie de squatter le lit

-10°C : en France les voitures ne démarrent pas
Cliquez pour afficher l

-15°C : aux Etats-Unis non plus

-18°C : les habitants d'Helsinki rallument le chauffage; Pendant ce temps là les Hawaïens ont gelé
-20°C : la respiration devient audible dans le froid, le visage gèle

-21°C : si on réussit à sortir le chien, ses besoins gèlent immédiatement

-24°C : les voitures allemandes ne démarrent plus

-27°C : Le chien essaie de rentrer dans notre pyjama

-29°C : en Suède les voitures ne démarrent pas

-33°C : plus aucune voiture ne démarre, sauf les russes

-38°C : les russes referment leur manteau jusqu'au dernier bouton
Cliquez pour afficher l

-43°C : les voitures russes ne démarrent plus, même à la vodka

-50°C : les habitants d'Helsinki ont gelé

-60°C : les phoques abandonnent le Pôle Nord pour aller vers le sud

-75°C : le Père Noël quitte lui aussi le Pôle Nord

-120°C : l'alcool gèle, les russes sont en colère





DES MOTS POUR NOS MAUX :
===========================



Taphophobie
Peur d'être enterré vivant.

Telephonophobie
Peur du téléphone.

Tératophobie
Peur des monstres.

Thaasophobie
Peur de rester inactif.

Thalassophobie
Peur des océans, de la mer.

Thanatophobie
Peur de la mort.

Théophobie
Peur de Dieu.

Thermophobie
Peur de la chaleur.

Thixophobie
Peur du toucher.

Tocophobie
Peur de l'enfantement.

Topophobie
Peur des lieux géographiques.

Toxicophobie
Peur des poisons.

Toxiphobie
Peur du poison.

Traumatophobie
Peur des blessures.

Trémophobie
Peur de trembler.

Trichophobie
Peur des poils.

Triskaïdékaphobie
Peur du chiffre 13 ou d'être 13 à table.

Tryponophobie
Peur des vaccins.

Tuberculophobie
Peur de la tuberculose.

Uranophobie
Peur des cieux.

Urinophobie
Peur d'être pris de l'envie d'uriner.

Vermiphobie
Peur des vers.

Xénophobie
Hostilité à ce qui est étranger.

Zélophobie
Peur de la jalousie.

Zoophobie
Peur morbide de certains animaux.




LA PETITE HISTOIRE DE L’HISTOIRE :
==============================


Histoire de la bûche de Noël :
=======================


La bûche de Noël est une tradition païenne du Moyen Âge qui se rencontrait surtout dans le nord de l’Europe.
Faisant partie des rites cérémoniels du feu, la bûche était alors appelée Yule, Licht, ceppo, ou tréfeu selon la région. Cet évènement célébrait à cette époque l’arrivée du solstice d’hiver. En effet, comme le solstice annonçait l’arrivée de la très longue et rude période hivernale, chaque foyer brulait de grosses rondelles de bois pour tenir les maisons au chaud. Et une fois l’énorme bûche de bois coupée et ramenée au logis, maîtres, domestiques, parents, familles, proches et voisins se retrouvaient de manière conviviale autour de ce grand feu.

Vers le douzième siècle, la pratique fut reprise par l’Église catholique. Mais cette fois-ci, pour donner un caractère chrétien à ce rituel, les buches étaient arrosées d’eau bénite par les religieux avant d’être brulées. Le feu devait être alors alimenté de manière régulière, mais surtout il devait brûler continuellement dès le 24 décembre au soir, jusqu’à l’épiphanie. Et selon la tradition, c’était aux jeunes filles de la famille que revenait la responsabilité d’allumer la bûche à l’aide de restes de tisons des buches du Noël précédent, précieusement gardés.
Ce sont les arbres fruitiers qui étaient les plus utilisés, privilégier ces essences de bois, c’était s’assurer d’une très bonne récolte l’année suivante et d' une bonne santé. Le choix et la coupe de l' arbre était une véritable affaire de famille.
La bûche devait être la plus grosse possible et la participation tant des grands que des petits était sollicitée.

Toujours dans le respect de la tradition du bois, la bûche devait être coupée avant le lever de jour et elle devait être décorée de feuillage avant de brûler; pendant sa combustion dans l’âtre de la cheminée, on n’hésitait pas à l’arroser de vin et de sel pour conjurer les mauvais sorts, en priant.
Au dix-neuvième siècle lorsque les grandes cheminées ont cédé leur place à des systèmes de chauffage plus modernes que furent les poêles en fonte, les grosses bûches ont été alors remplacées par une petite rondelle de bois.

Et c’est aussi à cette époque qu’un pâtissier français de la région Poitou-Charentes décida de remplacer la bûche par une pâtisserie et c’est seulement en 1945 que la bûche de Noël fut présentée sous la forme que nous la connaissons, à savoir un gâteau roulé au beurre et décoré de feuilles de houx. Aujourd’hui, ce gâteau se décline de multiple façons.

Cliquez pour afficher l




ON REVISE SES CLASSIQUES :
==========================



0 Dieu, si mes péchés irritent ta fureur...

0 Dieu, si mes péchés irritent ta fureur,
Contrit, morne et dolent, j'espère en ta clémence.
Si mon deuil ne suffit à purger mon offense,
Que ta grâce y supplée et serve à mon erreur.

Mes esprits éperdus frissonnent de terreur,
Et, ne voyant salut que par la pénitence,
Mon coeur, comme mes yeux, s'ouvre à la repentance,
Et me hais tellement que je m'en fais horreur.

Je pleure le présent, le passé je regrette ;
Je crains à l'avenir la faute que j'ai faite ;
Dans mes rébellions je lis ton jugement.

Seigneur, dont la bonté nos injures surpasse,
Comme de père à fils uses-en doucement,
Si j'avais moins failli, moindre serait ta grâce.

Mathurin Regnier (1573-1613)









LE DICTIONNAIRE DE BAFFIE :
===========================



Hêtre : Arbre qui se pose des questions existentielles.

Radar : Appareil qui fait des photos floues et hors de prix

X: pourquoi classer X les films de Q?

Enterrement: dernière sortie en boîte

ABBA
Groupe de rock préféré des tripiers.

Gruyère:
Escroquerie où les trous sont vendus au prix du fromage

Jacuzzi:
Bain où no peut péter tranquille.
"Spa moi!

Dermato
Toubib qui ne donne pas ses bons coins à champignons

Viager: principe amoral qui consiste à investir dans la pierre en espérant qu'elle soit vite tombale.

Temps: mon passé très présent rend mon futur imparfait.

Baiser: mot ambigu qui désigne à la fois le préliminaire et la finalité.

Baffe: punition qui apprend aux petits-enfants à compter jusqu'à trois.

Eau: la goutte d'eau qui fait déborder le vase ferait mieux d'éteindre l'étincelle qui met le feu aux poudres.

Bêtisier
Émission du premier de l’an composée de séquences déjà diffusées l’année précédente et qui donne un avant-goût de ce que l’on va voir l’année suivante.





DOUBLE VISION:
==============


Cliquez pour afficher l




LA PHOTO :
===========




Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l





Posté le : 06/12/2014 01:43

Edité par Grenouille sur 07-12-2014 02:26:14
Edité par Grenouille sur 07-12-2014 03:10:27
Edité par Grenouille sur 07-12-2014 03:26:16
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 16:15
De Alsace
Messages: 317
Niveau : 16; EXP : 64
HP : 0 / 391
MP : 105 / 11427
Hors Ligne
. L'humour peut être un outil incroyable, tranchant et efficace.
Emmanuel Coke


Cliquez pour afficher l


COLUCHE... SUITE ET FIN :
======================




- Les femmes préfèrent les hommes qui les prennent sans les comprendre aux hommes qui les comprennent sans les prendre.


- Les catholiques existent pour acheter au détail ce que les juifs n'achètent qu'en gros.


- Les camps de camping, c'est quelque chose! C'est un truc qui pue, qui coûte cher, où les gens s'entassent par plaisir et que si demain ils étaient obligés d'y aller, ils gueuleraient comme jamais.



- Les artichauts, c'est un vrai plat de pauvre. C'est le seul plat que quand t'as fini de manger, t'en as plus dans ton assiette que quand t'as commencé!


- Le Tour de France, il serait moins dur à faire sans le vélo que sans le dopage. Et encore, il faudrait qu'il fasse beau!



- Le succès, ça rend modeste quand t'es pas trop con. Et grâce à lui, tu rencontres des tas de surdoués qui n'y accèdent jamais.


- Le plus dur, c'est pas d'arriver au sommet, c'est d'y être.


- Le pape annonce qu'il n'ira pas à Lourdes parce qu'il est malade. C'est formidable, non? Les gens eux, y vont justement parce qu'ils sont malades.



- Le monde appartient a ceux dont les ouvriers se lèvent tôt.

Cliquez pour afficher l


- Le mois de l'année où le politicien dit le moins de conneries, c'est le mois de février, parce qu'il n'y a que vingt-huit jours.



- Le milieu du show-business est absurde: il faut avoir du succès pourqu'on te donne une chance d'avoir du succès.



- Le meilleur moyen d'enrayer l'hémorragie des accidents du travail est sans doute d'arrêter de travailler. Ce qui aurait malheureusement pour conséquence d'augmenter les accidents de vacances.


- Le mariage, la confiance n'y est pas. Il faut des témoins, comme dans les accidents.


- Le gouvernement s'occupe de l'emploi. Le Premier Ministre s'occupe personnellement de l'emploi. Surtout du sien.


- Le Conseil des sinistres, c'est le mercredi, le jour des gosses. Ils vont au sable, ils font des pâtés, c'est sympa. Le Garde des seaux est là.


- La vulgarité, c'est quand un chanteur parle de sa feuille d'impôts, au président de la République lorsque celui-ci l'invite à déjeuner.


- La victoire est brillante, l'échec est mat!


- La raison d'Etat, c'est des tas de raisons.



- La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout.


- La misère du monde n'est pas de dimension humaine.


- La méchanceté et la grossièreté sont des partis pris. Accessibles à tout le monde, qui soulagent tout le monde. La méchanceté et la grossièreté sont les armes de la simplicité.


La France, comme elle est, c'est pas plus mal que si c'était pire!



La droite vend des promesses et ne les tient pas, la gauche vend de l'espoir et le brise.


La droite a gagné les élections. La gauche a gagné les élections. Quand est-ce que ce sera la France qui gagnera les élections?



La bigamie, c'est quand on a deux femmes; et la monotonie, c'est quand on n'en a qu’une!


L'esprit d'équipe? C'est des mecs qui sont une équipe, ils ont un esprit! Alors, ils partagent

Cliquez pour afficher l


Le tennis c'est comme le ping-pong, sauf qu'au tennis, les joueurs sont debout sur la table.


L'âge ingrat, chez les filles, c'est quand elles sont trop grandes pourcompter sur leur doigts et trop petites pour compter sur leurs jambes.


Je voulais vous raconter une histoire de boomerang mais je ne m'en rappelle plus. Enfin, c'est pas grave, ça va me revenir.


Je voudrais rassurer les peuples qui meurent de faim: ici, on mange pour vous.


Je ne suis pas allé partout, mais je suis revenu de tout.


Il y a quelque part une poésie de la bêtise.


Il y a deux choses avec lesquelles il ne faut pas plaisanter dans la vie, c'est l'argent et les dollars.

Il paraît que, pour enregistrer un disque, il faut coucher avec le producteur. Imaginez la gueule du type qui a fait faire un disque à Sim.



Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres pluS pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça.



Il n'y a pas de femmes frigides, il n'y a que des mauvaises langues.



Il faut se méfier des comiques, parce que quelquefois ils disent des choses pour plaisanter.



Elle est si maigre! Si elle voulait maigrir encore, il faudrait qu'elleperde un os.



Devise syndicaliste: - Luttons pour le minimum. L'espoir fera le reste.



Des fois, on a plus de contact avec un chien pauvre qu'avec un homme riche.


Bien mal acquis ne profite qu'après.



A quoi ça sert, le pouvoir, si c'est pour ne pas en abuser?



A part gangster ou homme politique, des choses qui se font sans qualification, y a quasiment qu'artiste.



A cette époque ou tout augmente, nous sommes heureux d'apprendre que les kilomètres, les mètres et les centimètres n'ontpas varié depuis le dernier septennat. Bravo!


Y a rien de pire que d'avoir vingt ans et des idées: tout le monde les trouve mauvaises.


Un pays neutre, c'est un pays qui ne vend pas d'armes à un pays en guerre. Sauf s'il paie comptant.


Un alcoolique, c'est quelqu'un que vous n'aimez pas et qui boit autant que vous.


