| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Les bons mots de Grenouille [Les Forums - Le RDV des Copains]

Parcourir ce sujet :   2 Utilisateur(s) anonymes



« 1 ... 15 16 17 (18) 19 »


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 16:15
De Alsace
Messages: 317
Niveau : 16; EXP : 64
HP : 0 / 391
MP : 105 / 10012
Hors Ligne
“La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence, infiniment plus profonde. L'intelligence a des limites, la bêtise n'en a pas.” Claude Chabrol




ROBERT ROCCA :

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Cliquez pour afficher l


Robert Rocca ( Robert Paul Joseph Canaveso) est un chansonnier français, né le 11 juillet 1912 à Paris et mort le 11 avril 1994 à Bougival

Il fit ses débuts en 1932 à la Vache Enragée puis se produisit dans plusieurs cabarets parisiens. Avec Jean Valton, il fit les beaux jours du Caveau de la République.
Il fut également dans les années 1950-1960 avec son compère Jacques Grello un des piliers des émissions télévisées satiriques du dimanche La Boîte à sel et Le Grenier de Montmartre, ainsi que de l'émission Le Club des chansonniers sur Radio Luxembourg. Leurs dialogues suggéraient déjà le duo de Jean Yanne et Jacques Martin ou celui des Frères ennemis.
Robert Rocca est aussi le créateur, en 1949, d'une des rares chansons de cette période présentant l'homosexualité sous un jour positif : Dans ce pays-là, ils en sont tous, histoire d'une "petite ville de France" où tous les hommes sont homosexuels et "vivent en paix ».



POEME

Si...

Si tu sais réprimer les élans de ton âme,
Si tu peux composer avec la vérité
Et dans ton jeune esprit, éteindre toute flamme
Pour n'être jamais las, déçu ni dégoûté.

Si tu n'éprouves plus d'intérêt pour grand-chose,
Si tu es par bonheur raté dans ton métier,
Professeur sans disciple, avocaillon sans cause,
Commerçant en faillite ou docteur meurtrier.

Remplaçant le talent par quelques tours habiles,
Si tu peux te sentir à ton aise partout,
Paraître intelligent aux yeux des imbéciles,
Honnête et vertueux aux regards des filous.

Si tu peux évoquer sans visible faiblesse,
Et n'y croyant jamais, l'idéal des grands mots,
Si dès qu'on a fini de te botter les fesses,
Tu veux bien, sur-le-champ, embrasser ton bourreau.

Si tu sais en parlant cacher ton ignorance
Et sur n'importe quoi faire de grands discours,
Si tu peux, dans un mouvement d'éloquence,
Flétrir la trahison pour trahir à ton tour.

S'il t'est possible encore sans trop chercher la place
D'avoir dès qu'il le faut une main sur ton coeur,
D'être grand comédien virtuose en grimaces,
De mentir en donnant ta parole d'honneur.

Si les échecs dont tu es le seul responsable,
Ne t'empêchent jamais d'avoir le verbe haut,
Si tu peux sans frémir recevoir à ta table
Comme de vieux amis les plus tristes salauds.

Alors ne crains plus rien, fais confiance aux prophètes,
Le plus bel avenir désormais t'est promis,
Les honneurs les plus grands couronneront ta tête,

TU SERAS MINISTRE, MON FILS






SES CITATIONS :

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°




- “Tout homme a besoin d'une femme, ne serait-ce que parce qu'on ne peut pas toujours se plaindre du gouvernement.”


- “Savez-vous ce que j'ai vu sur un écriteau accroché dans une perception : Défense de cracher. Faudrait tout de même s'entendre !”

Cliquez pour afficher l


- “La lune de miel est finie quand le mari cesse d'aider sa femme à faire la vaisselle et qu'il la fait tout seul.”


- “Quand un mari vous surprend chez sa femme, blotti dans un placard, dites-lui que vous avez toujours été un homme rangé.”


- “Si toutes les femmes étaient fidèles, avec qui les hommes tromperaient-ils leurs femmes ?”


- “Les célibataires en savent plus long sur le mariage que les hommes mariés. Sans quoi, ils ne seraient pas restés célibataires.”


- “Ne dites jamais à une femme que vous allez lui faire subir les derniers outrages. Vous n’avez pas le droit de l’empêcher de croire en l’avenir.”


- “Le ciel regarde les hommes s’agiter avec tant d’étonnement que chaque jour la nuit lui en tombe !”


- “Il n'est pas difficile d'être un humoriste quand toute la classe politique travaille pour vous.”

Cliquez pour afficher l


- “1er janvier. Sur le calendrier, on lit circoncision. Ça commence bien ! Qu'est-ce qui va nous rester à la fin de l'année ?”


-" La fidélité est une salle d'attente entre deux trains de plaisirs."


-" Un rebouteux vient d'être condamné pour exercice illégal de la guérison."


Dialogue :
- " C'est dur de vivre jusqu'à cent ans ?
- " Je n'en suis pas mort ! "



Cliquez pour afficher l









IL EST ARRIVÉ …! ( en Alsace )

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


LE VIN BOURRU ! hummm...:


Le vin bourru est un moût de raisin en fermentation, un moût qui n'est pas encore vin.
Ce vin trouble (levures en suspension) contient encore beaucoup de sucre.
Il ne peut se conserver longtemps car les levures continues à transformer, à décomposer le sucre (ou glucose) en alcool et acide carbonique.
Issu de cépages blancs ou rouges, c'est une boisson pétillante, gazeuse, de saveur sucrée, douce. Il a une couleur laiteuse, troublé par la lie et une teneur en alcool de 2 à 7 %.
Il est présenté en litre de verre avec une capsule métallique perforée mais sans bouchon afin de ne pas stoppé la fermentation.
Le vin bourru ou bourret est souvent bu aux mois de septembre, octobre jusqu'à la fin des vendanges

Autrefois, pour évaluer un futur millésime, les vignerons et consommateurs goûtaient le vinavant la fin de sa fermentation. Cette dégustation était traditionnellement faite au chai, chaque vigneron en profitant pour promouvoir son "vin nouveau". Désormais, on peut acheter du moût, en saison, dans les épiceries, les caves, en supermarché ou le boire au comptoir.
Selon les régions, il prend un nom différend. C'est ainsi qu'on l'appelle "neuer Süsser" en Alsace, "Bernache" en Anjou, Touraine et Haut-Poitou,
C'est aussi un laxatif.

"Paradis » ou Beaujolais nouveau, est un " vin " rouge pressé avant d'avoir achevé sa fermentation. Il a un goût différent puisqu'il s'agit de vin rouge partiellement fermenté. La macération a dissous des tanins, rendant le produit à mi chemin entre le bourru classique et le vin rouge.


Cliquez pour afficher l



Le Vigneron

Connaissez-vous ce regard ?
Qui a droit à tous nos égards

Ce n’est pas un jeune premier
Mais combien robuste et tout entier
Il y a quelque chose
Et pour cause
Que son visage soit mince ou rond
Il est vigneron

Merveilleusement ridé
Comme s’il avait été buriné
Ce regard empreint d’une forte présence
A été sculpté par les exigences
Façonné par la patience

Il y a une grandeur
Dans ses yeux francs et interrogateurs
Mais comment comprendre
Que de janvier à décembre
Sous cette peau tannée
Parfaitement modelée
Ce regard se modifie
De l’ardeur à la nostalgie

Il dialogue avec sa terre
Qui de longs mois est sa partenaire
Etant farouche
Elle exige qu’on la touche
Elle peut donner passionnément
Mais ne pardonne aucun manquement
Il y a une profonde compréhension
Dans ce couple parfois en opposition

Dès le premier soleil
Doucement elle s’éveille
Mais encore elle réveille
La grande saison
Celle du vigneron
Son fidèle compagnon

Cette terre souvent penchée
Doit sans cesse être remontée
Et ce vieux mur
Qui prudemment murmure
Je suis très fatigué
Il faut me consolider

Puis vient ce soupçon de verdure
Merveille de la nature
C’est là que les soins commencent
Qui pour lui sont immenses
Sur cette terre, ce regard prosterné
Veillera sur ce nouveau-né
Qui avide de soleil
Le sortira tôt de son sommeil
Tard il rentrera dans son foyer
Ayant écarté bien des dangers

Parfois la nature se déchaîne
Ayant aussi ses migraines
Malgré sa farouche volonté
Le vigneron doit accepter
Cette terrible circonstance
Qui entre dans la danse

Il a provoqué la fécondité
Et veille sur sa maturité
Qui parfois est compromise
Par une sorte de traîtrise

Vient l’année du Seigneur
Qui ne donne que le meilleur
Une douce bénédiction
Qui entre en communion
Sachant l’apprécier
Sans pour autant s’extasier
Content dans son for intérieur
Il sait auprès de ses interlocuteurs
Le reconnaître tout en dosant l’ampleur

Vers novembre il doit se retirer
Car cette terre capricieuse doit se reposer
Commence alors à la cave une fascinante mission
Le début d’une intime interrogation
Une véritable confession
Entre lui et le guillon
Alors ces rides durcies par la terre
S’assouplissent dans un mystère

En étroite communauté avec la nature
Il a pu conclure
Un pacte de noblesse
Qui provoque parfois l’ivresse

Vous connaissez maintenant ce regard
Qui a droit à tous nos égards

Henri Fayet






L' EGLISE DE LOOZ :

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



Vue sous cet angle, cette église aurait presque l’air normale…

Cliquez pour afficher l

Cette église se situe en Belgique, dans la campagne de Looz, et elle a été conçue par le groupe d’architectes « Gijs Van Vaerenberg


Cliquez pour afficher l

Vue de face elle semble transparente



Cliquez pour afficher l

Les architectes qui ont dessiné cette église ont réussi à créer un monument unique et magique. Une véritable œuvre d’art qui se transforme en fonction de l’angle de vue de celui qui la regarde.



Cliquez pour afficher l

Vue sous certains angles, la structure joue avec notre esprit.


Cette création nommée «Lire entre les lignes » est composée de 100 couches d’acier empilées et décalées à égale distance. Une technique qui permet de créer des alternances de vides et de pleins qui donnent une vision différente du bâtiment en fonction de l’angle de vue.



Cliquez pour afficher l


Tantôt « pleine » et « normale », parfois ajourée, presque transparente ou comme coupée en deux ce bijoux d’architecture offre une vision poétique, épurée et tellement féérique… Un travail tout droit sorti de l’imaginaire !



Cliquez pour afficher l

Vue de l’intérieur on comprend mieux la façon dont la structure a été pensée.

Cliquez pour afficher l






LE MOT FIN :

°°°°°°°°°°°°°°°°


- « Sire le prince de Talleyrand est mort « annonce-t-on à Louis-Philippe.
- « Êtes-vous bien sûr qu’il en soit ainsi ? c’est qu’avec Talleyand il ne faut jamais juger sur les apparences et je ne vois pas quel intérêt il pouvait bien avoir à mourir en ce moment précis … «

————

Chacun sait qu’Arletty eut pendant l’Occupation une longue idylle avec un officier allemand. A la Libération de Paris, la police l’interroge. Une fois sortie du commissariat, un journaliste goguenard sort de la foule et l’interpelle:
- « Alors, comment vous sentez-vous ? «
- Arletty, songeuse:
- « Pas très résistante …. «

————

Conversation entre Louis XVIII et Talleyrand:

- « J’admire votre influence sur tout ce qui s’est passé en France. Comment avez-vous fait pour abattre d’abord le Directoire et plus tard, la puissance colossale de Bonaparte ? «
- « Mon Dieu, Sire, je n’ai vraiment rien fait pour cela c’est quelque chose d’inexplicable que j’ai en moi: je porte malheur aux gouvernements qui me négligent «

————

Lors de son soixante-quinzième anniversaire, en 1949, Winston Churchill croule sous hommages venus du monde entier. L’âge n’a pas encore affaibli ses capacités intellectuelles, ni son goût pour une autodérision toute britannique.
A sa fille qui lui demande pourquoi il bougonne malgré ces signes de sympathie innombrables, le grand homme rétorque songeur:
- « Je me sens prêt, quant à moi, à affronter le Créateur. Mais lui, est-il vraiment préparé pour cette terrible épreuve ? «

———

Dans les années 1930, Tristan Bernard commit l’imprudence de prendre la direction d’une salle, le théâtre Albert I 1er, rue du Rocher, devenu ensuite le théâtre Tristan Bernard. Il y tint cinq ans. mais le succès ne fut point au rendez-vous.