Technocrates, c'est les mecs que, quand tu leur poses une question, une fois qu'ils ont fini de répondre, tu comprend plus la question que t'as posée.



Cliquez pour afficher l






QUELQUES CITATIONS SUR NOEL :
=============================




« Bientôt Noël… Cette jolie période de l’année où l’on songe plus au passé ni au futur mais rien qu’aux présents ! » Antoine Chuquet, écrivain (1905-1982)


« Celui qui n'a pas Noël dans le cœur ne le trouvera jamais au pied d'un arbre. » Roy Lemon Smith, historien et sociologue (1887-1954)


« L’enfance c’est de croire qu’avec le sapin de Noël et trois flocons de neige toute la terre est changée. » André Laurendeau , Voyages au pays de l’enfance - 1960


« Noël n’est pas un jour ni une saison, c’est un état d’esprit. » John Calvin Coolidge, trentième Président des États-Unis (1872-1933)


« C’est fin, c’est très fin, ça se mange sans faim. » Thérèse, dans le film de Jean-Marie Poiré, Le Père Noël est une ordure - 1982


« Noël est là, Ce joyeux Noël, des cadeaux plein les bras, Qui réchauffe nos cœurs et apporte la joie, Jour des plus beaux souvenirs, Plus beau jour de l'année. » Washington Irving, écrivain (1782-1859)


« N’avez-vous pas remarqué que de plus en plus souvent, le plus joli cadeau, c’est le papier qui l’entoure » Anonyme


« Sapin de Noël : on aura même réussi à rendre les arbres ridicules. » Sylvain Tesson, Aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages – 2008


« Celui qui a inventé la Noël, c'est un mec qui devait tenir un magasin. » Jean-Marie Gourio, auteur et scénariste (né en 1956)


« La plus grande surprise du matin de Noël c'est de lire : "piles non fournies" sur l'emballage. » Anonyme

Cliquez pour afficher l


« Plein de cadeaux pour Noël, plein de papier dans les poubelles » Anonyme


« Noël célèbre la naissance de Jésus Christ, fils de Dieu, venu sur terre pour effacer les péchés du monde, mais il avait oublié sa gomme » Pierre Desproges, Chroniques de la haine ordinaire – 2004


« À Noël certains vivent de dindes alors que d'autres vivent d'un don. » Marc Escayrol, Mots et grumots - 2003


« Devenir adulte, c'est reconnaître, sans trop souffrir, que le «Père Noël» n'existe pas. C'est apprendre à vivre dans le doute et l'incertitude. » Hubert Reeves, astrophysicien (né en 1932)


« Ce n'est pas seulement pour duper nos enfants que nous les entretenons dans la croyance au Père Noël : leur ferveur nous réchauffe, nous aide à nous tromper nous-mêmes ... » Claude Lévi-Strauss, Tristes Tropiques - 1955


« L'adulte ne croit pas au père Noël. Il vote. » Pierre Desproges, humoriste (1939-1988)


« C'est la lucidité, la fautive, elle met les poètes en lambeaux, elle qui vous apprend un jour que le père Noël n'existe pas. Elle qui vous bouffe l'enfance. » Pierre Perret, auteur-compositeur-interprète (né en 1934)


"Le Père Noël sait bien ( il en a tant vu depuis le temps, il est vieux comme le monde!) qu'un enfant ne peut être conforme au désir de ses parents". Françoise Dolto, Les mots de Françoise Dolto pour les enfants et leurs parents - 2008


« Noël n'est heureux que pour les enfants et les amoureux .» Michelle Guérin, Le Sentier de la louve - 1973


« Donner avec ostentation, ce n'est pas très joli; mais ne rien donner avec discrétion, ça ne vaut guère mieux.» Pierre Dac - L’os à moelle -1963-1965


«La belle époque, c'est maintenant ; une époque où la moindre des choses vaut beaucoup d'argent et où beaucoup d'argent ne vaut pas grand chose.» Pierre Dac - Y'a du mou dans la corde à noeuds ! - 1965


« La façon dont il est donné a plus de valeur que le cadeau » Phrase attribuée à Pierre Corneille (1606-1684)


« Le plus beau cadeau que l’on puisse offrir est une portion de soi-même. » Ralph Waldo Emerson, poète américain (1803-1882)


« Cadeau: Ce n'est pas la valeur qui en fait le prix, ou bien ce n'est pas le prix qui en fait la valeur. Le cadeau n'est rien, c'est l'intention qui compte. » Gustave Flaubert - Dictionnaire des idées reçues - 1913


« Si la façon d’offrir est plus importante que le cadeau, désormais je n’offrirai que des boites vides avec générosité . » Citation de Simon Berryer, dit Sim (1926-2009)


… entre mari et femme, moins un cadeau est utile, plus il est agréable. » Sacha Guitry , Françoise in Théâtre, je t’adore - nouvelle édition 1996


« Les petits cadeaux entretiennent l'amitié ; les grands maintiennent l’amour » Decoly, Impertinences et autres pensées - 1952


« On devrait offrir à certaines femmes un aspirateur, quand elles vous disent pendant des années qu'elles ont quarante ans... et des poussières. » Citation de Simon Berryer, dit Sim (1926-2009)


« Un cadeau qui ne peut pas être jeté n’est pas un cadeau mais un piège » Tad Williams, L’arcane des épées - 1988 -1993


" C’est aussi une façon de posséder les autres que de leur faire des cadeaux " Michel Conte, Le prix des possessions - 1979


" Les cadeaux c’est comme les conseils : ils font plaisir surtout à ceux qui les donnent " Émile Henriot (1889-1961), écrivain, Notes et Maximes


" Le cadeau d’une pensée est plus précieux que l’or."" Félix Leclerc, Le Calepin d’un flâneur - 1961


« Je voudrais travailler dans un magasin de rêve où l'on ne vendrait que des choses imaginaires.» Pierre Dac - Y'a du mou dans la corde à nœuds - 1965



Cliquez pour afficher l




" CHER " PERE NOEL :
===================





Si le Père Noël était une marque, combien voudrait-elle ?
C’est la question que s’est posée un cabinet britannique , Brand Finance.

Après une étude marketing et économique fouillée, la réponse est tombée, pharaonique : le Père Noël serait la marque la plus chère du monde et vaudrait 1.169 milliards d’euros !
Soit environ trois fois plus qu’Apple ou cinq fois plus que Google, les deux monstres de l’informatique.

Cliquez pour afficher l


Pour arriver à ce chiffre, l’étude s’est penchée sur son impact économique, en analysant les recettes engrangées durant le période des fêtes dans différents secteurs d’activités, à commencer par le commerce et le tourisme. Un filon marketing et une image sur lesquels ont capitalisé très tôt des marques aussi connues que Waterman ( la première en 1907), Coca Cola ( en 1931) mais aussi Michelin (1919) ou Colgate (1920) .

Aujourd’hui, on ne compte plus les entreprises se servant de l’effigie du bonhomme rouge et blanc pour vendre leurs produits.




ON REVISE SES CLASSIQUES:
=========================



Ce poème de Noël est extrait du recueil composé par Denisot, (1515-1559 ) comte d’Alsinois, sous le titre de Cantiques du premier advènement de Jésus-Christ. Ces cantiques, au nombre de 13, dont quelques-uns ont jusqu’à 20 et 30 couplets, s’enchaînent les uns les autres de manière à former un petit poème.


Heureuse nuict, en beauté plus que rare,
Tu voy Marie en toy, qui se prépare
Sur l’heure et poinct de son enfantement.
Or, dy-moy donc, ô nuict, dy-moy comment,
Toute ravie, en terre elle s’incline
Pour adorer ceste essence divine.
Unique nuict, oh ! quelle jouissance !
Quel vray bonheur ! quelle resjouissance !
Voir le Petit à sa mère riant ;
La mère aussy l’adorant et priant
O vœux sacrés à l’enfant acceptables !
O doux souris à la mère agréables !

(...)

Tu fus présente à ce chant angélique,
Je dy ce chant du tout [tout à fait] évangélique
Annonçant l’heur de cest enfantement.
Dy-moi la joie et le contentement
Que tu reçois, lorsque tu peux entendre
Le premier cri de ceste enfance tendre.

Tu l’as donc veu, ô nuict, ce grand miracle :
L’enfant sortir du sacré tabernacle,
Comme l’époux paré de son pourpris ;
Enfant aymé, auquel le Père a pris
Tout son playsir et sa resjouissance,
Et néanmoins ils sont de mesme essence.

Dy-moy comment chascun pasteur s’assemble :
Dy comment tous, d’un grand accord ensemble,
Ont entrepris de l’aller visiter.
Nuict, saincte nuict, veuille-moy réciter
Et les propos et cantiques de joye
Qu’ils ont chantés sainctement par la voye.





DE TOUT .... UN PEU ...
===================



Marcel Proust se levait très tôt, entre 3 heures et 6 heures du matin. Son rituel était toujours le même: une dose d’opium, un café et un croissant.


Benjamin Franklin passait toutes ses matinées sans aucun vêtement.


Chaque matin, Beethoven comptait les 60 grains nécessaires pour son café quotidien.


Agatha Christie ne travaillait jamais assise derrière son bureau.


Honoré de Balzac buvait 50 cafés par jour.


Tous les ans, en France 1,3 millions de chasseurs dispersent 6.000 tonnes de plomb dans la nature.


Sigmund Freud était superstitieux. Il brisa le couvercle en marbre d’un encrier pour obtenir un cadeau de sa soeur. Dans une lettre du 4 juillet 1882, il recommande à sa femme Martha de mettre une pièce d’argent dans sa tirelire en précisant « tout métal a le pouvoir magique d’en attirer d’autres , alors que le papier est emporté par le vent. "

Dans une autre lettre datée du 26 aout 1882 , il lui demande si elle ne l’avait pas moins aimé jeudi dernier à 11 heures car à cet instant, il s’était cogné la main et avait brisé son anneau de fiançailles.


L’oiseau le plus rapide du monde est le pèlerin avec 320 /380 kms/h . L’aigle royal ne fait ......que du 110 à 190 kms /h



ET ....


Voici un lexique financier, un outil de référence essentiel pour tout investisseur qui ne se prend pas toujours au sérieux !!!


ACTION : Le mot le plus utilisé par un réalisateur

ACTIONNAIRE : Individu qui détient un droit de vote et qui ne l'exerce jamais

BAISSE : Conséquence de l'achat d'une action

BÉNÉFICE : Masculin de bénéfice

CORRECTION : Synonyme de "On va en prendre plein la gueule"

COURS BÉNÉFICES : Raison pour laquelle on va à l'école

DÉCOUVERT : Épargnant qui se retrouve tout nu

ÉCONOMIE : La moitié d'une écolo

FOND COMMUN DE PLACEMENT : Ou "Comment verser des frais de gestion pour rien"

HAUSSE : Ajustement périodique et constant des montants à payer sur les factures

INDEXATION : Action de lever le doigt situé entre le pouce et le majeur

INFLATION : Voleuse renommée de la richesse future

INTÉRÊT : Ce que les gens n'ont pas envers les finances personnelles

INVESTISSEUR : Individu qui dit qu'il fait de l'argent alors qu'il en perd

KRACH : Période de vie où l'on regrette d'avoir des investissements

MARCHÉ BOURSIER : Centre d'Achats où l'on ne vend que des sacoches

PARQUET : Personne qui stationne des automobiles

PERTE : Profit reporté à l'encre rouge

PROSPECTUS : Document toujours conservé dans le bac à recyclage

RENDEMENT : Retour sur investissements et souvent, à la case départ

RISQUE : Certitude qu'on va perdre, tôt ou tard

VOLATILITÉ : Cause principale de l'insomnie





ET ELLE SERT A QUOI LA BOURSE ?
===============================



Pour nos cerveaux fatigués, voici la réponse d' un expert sympa.



.. à collecter votre argent, pardi! Imaginez que vous soyez un chef d'entreprise. Je sais, c'est difficile, mais imaginez. Vous avez une bonne boîte, la SOMOXA, des employés compétents et travailleurs, quelques brevets que vous envient vos concurrents, pas trop de dettes et une bonne réputation dans votre branche.

Seulement voilà, la concurrence est rude, surtout celle de la COFLEXO et de son irritant patron, Jean-baptiste Glandier-Duval, que vous ne pouviez déjà pas sentir lorsque vous étiez dans la même promo à Polytechnique, et depuis qu'il vous a piqué votre top-model, ça s'est pas arrangé.

Vous décidez donc de moucher ce paltoquet en allant aux Etats-Unis pour acquérir de toutes nouvelles machines-outils ultra performantes grâce auxquelles la SOMOXA entrera de plein pied dans le troisième millénaire par une évolution technologique majeure.
Seulement voilà, quand vous passez à la caisse et qu'on vous annonce le prix :
- Euh, dites, le gros chiffre là, c'est en anciens francs, en lires ou en roubles?
- No sir, it's US dollars.
- Urckg!
Bref, il vous faut rapidement une grande quantité d'argent.

Donc, trois solutions :

1 ) Financement interne. Il s'agit de puiser dans la trésorerie de l'entreprise pour financer l'achat. C'est la solution la plus simple mais qui a deux inconvénients. Tout d'abord, une entreprise dans un secteur concurrentiel, ça dégage assez peu de bénéfice, c'est pourquoi la quantité d'argent ponctionnable est très limitée. Le deuxième inconvénient, c'est que vos actionnaires n'en verront pas, de bénéfices, cette année, ce qui pourrait les inciter à céder leurs titres à d'autres investisseurs. Or ce sont les actionnaires actuels qui vous ont confié votre mandat actuel de PDG, et rien ne dit que leurs successeurs vous renouvelleront leur confiance (sans compter que souvent, un chef d'entreprise a des actions de sa société, et que la chute du bénéfice affecte donc vos propres revenus, ce qui n'est pas le but du jeu, soyons honnête).

2 ) L'emprunt. C'est précisément la fonction des banques d'affaire que de prêter de l'argent aux entreprises. Or, le croirez vous, les banques ne sont pas des organismes à vocation philanthropique (il faut bien que le banquier vive), et si vous prenez un gros emprunt, il faudra le rembourser pendant des années, en y rajoutant de confortables intérêts (il faut que le banquier vive bien). Et si un renversement de conjoncture a lieu, vous serez peut-être forcé de prendre un autre emprunt pour joindre les deux bouts, a un taux plus élevé (vos capacités de financement sont moindres, alors votre banquier se méfie), et avant que vous n'ayez eu le temps de dire ouf, vous découvrez le monde merveilleux du surendettement, où combien de patrons, combien de capitaines d'industrie ont laissé leur usine.

3 ) La bourse. Si vous introduisez votre société en bourse, ou si vous procédez à une augmentation de capital dans le cas où vous y êtes déjà, vous pourrez collecter auprès d'investisseurs de toutes sortes les quantités d'argent qui vous manquent. Certes, à la fin de l'année, votre part du gâteau sera un peu plus petite, mais si, grâce aux investissements réalisés, le gâteau est plus gros, tout le monde s'y retrouve!
A défaut, vous pourrez toujours émettre quelques obligations, qui sont des emprunts que vous contractez non pas auprès des banques, mais auprès, encore une fois, des investisseurs boursiers.
Les taux d'intérêt ne sont pas plus élevés que ceux pratiqués par les banques, et en plus, le souscripteur d'une obligation sera sûrement plus acomodant que le vieux requin des finances qui vous sert de banquier.

En permettant à tout un chacun, gros comme petit, de participer au financement du développement économique sur un pied d'égalité, la bourse est donc un outil, peut-être pas indispensable, mais certainement précieux, dont aucune nation moderne ne peut se passer."

On a tout compris, un grand merci à Boursorama.


Cliquez pour afficher l





LES QUESTIONS EXISTENTIELLES :
===============================





Peut-on laisser planer un doute par grand vent ?


Si le voleur file d’Ecosse, en est-il kilt pour se tenir à carreau ?


Est-il possible de puiser son inspiration dans un puits sans fond ?


Quelle sorte de pneu dois-je monter sur ma voiture pour enfin rouler sur l'or ?


Peut-on se racheter une conduite chez un garagiste ?


Doit-on obligatoirement poser un lapin à une fille qui a un bec de lièvre ?


Mon matou adore dormir sur le téléviseur. Peut-on parler de Téléachat ?


Doit-on utiliser une langue morte pour correspondre avec les esprits ?


Pour acquérir une station essence, vaut-il mieux être tout feu tout flamme ou à côté de ses pompes ?


Si on loue Dieu, qui touche le loyer ?


Pourquoi dit-on qu'on passe des nuits blanches quand on a les idées noires ?


Peut-on considérer les activités de la petite souris comme du trafic d'organes ?


Faut-il utiliser de la glace pour jeter un froid ?


Comment peut on être "débordé" alors que nous ne sommes pas des récipients ?





DOUBLE VISION :
===============



Cliquez pour afficher l




LA PHOTO :
==========




Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l


Posté le : 09/12/2014 22:26

Edité par Loriane sur 14-12-2014 19:10:46
Edité par Grenouille sur 15-12-2014 09:37:27
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 16:15
De Alsace
Messages: 317
Niveau : 16; EXP : 64
HP : 0 / 391
MP : 105 / 11427
Hors Ligne
Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l
Cliquez pour afficher l

NOËL ET NOS ENFANTS :
=====================



Ils nous ont dit:


"Noel, ça existait à ton époque ?" (Julien, 7 ans)


" Notre Père qui est aux Cieux, que tes rennes viennent." (Arthus, 5 ans)


" Maman, il est où le 'cadeaulogue' de Noël ? " Emeline 3 ans


" Ca rapporte comme métier, Père Noël ? "Loïc 6 ans


Elle chantait..
" Petit papa noël, quand tu descendras du ciel, avec tes jouets pas payés..."


Avant Noël, Marie, 7 ans, demande à sa mère, d’un air très inquiet : « Maman, j’aimerais que tu me dises si le Père Noël existe parce que je ne veux pas que, plus tard, mes enfants se retrouvent sans cadeaux alors que c’était à moi de les acheter ».


Assis calmement sur les genoux du Père Noël d’un grand magasin, Karl (6 ans) lui dit : « – Je m’entraîne doucement à être bien sage avant Noël. Si vous pouviez décaler légèrement votre tournée et passer, par exemple, dans la nuit du 24 au 25 janvier, je crois que je serai parfaitement au point. »


• Je marche avec ma famille sur un magnifique lac gelé perdu au milieu de nulle part. Heureuse, je crie : « C’est le bonheur! » Ma petite demande : « Où ça? »


Lu dans un des livres de Jean-Charles, le fameux pêcheur de perles :
Un frère et sa petite soeur jouent avec des camions-jouets, sous le regard de leurs parents. Le petit garçon dit : «Moi, quand je serai grand, je ferai les routes, les vraies routes sur lesquelles roulent les autos !»
Et sa petite soeur de répondre : «Et moi, je ferai le trottoir !»

Sur Internet:
Notre plus jeune, (qui avait 2 ans à ce moment), se réveille en pleine nuit après avoir fait un cauchemar. Mon épouse, et moi, debout à côté de sa couchette, lui demandons: " Que se passait-il dans ton rêve"? Il nous explique qu'il y avait un fantôme et bla bla bla...alors, mon épouse, voulant le sécuriser, lui dit que les fantômes, ça n'existe pas. Je revois ses grands yeux lorsqu'il nous demande: "si les fantômes n'existent pas, alors pourquoi le mot il existe"?
je ne souviens plus si on avait trouvé une réponse. Cela fait déjà plus de vingt ans.




Cliquez pour afficher l


[/b]


CITATIONS SUR LES FËTES :
========================



« Je suis triste comme un lendemain de fête. »
de Alfred de Musset

« Il n'y a pas de bonne fête sans lendemain. »
de Proverbe français


« Mon Dieu, que votre volonté soit fête ! »
de Frédéric Dard


« Le vrai héros d'une fête est toujours celui qui paie. »
de Poujol


« Les huîtres sont des mollusques qui passent les fêtes de fin d'année dans des huttes appelées bourriches. »
de Claude Piéplu


« Mon rêve ? Fêter mon centième anniversaire et être arrêté aussitôt après et condamné pour viol ! »
de Anonyme


« Il n'y a pas de justice : Le premier intellectuel venu exhibe l'intérieur de sa tête... on le fête. La plus jolie des filles nues montre très simplement ses fesses, on la hue. »
de Jacques Prévert


" Gourmandise, paresse, luxure : ce sont les trois vertus cardinales, les vertus de la Fête. Le Paradis sur terre.
J.L. Bory


" La vraie fête, c'est faire ce dont on a envie, indépendamment de ce que font les autres, sans tenir compte du calendrier, en se moquant des usages et en faisant fi du qu'en-dira-t-on. Rare et difficile. "Philippe Bouvard


" Une fête est un excès permis, voire ordonné.Freud

" Faites la fête avec tout votre corps, avec tout votre être. Et tant pis si vous y laissez quelques plumes. Ça repousse !
Sophie Chauveau


"Une bonne conscience est une fête continuelle." proverbe anglais






PAPA NOËL AVANT TERME :
=========================

de Pierre Perret


Noël Noël tu vas venir bientôt
Oh! bon Papa Noël n´oublie pas mes cadeaux
Et pour ce jour si merveilleux
Petit Papa Noël exauce tous mes vœux

Que ma petite maman s´arrête de tousser
Peut-être que notre voisin aura fini de gueuler
Fais que mon p´tit papa sorte enfin de prison
Qu´y me ramène voir les femmes comme au bon temps dans leur maison.

Noël Noël tu vas venir bientôt
Oh! bon Papa Noël n´oublie pas mes cadeaux
Et pour ce jour si merveilleux
Petit Papa Noël exauce tous mes vœux

Je voudrais que grand-mère ne me réveille plus
Quand elle rentre le matin beurrée comme un p´tit Lu
Pardon si je l´ai battue mais qu´elle me répète plus
J’ai une dent contre toi, d’abord il lui en resterait plus

Noël Noël tu vas venir bientôt
Oh! bon Papa Noël n´oublie pas mes cadeaux
Et pour ce jour si merveilleux
Petit Papa Noël exauce tous mes vœux

Pour faire mes ongles en deuil j´voudrais un p´tit canif
Ça fait quand même plus propre pour se les fourrer dans le pif
Et j´voudrais pour ma tête une tondeuse électrique
Je sens que j´ai le chou farci de p´tits grains de riz mécaniques

Noël Noël tu vas venir bientôt
Oh! bon Papa Noël n´oublie pas mes cadeaux
Et pour ce jour si merveilleux
Petit Papa Noël exauce tous mes vœux

Je te promets en échange de plus crever les pneus
De plus me laver les nougats dans le truc du pot-au-feu
Et je te jure sur l´honneur de plus gratter sans motif
Les bonbons à liqueur que j´ai chopés sur le tarbouif

Noël Noël tu vas venir bientôt
Oh! bon Papa Noël n´oublie pas mes cadeaux
Et pour ce jour si merveilleux
Petit Papa Noël exauce tous mes vœux

Pierre Perret



https://www.youtube.com/watch?v=WqqLjKJ406g&feature=youtu.be




LES PETITES DELICES A PARTAGER :
===============================




LE CHAMPAGNE
:


Le vin de Champagne est connu depuis l'ère romaine. 50 à 80 ans av. J.C, le raisin était déjà cultivé dans cette région du nord-est de la Gaule romaine.
C’est à cette époque que Domitien, empereur romain (81-96 ap. J.C), dans un but manifestement protectionniste, en interdit la culture et fit arracher les ceps.

Cliquez pour afficher l

Il fallut attendre 282 après J.C pour que l’empereur Probus (276-282), abolisse cette mesure et que les Romains, amateurs de bonnes choses, puissent à nouveau apprécier le vin de champagne à sa juste valeur , mais encore un vin plat, sans gaz.

En 496, St Rémy offrit à Clovis (466-511) un fût de vin de champagne, qui devait le rendre vainqueur ! Il fut baptisé à Reims...

Jusqu'au XVIIe siècle, le Champagne était un vin “tranquille”, blanc gris ou rouge.
En particulier, les crus de Verzenay, sur la montagne et d'Aÿ, sur les bords de Marne, qui avaient grande réputation dès la Renaissance.

Jusqu'au début du XVIIe siècle, le Champagne était livré en tonneaux. L'on avait remarqué qu'au printemps suivant les vendanges, le vin avait une fâcheuse tendance à “bouillonner”. Ceci était très gênant, tant pour pour la conservation, que pour le transport.

De tout temps, le froid climat de Champagne a imposé des vendanges tardives. Les levures sur la peau du raisin n'ont pas le temps de transformer en alcool le sucre du jus de raisin. La fermentation ne reprend qu'au début du printemps lorsque les levures se réveillent. Le gaz carbonique qui se libère alors ne peut s'échapper du fût étanche, et le vin se met alors à pétiller...

L'invention par des verriers anglais de la bouteille épaisse, début du XVIIe, permit de remplacer la vente en tonneaux par la vente en bouteilles. Cependant que la mauvaise qualité des bouchons ainsi que l'irrégularité de la fermentation faisaient éclater nombre de ces bouteilles.