Tristan avait même coutume d’appeler son lieu " Le Sahara Bernard «

Quand on lui demandait une parce de faveur, il répondait:

- « Mille regrets, mais je ne donne que des rangées entières. Et il ajoutait gentiment :

- « L’endroit est désert, venez armé. «


———





LE DICO DE LÉO :


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



ANE :
Anesse du sexe masculin
ANESSE :
Ane du sexe féminin
ANON :
Suit du précédent
AH OUI:
Contraire du précédent


BAPTÊME :
Sacrement destiné à laver l’enfant nouveau-né d’une faute qu’il n’a pas commise.


BOIS :
Impératif du verbe boire qui se termine par une gueule du même nom.


CAMBRURE :
Provocation


CHASTETÉ :
Vice contre nature


DEUX ;
Le minimum du pluriel


DISCOTHÈQUE :
Chambre à airs


IMPUISSANCE :
Panne des sens


JUSTICE :
Une balance faussée.


PLÉONASMES :
Pile ou fesse. L’aveugle ivoirien


RAJEUNIR :
Façon féminine de vieillir


TALENT :
Le frère cadet du génie


ZÉBU:
Animal qui zézaie en revenant de l'abreuvoir




=============



ÇA NE SERT À RIEN DE LE SAVOIR :

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



LE PREMIER LIVRE EN LIGNE INTERDIT :

En janvier 1996, quelques jours après le décès de François Mitterand survenu le 8 janvier, le docteur Gubler publie Le Grand Secret, un livre de mémoires,dans lequel il affirme avoir eu connaissance depuis de nombreuses années de la maladie du Président
- cancer de la prostate- qu’il aurait dissimulée derrière des bulletins de santé rassurants.

Sur plainte de la famille de l’ancien président de la République, le livre Le Grand secret est retiré de la vente.

Le directeur d’un cybercafé de Besançon, Pascal/Philippe Barbraud prend une étonnante initiative: Il scanne une à une les pages du livre interdit, les charge dans un micro ordinateur relié à Internet et en place le contenu sur son site Web.

Immédiatement des centaines de milliers d’internautes se connectent en vue de télécharger le livre proscrit.

La première version électronique d’un livre publié par un particulier en France demeurera en ligne à peine une semaine, rattrapé par une autre affaire judiciaire - non -paiement de pension alimentaire et problèmes liés à l’exploitation par le passé d’établissements commerciaux - Pascal/Philippe Barbraud est contraint de fermer son site et se retrouve en prison.


-=-=-=-=-=-=-=-=-



- Les girafes ont - comme le humains - sept vertèbres cervicales, mais les leurs peuvent mesurer jusqu’à 25 cm de long.
A de rares exception prés , tels les paresseux ou les lamantins, tous les mammifères en possèdent autant.

Cliquez pour afficher l


En revanche, les oiseaux en ont généralement davantage. Pas moins de vingt quatre chez le cygne, par exemple, ce qui le rend capable d’effectuer une rotation complète de la tête sur son axe.

-
=-=-=-=-=-=-=-


- Il n’était pas interdit de boire de l’alcool pendant la prohibition aux Etas Unis, on avait le droit d’en avoir chez soi et d’en consommer ….. mais il était interdit d’en fabriquer, d’en transporter de l’importer et de l’exporter ou d’en vendre.

-=-=-=-=-=—=-


- L’ Être humain à neuf sens minimum. En plus des cinq connus de tous - vue, ouïe, goût, odorat et toucher - il y en a quatre autres de répertoriés:
- La thermoception ( sensation de chaleur sur la peau )
- Le sens de l’équilibre ou équilibrioception, déterminée par notre oreille interne
- La nociception ( perception de la douleur )
- La proprioception ( capacité à repérer la position du corps dans l’espace )

Certains scientifiques y ajoutent la faim, la soif, le sens de la profondeur, du langage etc …

Cliquez pour afficher l


-=-=-=-=-=-=-


- L’obsession de l’érotomane est la conviction fantaisiste selon laquelle l’autre l’aime en retour. Cette maladie également appelée syndrome de Clérambault, appartient au groupe des psychoses et comprend en principe trois phase: l’espoir, le dépit et la rancune.
Les hypersexuels, eux souffrent de satyriasis ou de nymphomanie, selon qu’ils sont hommes ou femmes.

-=-=-=-=-=-=-



- Le jambon D’Aoste ne vient pas d’Italie mais de France, Aoste est une marque. C’est un produit industriel de l’Isère. Un arbitrage de la Commission Européenne lui interdit désormais de se vendre sous l’appellation « jambon d’Aoste « pour éviter la confusion avec le jambon artisanale fabriqué chez nos voisins.
Est ce bien efficace puisque la marque Aoste reste autorisée ?

-=-=-=-=-=-=-=-



- Indira Gandhi était la fille unique de Nehru, premier leader du parti du Congrés et compagnon de route de Mahatma Ganghi pendant un temps.
Elle se maria avec Feroze Gandhi, issu d’une famille sans rapport avec Mahatma Gandhi.
L’assassinat de Mahatma Gandhi, d’Indira, puis celui d’un de ses fils Rajiv Gandhi qui lui succéda comme Premier Ministre de l’Inde, contribuèrent à entretenir la confusion.

-=-=-=-=-=-=-=-


- C’est le chirurgien militaire Antoine Louis qui en 1791 fut le maître d’ouvrage de la guillotine : un couperet trapézoïdal mû par la simple force de la pesanteur, ce qui lui offrit un succès immédiat dans toute l’ Europe.

Et alors, Guillotin ?

Dés 1789, le professeur d’anatomie Joseph Ignace Guillotin prônait devant l’Assemblée nationale, une mode d’exécution égalitaire par décapitation de tous les condamnés à mort.
Des parlementaires mal intentionnés auraient alors associés son nom au « rasoir national « lequel a faillit s’appeler Louison ou Louisette en hommage au Docteur Antoine Louis.

Cliquez pour afficher l


Quant à Casimir Lefaucheux, il breveta en 1836, un nouveau type de munition pour fusil associant balle, poudre et amorçage.

-=-=-=-=-=-=-=-


Lors d’un tremblement de terre, on parle toujours de l’échelle de Richter, qui indique uniquement la magnitude de l’énergie dégagée en son épicentre, c’est pourtant l’échelle de Mercalli qui permet de se faire une idée des dégâts occasionnés sur la zone touchée ( centre ville ou zone désertique.)


-=-=-=-=--=-=-



Un café allongé est plus fort en caféine qu’un express car la caféine se diffuse dans l’eau , après les arômes et les autres composants de la mouture.
La quantité d’eau étant supérieure dans un café allongé par rapport à un café serré, le café allongé est donc plus fort en caféine.


-=-=-=-=-=-=-=-


En 1968 La Banque de Suède créa « le prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d’ Alfred Nobel, qui, en 1901, créa généreusement les prix Nobel de médecine, physique, chimie, littérature et de la paix, mais d’économie .... point .






LA MAISON INONDÉE ....

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



Ces sols 3D trompe-l’oeil donnent l’impression de marcher sur l’eau.....



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l


Ces sols en epoxy sont proposés par la société Imperia à Dubaï, qui détient pour le moment le monopole du marché. Mais les produits sont tellement populaires, que des concurrents risquent de débarquer rapidement.

D’après la société, ces sols liquides en 3D sont une toute récente innovation, d’abord utilisés dans les hôtels, bureaux et centres commerciaux. Mais ils insistent sur le fait que cette décoration intérieure ne doit pas être utilisée exclusivement dans la salle de bains ou les toilettes, car elle s’adapte à toutes les pièces de la maison, y compris les villas.


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l







ON REVISE NOS CLASSIQUES :

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



Le Voyage

Charles Baudelaire

À Maxime Du Camp



Pour l’enfant, amoureux de cartes et d’estampes,
L’univers est égal à son vaste appétit.
Ah ! que le monde est grand à la clarté des lampes !
Aux yeux du souvenir que le monde est petit !

Un matin nous partons, le cerveau plein de flamme,
Le cœur gros de rancune et de désirs amers,
Et nous allons, suivant le rythme de la lame,
Berçant notre infini sur le fini des mers :

Les uns, joyeux de fuir une patrie infâme ;
D’autres, l’horreur de leurs berceaux, et quelques-uns,
Astrologues noyés dans les yeux d’une femme,
La Circé tyrannique aux dangereux parfums.

Pour n’être pas changés en bêtes, ils s’enivrent
D’espace et de lumière et de cieux embrasés ;
La glace qui les mord, les soleils qui les cuivrent,
Effacent lentement la marque des baisers.

Mais les vrais voyageurs sont ceux-là seuls qui partent
Pour partir ; cœurs légers, semblables aux ballons,
De leur fatalité jamais ils ne s’écartent,
Et sans savoir pourquoi, disent toujours : Allons !

Ceux-là, dont les désirs ont la forme des nues,
Et qui rêvent, ainsi qu’un conscrit le canon,
De vastes voluptés, changeantes, inconnues,
Et dont l’esprit humain n’a jamais su le nom !

II

Nous imitons, horreur ! la toupie et la boule
Dans leur valse et leurs bonds ; même dans nos sommeils
La Curiosité nous tourmente et nous roule,
Comme un Ange cruel qui fouette des soleils.

Singulière fortune où le but se déplace,
Et, n’étant nulle part, peut être n’importe où !
Où l’Homme, dont jamais l’espérance n’est lasse,
Pour trouver le repos court toujours comme un fou !

Notre âme est un trois-mâts cherchant son Icarie ;
Une voix retentit sur le pont : « Ouvre l’œil ! »
Une voix de la hune, ardente et folle, crie :
« Amour… gloire… bonheur ! » Enfer ! c’est un écueil !

Chaque îlot signalé par l’homme de vigie
Est un Eldorado promis par le Destin ;
L’Imagination qui dresse son orgie
Ne trouve qu’un récif aux clartés du matin.

Ô le pauvre amoureux des pays chimériques !
Faut-il le mettre aux fers, le jeter à la mer,
Ce matelot ivrogne, inventeur d’Amériques
Dont le mirage rend le gouffre plus amer ?

Tel le vieux vagabond, piétinant dans la boue,
Rêve, le nez en l’air, de brillants paradis ;
Son œil ensorcelé découvre une Capoue
Partout où la chandelle illumine un taudis.

III

Étonnants voyageurs ! quelles nobles histoires
Nous lisons dans vos yeux profonds comme les mers !
Montrez-nous les écrins de vos riches mémoires,
Ces bijoux merveilleux, faits d’astres et d’éthers.

Nous voulons voyager sans vapeur et sans voile !
Faites, pour égayer l’ennui de nos prisons,
Passer sur nos esprits, tendus comme une toile,
Vos souvenirs avec leurs cadres d’horizons.

Dites, qu’avez-vous vu ?

IV

« Nous avons vu des astres
Et des flots ; nous avons vu des sables aussi ;
Et, malgré bien des chocs et d’imprévus désastres,
Nous nous sommes souvent ennuyés, comme ici.

La gloire du soleil sur la mer violette,
La gloire des cités dans le soleil couchant,
Allumaient dans nos coeurs une ardeur inquiète
De plonger dans un ciel au reflet alléchant.

Les plus riches cités, les plus beaux paysages,
Jamais ne contenaient l’attrait mystérieux
De ceux que le hasard fait avec les nuages.
Et toujours le désir nous rendait soucieux !

- La jouissance ajoute au désir de la force.
Désir, vieil arbre à qui le plaisir sert d’engrais,
Cependant que grossit et durcit ton écorce,
Tes branches veulent voir le soleil de plus près !

Grandiras-tu toujours, grand arbre plus vivace
Que le cyprès ? - Pourtant nous avons, avec soin,
Cueilli quelques croquis pour votre album vorace,
Frères qui trouvez beau tout ce qui vient de loin !

Nous avons salué des idoles à trompe ;
Des trônes constellés de joyaux lumineux ;
Des palais ouvragés dont la féerique pompe
Serait pour vos banquiers un rêve ruineux ;

Des costumes qui sont pour les yeux une ivresse ;
Des femmes dont les dents et les ongles sont teints,
Et des jongleurs savants que le serpent caresse. »

V

Et puis, et puis encore ?

VI

« Ô cerveaux enfantins !