En effet, on importait vers 1665 à Londres des vins de Champagne. Ils arrivaient en fûts et on les mettait en bouteille après avoir ajouté divers ingrédients et épices, sucre et mélasses. Ainsi le vin de Sillery ou d'Ay fermentait à nouveau et devenait pétillant.
L'engouement suscité par les “Sparkling wines” fut tel, que l'on songera à en fabriquer en France. Encore fallait-il avoir les bonnes bouteilles de verre du modèle anglais patenté en 1662 et des bouchons de liège tels qu'on les employaient alors à Londres.
Cela fut réalisé entre 1695 et 1700,


Dom Pérignon 1638 -1715 Moine bénédictin, il devient à l'âge de 30 ans cellérier et procureur de l'abbaye d'Hautvillers près d'Épernay.

Il eut le mérite de comprendre le phénomène de fermentation secondaire et d'utiliser le procédé dont on se servait déjà à Gaillac et en Normandie pour rendre le cidre mousseux...


Les bénédictins de St Hilaire, à Limoux, dans le Languedoc... produisaient déjà depuis 1531, le premier vin mousseux français, par ce que l'on appelle la méthode rurale. Il est commercialisé encore de nos jours, sous l'appellation de blanquette de Limoux.

Cliquez pour afficher l


Vers 1688 - sans être vraiment “l'inventeur” du champagne - il réussit à le maîtriser, par l'assemblage préalable de raisins, puis à le réguler par l'adjonction de sucre.
Il perfectionna le bouchage des bouteilles. Le bouchon de liège remplaçant l'étoupe huilé, ce qui permettait au gaz carbonique de se dissoudre dans le vin au lieu de mousser...
Enfin, l'industrie du verre, en progrès, put fournir des bouteilles résistant à 5 atmosphères...

Accepter d'abord froidement, ce “saute-bouchon”, fut surnommé aussi “vin du diable”, ce qui lui ouvrit tout grand les portes de la cour du Régent.

Il devint l'incontournable des dîners “louches” ... et ne commencera vraiment sa célèbre carrière, qu'avec les “petits” soupers de Philippe II d’Orléans - Régent du royaume de France de 1715 à 1723.
1715 année du décès de Dom Pérignon - Hasard de l'Histoire!



L'industrialisation du Champagne commença en 1818, avec l'invention des pupitres par Antoine Muller, chef de cave de Mme veuve Clicquot-Ponsardin, qui permettait d'amener les bouteilles progressivement à la verticale, pendant qu'on les faisaient tourner sur elles même.

Commença alors la grande période d'expansion du champagne et des Maisons qui existaient déjà en 1840 : Dom Ruinart crée en 1729 et Moët et Chandon en 1743.


Elles furent alors complétées par : Bollinger, Roederer, Krug, Charles Heidsieck, Mumm, Ponsardin, Pol Roger, Pommery, Taittinger, Paillard, Laurent Perrier, Piper-Heidsieck, Dom Pérignon, Perrier-Jouët pour ne citer, dans le désordre, que les plus connues ...


Cliquez pour afficher l





LE FOIE GRAS :
**********************


En France, les 2 régions productrices de foie gras que sont l’Alsace et le Gers-Landes se disputent souvent sa paternité. Pourtant, son origine est très ancienne.
Depuis l’Antiquité…

Elle remonte à 2500 ans avant J-C ! A cette époque, ce sont les Égyptiens qui ont les premiers remarqué que les anatidés ( oies, cygnes, canards et autres) se gavaient naturellement avant leur migration. Un canard sauvage peut doubler son poids en stockant de la graisse dans son foie.
Les Égyptiens reproduisirent le gavage pour pouvoir consommer de beaux gros oiseaux, leur but n’étant pas de manger le foie, mais bien d’obtenir une chair tendre, grasse et plus gouteuse. D’ailleurs, la graisse des oies ou canards était simplement utilisée pour la conservation des aliments, la cuisine ou l’éclairage ! Le foie gras à cette période n’était pas du tout exploité.


… puis l’Empire Romain
La pratique du gavage se répandit dans toute la région méditerranéenne et continua sous l’Empire romain. Il s’appelait en latin Jecur ficatum, littéralement « foie aux figues ». Le terme ficatum (figue) devint figido au 8eme siècle puis feie au XIIe et finalement foie.

Le gavage des oies se faisait en fait avec des figues séchées. Le foie produit commença à intéresser les Grecs et les Romains et devint un mets prisé, évoqué dans certains écrits d’Homère et d’Horace.
Les Romains s’empressèrent de l’importer dans leurs nouvelles provinces, dont la Gascogne, appelée alors « Novempopulanie ». Peuplée d’un mélange de Celtes et d’Ibères, elle était la 9ème province romaine, avec comme capitale Elus (l’actuelle Eauze, capitale de l’Armagnac ) située à égale distance entre Toulouse et Bordeaux.

Cliquez pour afficher l


… puis l’influence des Juifs
Après la chute de l’Empire romain, la tradition du foie gras se développa en Europe centrale sous l’influence des Juifs.
Mais pourquoi les Juifs ? Parce que l’usage du beurre avec la viande et du saindoux leur était interdits, l’huile d’olive n’était pas facile à trouver en Europe centrale, donc les populations de confession juive utilisaient de la graisse d’oie pour cuisiner.
La technique de gavage s’implanta d’ailleurs partout où les Juifs s’installèrent : l’Alsace, la Hongrie, la Bulgarie notamment, régions productrices de foie gras de nos jours.



Vers la fin du 15ème siècle, Christophe Colomb ramena d’Amérique une céréale inconnue alors : le maïs. Le gavage connut alors un nouvel essor avec le maïs à la place des figues.
Dès le 16ème siècle, les juifs alsaciens composèrent des recettes de foies gras avec une dizaine d’épices telles que la coriandre, la muscade, le clou de girofle etc… tradition perpétuée aujourd’hui puisque les alsaciens ont l’habitude de manger le foie gras avec le pain d’épices par exemple.

Dans le Gers, la tradition du canard gavé aux figues s’est maintenue avec le Figuigers, un canard farci de son propre foie gras .

Produit de luxe participant à la renommée mondiale de la gastronomie française, le foie gras pose un vrai problème d’éthique auprès des gourmands soucieux du bien-être animal.
Il s’agit - pour certains - d’un foie malade, conséquence d’un gavage provoqué. Pour d’autres, le Foie Gras n’est pas un foie malade : les études scientifiques en attestent. Il s’agit d’un foie de palmipède qui par une alimentation abondante va présenter un état de surcharge lipidique (stéatose hépatique),semblable au foie des palmipèdes avant migration, sans signe de dégénérescence de cellule.
Ce ne serait donc pas comme on peut parfois l’entendre une hépatite ou une cirrhose car lorsqu’on relâche l’animal engraissé en liberté, le foie gras retrouve son poids initial sans aucune modification de ses fonctions physiologiques.
Ceci s’appelle la réversibilité du foie gras et démontre qu’il est obtenu naturellement.

Cliquez pour afficher l


Aujourd’hui, l’engraissement, est de trois semaines pour les oies et de deux semaines pour les canards.

La France est le premier producteur mondial de foie gras avec environ 20 000 tonnes par an (soit 80% de la production mondiale),

Les textes français définissent différentes qualités pour les produits mis en vente :
- Foie gras entier : maximum deux morceaux issus de deux foies différents ;
- Foie gras : assemblage de morceaux de foies différents ;
- Bloc de foie gras : plusieurs foies émulsionnés, garantissant un goût homogène ;
- Bloc de foie gras avec morceaux : crème de foies gras avec morceaux ajoutés après le mixage ;
- Mousse de foie gras : émulsion de foie gras et d'un corps gras ;
- Pâté de foie gras : contenant au moins 50 % de foie gras ;
- Parfait de foie gras : contenant au moins 75 % de foie gras.

Pour ceux qui ont du mal à trancher, des subterfuges existent. Comme le Faux gras, un produit qui ressemble à s'y méprendre au foie gras, commercialisé en Belgique par Gaia, une association de défense de la cause animale.
Ce pâté végétal bio contient de l'huile, de l'amidon, de la pulpe de tomates, du vin blanc, de la truffe et du champagne. Il est distribué en France par Un monde vegan.


Cliquez pour afficher l



LE CHOCOLAT :
*********************



Originaire des forêts tropicales de l’Amérique centrale, le cacaoyer était cultivé par les Mayas et les Aztèques. Ces peuples appréciaient cet aliment qui était consommé sous forme de breuvage appelé « chocolatl » (eau amère).
Ce breuvage était préparé à l’aide de fèves de cacao (cacahuatl) grillées et broyées sur des pierres brûlantes. La pâte obtenue était chauffé puis mélangée avec de l’eau, on y ajoutait de la vanille, du poivre, de la cannelle, de l’anis, etc.…
Cette boisson était reconnue nourrissante, fortifiante et aphrodisiaque.
Les Mayas et les Aztèques utilisaient le cacao comme monnaie d’échange. Les paiements des impôts et les achats d’esclaves notamment, d’effectuant en fèves de cacao.

Christophe Colomb fut le premier européen à découvrir le cacao en juillet 1502 sur la petite île de Guanaja (actuel Honduras), mais il n’attacha aucune importance à ces « amandes ».

En 1519, Hernando Cortès débarque au Mexique et entreprend la conquête du pays. L’empereur Montezuma offrit un breuvage préparé avec du cacao à Cortès qui apprécia et écrivit : lorsqu’on en a bu, on peut voyager toute la journée sans fatigue et sans avoir besoin d’autre nourriture.

En 1524, Hernando Cortès expédia à Charles Quint une cargaison de fèves de cacao. L’empereur d’Espagne et sa cour firent leurs délices de cette boisson à laquelle ils ajoutaient du miel. Le monopole du cacao à cette époque fut réservé aux espagnols.
Le cacao apparut en Italie en 1594 grâce à Francesco Carletti.
C’est de Naples, qu’un savant de NUREMBERG, du nom de Johann VOLCKAMMER ramène en 1641 le cacao en Allemagne.

Cliquez pour afficher l


La France découvrit le cacao en 1615 avec le mariage d’Anne d’Autriche, fille de Philippe III d’Espagne avec Louis XIII. La nouvelle reine de France fit partager rapidement son goût pour le chocolat à toute la cour et au clergé, on raconte que les premiers spécialistes en chocolaterie furent les moines : le clergé avait un goût délicat et s’entendait mieux que les militaires aux préparations culinaires.

Le 28 mai 1659, Louis XIV accordait par lettre patente pour 29 ans, à David Chaillou, un officier de la reine, toulousain «le privilège exclusif de faire, vendre et débiter une certaine composition se nommant chocolat ». David Chaillou tenait boutique rue de l’arbre sec à Paris. A cette époque, le chocolat était surtout connu et apprécié à la cour, chez les religieux et les médecins.

En 1657, il fit son entrée en Angleterre et dès 1660 les Anglais cultivèrent le cacaoyer dans leur colonie de la Jamaïque.

Dans le même temps, les Hollandais en bons navigateurs se rendent vite compte de l’intérêt des fèves de cacao et en assurent le transport d’Amérique en Europe.
Le monopole de David Chaillou prit fin en 1693. Le chocolat fut alors fabriqué par un certain nombre d’apothicaires et marchands d’épices.

La technique de préparation était primitive et restait proche de celle des mexicains. L’ouvrier travaillait à genoux et broyait le chocolat à la main avec un cylindre sur une pierre inclinée chauffée. En 1732, Dubuisson apportait un premier perfectionnement en inventant une table chauffée horizontale devant laquelle l’ouvrier travaillait debout.

La fabrication s’améliore grâce à un dénommé Doret qui invente une machine hydraulique pour broyer le cacao et le réduire en pâte.


Cliquez pour afficher l






ILS ONT DIT :
============



P. CARLSON :
" J'ai mis longtemps à comprendre qu'on nous avez cambriolés. Je croyais que c'était mon mari qui avait cherché des chaussettes propres."


BARBARA :
" La psychanalyse ne peut rien pour les hommes, pour remonter dans leur enfance, encore faudrait il qu'ils en soient sortis "


RITA RUDNER:
" Pour séduire un homme je porte le parfum " intérieur de voiture neuve "

" L'homme : un chauffage d'appoint qui ronfle "


JOSEPH STALINE :
" Ce qui compte aujourd'hui , ce n'est pas le vote, c'est comment on calcule le vote "


JACQUES BREL :
" J'aime trop l'amour pour beaucoup aimer les femmes "


ELVIS PRESLEY :
Je ne connais absolument rien à la musique, pour ce que je fais, je n'en ai pas besoin "


AGATHA CHRISTIE :
Un archéologue est un mari idéal pour une femme. Plus elle vieillit, plus il s'intéresse à elle "


THIERRY LE LURON :
" Je dis " vous " à mon impresario : avec l'argent qu'il me prend, j'ai toujours cru qu'ils étaient deux "


JEAN CARMET :
" La seule arme qui m'intéresse, c'est le tire-bouchon "

YVES ST LAURENT
« J’aimerai bien faire la fête, m’amuser comme avant, mais je panique quand je suis au milieu de gens. »





LES PERLES :
============



REÇUES PAR LES ASSURANCES :


- La cause indirecte de l'accident est un petit homme, dans une petite voiture, avec une grande gueule


- Je n'ai guère eu le temps de voir le pieton car il a immediatement disparu sous la voiture.


- En regagnant mon domicile, je me suis trompé de maison et je suis rentré dans un arbre qui ne m'appartenait pas.

Cliquez pour afficher l


- Je suis entré en collision avec un brave homme dont les moyens intellectuels m'ont paru terriblement limités. J'ai donc eu la chance de parvenir à lui faire signer un constat qui m'est particulièrement favorable. Je pense que vous m'en saurez gré


- Dimanche dernier, alors que nous déjeunions en famille, le lustre est tombé sur la table, ce qui a renversé la soupière dont le contenu s'est déversé sur la robe de ma belle-soeur qui s'est agrippée à la nappe, ce qui a provoqué la chute d'un verre sur les genoux de mon mari qui s'est coupé en le rattrapant. Vous voudrez bien me dire si parmi ces divers incidents, mon assurance rembourse quelque chose ?


- Vous m'avez dit un jour qu'en matière d'assurance, la bonne foi de l'assuré était toujours présumée. Je m'étonne en conséquence que vous m'infligiez un mal pour mon accident : je n'ai pas voulu griller le feu rouge, il se trouve que je ne l'ai pas vu du tout. J'espère que la nuance ne vous échappera pas

Cliquez pour afficher l


- J'avoue que je n'aurais pas dû faire demi-tour sur l'autoroute avec ma caravane, mais j'avais oublié ma femme à la station-service.


- Monsieur le Directeur, dans ma déclaration d'accident que je vous ai adressée, j'ai oublié de vous dire qu'il y avait un mort


- Vous me demandez si j'ai fait jouer l'assurance scolaire quand Pupuce a renverse la voisine, mais je vous rappelle que Pupuce n'est pas mon fils mais mon teckel.

Cliquez pour afficher l


- En avançant, j'ai cassé le feu arrière de la voiture qui me précédait. J'ai donc reculé, mais en reculant j'ai cabosse le pare-chocs de la voiture qui me suivait. C'est alors que je suis sorti pour remplir les constats, mais en sortant j'ai renverse un cycliste avec ma portière. C'est tout ce que j'ai a déclarer aujourd'hui







DE TOUT ... UN PEU .....
=====================



- L ' Ardèche est le seul département en France métropolitaine à n'avoir aucune gare de voyageurs. Les ardéchois doivent donc emprunter les bus de la SNCF s'ils veulent parcourir leurs département en transports en commun.

- Une personne qui arrête de fumer prend 4,7 kg en moyenne. Leur flore intestinale se modifie, les nombreuses bactéries de leur intestin évoluent et apporte un peu plus d'énergie au corps de l'ancien fumeur, qu'il ne dépense pas.Résultat, il grossit.

- Sopalin est le nom d'une marque déposée à l' INPI par la Société du Papier- LINge.

- Le 23 septembre est le jour de l'année où il y a eu le plus de naissance. Explication: une grossesse durant 9 mois, on obtient la dernière semaine de décembre, les bons repas, l'alcool, aident à la procréation.

- La rose est le fleur préférée de 36 ,2 % des français

- On est plus exposé à la pollution à l'intérieur de sa voiture que sur sa selle de vélo ... ( à l'arrêt ? )

- Vingt -cinq pour cents des os d'un humain se trouvent dans ses pieds;

- Le plus grand yacht du monde mesure 180 mètres, il est la propriété de la famille royale des Emirats arabes unis.

- Chaque jour la reine d' Angleterre reçoit environ 165 lettres.

- Il y a plus d'étoiles dans l'espace que de grains de sable sur terre.

- La tortue Fitzroy River peut respirer par son anus.





ON REVISE SES CLASSIQUES :
============================


François de Montcorbier dit Villon [vijɔ̃], né en 1431 à Paris et disparu en 1463, est le poète français le plus connu de la fin du Moyen Âge.
Écolier de l’Université, maître de la faculté des Arts dès 21 ans, il a d’abord mené une vie joyeuse d’étudiant indiscipliné au Quartier Latin. À 24 ans, il tue un prêtre dans une rixe et s’enfuit de Paris. Amnistié, il doit de nouveau s’exiler un an plus tard après le cambriolage du collège de Navarre. Accueilli à la cour de Charles d’Orléans, le prince-poète, à Blois, il échoue à y faire carrière. Il mène alors une vie errante et misérable sur les routes. Emprisonné à Meung-sur-Loire, libéré à l’avènement de Louis XI, il revient à Paris après six ans d’absence. De nouveau arrêté dans une rixe, il est condamné à être pendu. Après appel, le Parlement casse le jugement et le bannit pour dix ans de la ville. Il a 31 ans. On perd alors totalement sa trace.


Cliquez pour afficher l


Ballade des proverbes

Tant gratte chèvre que mal gît,
Tant va le pot à l'eau qu'il brise,
Tant chauffe-on le fer qu'il rougit,
Tant le maille-on qu'il se débrise,
Tant vaut l'homme comme on le prise,
Tant s'élogne-il qu'il n'en souvient,
Tant mauvais est qu'on le déprise,
Tant crie-l'on Noël qu'il vient.

Tant parle-on qu'on se contredit,
Tant vaut bon bruit que grâce acquise,
Tant promet-on qu'on s'en dédit,
Tant prie-on que chose est acquise,
Tant plus est chère et plus est quise,
Tant la quiert-on qu'on y parvient,
Tant plus commune et moins requise,
Tant crie-l'on Noël qu'il vient.

Tant aime-on chien qu'on le nourrit,
Tant court chanson qu'elle est apprise,
Tant garde-on fruit qu'il se pourrit,
Tant bat-on place qu'elle est prise,
Tant tarde-on que faut l'entreprise,
Tant se hâte-on que mal advient,
Tant embrasse-on que chet la prise,
Tant crie-l'on Noël qu'il vient.

Tant raille-on que plus on n'en rit,
Tant dépent-on qu'on n'a chemise,
Tant est-on franc que tout y frit,
Tant vaut "Tiens !" que chose promise,
Tant aime-on Dieu qu'on fuit l'Eglise,
Tant donne-on qu'emprunter convient,
Tant tourne vent qu'il chet en bise,
Tant crie-l'on Noël qu'il vient.

Prince, tant vit fol qu'il s'avise,
Tant va-il qu'après il revient,
Tant le mate-on qu'il se ravise,
Tant crie-l'on Noël qu'il vient.



Ballade de merci

A Chartreux et à Célestins,
A Mendiants et à Dévotes,
A musards et claquepatins,
A servants et filles mignottes
Portants surcots et justes cottes,
A cuidereaux d'amour transis,
Chaussant sans méhaing fauves bottes,
Je crie à toutes gens mercis.

A fillettes montrant tétins,
Pour avoir plus largement hôtes,
A ribleurs, mouveurs de hutins
A bateleurs trayant marmottes,
A fous, folles, à sots, à sottes,
Qui s'en vont sifflant six à six
A vessies et mariottes,
Je crie à toutes gens mercis,

Sinon aux traîtres chiens mâtins
Qui m'ont fait ronger dures crôtes,
Mâcher maints soirs et maints matins,
Qu'ores je ne crains trois crottes.
Je fisse pour eux pets et rottes ;
Je ne puis, car je suis assis.
Au fort, pour éviter riottes,
Je crie à toutes gens mercis.

Qu'on leur froisse les quinze côtes
De gros maillets forts et massis,
De plombées et tels pelotes.
Je crie à toutes gens mercis.




DOUBLE VISION :
===============



Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l



Joyeux Noël à Tous, prenez bien soin de vous ...

Cliquez pour afficher l

Posté le : 21/12/2014 17:04

Edité par Grenouille sur 22-12-2014 13:54:08
Edité par Grenouille sur 22-12-2014 15:53:29
Edité par Grenouille sur 22-12-2014 16:21:42
Edité par Grenouille sur 22-12-2014 18:18:12
Edité par Grenouille sur 22-12-2014 21:18:54
Edité par Grenouille sur 23-12-2014 11:38:05
Edité par Grenouille sur 23-12-2014 11:41:33
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 16:15
De Alsace
Messages: 317
Niveau : 16; EXP : 64
HP : 0 / 391
MP : 105 / 11427
Hors Ligne
Le Fou fait des festins, le Sage les mange. Benjamin Franklin




LA DURE VIE DU PERE NOEL DURANT LA NUIT DU 24 AU 25 DECEMBRE :
==============================================================





Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l




ET LE 25 DECEMBRE ....


Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l






CADEAUX A VENDRE :
===================



L'an dernier, prés de six français sur dix se sont déclarés prêts à vendre tout ou en partie leurs cadeaux reçus pour Noël lorsque ceux-ci ne leur conviennent pas et ce phénomène augmente chaque année. Principalement les 18-24 ans -63%- - et les 25-30 ans - 73%. -
42 % estiment que la pratique est " légitime " en période de crise et 80 % des " revendeurs " se gardent bien de dire à l'auteur du cadeau, qu'ils s'en sont séparé. Aujourd'hui des sîtes internet proposent même de mettre ces cadeaux en location.




ÇA VEUT DIRE ENFANT :
====================



- Rejeton
- Petiot
- Marmot - Marmaille
- Gosse
- Gamin
- Mouflet
- Môme
- Flot ( québécois )
- Moutard
- P'tit ( québécois )
- Loupiot
- Chiard
- Kid
- Jong ou Tiot ( origine picarde )
- Drôle ( origine occitane )
- Ket ( origine Bruxelloise )
- Fiston
- Ti-cul ( québécois )
- Gone ( origine lyonnaise )
- Croet ( origine dauphinoise )
- Timanmay ou tianmay ( Créole martiniquais )
- Minot ( occitan de Marseille )
- Timoun ( créole guadeloupéen )
- Pitchoun ( sud de la France )
- Gone ( Franco-provençal )



QUELQUES MOTS DE ... LOUPIOTS :
==============================



- " Mamie, c'est vrai qu'avant tu étais un singe ? )

- " Dis Maman, quand on meurt, c'est pour la vie ? "

- " Toi Mamie, t'es une mammifère et toi, papy, t'es un papifère "

- " Comment ils font les chasseurs pour savoir que c'est un canard à l'orange ? "

- " Avoir cent ans c'est être centenaire et avoir mille ans, c'est être millionnaire ? "

- " Après demain, j'étais pas là ... "

- " Je ne retournerai plus à l'école, parce qu'on m'apprend trop de choses que je ne sais pas "






DES MOTS QUI ONT UNE HISTOIRE :
===============================



La crème Chantilly



La crème Chantilly est souvent attribuée au célèbre François Vatel, maître culinaire ( ou maître d’hôtel, les avis différent ) du surintendant des finances Nicolas Fouquet. Vatel l'aurait servie au roi lors d'une cérémonie fastueuse au châteaux de Vaux le Vicomte en 1660. Mais Fouquet est arrêté et Vatel, d’origine suisse , de son vrai nom Fritz Karl Watel, propose ses services au prince de Condé et il sert aux invités sa spécialité qui ne porte pas encore de nom. Comme nous sommes à Chantilly, ce sera « La Chantilly. «

Pour d’autres historiens, la crème Chantilly trouve son origine en Italie où elle était appréciée au XVIe siècle; on trouve des recettes dans les écrits de Cristoforo di Messisbugo (Ferrare, 1549), de Bartolomeo Scappi (Rome, 1570)et de Lancelot de Casteau (Liège, 1604). Elle était appelée « neige de lait » (neve di latte). Une recette anglaise de 1545, "A Dyschefull of Snow", y ajoute des blancs d’œufs.

On sait en réalité que des crèmes «fouettées» sont dégustées dès l’époque de Catherine de Médicis.
Ainsi en 1650, lors d’un repas offert à la Cour à Bagnolet par Marie de Bourbon-Condé, on y a servi « beaucoup de lait et quantité de crème fouettée » (Lotret, 1650).