Pour ne pas oublier la chose capitale,
Nous avons vu partout, et sans l’avoir cherché,
Du haut jusques en bas de l’échelle fatale,
Le spectacle ennuyeux de l’immortel péché :

La femme, esclave vile, orgueilleuse et stupide,
Sans rire s’adorant et s’aimant sans dégoût ;
L’homme, tyran goulu, paillard, dur et cupide,
Esclave de l’esclave et ruisseau dans l’égout ;

Le bourreau qui jouit, le martyr qui sanglote ;
La fête qu’assaisonne et parfume le sang ;
Le poison du pouvoir énervant le despote,
Et le peuple amoureux du fouet abrutissant ;

Plusieurs religions semblables à la nôtre,
Toutes escaladant le ciel ; la Sainteté,
Comme en un lit de plume un délicat se vautre,
Dans les clous et le crin cherchant la volupté ;

L’Humanité bavarde, ivre de son génie,
Et, folle maintenant comme elle était jadis,
Criant à Dieu, dans sa furibonde agonie :
« Ô mon semblable, ô mon maître, je te maudis ! »

Et les moins sots, hardis amants de la Démence,
Fuyant le grand troupeau parqué par le Destin,
Et se réfugiant dans l’opium immense !
- Tel est du globe entier l’éternel bulletin. »

VII

Amer savoir, celui qu’on tire du voyage !
Le monde, monotone et petit, aujourd’hui,
Hier, demain, toujours, nous fait voir notre image :
Une oasis d’horreur dans un désert d’ennui !

Faut-il partir ? rester ? Si tu peux rester, reste ;
Pars, s’il le faut. L’un court, et l’autre se tapit
Pour tromper l’ennemi vigilant et funeste,
Le Temps ! Il est, hélas ! des coureurs sans répit,

Comme le Juif errant et comme les apôtres,
À qui rien ne suffit, ni wagon ni vaisseau,
Pour fuir ce rétiaire infâme : il en est d’autres
Qui savent le tuer sans quitter leur berceau.

Lorsque enfin il mettra le pied sur notre échine,
Nous pourrons espérer et crier : En avant !
De même qu’autrefois nous partions pour la Chine,
Les yeux fixés au large et les cheveux au vent,

Nous nous embarquerons sur la mer des Ténèbres
Avec le cœur joyeux d’un jeune passager.
Entendez-vous ces voix, charmantes et funèbres,
Qui chantent : « Par ici ! vous qui voulez manger

Le Lotus parfumé ! c’est ici qu’on vendange
Les fruits miraculeux dont votre cœur a faim ;
Venez vous enivrer de la douceur étrange
De cette après-midi qui n’a jamais de fin ! »

À l’accent familier nous devinons le spectre ;
Nos Pylades là-bas tendent leurs bras vers nous.
« Pour rafraîchir ton cœur nage vers ton Électre ! »
Dit celle dont jadis nous baisions les genoux.

VIII

Ô Mort, vieux capitaine, il est temps ! levons l’ancre !
Ce pays nous ennuie, ô Mort ! Appareillons !
Si le ciel et la mer sont noirs comme de l’encre,
Nos cœurs que tu connais sont remplis de rayons !

Verse-nous ton poison pour qu’il nous réconforte !
Nous voulons, tant ce feu nous brûle le cerveau,
Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu’importe ?
Au fond de l’Inconnu pour trouver du nouveau !

Charles Baudelaire




-----------------


A Cupidon

Pierre De Ronsard


Le jour pousse la nuit,
Et la nuit sombre
Pousse le jour qui luit
D'une obscure ombre.

L'Autonne suit l'Esté,
Et l'aspre rage
Des vents n'a point esté
Apres l'orage.

Mais la fièvre d'amours
Qui me tourmente,
Demeure en moy tousjours,
Et ne s'alente.

Ce n'estoit pas moy, Dieu,
Qu'il falloit poindre,
Ta fleche en autre lieu
Se devoit joindre.

Poursuy les paresseux
Et les amuse,
Mais non pas moy, ne ceux
Qu'aime la Muse.

Helas, delivre moy
De ceste dure,
Qui plus rit, quand d'esmoy
Voit que j'endure.

Redonne la clarté
A mes tenebres,
Remets en liberté
Mes jours funebres.

Amour sois le support
De ma pensée,
Et guide à meilleur port
Ma nef cassée.

Tant plus je suis criant
Plus me reboute,
Plus je la suis priant
Et moins m'escoute.

Ne ma palle couleur
D'amour blesmie
N'a esmeu à douleur
Mon ennemie.

Ne sonner à son huis
De ma guiterre,
Ny pour elle les nuis
Dormir à terre.

Plus cruel n'est l'effort
De l'eau mutine
Qu'elle, lors que plus fort
Le vent s'obstine.

Ell' s'arme en sa beauté,
Et si ne pense
Voir de sa cruauté
La récompense.

Monstre toy le veinqueur,
Et d'elle enflame
Pour exemple le coeur
De telle flame,

Qui la soeur alluma
Trop indiscrete,
Et d'ardeur consuma
La Royne en Crete.

Pierre De Ronsard



——————




L'éternelle chanson

Rosemonde Gérard



Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.
Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête,
Nous nous croirons encore de jeunes amoureux,
Et je te sourirai tout en branlant la tête,
Et nous ferons un couple adorable de vieux.
Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
Avec de petits yeux attendris et brillants,
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs.

Sur notre banc ami, tout verdâtre de mousse,
Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer,
Nous aurons une joie attendrie et très douce,
La phrase finissant toujours par un baiser.
Combien de fois jadis j'ai pu dire ' Je t'aime ' ?
Alors avec grand soin nous le recompterons.
Nous nous ressouviendrons de mille choses, même
De petits riens exquis dont nous radoterons.
Un rayon descendra, d'une caresse douce,
Parmi nos cheveux blancs, tout rose, se poser,
Quand sur notre vieux banc tout verdâtre de mousse,
Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer.

Et comme chaque jour je t'aime davantage,
Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain,
Qu'importeront alors les rides du visage ?
Mon amour se fera plus grave et serein.
Songe que tous les jours des souvenirs s'entassent,
Mes souvenirs à moi seront aussi les tiens.
Ces communs souvenirs toujours plus nous enlacent
Et sans cesse entre nous tissent d'autres liens.
C'est vrai, nous serons vieux, très vieux, faiblis par l'âge,
Mais plus fort chaque jour je serrerai ta main
Car voistu chaque jour je t'aime davantage,
Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain.

Et de ce cher amour qui passe comme un rêve,
Je veux tout conserver dans le fond de mon coeur,
Retenir s'il se peut l'impression trop brève
Pour la ressavourer plus tard avec lenteur.
J'enfouis tout ce qui vient de lui comme un avare,
Thésaurisant avec ardeur pour mes vieux jours ;
Je serai riche alors d'une richesse rare
J'aurai gardé tout l'or de mes jeunes amours !
Ainsi de ce passé de bonheur qui s'achève,
Ma mémoire parfois me rendra la douceur ;
Et de ce cher amour qui passe comme un rêve
J'aurai tout conservé dans le fond de mon coeur.

Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.
Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête,
Nous nous croirons encore aux jours heureux d'antan,
Et je te sourirai tout en branlant la tête
Et tu me parleras d'amour en chevrotant.
Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
Avec de petits yeux attendris et brillants,
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs.

Rosemonde Gérard





PHOTOS :

°°°°°°°°°°°°°




Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l






Cliquez pour afficher l

Posté le : 18/09/2015 08:22
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9153
Niveau : 63; EXP : 17
HP : 932 / 1554
MP : 3051 / 40275
Hors Ligne
Grenouille , un méga merci.
Pour une fois que je trouve le temps de tout lire, je ne le regrette vraiment pas.
Un vrai plaisir, tu es une championne pour dénicher des trouvailles surprenantes et pleines d'esprit.
Les mots d'esprit sont pour moi une gourmandise, j'ai retrouvé la faconde spirituelle des chansonniers d'autrefois, ces chansonniers qui ont illuminé mon adolescence et ont décidé de mon goût pour l'élégance du bel esprit à la française. J'ai dégusté le poème de Robert Rocca, quel bonheur, la finesse et l''a propos sont la fierté de la brillante rhétorique française, ne le perdons pas !! ne le perdons pas surtout !! Suivons le trace lumineuse des Talleyrand, Churchill, Tristan Bernard etc ... ...
L'église est une merveille, le poème de Rosemonde Gérard, quoique connu est toujours aussi délicieux, le poème du Vigneron est bien fait pour notre KJtiti, et Beaudelaire, Ronsard ... waouh !
Il y a beaucoup de découvertes dans cette page quand aux animaux ils sont à craquer, les photos si charmantes, quel beau regard, quelle belle mimique de bonheur !
Bon anniversaire à ta rubrique que tu mènes avec un beau professionnalisme.
Merci

Posté le : 18/09/2015 10:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 23959
Hors Ligne
Grenouille,

Je ne connaissais pas cette église de Looz. Va falloir que je cherche où c'est en Belgique. C'est magique !

Les sols en 3D, j'en veux chez moi ! !Mais pas celui avec le requin..

Merci.

Bises.

Couscous

Posté le : 20/09/2015 15:25
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 16:15
De Alsace
Messages: 317
Niveau : 16; EXP : 64
HP : 0 / 391
MP : 105 / 10012
Hors Ligne
Salut Couscous,

Looz se trouve un peu au-dessus de Liège, je me souviens avoir lu ( mais je ne retrouve plus le site ou le forum qui donne ce détail ) que l'église était située au milieu des champs et qu' il fallait y aller à pied.
Prévoir de bonnes chaussures !
Je pense qu' elle a plus la taille d'une chapelle que d'une église, malgré ses 30 tonnes d' acier. Elle a été construite en 2011.

Bises et bonne promenade peut -être ...

Grenouille

Posté le : 21/09/2015 06:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 16:15
De Alsace
Messages: 317
Niveau : 16; EXP : 64
HP : 0 / 391
MP : 105 / 10012
Hors Ligne
ÉCLIPSE LUNAIRE :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-


Une super - lune attendue le 28 septembre au petit matin ....



Cliquez pour afficher l





Le satellite particulièrement près de la Terre sera teinté de rouge et disparaîtra pendant plusieurs heures.

En effet, il s'agira d'une "super-lune". L'astre dont l'orbite réalise une ellipse autour de la Terre se trouvera très près de nous (363 104 km pour être précis) et paraîtra plus grosse dans le ciel. Par ailleurs, l'alignement avec le soleil devrait donner à la lune une teinte écarlate particulière. Elle est alors surnommée "Lune de Sang". C'est la conjonction de ces deux phénomènes astronomiques qui rend l'événement exceptionnel. Ce type d'éclipse se produit rarement et la prochaine visible depuis la France aura lieu en 2033.

A travers toute la France, la première phase, appelée "éclipse pénombrale" débutera à 2h12. Elle deviendra partielle à 3h07 précisément. L'éclipse de lune totale aura lieu à 4h11 pour s'achever à 5h23. Nul besoin de lunettes spéciales.
Un événement exceptionnel et accessible à tous... pour peu que l'on soit éveillé !!!


Cliquez pour afficher l





- Qui est plus utile, le soleil ou la lune ?
- La lune, bien entendu, elle brille quand il fait noir, alors que le soleil brille uniquement quand il fait clair.
Physicien et écrivain allemand [ Georg Christoph Lichtenberg ]


- Ne demandez jamais la lune. Elle pourrait vous être donnée. Et alors, qu'en feriez-vous ?
Ecrivain et journaliste français [ Jean Chalon ] Extrait de Journal d'Espagne


- Si tu es le préféré de la lune, que t'importent les étoiles ?
[ Sagesse marocaine ]


- Si je dois dormir par terre, je le ferai sans hésiter tant que je peux voir la Lune !
Couturier britannique [ John Galliano ] Extrait du magazine L'Express - 2 Janvier 2003


- Nuages : les descentes de lit de la lune.
Ecrivain français [ Jules Renard ] Extrait de son Journal 1893 - 1898


- La rêverie est le clair de lune de la pensée.
Ecrivain français [ Jules Renard ] Extrait de son Journal 1893 - 1898


- Le plaisir est rond comme la lune et en bout de course il se fait étoile filante.
Romancier québécois [ Marc Gendron ] Extrait de Le prince de ouaouarons


- Le soleil est le passé, la terre est le présent et la lune est le futur.
Ecrivain américain [ Paul Auster ] Extrait de Moon Palace


- La lune est le rêve du soleil.
Peintre, graveur et écrivain allemand [ Paul Klee ]





Cliquez pour afficher l

LE DICO PUBLIÉ PAR NOTRE AMI MARCO :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-




Amour :

Une histoire de centimètres ou pas ?

Autant en apporte et en emporte le vent.

Rien que le mot est le début de la passion.

La pomme en est le fruit.

------------


Argent :

Il vous permet d'oublier vos origines.

Selon la tête imprimée les avis changent.