De même, dans Les délices de la campagne de Nicolas de Bonnefons en 1654, on trouve une recette de « cresme façonnée »: « Si vous fouettez de la cresme avec des verges, et que vous adjoustez un peu de blanc d’oeuf elle s’entretiendra en neige fort légère, la hauteur de plus d’un demy pied de haut dans le plat; pour la conserver longtems en estat, il faudroit mettre dessous une mie de pain blanc pour attirer l’humidité, qui fondoit la neige ».

La crème Chantilly est dégustée dans le monde entier. Connue dans les pays anglo-saxons sous le nom de «whipped cream » (crème fouettée), elle garde cependant son nom français dans beaucoup de pays malgré son origine encore mystérieuse.

Dans la littérature gastronomique et culinaire, les auteurs ne distinguent pas systématiquement la « crème fouettée » de la « crème chantilly ».

La bombe sous pression UHT naît au début des années 1970 dans les ateliers d'Isigny Sainte-Mère. Elle est une alternative au siphon.

A propos de Vatel, l'histoire nous rapporte qu'en avril 1671 le Prince de Condé confia à Vatel la tache d'organiser une fête en l'honneur de Louis XIV avec trois mille invités.

La réception commença un jeudi soir et fut marquée par quelques incidents.
Lors du souper le "roti" manqua à plusieurs tables à cause de dineurs imprévus.
Le lendemain, à l'aube, Vatel s'informa de l'arrivée de la marée pour la table du jour et apprit que seuls deux paniers de poissons étaient là.
Après avoir déclaré : "je ne survivrai pas à cet affront ci" il gagne sa chambre, met son épée contre la porte et appuie à la place du coeur.

Quelques minutes plus tard les paniers de poissons arrivent, on cherche partout l'officier de bouche pour effectuer la distribution et on le trouve mort ensanglanté....


Passons à ...



L'ART DES EPITAPHES :
====================




Un sujet pas drôle ? Que nenni ! Vous allez voir, certains par delà la mort ne manque pas d'humour, voyez plutôt...



- A La Mi Ré Mi - La Sol La Mi La! -
[ Epitaphe d'un musicien, nommé Rémi, mort d'une indigestion de soles ]



- Ci-gît - le corps - de Chasse.-
[ Epitaphe de François de Chasse (XIXe siècle) ]



- Ci-gît Allais - Sans retour.-
[ Epitaphe d'Alphonse Allais (1854-1905) ]



- Ci-gît Curnonsky. - Mort de la tombe voisine, - Veille sur tes pissenlits: - Il te mangerait les racines.-
[ Epitaphe de Maurice Sailland dit Curnonsky (1872-1956) ]



- Ci-gît Jackson, - Regrets éthernels.-
[ Epitaphe de Jackson (XIXe siècle) (Il découvrit les propriétés de l'éther.)



- Ci-gît l'auteur de tous les impôts - Dont à présent la France abonde, - Ne priez pas pour son repos, - Puisqu'il l'ôtait à tout le monde.-
[ Epitaphe de Jean-Baptiste Colbert (1619-1683) ]



- Désunis dans la vie, - unis dans la mort.-
[ Epitaphe de Catherine II la Grande (1729-1796) et de Pierre III Federovitch (1728-1762) ]



- Dieu fit Selles, - Dieu défit Selles, - Et aux vers mit Selles.-
[ Epitaphe du baron de Selles (XIXe siècle)



- Ici gît Gustave Saison - Disparu à la morte-saison-
[ Epitaphe d'un cultivateur ]



- Ici repose Maurice Biraud, - Qui n'a jamais eu besoin de porteur - pour son bagage intellectuel.-
[ Epitaphe de Maurice Biraud (1922-1983) ]



- Ici-gît - Edmond About - de souffle.-
[ Epitaphe d'Edmond About (1828-1885) ]



- Il enseigna la grammaire toute sa vie, cependant, il ne put décliner la tombe.-
[ Epitaphe du grammairien Jean Van Pauteren dit Despautère (1460-1520) ]



- De Sacha Guitry à Yvonne printemps :
- Sur votre tombe on mettra pour épitaphe "enfin froide"
Réponse de la dame :
- Et sur la votre, on mettra "enfin raide" -



Robespierre (6 mai 1758 - 28 juillet 1794) : épitaphe posthume, qui évidemment n'est pas sur la tombe de Robespierre, celui-ci ayant été enterré dans une fausse commune.
- Passant, ne pleure pas ma mort
Si je vivais tu serais mort...-



Francis Blanche (21 juillet 1921 - 6 juillet 1974), par lui-même :
- Laissez-moi dormir ! J'étais fait pour ça !-



Françoise Sagan (1935-2004), elle écrit sa propre épitaphe en 1998 à la suite de la proposition d'un journaliste :
- Sagan Françoise. Fit son apparition en 1954, avec un mince roman, Bonjour tristesse, qui fut un scandale mondial. Sa disparition, après une vie et une œuvre également agréables et bâclées, ne fut un scandale que pour elle-même.-



Georges Brassens (1921-1981), extrait de sa chanson Supplique pour être enterré sur la plage de Sète :
- Est-ce trop demander, sur mon petit lopin,
Plantez je vous en prie une espèce de pin,
Pin parasol de préférence - (figure sur un écriteau près de sa tombe et de l'arbre en question)

Cliquez pour afficher l


Groucho Marx (1890-1977)
- Je vous l'avais bien dit que j'étais malade ! - (ne figure pas sur sa plaque)



Général Boulanger (29 avril 1837 - 30 septembre 1891), après s'être suicidé sur la tombe de sa maîtresse :
- Ai-je bien pu vivre 2 mois 1/2 sans toi !-



Benjamin Franklin (17 janvier 1706 - 17 avril 1790) écrivit sa propre épitaphe à l'âge de 22 ans, mais celle-ci ne fut pas inscrite sur sa tombe.
- Le corps de
B. Franklin, imprimeur,
(Tel la couverture d'un vieux livre,
dépouillé de ses feuilles,
de son titre et de sa dorure)
Repose ici, pâture pour les vers.
Mais l'ouvrage ne sera pas perdu
et reparaîtra, c'est la foi de Franklin,
dans une nouvelle édition, plus élégante,
revue et corrigée par l'auteur.-



Louis XV le Bien-Aimé (1710-1774) :
- Ci-gît Louis, ce pauvre Roi,
On dit qu'il fut bon... mais à quoi ?-



Alexis Piron (1689-1773) :
- Ci-gît Piron, qui ne fut rien,
Pas même académicien.-



Richelieu (9 septembre 1585 - 4 décembre 1642) :
- Cy-gist, oui, gist, par la mort-bleu !
Le cardinal de Richelieu ;
Et ce qui cause mon ennui,
Ma pension avec lui.
Ci-gît un fameux Cardinal
Qui fit plus de mal que de bien
Le bien qu'il fit, il le fit mal
Le mal qu'il fit, il le fit bien.-



Jean de La Fontaine (1621 - 1695)
Jean s'en alla comme il était venu,
Mangeant son fonds après son revenu,
Croyant le bien chose peu nécessaire.
Quant à son temps bien sut le dispenser,
Deux parts en fit, dont il soulait passer,
L'une à dormir, et l'autre à ne rien faire.



Par J. du Lorens, France
Ci-gît ma femme : ho! qu'elle est bien!
Pour son repos et pour le mien.



Sur une tombe, au XVIIe siècle, France
Jean sous cette pierre close
Repose (si on peut bien
Sans faillir dire : « Il repose »
D'un qui ne fit jamais rien).



Anonyme au cimetière de Bernac-Debat, France.
« J'ai peur mais quand faut y aller, faut y aller. »


- J'étais un être superficiel. Aujourd'hui, j'ai gagné en profondeur. -


- Oisif à plein temps-


- Mort : la seule de mes aventures que je ne commenterai pas.- (F. Mauriac)


- Enfin tranquille...-


- Parti sans laisser d'adresse.-



- Armand Fernandez (1928-2005) Cimetière du Père-Lachaise France
« Enfin seul ! ».



-Ici repose Philippe Chastrusse, imprimeur
La composition fût toute sa vie
et bien que son caractère incorrigible
le mît parfois à rude épreuve
il fit toujours bonne impression-



- Ci-gît dessous ce marbre blanc
Le plus avare des hommes de Rennes
Qui mourut tout exprès le dernier jour de l’an
De peur de donner des étrennes-



Au Père-Lachaise
- À mon mari, mort après 1 an de mariage.
Sa femme reconnaissante-



- "Veuillez avoir l’obligeance de retirer les crottes de chiens et de chats de ma tombe si vous en voyez. Merci. -



Épitaphe trouvée dans un cimetière de Louisiane :
- "Je reviens dans 5 minutes"-



Épitaphe trouvée sur une urne funéraire :
- "Paix à mes cendres : ne pas éternuer"-



- J'ai toujours été très terre-à-terre-



- De toutes les matières c'est la bière que je préfère -






DOUBLE VISION :
===============




Cliquez pour afficher l




LA PHOTO :
==========




Cliquez pour afficher l

L' Hôtel de glace de Lumiminna en Finlande. Température ambiante - 5° !!


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l

Posté le : 26/12/2014 20:31

Edité par Grenouille sur 27-12-2014 08:01:02
Edité par Grenouille sur 27-12-2014 08:34:59
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 16:15
De Alsace
Messages: 317
Niveau : 16; EXP : 64
HP : 0 / 391
MP : 105 / 11427
Hors Ligne
« Janvier est le mois où l’on offre ses meilleurs voeux à ses amis. Les autres mois sont ceux où ils ne se réaliseront pas. »



Cliquez pour afficher l





POUR BIEN DEMARRER L' ANNEE ...
==============================


Reprendre les bonnes résolutions de 2014 -2013 - 2012 ....




LES CITATIONS :
==============



« Tout bonheur commence par un petit déjeuner tranquille. »
de Somerset Maugham


-" Peux pas manger de boeuf: vache folle...
Peux pas manger de poulet: grippe aviaire...
Peux pas manger d'oeufs: salmonellose...
Peux pas manger de porc... peur que la grippe aviaire les affecte...
Peux pas manger de poisson... les métaux lourds dans l'eau ont empoisonné leur chair...
Peux pas manger de fruits et de légumes : insecticides et herbicides Hmm
Je crois bien que ça nous laisse plus que le chocolat ! "


« Aujourd'hui, j'ai permis au soleil de se lever plus tôt que moi. »
de Georg Christoph Lichtenberg


« Le rire et le sommeil sont les meilleurs remèdes du monde. »
de Proverbe irlandais


« Le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil. »
de Jean Giraudoux


« La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ! »
de Serge Gainsbourg


« Dans la Genèse, il est dit que ce n'est pas bon pour un homme d'être seul, mais quelquefois c'est reposant. »de John Barrymore


« Nous sommes ici-bas pour rire. Nous ne le pourrons plus au purgatoire ou en enfer. Et, au paradis, ce ne serait pas convenable. »
de Jules Renard


« Demeurer immobile, à écouter... c'est la tranquillité de l'axe au centre de la roue... »
de Charles Morgan


« Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille. »
de Napoléon Bonaparte


« De temps en temps, il faut se reposer de ne rien faire. »
de Jean Cocteau


« Les trente premières années se passent à ne pas pouvoir se réveiller, les trente suivantes à ne pas pouvoir s’endormir. »
Proverbe chinois


« Je préfère ne pas penser à la mort, ou alors à celle des autres, c'est plus gai. »
de : Les Vamps


« On ne frappe pas un ennemi à terre. Mais alors quand ? »
de Lucien Guitry


« La météo est une science qui permet de connaître le temps qu’il aurait dû faire. »
de Philippe Bouvard


« A vingt ans on veut changer le monde, à quarante on veut changer de corps, et après cinquante ans, quand rien ne vous dérange, c'est qu'on est mort. »
de Gustave Parking



« On nous montre comment, avec les détergents actuels, on peut enlever des taches de sang. Mais il est probable qu’avec un t-shirt couvert de sang, notre soucis premier ne soit pas de faire partir la tache mais de trouver un endroit pour cacher le corps. »
de Jerry Seinfeld


« Un raciste, quand il commande un "Black & White", demande deux verres séparés. »
de Roland Magdane


« - Toi, tu mets ton point d'honneur à ne pas être dans le vent ! - J'ai peur de m'enrhumer. »de Jean Anouilh


« Les esprits mobiles ne sont pas garantis contre les idées fixes. »
de Aymond d'Alose


« Naître, c'est se trouver dans une mauvaise passe. »
de Arthur Koestler

Cliquez pour afficher l
[right]

« Apéro : les verres de contact. »
de Antoine Blondin


« Si haut qu'on monte, on finit toujours par des cendres. »
de Henri Rochefort


« Ici gît suis. Ici gît reste. »
de Roland Bacri


« Pour voir loin, il faut y regarder de près. »
de Pierre Dac






Cliquez pour afficher l



Le piège des calories

Compenser ses excès alimentaires en faisant du sport, c'est impossible.
Notre corps est une machine ultra efficace, ne consommant qu'une énergie dérisoire pour bouger et faire des efforts physiques.
Pour perdre 1 kilogramme de graisse corporelle, il vous faudra brûler… 8000 calories.
Moins manger est plus efficace pour maigrir que de faire du sport.
de Santé Nature Innovation du 2 janvier 2015


Cliquez pour afficher l





LA PETITE HISTOIRE :
===================


LA GALETTE DES ROIS


La tradition fait remonter l'usage de la fève au XIIIe siècle: elle symbolisait les secrets de la vie. Bien vite, la fève fit place à des pièces d'or puis à de petits objets de porcelaine: roi, reine, petit Jésus, baigneur, étoile, coeur, animaux, couronne, etc. De nos jours, ces nombreuses petites fèves s'illustrent dans de belles collections, pour le plus grand bonheur des fabophiles.

Cliquez pour afficher l


"Je serai deux fois roi", murmurait le petit Louis XIV en espérant trouver le petit ornement. Bien avant lui, Louis III, duc de Bourbon, offrait à des enfants pauvres une part de galette contenant la fève, les couronnait, les revêtait d'habits royaux, leur offrait de l'argent et les envoyait à l'école, rappelle la Confédération nationale de la pâtisserie.

En 1521, la coutume de l'Epiphanie mit en péril la vie de François Ier au cours d'une "guerre pour rire" pour reconquérir son titre, après que le duc de Saint-Pol hérita de la fève. Cette "guerre" fut menée de nuit à coups d'oeufs durs et de galettes... jusqu'à ce qu'une torche éclairant le champ de bataille tombât sur la tête du "vrai" roi, le brûlant cruellement.

La galette, ronde et plate, à l'origine faite de pâte plutôt lourde, s'allégea et devint par la suite multiple: feuilletée, demi-feuilletée, dite "de plomb", bâtarde, de Madrid, de Suisse, bretonne, normande, fondante, du Périgord, salée... En Aquitaine, c'est une brioche en couronne truffée de fruits confits et de sucre en grains; dans le Sud-Est, on la trouve également sous forme de pâte briochée (pogne de Romans, fougasse, pompes de Provence.).

Cliquez pour afficher l



Ce fut la seconde épouse d'Henri IV, Marie de Médicis, qui, en quittant l'Italie, se fit remettre la recette d'une crème à la poudre d'amande, élaborée par le cuisinier de son plus proche soupirant, le comte Frangipani. La recette plût à la Cour de France et est toujours appréciée de nos jours.

En 1717, la galette fut à l'origine d'un différend célèbre entre pâtissiers et boulangers, et le Parlement, au terme d'un débat juridique important, interdit à ces derniers l'utilisation du beurre et des oeufs.

la coutume veut que ce soit la plus jeune personne de l'assemblée qui "tire les rois" et distribue les parts de galette aux convives !

Un sondage est réalisé en France en 2014:
97 % des français goûtent encore cette fête , mais seulement 85 % selon une autre source.

Ils mangent pour:
70 % une galette frangipane.
11% une brioche des rois, principalement dans le Sud
8 % une galette des Rois à la pomme.
9 % en consomment plus de cinq.
68 % trichent pour donner la fève aux plus jeunes .


Cliquez pour afficher l






MAIS QUI EST NICOLAS BOURBAKI ? :
==============================


Cliquez pour afficher l


Nicolas Bourbaki est un mathématicien IMAGINAIRE, sous le nom duquel un groupe de mathématiciens francophones, formé en 1935 en Auvergne sous l'impulsion d'André Weil, a commencé à écrire et éditer un traité sur les mathématiques.

Les mathématiciens pensaient alors que trois ans seraient suffisants pour mener l’entreprise à son terme, En fait le premier chapitre nécessita quatre ans de travail. Le premier volume des Éléments de mathématique à être publié, en 1939


Pour publier ces textes, il fallait donner une identité à l’auteur. Le nom de famille Bourbaki était le nom emprunté par Raoul Husson en 1923 lors d'un canular, alors qu'il était élève en troisième année de l'École normale supérieure. Il avait pris l'apparence d'un mathématicien barbu, du nom du professeur Holmgren, pour donner une fausse conférence, volontairement incompréhensible et avec des raisonnements subtilement faux. L'objectif aurait été la démonstration d'un prétendu « théorème de Bourbaki ». Cette histoire amusa tellement le groupe, que le nom « Bourbaki » fut choisi.
Le prénom Nicolas a été choisi par Éveline de Possel à la fin de 1935, afin que puisse être communiquée une fausse note biographique à l'Académie des sciences.

Il restait encore à trouver une nationalité. Weil introduit N. Bourbaki comme un professeur de Poldévie, pays imaginaire d'Europe centrale.Une prétendue nation poldève avait déjà été évoquée en 1929 par le journaliste d'Action française Alain Mellet pour mystifier les députés républicains de gauche.



Cliquez pour afficher l


Un fairel-part de décès de Nicolas Bourbaki, fut publié pour annoncer sa « mort » en son domicile de Nancago :
- « Les familles Cantor, Hilbert, Noether ; les familles Cartan, Chevalley, Dieudonné, Weil ; les familles Bruhat, Dixmier, Samuel, Schwartz ; les familles Cartier, Grothendieck, Malgrange, Serre ; les familles Demazure, Douady, Giraud (de), Verdier ; les familles filtrantes à droite et les épimorphismes strictes, mesdemoiselles Adèle et Idèle ;
ont la douleur de vous faire part du décès de M. Nicolas Bourbaki, leur père, frère, fils, petit-fils arrière-petit-fils et petit-cousin respectivement pieusement décédé le 11 novembre 1968, jour anniversaire de la victoire, en son domicile de Nancago. La crémation aura lieu le samedi 23 novembre 1968 à 15 heures au cimetière des fonctions aléatoires, métro Markov et Gödel.
On se réunira devant le bar « aux produits directs », carrefour des résolutions projectives, anciennement place Koszul.
Selon les vœux du défunt, une messe sera célébrée en l'église Notre-Dame des problèmes universels, par son éminence le Cardinal Aleph 1 en présence des représentants de toutes les classes d'équivalence et des corps algébriquement clos constitués. Une minute de silence sera observée par les élèves des Écoles normales supérieures et des classes de Chern.
Car Dieu est le compactifié d'Alexandrov de l'univers, Grothendieck IV, 22. » -

Parmi les règles qui organisent ce groupe secret de mathématiciens, il est décidé qu'à l'âge de 50 ans, tout membre de Bourbaki devra céder sa place aux jeunes générations.

Même si Nicolas Bourbaki n'est pas mort aujourd'hui, on considère que son influence a atteint son apogée dans les années 1960-70.
Nicolas Bourbaki totalise cinq médailles Fields (la plus importante récompense en mathématiques) à travers Laurent Schwartz (1950), Jean-Pierre Serre (1954), Alexandre Grothendieck(1966), Alain Connes (1982) et Jean-Christophe Yoccoz (1994).

Cette oeuvre est à ce jour inachevée, mais elle a eu une influence notable sur l’enseignement des mathématiques et sur son évolution au 20e siècle.
Les noms des membres actuels de Bourbaki ne sont pas divulgués.

Association des collaborateurs de Nicolas Bourbaki
École normale supérieure
45 rue d'Ulm
F-75230 Paris cedex 05, FRANCE
Courriel : bourbaki@dma.ens.fr
Prochain séminaire le 24 janvier 2015


Cliquez pour afficher l





LA PETITE HISTOIRE DES MOTS :
===========================



LE PUNCH A LA VICTOR HUGO

Si on en croit Théophile Gautier, Vicor Hugo aimait à se réserver quelques plaisirs ... simples : il se calait les mâchoires avec des morceaux de sucre, plaçait dans sa bouche des morceaux d’orange pelée, quelques quartiers de citron et un demi-verre de rhum et broyait l’ensemble .






ON REVISE NOS CLASSIQUES :
===========================


1 ER JANVIER
de Victor Hugo

Enfant, on vous dira plus tard que le grand-père
Vous adorait ; qu'il fit de son mieux sur la terre,
Qu'il eut fort peu de joie et beaucoup d'envieux,
Qu'au temps où vous étiez petits il était vieux,
Qu'il n'avait pas de mots bourrus ni d'airs moroses,
Et qu'il vous a quittés dans la saison des roses ;
Qu'il est mort, que c'était un bonhomme clément ;
Que, dans l'hiver fameux du grand bombardement,
Il traversait Paris tragique et plein d'épées,
Pour vous porter des tas de jouets, des poupées,
Et des pantins faisant mille gestes bouffons ;
Et vous serez pensifs sous les arbres profonds.

1er janvier 1871





LE FRANÇAIS FACILE ? :
====================





Comment pourrait-on écrire cette phrase:


« Dans une main, j'ai un VER de terre et dans l'autre, un VERRE d'eau. J'ouvre les deux mains et... les deux VER.... (?!) tombent. »


Quelques exemples d’homographes de prononciations différentes ! (Homographes non homophones)

- Sortant de l’abbaye où les poules du couvent couvent, je vis ces vis.

- Nous portions nos portions, lorsque mes fils ont cassé les fils.

- Je suis content qu’ils vous content cette histoire.

- Mon premier fils est de l’Est, il est fier et l’on peut s’y fier, ils n’ont pas un caractère violent et ne violent pas leurs promesses, leurs femmes se parent de fleurs pour leur parent.

- Elles ne se négligent pas, je suis plus négligent.

- Elles excellent à composer un excellent repas avec des poissons qui affluent de l’affluent.

- Il convient qu’elles convient leurs amis, elles expédient une lettre pour les inviter, c’est un bon expédient
.
- Il serait bien que nous éditions cette histoire pour en réaliser de belles éditions.



Voyons aussi aussi quelques exemples d’homographes de même prononciation (Homographes homophones) :


- Cette dame qui dame le sol Je vais d'abord te dire qu'elle est d'abord agréable.

- À Calais, où je calais ma voiture, le mousse grattait la mousse de la coque.

- Le bruit dérangea une grue, elle alla se percher sur la grue.

- On ne badine pas avec une badine en mangeant des éclairs au chocolat à la lueur des éclairs.

- En découvrant le palais royal, il en eut le palais asséché, je ne pense pas qu'il faille relever la faille de mon raisonnement.



Voici l'exemple le plus extraordinaire de la langue française ! (mot de sens différent mais de prononciation identique)

- Le ver allait vers le verre vert et non vers la chaussure de vair gris argenté.





QUAND LA SANTE VA .....
=====================



- " Docteur, n'est ce pas injuste de payer la consultation au même prix si on vient pour une grippe ou un cancer ? "

- " Docteur, ma femme a passé une radio. Le radiologue m'a dit qu'elle avait peur qu'elle se déclassifie ..."

- "Docteur, je crois que je suis enceinte, .
Comment le savez vous ?
Je n'ai pas eu mes mensualités depuis trois mois "

- " Votre frère va bien ?
Non, il a toujours son problème d'intestin grec"

-" J'ai pris ma température avec un baromètre, j'ai 40 de fièvre "

-" A l'hôpital, on m'a dit que mon fils devait voir un endocriminologue "

-" Je voudrais voir un gaziologue ...
Un gaziologue ?
Oui, c'est pour mes gaz "

-" Si je meurs, je porterai plainte ! contre vous "




DOUBLE VISION :
===============



Cliquez pour afficher l




LA PHOTO :
==========


Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l

Posté le : 04/01/2015 18:39

Edité par Grenouille sur 05-01-2015 10:05:01
Edité par Grenouille sur 05-01-2015 10:32:27
Edité par Grenouille sur 05-01-2015 13:57:50
Edité par Grenouille sur 05-01-2015 14:01:09
Edité par Grenouille sur 05-01-2015 14:04:42
Edité par Grenouille sur 05-01-2015 14:06:00
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 16:15
De Alsace
Messages: 317
Niveau : 16; EXP : 64
HP : 0 / 391
MP : 105 / 11427
Hors Ligne
« L'homme de bien est droit et juste, mais non raide et inflexible ; il sait se plier mais pas se courber. »
de Confucius






UN PEU D' HUMOUR ET ...
=====================


Cliquez pour afficher l




LES CITATIONS :
==============




Après la grasse matinée, rien ne vaut une bonne sieste avant d'aller se coucher


Asseyez-vous une heure près d'une jolie fille, cela passe comme un minute ;
asseyez-vous une minute sur un poêle brûlant, cela passe comme une heure : c'est cela la relativité. (Albert Einstein )


Aujourd'hui est le premier jour du reste de ta vie (Etienne Daho)

Cliquez pour afficher l


C'est déjà assez triste de n'avoir rien à dire. Si, en plus, il fallait se taire ! (Philippe Bouvard)


C'est mon opinion et je la partage. (Henri Monnier)



Ce qui est à moi est à moi, ce qui est à toi est négociable.