Je te maudis, je te maudis, tu n'as pas d'odeur !

------------


Assemblée Nationale :

Dortoir squatté par les sans-abris.

Hibernation (perpétuelle) de la matière grise.

Vente des idées à la criée.

Ok ! C'est une Assemblée mais représente-t-elle vraiment la nation, le peuple,
Et puis une Assemblée de quoi ? De branleurs, Ouais !

-------------


Avocat :

Est moins cher et meilleur dans les cagettes qu'aux barreaux.

Pool noir de la justice.

Travesti manquant d'élégance.

Demi-frère des croque-morts.

Fruit véreux !

-------------


Cercle :

Parfois agréable dans le vice.

Difficilement abordable surtout quand il est fermé.

Quand il est de jeu en vaut, parfois, la chandelle.

De famille ; celui-ci est important.

---------------


Cercueil :

Havre de paix .

Usine à gaz.

Austère à l'image de la vie.


------------


Chien :

Lui, maîtrise le va-et-vient de sa queue.

Lui, est fidèle.

À la moindre odeur saisit sa chance.

------------

Chômeurs :

Aussi courant que la vérole à l'époque du roi Soleil .

-----------



Clitoris :

Provoque des séismes de plaisir.

Toujours près des lèvres.

Serait-ce le bouton d'une fleur ? Oui ! Mais cachée !

------------


Clochard :

Aime le plein air.

Clown vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

Personne qui a refusé les contraintes et qui a préféré la liberté.

-------------



Croix :

Voulant oublier une vieille histoire sordide, l'Homme la peinte en rouge.

Un homme l'a porté sur le chemin du lieu-dit : la bannière .

Abandon définitif.

-------------


Dieu : C'est un illusionniste omnipotent.

Créateur sur le déclin depuis…. Qu'on a bouffé la pomme ! C'est dire… !

Il créa la femme pas pour notre plaisir, mais parce qu'il est homophobe – Il
Avait peur que l'on devienne tous Pédés ! –.

--------------


Divorcé : Retour à ses premiers amours… la masturbation !

Ah ! Enfin libre, seul, peinard, maître de moi-même, fais ce que j'veux, na !
Heureux, quoi ! Avec mon Doudououou "ouin ouin" !

--------------


Église :

Lieu de rencontre des moutons.

Si avare qu'elle distribue du pain sans levain.

Riche grâce à la tonte des ovins.

--------------


Élu :

Forte tendance à l'amnésie.

Mis sur le podium par ses futures victimes.

Confond très souvent biens publics et compte personnel.

-------------


Enfant :

Spermatozoïde et ovule ayant pris des proportions déraisonnables.

Persiste et signe les erreurs de ses géniteurs.

Stoppe les préliminaires enflammés du Dimanche matin .

Criants de vérité.

--------------


Étalons :

Une fois à la retraite sont de grands baiseurs pas comme l'humain.

Une référence dans tous les domaines.

Quand on évite de rencontrer quelqu'un, on le lui tourne !


-------------


Femme :

Sous ses jupes ont eu lieu les plus belles et les plus dramatiques
Histoires de ce monde.

Être fragile qui ne peut se passer de l'homme ! Qu'ouïs- je ? Sale mec !

-------------


Fesses :

Avis partagés.

Accueillantes quand elles ont le feu .

Tranches de vie.

-----------



Guerre :

Boucherie non contrôlée par les services d'hygiènes.

Meurtres perpétués par les assoiffés de Pouvoir et d'Argent.

Est déclarée pour, soi-disant, sauver les futures générations de…
Enfin pour des tas de raisons que l'on ne connait pas encore !

--------------





L’ADAGIO D'ALBINONI OU L'HISTOIRE D'UNE IMPOSTURE :
-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-



On l' ignore souvent , mais cet air célébrissime en sol mineur n’a pas été composé par Albinoni mais par Remo Giazotto, un musicologue du XXe siècle spécialiste du compositeur italien!

Albinoni étant mort en 1751 alors que l’adagio éponyme fut écrit en 1945… c’est d’ailleurs la raison pour laquelle cette œuvre n’est pas tombée dans le domaine public, contrairement à l’ensemble du répertoire du compositeur vénitien. Mais dans ce cas, comment s’explique cette imposture?

Retour aux sources:

Tomaso Albinoni naît le 8 juin 1671 dans une république de Venise . Son père, un riche fabricant de papier, a en tête pour son fils aîné un destin tout tracé: il lui succédera à la tête de l’entreprise familiale quand le moment sera venu. Pour l’heure, le jeune Tomaso baigne dans l’insouciance et se passionne très tôt pour la musique. Un violon flambant neuf entre les mains, il fait très vite des merveilles! À peine âgé d’une vingtaine d’années, il se révèle déjà en violoniste accompli et se met à composer. Mais se lancer corps et âme dans une carrière de musicien à l’issue incertaine n’est pas chose si facile quand on est censé hériter d’une entreprise familiale bien encombrante! Pour l’heure, pas question de se fâcher avec son père et Tomaso met de côté ses portées musicales pour se consacrer aux arcanes de la fabrication de papier.

Mais on n’échappe pas à son destin aussi facilement!

En 1709, drame familial: son père meurt. Albinoni est maintenant confronté à l’heure du choix: la fabrication de papier ou la musique. C’est à cette dernière qu’il décide de consacrer le restant de ses jours et il cède à ses frères cadets la tâche de gérer l’entreprise familiale. Il a 38 ans. Et le bougre ne fait pas les choses à moitié! Saisi d’une véritable fièvre créatrice, il compose pas moins de 80 opéras qui seront joués (et applaudis!) dans toute l’Italie d’abord, puis dans toute l’Europe! Mais on a beau fouiller dans sa discographie, on ne trouve pas la moinre trace d’un certain « adagio d’Albinoni »…

Cliquez pour afficher l


Devenu très populaire dans le Saint Empire romain germanique, pas moins de 70 partitions originales seront stockées dans la bibliothèque de Dresde où elles reposent pendant près de deux siècles. Seul « petit » problème, la ville se fait bombarder par les Alliés en février 1945. Outre les dizaines de milliers de victimes (entre 25.000 et 300.000 morts selon les sources), les 3900 tonnes de bombes larguées sur la ville réduisent en cendres la fameuse bibliothèque de la ville… et les exemplaires uniques des partitions d’Albinoni par la même occasion.
Remo Giazotto, considéré par ses pairs comme le plus grand spécialiste d’Albinoni, se rue vers les cendres de la bibliothèque de Dresde aussitôt que la guerre est finie. Au milieu des gravats, il parvient à retrouver la salle des archives. Hélas, Plus rien n’est récupérable au milieu de la boue, des cendres et des pierres calcinées. Mais point question d’admettre cet échec! Revenu chez lui, il racontera à qui veut l’entendre qu’à force de fouiller les ruines de la bibliothèque de Dresde, il a retrouvé un trésor inestimable: un fragment d’une partition pour violon écrite par Albinoni en personne.
Sur la base de ces quelques notes qu’il aurait retrouvé, il s’empresse de composer un adagio, l’adagio en sol mineur pour cordes et orgue.

Preuve de son amour suprême pour le compositeur (ou simple campagne marketing pour faire parler de lui ? ) il renomme son œuvre en Adagio d’Albinoni.

L’air est si envoûtant, la mélodie si parfaite, que le morceau fait le tour du monde, révélant au monde entier un obscur compositeur vénitien dont plus personne ne se rappelait, un certain Tomaso Albinoni.

Mission réussie pour Remo Giazotto qui meurt en 1998 dans l’anonymat le plus complet, en ayant toujours refusé de montrer à quiconque le fameux fragment de partition qu’il aurait retrouvé…

Giazotto étant mort en 1998, l'Adagio d'Albinoni n'entrera dans le domaine public qu'en 2068 pour les pays de l'Union européenne et en 2048 pour ceux hors union. L'œuvre n'étant pas dans le domaine public, son téléchargement est illégal et a été supprimé de l'International Music Score Library Project.

Au fait, c’est quoi, un adagio?

Un adagio (provenant de l’italien ad agio, c’est à dire à l’aise) qualifie une œuvre musicale au tempo lent, compris entre 56 et 76 pulsations par minute.



www.youtube.com/watch?v=XMbvcp480Y4

Cliquez pour afficher l





LE MYSTERE KALACHI :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-



Depuis 2010 au Kazakhstan, dans la ville de Kalachi les habitants s’endorment de deux à six jours sans que personnes ne puissent l'expliquer. Dans cette communauté de 600 âmes, les hypothèses vont bon train. De nombreux spécialistes se sont penchés sur ce phénomène qui s’est aggravé depuis mars 2013,

Des batteries de tests bactériologiques et viraux, des études du sol, de l'eau, de l'air, de sang et de tissus, tout comme des ponctions lombaires sont-ils parvenus à éclaircir le mystère de ces phases de narcolepsie.

La mésaventure est arrivée à Alexey Gom, un homme de 30 ans en visite chez sa belle-mère. Lui ne réside pas dans le village quotidiennement. Et pourtant il raconte "Le matin, j'ai allumé mon ordinateur portable, ouvert des documents que je voulais lire, et c'est tout. C'est comme si quelqu'un avait appuyé sur l'interrupteur pour m'éteindre. Je me suis réveillé à l'hôpital, ma femme et ma belle-mère à mon chevet. On n'a rien trouvé d'anormal dans mes examens. J'ai dormi plus de trente heures. »

De plus, les personnes âgées et les jeunes enfants victimes de l’épidémie sont sujets à des hallucinations.
Il y a quelques mois, ce sont huit enfants qui se sont endormis alors qu'ils jouaient dans une cour de récréation.

Cliquez pour afficher l


La ville de Krasnogorsk qui jouxte Kalachi a été mise en cause. Cette zone au temps de l'Union soviétique était secrète placée sous l'autorité de Moscou. On y extrayait du minerai d'uranium. En 1991 la mine a cessé d'être d'exploiter. L'évaporation de gaz proche du radon contenu dans la mine a un temps été suspecté. Mais cette cause ne tient pas.


Le docteur Pierre Philip, spécialiste du sommeil au CHU Pellegrin à Bordeaux s'est aussi penché sur ces pertes de connaissance.Le spécialiste girondin penche plus sur un facteur toxique plus que neurologique.

Juillet 2015:
Les niveaux de monoxyde de carbone et d’hydrocarbures " associés " seraient responsables de ce phénomène a annoncé lors d’un point presse à Astana le vice premier ministre Berdibek Saparbayev, mais ....... des experts interrogés par le magazine Wired, ne se disent toujours pas convaincus à 100 % par les explications d’Astana !!

Le village de Kalachi est actuellement en cours d’évacuation sur ordre des autorités. À ce jour, 68 des 223 familles ont déjà été relogées, et les habitants restants devraient être pris en charge avant la fin de l’année.

Pour beaucoup de scientifiques, le mystère demeure ….



Cliquez pour afficher l






Cliquez pour afficher l

LE DICO DE LÉO CAMPION:
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-




ACTUALITÉS :
Ce qui vieillit le plus vite.


BAISEMAIN :
Il faut un commencement à tout.


BALAI :
Véhicule aérien à l'usage des soriciéres


CANARD:
Fausse nouvelle aquatique et palmipède qu' on trempe dans l'eau de vie.


CERVEAU:
Organe génital de l'obsédé sexuel.


DIVAN :
Circonstance engageante.


JUSTIFICATIONS :
Ça ne prouve rien.
" Ne donnez jamais d' explications à quiconque. Vos véritables amis s'en passent et vos ennemis n' y croient pas " ( Dag Hammarskoeld )


LÉZARD:
Iguanodon de poche.


POÉSIE:
Sport que pratiquent les poètes.


POLITIQUE:
L' art de promettre, de ne rien tenir et de réussir quand même.
" Il y a deux sortes de bergers: ceux qui s'intéressent à la laine et ceux qui s'intéressent aux gigots, mais aucun ne s'intéresse aux moutons" ( Jean-Paul Sartre)

" Il englobait dans le même mépris souverain, la politique, les politiciens,les généraux,les curés, les ministres, les présidents,les rois, les dictateurs, les conquêtes et les défaites, les candidats et leurs partis ( Irwin Shaw )


TUYAU:
Série de trous mis bout à bout.



GALILÉEN:
Hérésiarque qui, quand il avait trop bu, prétendait que la terre tournait ( 1564-1642 )


YACHT :
Car naval.


Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l

LE MOT FIN :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-



Henri Duvernois, auteur de théâtre un peu publié ne parvient jamais à imposer son nom au firmament de l'art dramatique. Il ne manquait pourtant pas d'une certaine ironie.
- " Je suis allé voir votre pièce hier, lui dit un ami de passage. "
- " Ah ! répond tristement Duvernois, c'était vous ? "

-------------

On peut reprocher ce mot d'un constat de Marcel Achard.
A une admiratrice enthousiaste qui lui confiait :
- " Cher Maître, je ne rate jamais une de vos pièces ! "
- " Moi si, hélas, chère madame, " rétorqua l' académicien en souriant


-------------

Les acteurs suscitent souvent une admiration spontanée pour leur mémoire.
A tort parfois ...

Le plus renommé de ces amnésiques, Jules Berry, était capable d'interpréter une pièce pendant une année entière sans avoir réussi à apprendre son rôle par cœur.

Un soir, il pénètre haletant dans le bureau du directeur :
- " Dėsolé, lui dit il, je ne pourrai pas jouer aujourd'hui. "
- " Pour quelle raison ? Vous êtes souffrant ? " s 'inquiète le directeur
- " Non, c'est pire, je viens d' apprendre que le souffleur a la grippe ... "

-------------

- " Est-ce que la représentation à bien marché ?" demande-t-on au même Jules Berry après l'une de ses prestations.

- " Pas mal, répond-il: le souffleur a eu six rappels.

------------




LES ARTISTES :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-


Ces arabesques colorées sont le fruit du talent de Dietmar Voorwold, un artiste germanique passionné par la nature. Ici, aucun artifice industriel, toutes les oeuvres de Dietmar sont réalisées à l’aide de matériaux naturels tels que le sol lui-même, des cailloux ou des feuilles.



Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l





ÇA NE SERT A RIEN DE LE SAVOIR :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-


quoique ....



L'ananas est un fruit pluriel, de même que la marguerite est un ensemble de fleurs, l'ananas, à l'instar de la framboise, n'est pas constitué d'un seul fruit mais de plusieurs, soudés les uns aux autres, autour d un axe, en l'occurrence fibreux et charnu.
Chaque fruit à la forme d ' un écusson, qu'on distingue très bien extérieurement.

-----------

Le gruyère n'a pas de trous. C'est son cousin Suisse, l' emmental, qui en abrite un nombre important. Ils se développent durant la première phase de maturation de quatre semaines, en cave, dite " chaude " à une température de 20 °. Le lait caillé fermente et transforme le résidu de sucre en gaz carbonique. Pris au piège, le CO forme les vacuoles que l'on découvre à la coupe.

-----------


Le moyen de locomotion le plus répandu aux États Unis est ..... L'ascenseur !


------------

Les vomitoires du latin vomitorium sont les passages souterrains, voutés, creusés sous les gradins des amphithéâtres afin de faciliter la sortie des spectateurs.
Ce dispositif servait aussi à canaliser sur les gradins les différentes classes sociales.

De nos jours, ce nom défini de larges passages servant à l’évacuation rapide du public dans certains édifices.


——————


Du temps de Rome, il existait différents catégories de gladiateurs :
- Les dimanchères : une épée dans chaque main
- Les équerres : à cheval avec une javeline
- Les essédaires : qui combattent sur un char
- Les laquénaires : munis d’un lacet pour étrangler l’adversaire
- Les mirmillons : avec une épée recourbée et un bouclier ovale
- Les rétiaires : avec un filet et un trident


L’origine des affrontements des gladiateurs est attribuée aux Étrusques qui organisaient des cérémonies funéraires (les ludi) où l'on se battait à mort en mémoire d’un défunt. Ces affrontements constituaient une sorte de sacrifice du sang, offert aux morts devant leurs tombes, pour leur permettre de survivre dans l'au-delà. De la pratique des ludi Étrusques, on dérive lentement vers les munera romains, des cérémonies que devaient financer les édiles d’une communauté et qui impliquaient des combats de gladiateurs. Les Romains transformèrent ces combats en un véritable spectacle, dont le prétexte était toujours le culte des ancêtres (une brève cérémonie continuait de précéder le combat ), mais qui devint bientôt pour eux une distraction très appréciée.

——————


Le premier animal envoyé dans l’espace fut une mouche à fruits.
En juillet 1946 - ou février 1947 suivant les sources - ces mouches ont été catapultées à une hauteur de 100 kms à bord d’une fusée américaine V2 avec une petite provision de grains de maïs. Cette mouche réagit aux anesthésiques et s’endort chaque soir. Les mouches ont été retrouvées vivantes.





ON REVISE NOS CLASSIQUES :
-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-



François FABIÉ (1846-1928)

Savoir vieillir



Vieillir, se l'avouer à soi-même et le dire,
Tout haut, non pas pour voir protester les amis,
Mais pour y conformer ses goûts et s'interdire
Ce que la veille encore on se croyait permis.

Avec sincérité, dès que l'aube se lève,
Se bien persuader qu'on est plus vieux d'un jour.
À chaque cheveu blanc se séparer d'un rêve
Et lui dire tout bas un adieu sans retour.

Aux appétits grossiers, imposer d'âpres jeûnes,
Et nourrir son esprit d'un solide savoir ;
Devenir bon, devenir doux, aimer les jeunes
Comme on aima les fleurs, comme on aima l'espoir.

Se résigner à vivre un peu sur le rivage,
Tandis qu'ils vogueront sur les flots hasardeux,
Craindre d'être importun, sans devenir sauvage,
Se laisser ignorer tout en restant près d'eux.

Vaquer sans bruit aux soins que tout départ réclame,
Prier et faire un peu de bien autour de soi,
Sans négliger son corps, parer surtout son âme,
Chauffant l'un aux tisons, l'autre à l'antique foi,

Puis un jour s'en aller, sans trop causer d'alarmes,
Discrètement mourir, un peu comme on s'endort,
Pour que les tout petits ne versent pas de larmes
Et qu'ils ne sachent pas ce que c'est que la mort.
/size]



:-:-:-:-:-:-:-:-:-:--:-



Marcel PROUST (1871-1922)

Petit pastiche de Mme de Noailles


Mon coeur sage, fuyez l'odeur des térébinthes,
Voici que le matin frise comme un jet d'eau.
L'air est un écran d'or où des ailes sont peintes ;
Pourquoi partiriez-vous pour Nice ou pour Yeddo ?

Quel besoin avez-vous de la luisante Asie
Des monts de verre bleu qu'Hokusaï dessinait
Quand vous sentez si fort la belle frénésie
D'une averse dorant les toits du Vésinet !

Ah ! partir pour le Pecq, dont le nom semble étrange,
Voir avant de mourir le Mont Valérien
Quand le soigneux couchant se dispose et s'effrange
Entre la Grande Roue et le Puits artésien.




-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-




Guy de MAUPASSANT (1850-1893)

Promenade à seize ans



La terre souriait au ciel bleu. L'herbe verte
De gouttes de rosée était encor couverte.
Tout chantait par le monde ainsi que dans mon coeur.
Caché dans un buisson, quelque merle moqueur
Sifflait. Me raillait-il ? Moi, je n'y songeais guère.
Nos parents querellaient, car ils étaient en guerre
Du matin jusqu'au soir, je ne sais plus pourquoi.
Elle cueillait des fleurs, et marchait près de moi.
Je gravis une pente et m'assis sur la mousse
A ses pieds. Devant nous une colline rousse
Fuyait sous le soleil jusques à l'horizon.
Elle dit : "Voyez donc ce mont, et ce gazon
Jauni, cette ravine au voyageur rebelle !"
Pour moi je ne vis rien, sinon qu'elle était belle.
Alors elle chanta. Combien j'aimais sa voix !
Il fallut revenir et traverser le bois.
Un jeune orme tombé barrait toute la route ;
J'accourus ; je le tins en l'air comme une voûte
Et, le front couronné du dôme verdoyant,
La belle enfant passa sous l'arbre en souriant.
Émus de nous sentir côte à côte, et timides,
Nous regardions nos pieds et les herbes humides.
Les champs autour de nous étaient silencieux.
Parfois, sans me parler, elle levait les yeux ;
Alors il me semblait (je me trompe peut-être)
Que dans nos jeunes coeurs nos regards faisaient naître
Beaucoup d'autres pensers, et qu'ils causaient tout bas
Bien mieux que nous, disant ce que nous n'osions pas.


-:-:-:-:-:-:-:-:-:-




Stéphane MALLARME (1842-1898)

Angoisse


Je ne viens pas ce soir vaincre ton corps, ô bête
En qui vont les péchés d'un peuple, ni creuser
Dans tes cheveux impurs une triste tempête
Sous l'incurable ennui que verse mon baiser :

Je demande à ton lit le lourd sommeil sans songes
Planant sous les rideaux inconnus du remords,
Et que tu peux goûter après tes noirs mensonges,
Toi qui sur le néant en sais plus que les morts.

Car le Vice, rongeant ma native noblesse
M'a comme toi marqué de sa stérilité,
Mais tandis que ton sein de pierre est habité

Par un coeur que la dent d'aucun crime ne blesse,
Je fuis, pâle, défait, hanté par mon linceul,
Ayant peur de mourir lorsque je couche seul.





LES PHOTOS :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-



LA GUADELOUPE

Nico Dietrich




Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l
[
Cliquez pour afficher l

[Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l










Posté le : 26/09/2015 00:31
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1542
Niveau : 33; EXP : 40
HP : 162 / 810
MP : 514 / 17536
Hors Ligne
Quelle bonne idée et quel bonheur de nous faire redécouvrir ces poèmes classiques,ma chère grenouille,

Un plaisir de lecture pour ce que je considère, comme étant LA poésie: structurée, définie et respectueuse des réglés de base.

Le seul souci, est la difficulté à se remettre à l'ouvrage après de telles lectures, notre plume semble soudain manquer de volume et de talent!!

merci encore Grenouille.

Posté le : 01/10/2015 07:20
_________________

Le bonheur est une chose qui se double,..…..si on le partage …

Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 16:15
De Alsace
Messages: 317
Niveau : 16; EXP : 64
HP : 0 / 391
MP : 105 / 10012
Hors Ligne

Merci Loriane pour le professionnalisme ! encore un peu et je demande une augmentation de salaire ... !!

Bises

Posté le : 02/10/2015 02:19
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 16:15
De Alsace
Messages: 317
Niveau : 16; EXP : 64
HP : 0 / 391
MP : 105 / 10012
Hors Ligne
Comme les vendanges, les amours tardives sont les plus délicieuses. Jean Amadou





JOSÉ ARTUR :

Cliquez pour afficher l



José Artur, né le 20 mai 1927 à Saint-Germain-en-Laye et mort le 24 janvier 2015 à Paris, est un comédien et un homme de radio français, créateur et animateur de l'émission Le Pop-Club.

José naît dans une famille, d'origine bretonne et catholique, de huit enfants. Son père, Jules Artur, officier de marine, est amiral, puis sous-préfet.
Élève doué mais rebelle à toute discipline, José fait ses études secondaires dans différentes écoles catholiques.

À 17 ans, grâce au comédien François Périer, dont il devient le secrétaire particulier et l'ami, il entre dans le milieu du spectacle. À 19 ans il incarne un garçon exalté dans Le Père tranquille, un film de René Clément. Deux ans plus tard, il joue au théâtre dans Le Voleur d'enfants de Jules Supervielle,

Au début des années 1960 il débute à la radio, à France Inter

Mais sa véritable notoriété lui vient lorsqu'il présente, à partir du 4 octobre 1965, le Pop-Club, une émission devenue culte, que France Inter n'interrompra que quarante ans plus tard en 2005. José Artur y inaugure un ton nouveau, élégant et disert, où l'humour ne le cède qu'à l'acuité critique. Artistes, écrivains, hommes politiques de tous bords s'y croisent, donnant à ces décennies si riches et contrastées, une série de chroniques.

José Artur est le père de la comédienne Sophie Artur, née en 1959 de son union avec Colette Castel, et de l'animateur de radio et de télévision David Artur, né en 1972 d'un second mariage. Il partagea la vie durant vingt sept ans de l'artiste-peintre-graveur, Patricia Righetti, sa dernière femme.

Il est cité dans l'album de bandes dessinées des aventures de Michel Vaillant, Route de Nuit7 de Jean Graton, en 1962.

En 2008, dans C'est pas croyable avec Stéphane Bern, José Artur évoque ses souvenirs d'homme de radio.

À la suite d'un accident vasculaire cérébral, José Artur meurt le 24 janvier 2015.





QUELQUES CITATIONS DE JOSE ARTUR :
-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-



- « L'homme commence par être un tube digestif, ensuite un sexe, parfois un cerveau."