Ce qui m'intéresse surtout dans le jazz, c'est que c'est un bon mot pour le Scrabble. (Philippe Geluck)


Ce sont ceux qui auraient le plus besoin d'argent qui en ont le moins. (Henri Monnier)

Cliquez pour afficher l

De nos jours, on n'ose plus dire les choses telles qu'elles sont.
Ainsi, on ne dit plus "aveugle", mais "non-voyant".
On de dit plus "sourd", mais "non-entendant".
On ne dit plus "pd", mais "non merci" ! (Les Nuls )


Doit-on dire un Noir ou un homme de couleur ? Tout ceci n'est pas clair. (Gainsbarre)


Etre raisonnable en toutes circonstances ? Il faudrait être fou... (Raymond Devos)



Il est intéressant de voir que les gens qui se moquent de la science-fiction se fient à la météo et aux économistes.



Il parait qu'à New-York, une femme est violée chaque minute : La pauvre !



Il paraît que les végétariens poireautent, s'aspergent, pêchent, citeront, fraisent, noient, mentent, paument, murent, mâchent et truffent



Il y a 3 méthodes traditionnellement françaises pour ruiner une affaire qui marche :
Les femmes, le jeu et les technocrates.
- Les femmes, c'est le plus marrant.
- Le jeu, c'est le plus rapide.
- Les technocrates, c'est le plus sûr ! (Michel Audiard)


Il y a des dames si moches, que ça devient excitant quand elles se rhabillent. (Sim)


Je connais des sourds qui s'entendent très bien ! (Philippe Geluck)


Je n’aime pas être chez moi. À tel point que lorsque je vais chez quelqu’un et qu’il me dit :
"Vous êtes ici chez vous", je rentre chez moi ! (Raymond Devos, extrait du sketch "Je roule pour vous")


Je ne sais pas vous, mais je me demande toujours comment des hectares de forêt peuvent s'enflammer en 5 minutes avec soit disant un petit mégot alors que moi avec 4 litres d'alcool à brûler, deux boîtes d'allumettes familiales il faut me minimum deux heures pour allumer 4 petites brindilles ! (Roland Magdane)


Je suis athée, Dieu merci ! (Georg Lichtenberg)


Jeanne d'Arc était le symbole de la femme au foyer


L'âge, c'est quand les bougies commencent à couter plus cher que le gâteau (Bob Hop)


L'argent n'a pas d'odeur, mais a partir d'un million il commence à se faire sentir.


L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, c'est une connerie. Prenez les éboueurs... (Jean Yanne)



Les gags qu'on trouve parfois sur certains calendriers sont tellement nuls que la date qui les accompagne est souvent plus drôle.



Vous imaginez que si tout se passait à l'envers, les abeilles viendraient vous prendre le miel dans vos pots pour aller le remettre dans les fleurs



Dieu a créé les femmes belles et stupides : belles pour que les hommes puissent les aimer et stupides pour qu'elles puissent aimer les hommes


Les hommes c'est comme une vidéo : avance, recule, avance, recule, stop, eject

Cliquez pour afficher l


"Pour vivre heureux, il faut coucher sur la paille que l'on voit dans l'oeil de son voisin, et se chauffer avec la poutre qu'on a dans le sien."



Les vers de 23 pieds, ça vous paraît tout drôle la première fois, et puis on s'y fait. »



"Une fois qu'on a passé les bornes, il n'y a plus de limites."



"Puisque les impôts ont une assiette, pourquoi mangent-ils dans la notre?"


Il parait qu'à New-York, une femme est violée chaque minute : La pauvre !



Il paraît que les végétariens poireautent, s'aspergent, pêchent, citeront, fraisent, noient, mentent, paument, murent, mâchent et truffent

Cliquez pour afficher l


Je suis athée, Dieu merci ! (Georg Lichtenberg)


Jeanne d'Arc était le symbole de la femme au foyer. Anonyme


L'argent n'a pas d'odeur, mais a partir d'un million il commence à se faire sentir.Audiard


L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, c'est une connerie. Prenez les éboueurs... (Jean Yanne)

Cliquez pour afficher l


Vous imaginez que si tout se passait à l'envers, les abeilles viendraient vous prendre le miel dans vos pots pour aller le remettre dans les fleurs


Les hommes c'est comme une vidéo : avance, recule, avance, recule, stop, eject. ( Bedos )




Cliquez pour afficher l



LES NOUVEAUX CODES :
======================




Code des jeunes

LOL (Laughing Out Loud = rire à gorge déployée)
PTDR (PéTé De Rire)
PTDRTS (pété de rire tout seul)
MDR (Mort De Rire)

OMG (oh my God)
TG (ta gueule)
CC(coucou)
TJR (toujours)
SLT (Salut)
TFK (tu fais quoi)
JTDR (j't'adore)
TAF (devoir)
BJR CV (bonjour ça va)
JTM (je t'aime)



Code des seniors :

CLD : chez le docteur
EMA : enterrement meilleur ami
ACR : apporte la chaise roulante
ATD : apporte ton déambulateur
APD : apporte tes propres dents
CPM : couverture par mutuelle
OSVCS : on se voit au club des séniors
JCAC : je conduis avec une couche
JOOJS : j’ai oublié où je suis
LPPEF : la pile du pacemaker est faible
EBE : encore des brûlures d’estomac
JSC : je suis constipé
PMDER : perdu mes dents en riant
JEDT : je t’écris des toilettes
AQJPD : à qui je parle déjà ?






SMILEY:
=======


Cliquez pour afficher l









LE DICO :
=========



ATHEE : Etre de mauvaise foi ( Fréderic Dard )

AUTOMNE : Printemps de l’hiver ( Henri de Toulouse Lautrec )

BAC : Comme la lessive: on mouille, on sèche … et on repasse ( Henri Troyat )

BAISER: Demande adressée au deuxième étage pour savoir si le premier est libre ( Alphonse Karr )


BIBLIOTHEQUE : Il y a des gens qui ont une bibliothèque comme les ennuques un harem ( Victor Hugo )

BIEN : Un bien mal acquis, profite toujours à quelqu’un ( Paul Léautaud )

CECITE : Poinr de vue ( Michel Laclos )

COCU : Un entier qui partage sa moitié avec un tiers ( Alphonse Allais )

COMPETENT : Un homme compétent est un homme qui se trompe selon les règles ( Paul Valérie)

DOT : Présent fait au futur pour dissimuler l’imparfait ( Willy )

FOUR : Salle glaciale ( Jules Renard )

GARAGES : Etablissements devant lesquels l’automobiliste passe quand il roule et loin desquels il se trouve lorsqu’il est en panne ( Pierre Daninos )

HUMORISTE : Homme de bonne mauvaise humeur ( Jules Renard )

MEDECIN : Curé du républicain (Georges Bernanos )

MELANCOLIE : Bonheur d’être triste ( Victor Hugo )







ON REVISE SES CLASSIQUES :
==========================


Boris Vian


BONJOUR, CHIEN

J'avise un chien dans la rue
Je lui dis : comment vas-tu, chien ?
Croyez-vous qu'il me répondrait ?
Non ? Eh bien il me répond quand même
Et ça ne vous regarde pas
Alors quand on voit des gens
Qui passent sans même remarquer les chiens
On a honte pour leurs parents
Et pour les parents de leurs parents
Parce qu'une si mauvaise éducation
Ça demande au moins… et je ne suis pas généreux
Trois générations, avec une syphilis héréditaire
Mais j'ajoute pour ne vexer personne
Que bon nombre de chiens ne parlent pas souvent.
9 février 1948





QUAND J'AURAI DU VENT DANS MON CRÂNE

Quand j'aurai du vent dans mon crâne
Quand j'aurai du vert sur mes osses
P'tête qu'on croira que je ricane
Mais ça sera une impression fosse
Car il me manquera
Mon élément plastique
Plastique tique tique
Qu'auront bouffé les rats
Ma paire de bidules
Mes mollets mes rotules
Mes cuisses et mon cule
Sur quoi je m'asseyois
Mes cheveux mes fistules
Mes jolis yeux cérules
Mes couvre-mandibules
Dont je vous pourléchois
Mon nez considérable
Mon cœur mon foie mon râble
Tous ces riens admirables
Qui m'ont fait apprécier
Des ducs et des duchesses
Des papes des papesses
Des abbés des ânesses
Et des gens du métier
Et puis je n'aurai plus
Ce phosphore un peu mou
Cerveau qui me servit
À me prévoir sans vie
Les osses tout verts, le crâne venteux
Ah comme j'ai mal de devenir vieux.

Extraits Cantilènes en gelée





QUESTIONS EXISTENTIELLES :
===========================




- Comment ça se passe le coup du lapin sur une Girafe ?


- Y a t il des cartes de fidélité dans les maisons closes ?


- Les femmes musulmanes se voilent-elles la face ?


- La connerie est elle héréditaire ? Et si oui, les héritiers doivent-ils payer des taxes à l'Etat qui est encore plus con ?


- Si l'on retourne le compliment à quelqu'un, doit on le dire à l'envers ?


- Est-ce qu’un chat échaudé peut déclencher un détecteur d’incendie ?


- Peut-on se faire mal quand on reçoit un coup de fil ?


- Faut-il enlever ses chaussures pour mettre les pieds dans le plat ?


- Quel couteau utiliser pour interrompre une conversation avec un étranger qui parle avec un accent à couper au couteau ?


- Quand on ne veut pas y aller par quatre chemins, est-ce qu'il faut prendre un raccourci ?


- Je n'ai jamais su si les notaires devaient lire l'ancien ou le nouveau testament. Peut-on tirer ça au clerc ?


- Est-ce qu'on peut vendre sa langue au chat ?


- Comment faire pour décrocher la lune si elle change tout le temps de quartier ?


- Est-ce qu'on peut laver en machine un tissus de mensonges ?


- J'ai un copain qui ramène toujours sa fraise. Doit-il s'orienter vers des études de dentiste ?


- Pourquoi miss univers on ne l'appelle pas miss terre ?


- Mes chaussures se plaignent que j'ai pris du poids. Mais de quoi elles semelles ?


- On dit que le titane est gris. Mais moi j'ai déjà vu des titanes marron, qui font hihan comme les autres. Je me trompe ou on nous prend pour des cons ?


- Il y a le permis à points. Existe t-il un permis saignant ou bien cuit ou bleu ?


- Concernant le procès de Louis XVI, peut-on dire que la justice à tranché ?








LA LIBERTE :
===========



Marie-Joseph Blaise de Chénier est un poète, dramaturge et homme politique français, né à Constantinople le 28 août 1764 et mort à Paris le 10 janvier 1811. C'est le frère cadet du poète André Chénier.


A LA LIBERTE


Descends, ô liberté ! fille de la nature :
Le peuple a reconquis son pouvoir immortel;
Sur les pompeux débris de l'antique imposture
Ses mains relèvent ton autel.

Venez, vainqueurs des rois : l'Europe vous contemple ;
Venez ; sur les faux dieux étendez vos succès ;
Toi, sainte liberté, viens habiter ce temple ;
Sois la déesse des Français.

Ton aspect réjouit le mont le plus sauvage.
Au milieu des rochers enfante les moissons ;
Embelli par tes mains, le plus affreux rivage
Rit, environné de glaçons.

Tu doubles les plaisirs, les venus, le génie ;

L'homme est toujours vainqueur sous tes saints étendards;

Avant de te connaître, il ignorait la vie :
Il est créé par tes regards.

Au peuple souverain tous les rois font la guerre ;
Qu'à tes pieds, ô déesse, ils tombent désormais !
Bientôt sur les cercueils des tyrans de la terre
Les peuples vont jurer la paix.

Marie-Joseph Chénier




CITATIONS SUR LA LIBERTE :
=========================



Dans la plupart des pays, les citoyens possèdent la liberté de parole. Mais dans une démocratie, ils possèdent encore la liberté après avoir parlé.
André Guillois


Parler de liberté n'a de sens qu'à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu'ils n'ont pas envie d'entendre.
Georges Orwell


Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
Citation apocryphe







DOUBLE VISION :
==============




Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l


Posté le : 11/01/2015 20:53

Edité par Grenouille sur 12-01-2015 11:41:53
Edité par Grenouille sur 12-01-2015 11:43:56
Edité par Grenouille sur 12-01-2015 11:47:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 9 10 11 (12) 13 14 15 ... 19 »




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
48 Personne(s) en ligne (29 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 48

Plus ...