- « La non-culture est un signe intérieur de sagesse."


- « Passé 40 ans, une femme qui ne rend pas son salut à un homme ne peut être que myope, frigide ou lesbienne."


- " Une journée commence mal quand le bain est plus chaud que le thé. "


- « Y'aurait beaucoup à dire", phrase préférée des gens n'ayant rien à dire et qui sont obligés de faire semblant."


- « On peut vivre des années avec sa femme puis on devient progressivement sourd."


- « La légende d'Hamlet ne mourra jamais, mais certains soirs des metteurs en scène la blessent gravement."

Cliquez pour afficher l


- « Si coucher avec une jeune fille de quinze ans est un détournement de mineure, coucher avec une femme de plus de soixante-dix ans est une violation de sépulture."


- « Observer une jeune femme qui dort retarde la misogynie."


- « Les automobilistes du dimanche baisent comme ils conduisent : pas assez souvent, trop vite et sans assurance."


- « Il n'est pas aisé de baiser un faux cul."


- « Chez les pauvres, il n'y a que les cheveux qui deviennent argent."


- « Il y a deux actes légaux de la vie pour lesquels on doit se cacher avant de les accomplir : le vote et l’amour. »


- « Si le créateur n'avait pas placé, chez la femme, la salle de jeu si près des cabinets, on ne parlerait pas de Freud."


- « J'ai enfin compris, clairement, qu'il y a des choses incompréhensibles."


- « Ce qui demeure le plus difficile à pardonner, c'est la charité qu'on a reçue."


- « Le vrai mystère de la religion : il y a des gens pour la pratiquer."


- « Celui qui vole avec de l'argent dans la poche se fait peur. Le fauché qui vole a peur."


- « Qui suis-je ? Où vais-je ? Qu'est-ce qu'on mange à midi ?"

Cliquez pour afficher l


- « Le parasite est un personnage à gratter. »


- « Il y a vraiment des gens insupportables : ils ont tout pour être malheureux et ils ne le sont pas. »


- « Avec quelqu'un de très sale, il ne suffit pas de passer un savon, il faut prendre des gants."


- « Tout être qui aura tenté de vivre, sera puni de mort."


- « Je me suis marié une fois à l'église, deux fois à la mairie, le reste, à la sauvette. »


- « Dieu ne recevra jamais le prix Nobel de la paix."


- « Les héritiers des milliardaires versent peu de larmes. Ceux qui sanglotent au fond des nefs, près du bénitier, ne sont pas de la famille... c'est pour cela qu'ils pleurent."


- « Beaucoup d'académiciens sont plus épuisés que leurs oeuvres."


- « Les prunes noires sont blanches, quand elles sont encore vertes."


- « Mon Dieu soyez humain" est l'invocation la plus bête du monde."


- « Pour tout croyant, la mort est une promotion."


- « Le premier verre est meilleur que le trentième, mais moins bon que le deuxième."


- « Il y a des appareils photo si compliqués que, quand on a fini de faire le point sur un bébé, c'est déjà un soldat."


- « Il est difficile d'avoir de l'indulgence pour des crimes qu'on ne comprend pas."


- « Quant on ment, on ne calomnie jamais."


Cliquez pour afficher l


- « La seule école libre est l'école buissonnière. »


- « Le plastique défigure le monde, le plastic fait sauter le reste."


- « Le vrai jugement dernier, ce sera Dieu qui comparaîtra devant le tribunal des hommes."


- « On commence par dire : "Ne fais pas de bruit quand tu rentres", et cela devient très vite : "Ne fais pas de bruit si tu rentres."


- « La malnutrition dans le tiers monde est due en grande partie à la régression du cannibalisme."


- « En radio, le secret, pour avoir le record absolu, - et mondial en plus ! - de durée d'émission, c'est être, si possible, totalement naturel et décontracté... et d'avoir une bonne santé. "




Cliquez pour afficher l






Cliquez pour afficher l

TESTEZ VOTRE FOI ...
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-



Un jour de malchance



Enoncé de la question :
==================

Vous êtes en voiture sur une route départementale.
Vous arrivez à un passage à niveau. C'est là que vous commencez à être victime de malchances.


- Première malchance : votre voiture bourrée d'électronique cale au milieu des voies.

- Deuxième malchance : un court-circuit bloque les portières en position verrouillée. Les vitres ne peuvent plus être actionnées. Vous êtes coincé à l'intérieur du véhicule et le klaxon ne fonctionne plus.

- Troisième malchance : un train de voyageur arrive. Vous l'apercevez au bout d'une longue ligne droite.

- Quatrième malchance : le conducteur du train, qui aurait largement eu le temps de vous voir et d'arrêter le convoi, s'est endormi.

- Cinquième malchance (décidément, quelqu'un vous en veut !) : le système de sécurité qui aurait dû arrêter le train lorsque le conducteur s'assoupit ne s'est pas déclenché.

- Vous comprenez très vite que vos derniers instants sont arrivés. Vous allez être pulvérisé. La prière est votre dernier espoir. Vous implorez Dieu de toutes vos forces pour qu'il vous vienne en aide.




Cliquez pour afficher l



Touché par la ferveur de votre supplique, Dieu décide, fait exceptionnel, de vous secourir.




Choisissez ci-dessous parmi les différents scénarios possibles, celui que Dieu a décidé de réaliser pour vous sauver :

================================================================================================




1 - Dieu soulève la locomotive et les wagons de sa main aussi puissante que délicate et les redépose sur les rails de l'autre côté de votre voiture. Les passagers du train en sont quittes pour une grosse frayeur.

2 - Zeus envoie Hercule pour arrêter le train, tel Superman. Le demi-dieu réussit à immobiliser le convoi à 10 centimètres de votre voiture dans un formidable jet d'étincelles et après un interminable crissement des roues.

3 - Les atomes du train traversent ceux de votre corps et de la voiture sans les percuter. Vous ressortez indemne de l'accident.

4 - La soucoupe volante qui était au-dessus de votre voiture et que vous n'aviez pas remarquée, s'éloigne rapidement. Ce qui permet à votre automobile de retrouver son énergie et de redémarrer.

5 - Dieu fait dérailler le train. Bilan : 734 morts. Mais vous êtes indemne.

6 - Une tornade très localisée aspire votre voiture dans les airs et la fait retomber sans ménagement 50 m plus loin. Bilan : deux mois d'hôpital pour de multiples fractures et votre voiture à la casse.

7 - Dieu se transforme en mouche et vient chatouiller le nez du conducteur de la locomotive qui se réveille juste à temps.

8 - Dieu répare discrètement l'ordinateur de bord de la voiture qui redémarre avant la collision.

9 - Le conducteur rêve d'un monstre qui lui saute dessus. Il se réveille en sursaut et peut arrêter le train.



Cliquez pour afficher l




Sélectionnez la méthode que Dieu va, selon vous, utiliser :
===============================================

1 - Train soulevé dans les airs

2 - Hercule

3 - Atomes qui se traversent

4 - Soucoupe volante

5 - Déraillement

6 - Tornade

7 - Dieu en mouche

8 - Réparation de l'ordinateur

9 - Monstre en rêve




Résultats en fonction de votre choix :
===============================



1 - Le train soulevé

Bravo - Vous avez gagné la palme du meilleur croyant. Vous accordez à Dieu les moyens de son ambition. Vous ne doutez vraiment de rien. Note : 19/20

Vous avez cependant une très haute opinion de vous même au point d'envisager que Dieu fasse pour vous ce qu'il n'a encore jamais fait pour personne. Cet orgueil démesuré vous vaudra quelques journées de purgatoire avant le salut éternel.


2 - Hercule

Voila une intervention divine qui "a de la gueule" ! Vous méritez une très bonne note sur le plan de la foi, mais vous avez tendance à privilégier l'action à la réflexion. D'autre part, question fidélité à votre religion, vous pouvez mieux faire. Note : 15/20.

S'il est vrai que la non-existence de Zeus (et d'Hercule) n'a jamais été prouvée, ce n'est pas une raison pour faire appel à un ex et réveiller de célestes jalousies.


3 - Les atomes qui se traversent

Pour vous sauver, Dieu fait dans la dentelle en intervenant au niveau des atomes, en profitant du vide entre les particules. C'est une solution discrète et élégante par excellence. Elle ne change pas le cours de l'histoire. Note : 17/20.

Pas de traces, ni de témoins à part vous. Vous voulez certainement que cette histoire reste entre vous et Dieu que vous n'avez pas envie de partager.


4 - La soucoupe volante

Vous avez lu trop de livres de science-fiction dans votre jeunesse. Dieu est déçu de votre choix (puisqu'il n'a pas eu à intervenir) et vous condamne au purgatoire. Note : 5/20.

Vous pourrez vous consoler en rejoignant les raëliens et vous exiler sur une autre planète en embarquant à bord du vaisseau spatial des Elohims.


5 - Le déraillement

Vous avez le sens du sacrifice. Le sacrifice des autres. C'est le plus mauvais des choix et ne demandez pas pourquoi ! Note : 0/20.

Dieu vous condamne à terminer votre éternité en enfer. Allez directement en enfer, ne passez par la case purgatoire, ne touchez pas 20 000 deniers.


6 - La tornade

Vous avez opté pour un scénario à la fois spectaculaire et qui ne détourne pas (trop) les lois de la nature. Note : 15/20.

Mais pourquoi avoir choisi le seule solution où vous n'en sortez pas indemne ? Chrétien probablement, vous cultivez le sentiment de culpabilité et avez sans doute trouvé maintes raisons dans vos actions antérieures pour expliquer la punition que la Providence vous a infligée.


7 - Dieu en mouche

Vous avez choisi une intervention divine modeste, comme votre foi et votre note : 6/20.

Votre Dieu, c'est un peu comme la fée Clochette, la lampe d'Aladin ou le Jiminy Cricket de Pinocchio. Il tient dans la poche et vous le libérez quand vous en avez besoin pour vous tirer d'un mauvais pas.


8 - Réparation de l'ordinateur

Votre Dieu est aussi doué en électronique que celui de Voltaire l'était en horlogerie. Il est le Mc Giver de l'Olympe. Mais votre solution c'est surtout : ni vu, ni connu. Note : 4/20.

Dans ces conditions, comment savoir si c'était Dieu ou un faux contact ? En ''votre âme et conscience'', croyez-vous vraiment en un Dieu qui intervienne dans les affaires de notre monde.


9 - Le monstre en rêve

On ne peut pas faire plus discret comme action divine. C'est le coup de pouce minimum au destin. Note : 2/20.

Tout se passe comme si vous n'arriviez pas à imaginer que Dieu puisse se mêler des affaires des hommes. En fait, vous ne croyez pas vraiment au Dieu des écritures, le vôtre est abstrait et ne quitte pas le domaine du rêve ou de l'imaginaire. Peut-être même qu'au fond de vous, vous n'y croyez pas vraiment.



Merci à atheisme.free.fr

Cliquez pour afficher l







LEURS DERNIERS MOTS …
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

...avant de rendre l’âme





BALZAC :
Huit jours avec de la fièvre ! j’aurais encore eu le temps d’écrire un livre !

KANT :
Es is gut ( Tout est bien )

CLEMENCEAU :
Enlevez-moi ça ! ( en voyant arriver un prêtre)

MUSSET :
Dormir, enfin, je vais dormir !

HOBBES :
Je dois franchir ce pas redoutable qui me conduira dans les ténèbres.

RABELAIS :
Tirez le rideau, la farce est terminée !

MONTAIGNE :
Ce n’est pas la mort que je crains, mais de mourir.

VOLTAIRE :
Je m’arrêterais de mourir s’il me venait un bon mot ou une bonne idée …

OSCAR WILDE :
Je meurs vraiment au-dessus de mes moyens ! ( en recevant la note du médecin )

MARX :
Dehors ! les derniers mots sont pour les imbéciles qui n’ont rien dit de leur vivant !


Cliquez pour afficher l





LES PANGRAMMES CÉLÉBRES :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-



Un pangramme est une phrase qui comporte les 26 lettres de l’alphabet. Plus la phrase est courte, plus la performance est apprécié.


Les plus connus :

- Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume.
attribué à Charles Triouleyre 37 lettres

- Buvez de ce whisky que le patron juge fameux.
anonyme 36 lettres

- Grimpez quand ce whisky flatte vos bijoux.
Chambaron. 35 lettres

- Peux-tu m'envoyer du whisky que j'ai bu chez le forgeron ?



Les plus courts :

- Whisky vert : jugez cinq fox d'aplomb.
29 lettres

- Bloquez dix wharfs, Viking, j’y compte !!
30 lettres

- Enjambez l’esquisse patchwork du goy vif
32 lettres


Pour les informaticiens:

- Voyez le brick géant que j'examine prés du wharf



Ce pangramme contient les 42 caractères de la langue française :

- Dès Noël où un zéphyr haï me vêt de glaçons würmiens je dîne d’exquis rôtis de bœuf au kir à l’aÿ d’âge mûr & cætera !
(Gilles Esposito-Farèse)










LE MYSTÈRE DE L'ORTEIL MANQUANT :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-



Le cerveau à du mal à identifier certains orteils quand on les touche à l'aveugle.
Sommes-nous capables d'identifier nos orteils les yeux fermés lorsque quelqu'un nous les touche?

Si l'identification du gros et du petit orteil s'avère correcte dans 94% des cas, celle des trois orteils centraux est beaucoup plus délicate. En effet, pour les 2e, 3e et 4e orteils, les bonnes réponses sont respectivement que 57%, 60% et 79%.
En terme médical c'est l' agnosie.

Plus étonnant encore: 47% des personnes testées ont la sensation qu'il leur manque un orteil en général le 2ème ou le 3ème.

Notre gros orteil occupe deux blocs au lieu d'un, ce qui entraînerait un décalage de notre perception des autres orteils.

Les orteils n'ont pas de nom




LES DIFFERENTES FORMES DE PIEDS :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-


Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l







LES PLUS BELLES BIBLIOTHEQUES DU MONDE : ( Saleté d'ordinateur, qui refuse d' écrire plus grand ! )
-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-


Cliquez pour afficher l

La bibliothèque nationale de Prague.




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque de Trinity Dublin




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque royale portugaise de Rio de Janeiro




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque d' Admont, Autriche




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque Joanina de l'université de Coimbra. Portugal




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque de l'Etat d'Iowa Etats-Unis




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque de l'université Gheorghe Iasi Roumanie




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque de Vennesla. Norvège




Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

La bibliothèque du monastère de s Florian en Autriche




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque de George Peabody Baltimore, Etats Unis




Cliquez pour afficher l

La bibliotèque de la Chambre des Reprèsentants, La Haye. Pays Bas




Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

La bibliothèque Beinecke de livres rares et manuscrit de l'université de Yale, Neuw Haven, Connecticut




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque nationale autrichienne de Vienne.




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque nationale de France. Paris




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque de St John. Cambridge Angleterre
et la bibliothèque Wren
Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l

La bibliothèque du Congrés de Washington




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque nationale de Chine à Beijing




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque de Palais national de Mafra au Portugal




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque coréenne Tripitaka Temple Haeinsa en Corée du Sud




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque du monastère de Strahov à Prague




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque J.P. Morgan New York




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque El Ateneo, Buenos Aires




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque de l' Abbaye de Saint-Gall en Suisse




Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

La bibliothèque Jose Vasconcelos. Mexique




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque nationale de Finlande à Helsinki




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque Lello&Irmao à Porto.




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque parlementaire de Ottawa.




Cliquez pour afficher l

La bibliothèque royale San Lorenzo de El Escorial, Espagne


Parvient-on à terminer la lecture de son livre dans de tels décors ?





ÇA NE SERT A RIEN DE LE SAVOIR :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

quoique …





- L’animal le plus long du monde n’est ni le calamar géant ( 18m ) ni la baleine bleue ( 33 m ) mais le ver lacet ou ver rubans. Il peut atteindre 60 mètres, il vit notamment sur les côtes de l’Europe du Nord.



- L’Antarctique n’a pas reçu une goutte de pluie depuis deux millions d’années. L’Antarctique est à la fois le désert le plus sec du monde mais aussi le plus humide: il abrite 70 % d ’eau de la terre sous forme de glace.



- La première invention à franchir le mur du son est le fouet, inventé par les Huns au IV é siècle. Il doit son claquement non à un éventuel choc de la lanière sur elle-même, mais à la vitesse qu’atteint sa mèche, dépassant les 340 mètres par seconde, soit celle du son, soit un mini-bang supersonique.



- L’eau pure est bleue, mais ce bleu étant très léger, il faut compter avec la couleur du ciel , ainsi que les algues ou sédiments en suspensionsous sa surface, qui expliquent ses multiples variations de couleur.



- Le ketchup est à l’origine une sauce piquante chinoise, le ke-tsiap, à base de poisson mariné, de vinaigre d’épices et aromates. Les britanniques l’importèrent dés le XVII è siècle, mais c’est aux Etats-Unis qu’il connut l’essor que l’on sait. En 1876, les frères Heintz l’accommodèrent « à leur sauce « en y incorporant tomates, champignons et sucre.



- La capitale de l’Australie n’est pas Sydney malgré ses quelques 4 500 000 habitants ni Melbourne qualifiée de capitale sportive et culturelle. La vraie capitale de l’ Australie est Canberra officiellement inaugurée en 1927.



- L’escargot possède d’une langue appelée « radula « tapissée de 1500 à 2500 dents. Ces aspérités dures et acérées sont déposés en rangées régulières et permettent à l’animal ( comme la limace ) de broyer sa nourriture végétale et déchets en tout genre.



- Le vrai nom de Voltaire est François-Marie Arouet, dit Arouet le Jeune. Voltaire est l’anagramme des capitales latines de son nom. AROVET Le Jeune. La lettre J tirant son origine du I de l’alphabet latin.



- Lassie dans le scénario est une femelle, mais pour le tournage des films, les colleys étaient toujours des mâles : ils conservent leur pelage très épais l’été et leur taille en impose d’avantage à l’écran.



Cliquez pour afficher l






ON RÉVISE NOS CLASSIQUES :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-




Jean RACINE (1639-1699)

A monsieur Vitart



Le soleil est toujours riant,
Depuis qu'il part de l'orient
Pour venir éclairer le monde.
Jusqu'à ce que son char soit descendu dans l'onde
La vapeur des brouillards ne voile point les cieux ;
Tous les matins un vent officieux
En écarte toutes les nues :
Ainsi nos jours ne sont jamais couverts ;
Et, dans le plus fort des hivers,
Nos campagnes sont revêtues
De fleurs et d'arbres toujours verts.

Les ruisseaux respectent leurs rives,
Et leurs naïades fugitives
Sans sortir de leur lit natal,
Errent paisiblement et ne sont point captives
Sous une prison de cristal.
Tous nos oiseaux chantent à l'ordinaire,
Leurs gosiers n'étant point glacés ;
Et n'étant pas forcés
De se cacher ou de se taire,
Ils font l'amour en liberté.
L'hiver comme l'été.

Enfin, lorsque la nuit a déployé ses voiles,
La lune, au visage changeant,
Paraît sur un trône d'argent,
Et tient cercle avec les étoiles,
Le ciel est toujours clair tant que dure son cours,
Et nous avons des nuits plus belles que vos jours.



-----------------


Charles CROS (1842-1888)

A ma femme endormie



Tu dors en croyant que mes vers
Vont encombrer tout l'univers
De désastres et d'incendies ;
Elles sont si rares pourtant
Mes chansons au soleil couchant
Et mes lointaines mélodies.

Mais si je dérange parfois
La sérénité des cieux froids,
Si des sons d'acier ou de cuivre
Ou d'or, vibrent dans mes chansons,
Pardonne ces hautes façons,
C'est que je me hâte de vivre.

Et puis tu m'aimeras toujours.
Éternelles sont les amours
Dont ma mémoire est le repaire ;
Nos enfants seront de fiers gas
Qui répareront les dégâts,
Oue dans ta vie a faits leur père.

Ils dorment sans rêver à rien,
Dans le nuage aérien
Des cheveux sur leurs fines têtes ;
Et toi, près d'eux, tu dors aussi,
Ayant oublié, le souci
De tout travail, de toutes dettes.

Moi je veille et je fais ces vers
Qui laisseront tout l'univers
Sans désastre et sans incendie ;
Et demain, au soleil montant
Tu souriras en écoutant
Cette tranquille mélodie.




-------------


Émile BLÉMONT (1839-1927)

Sur la plage



La plage étincelle, fume
Et retentit, vaste enclume
Que les vagues et le vent
Couvrent de bruit et d'écume.
Je vais, selon ma coutume,
Le long du galet mouvant,
Les yeux au large, rêvant
Quelque rêve décevant
Salé de fraîche amertume.
Avec leurs doux cris joyeux
Et leurs mines ingénues,
De beaux enfants, jambes nues,
Se mouillent à qui mieux mieux.
De loin, les suit et les gronde
Une vieille grand-maman.
Une jeune femme blonde
Lit toute seule un roman.
Les légères mousselines
Des nuages vagabonds
Se déchirent aux collines.
Les grandes vagues félines
Se cabrent, puis font des bonds.
Et je contemple l'abîme ;
Et je voudrais, âme et corps,
Me mêler aux longs accords
Qui roulent de cime en cime.



------------


Ghyslaine DELISLE

Vieillir en beauté




Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son cœur;
Sans remord, sans regret, sans regarder l’heure;
Aller de l’avant, arrêter d’avoir peur;
Car, à chaque âge, se rattache un bonheur.


Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son corps;
Le garder sain en dedans, beau en dehors.
Ne jamais abdiquer devant un effort.
L’âge n’a rien à voir avec la mort.


Vieillir en beauté, c’est donner un coup de pouce
À ceux qui se sentent perdus dans la brousse,
Qui ne croient plus que la vie peut être douce
Et qu’il y a toujours quelqu’un à la rescousse.


Vieillir en beauté, c’est vieillir positivement.
Ne pas pleurer sur ses souvenirs d’antan.
Être fier d’avoir les cheveux blancs,
Car, pour être heureux, on a encore le temps.


Vieillir en beauté, c’est vieillir avec amour,
Savoir donner sans rien attendre en retour;
Car, où que l’on soit, à l’aube du jour,
Il y a quelqu’un à qui dire bonjour.



Vieillir en beauté, c’est vieillir avec espoir;
Être content de soi en se couchant le soir.
Et lorsque viendra le point de non-recevoir,
Se dire qu’au fond, ce n’est qu’un au revoir.








LA PHOTO :
-:-:-:-:-:-:-:-:-




Art asiatique moderne :

Cliquez pour afficher l



Art pictural chinois traditionnel:

Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l




L' art du découpage:

Cliquez pour afficher l




L'oeuf peint & sculpté :

Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l




L' éventail :

Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l





Posté le : 02/10/2015 17:01

Edité par Grenouille sur 03-10-2015 21:36:20
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 16:15
De Alsace
Messages: 317
Niveau : 16; EXP : 64
HP : 0 / 391
MP : 105 / 10012
Hors Ligne

Bonjour Jktiti,

Tu es trop modeste ! je sais que tes poèmes sont très appréciés.

Merci de parcourir ma rubrique.

Bises de l'est.


Posté le : 02/10/2015 17:14
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 16:15
De Alsace
Messages: 317
Niveau : 16; EXP : 64
HP : 0 / 391
MP : 105 / 10012
Hors Ligne
L' amitié est née sans raison et avance sans horizon. Kery James.




SAVOIR VIVRE




ET
Cliquez pour afficher l




DE TOUJOURS





Les citations du savoir vivre


Celles des anonymes :
------------------------------

- " La femme est l'avenir de l'homme ?
Alors madame, revenez demain !"


- " Qui boit sans soif vomira sans effort."


- " Il ne faut pas boire au volant...
Il vaut mieux boire à la bouteille "


- " Le fait que le monde soit peuplé de crétins permet à chacun de nous de ne pas se faire remarquer."


- " Les femmes, c'est comme la confiture : c'est bon mais ça colle."


- " L'erreur est humaine, sinon il n'y aurait pas de gomme au bout des crayons."


- " Une visite fait toujours plaisir, si ce n'est à l'arrivée, c'est au départ."


- " Un secret est quelque chose que l'on ne dit qu'à une personne à la fois."


- " Dieu avait prévu que l'homme, un jour, porterait des lunettes. La preuve, il nous a fait avec des oreilles."


- " L'amour, c'est comme les cartes : si tu n'as pas de partenaire, il te faut une bonne main."


- " Rappelez-vous que vous êtes unique comme tout le monde !"


- " Une méthode facile pour sculpter un éléphant : prenez un gros bloc de marbre et enlevez tous les bouts qui ne font pas partie d'un éléphant."


- " Un jour, un schtroumpf est tombé et il s'est fait un bleu..."


- " Il existe deux types de gens : ceux qui divisent les gens en deux catégories, et les autres."


- " Si vos parents sont stériles, vous avez de grandes chances de l'être aussi."


- " Assister un criminel avant qu'il soit arrêté, c'est être son complice.
Assister un criminel après qu'il soit arrêté, c'est être son avocat ! "


Cliquez pour afficher l




- " Le travail d'équipe est essentiel. En cas d'erreur, ça permet d'accuser quelqu'un d'autre."


- " Ce qui est à nous est à nous, et ce qui est à vous est négociable."


- " Il y a trois sortes de personnes : celles qui savent compter, et celles qui ne savent pas..."


- " Entre une mauvaise cuisinière et une empoisonneuse, il n'y a qu'une différence d'intention."


- " Boire du café empêche de dormir.
Par contre, dormir empêche de boire du café."


- " Si les Anglais peuvent survivre à leur cuisine, ils peuvent survivre à tout."


- " Il est intéressant de voir que les gens qui se moquent de la science-fiction se fient à la météo et aux économistes."


- " La sobriété n'est qu'une hallucination due au manque d'alcool."


Celles des auteurs :
--------------------------

- " C'est pas croyable, il a fallu qu'on me refile une bonne femme qui couche avec le premier venu !"
(Adam)


- " L'avantage des médecins , c'est que lorsqu'ils commettent une erreur, ils l'enterrent tout de suite..."
(Alphonse Allais)


- " Il vaut mieux qu'il pleuve un jour comme aujourd'hui, plutôt qu'un jour où il fait beau."
(Pierre Dac)


- " L'ennemi est con, il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui."
(Pierre Desproges)


- " Un banquier te prête un parapluie par beau temps et te le reprend lorsqu'il commence à pleuvoir"
(Mark Twain).


- " Je n'oublie jamais un visage, mais dans votre cas, je serai heureux de faire une exception."
(Groucho Marx)


- " Etre ou ne pas être : je ne comprends pas la question."
(Georges W.Bush)


- " Je portais une balle de revolver dans la poche.
Quelqu'un ma lancé une bible.
La balle m'a sauvé la vie."
(Woody Allen)


- Lune de miel :
- " Dis-moi, ma chérie, à quel moment t'es-tu aperçue, pour la première fois, que tu m'aimais ?
- C'est quand je me suis sentie toute chagrine chaque fois qu'on te traitait d'idiot devant moi.
(Alphonse Allais)


Cliquez pour afficher l





NOTRE CERVEAU EST SUPER :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-


Laissez-vous aller à cette expérience de décryptage, et si vous la réussissez , votre cerveau est opérationnel.



Cuocuo

Si vuos pvueoz lrie ccei, vuos aevz asusi nu dôrle de cvreeau.
Puveoz-vuos lrie ccei ?
Seleuemnt 55 porsnenes sur cnet en snot cpalabes.
Je n'en cyoaris pas mes yuex que je sios cabaple de cdrpormendre ce que je liasis.
Le povuoir du crveeau huamin est phoémanénl !
Soeln une rcheerche fiat à l'Unievristé de Cmabridge, il n'y a pas d'iromtpance sur l'odrre dnas luqeel les lerttes snot, la suele cohse imotprante est que la priremère et la derènire letrte du mot sineot à la bnone palce.
La raoisn est que le ceverau hmauin ne lit pas les mtos par letrte mias ptuôlt cmome un tuot.
Étonannt n'est-ce pas ?
Et tnat pis puor cuex qui ont tujoours psneé que svaoir élpeer éatit ipomratnt !
Si vuos poevuz le lrie, evoyenr l'aredsse de cttee pgae à vos aims !!!




PETIT EXERCICE :
Cliquez pour afficher l



NEWS:

Irving Biederman et Ori Amir, deux chercheurs de l'Université de Southern en Californie, auraient déterminé les zones qui s'activent dans le cerveau au moment de faire une blague.

«La genèse neuronale d'une blague», rien que ça. Voilà ce que prétendent avoir découvert deux chercheurs de l'université de Southern California, rapporte The Guardian.
Une expérience dont les détails sont attendus ce 15 novembre, lors d'une rencontre de la Society for neuroscience, à Washigton.

Une autre région cérébrale, le striatum ventral, s'affolerait aussi: comme l'explique toujours The Guardian, c'est la zone associée aux récompenses. Et plus les sujets pensent que leurs blagues sont drôles, plus cette zone s'échauffe.


Cliquez pour afficher l






LES ARTISTES :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-


LES DESSINS DE RAMON BRUIN :

D’abord spécialisé dans la technique artistique de la peinture aérographe, Ramon Bruin, néerlandais, 31 ans, réalise des dessins impressionnants donnant une illusion d’optique 3D.


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l

Ramon Bruin a déjà exposé ses œuvres dans plusieurs salons du monde.





Cliquez pour afficher l


LE MOT FIN :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-



- " Comment se fait - il, Monsieur Chaplin, que vous, l'interprète de Charlot, ayez toujours l'air si triste ?
- " C' est par ce que je suis devenu riche en jouant le rôle d' un pauvre "


------------

Toujours coquin malgré ses soixante-quatorze ans, Marcel Achard musarde avec un collègue académicien sur le quai Conti.
Passe une jolie femme.
- " Je lui ferais bien l'amour, soupire Achard .... "
- " Bien ? " rectifie son complice . Tu veux dire " volontiers .... "


-------------

- " Comment faire pour plaire aux femmes ? " demandait dans un salon un jeune homme à Jules Renard ...
- " Dites- leur ce que vous ne voudriez pas qu'on dise à la vôtre "


--------------

Wiston Churchill est apostrophé par un journaliste :

- " Sir Wiston, que pensez-vous de la situation dans les Balkans ? "
- " Il m'est difficile de vous répondre car il n'y avait que deux personnes capables d' interpréter la situation dans cette partie du monde : un vieux berger et moi . Et le vieux Berger, hélas, vient de mourir . "


---------------

Au cours d'une réception diplomatique, un consul s' adresse à Chateaubriand :
- " Selon vous, comment arrive -t-on au pouvoir ? "
Instantanément, le grand homme a cette phrase somptueuse :
- " On y arrive par ce qu' on a de pire et l' on s'y maintient par ce qu'on a de meilleur"

Mais il est vrai que cet aphorisme est réversible !!!

Talleyrand, qui ne l'aimait guère, disait de Chateaubriand : " Il croit qu'il devient sourd parle qu'il n'entend plus parler de lui ! "

-


-------------





ÇA NE SERT A RIEN DE LE SAVOIR :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Quoique .....


- Le cloporte, muni de quatorze pattes est un crustacé. ( avec six il aurait été un insecte ) Essentiellement nocturne, il se rencontre dans les milieux chauds et humides. Se nourrissant de végétaux en décomposition, il contribue à leu recyclage et à l' aération des sols.

-=-=-=-=-=-=-



Le drapeau du Royaume -Uni:

- Sur le drapeau anglais, la croix rouge sur fond blanc symbolise Saint Georges, patron de l'Angleterre.

Le drapeau du Royame-Uni, dit Union Jack , drapeau civil et d'Etat de la Grande Bretagne et de l' Irlande du Nord, en vigueur depuis 1801 est la.somme des croix de St Georges, de St André, symbole de l'Ecosse et de Saint Patrick celui de l' Irlande d 'alors.

Oui, je sais, c ' est toujours compliqué avec les anglais.



Cliquez pour afficher l


Le royaume uni n’a pas de fête nationale proprement dite, mais on fête l’anniversaire de la reine : Elizabeth Windsor née le 21 avril 1926.

Le drapeau gallois ( dragon rouge ) est le seul drapeau des pays membres du Royaume -Uni, qui ne figure pas sur l’ Union Jack ( le Jack ou Jack's Flag est le nom officiel du drapeau ) Cette exception s’explique par le fait qu’en vertu des actes d’union datant du XVI siècle, le Pays de Galles était considéré comme une région de l’Angleterre.



-=-=-=-=-=-




Les premiers geishas étaient des hommes chargés de divertir, par des chants et de la musique, les clients des maisons de thé.


-=-=-=-=-=-




La plus grande pyramide du monde se trouve au Mexique dans l’ État de Puebla à
Cholula.

Construite du iie au xvie siècle, par les différentes ethnies ayant peuplé la cité sacrée, c'est la plus grande pyramide faite par l'homme en termes de volume déplacé (4,45 millions de m3) Elle fait 350 m de côté et 66 m de haut. Elle est située à 2 135 mètres d'altitude, au pied du Popocatepetl, un volcan toujours en activité.

La pyramide de Khéops ou grande pyramide de Gizeh fait 230 m de coté pour 137 m. de haut. ( 146 m lors de sa construction ) pour un volume de 2.595 341 m 3


Cliquez pour afficher l

Aujourd'hui, la Grande Pyramide sert de soubassement à un important sanctuaire catholique.


-=-=-=-=-=-=-=-=-




Voici ce que dit le site officiel de l’ Union Européenne.

Le drapeau de l’l’Union Européenne compte douze étoiles car ce chiffre est traditionnellement un symbole de perfection, de plénitude et d’unité.
On retrouve dans ce nombre, les douze heures du matin et de l'après-midi, le nombre de mois dans une année, le nombre de signes du zodiaque, le nombre de divinités olympiennes, etc.

Ainsi le drapeau reste de le même, indépendamment des élargissements de l’ Union Européenne.
Paul M.G. Lévy et Arsène Heitz, qui conçurent et imposèrent le drapeau en 1955, y voyaient aussi « les douze étoiles qui entourent le couronne de la Vierge Marie «



-=-=-=-=-=-=-=-





Cliquez pour afficher l


LE DICO DE LÉO :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-



AFFECTION CUTANÉE
- Avoir quelqu'un dans la peau!.


ARÊTES :
- Vengeance postule du poisson.


BAIE :
- Golfe miniature.


CALEMBOURS :
- Estimable jeu de mots fondê sur une similitude de sons de sens différents.

De Victor Hugo :
- " Le calembour est la fiente de l ' esprit "
- " La vilaine est jolie "
- " Cette bête n'est pas bête "
- " C' est triste un homme ruiné qui épouse une femme en ruine. "
- " Vaurien, tu viens de prendre la taille de ma femme ! "
- " Moi, Monsieur ? Fouillez-moi !! "


CHALEUR :
- Dilate les corps. C'est pourquoi les jours sont plus longs en été qu' en hiver.


ÉLECTRICITÉ :
- Phénomène magique qui fait marcher paradoxalement les radiateurs et les.réfrigérateurs.
David Rockwel, qui inventa la chaise électrique, mourut électrocuté en réparant les plombs de sa maison de campagne.
Ça lui apprendra.


ÉPITAPHE :
- Quelques vers sur beaucoup d'autres.


INCESTE :
Sentiment familial développé.


MÉDECINE
- Jeu de maux .


OASIS :
-Privé de désert.


SUSPENSION :
- Femelle du suspensoir.
Comme dit le proverbe chinois : le soutien-gorge de la reine-mère est plus grand que le soupe soir du mandarin.


JEANNE D’ ARC :
- Pucelle brûlée vive comme hérétique, relapse, apostate, ydolastre, sorcière, puis réhabilitée,béatifiée, canonisée. Comme quoi avec l’Eglise tout finit bien.

Cliquez pour afficher l





ON REVISE NOS CLASSIQUES :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-


La cuisine

Dans la cuisine où flotte une senteur de thym,
Au retour du marché, comme un soir de butin,
S’entassent pêle-mêle avec les lourdes viandes
Les poireaux, les radis, les oignons en guirlandes,
Les grands choux violets, le rouge potiron,
La tomate vernie et le pâle citron.
Comme un grand cerf-volant la raie énorme et plate
Gît fouillée au couteau, d’une plaie écarlate.
Un lièvre au poil rougi traîne sur les pavés
Avec des yeux pareils à des raisins crevés.
D’un tas d’huîtres vidé d’un panier couvert d’algues
Monte l’odeur du large et la fraîcheur des vagues.
Les cailles, les perdreaux au doux ventre ardoisé
Laissent, du sang au bec, pendre leur cou brisé ;
C’est un étal vibrant de fruits verts, de légumes,
De nacre, d’argent clair, d’écailles et de plumes.
Un tronçon de saumon saigne et, vivant encor,
Un grand homard de bronze, acheté sur le port,
Parmi la victuaille au hasard entassée,
Agite, agonisant, une antenne cassée.

Albert Samain, Le chariot d’or



------------


Le Pressoir
À Auguste Vitu



Sans doute elles vivaient, ces grappes mutilées
Qu’une aveugle machine a sans pitié foulées !
Ne souffraient-elles pas lorsque le dur pressoir
A déchiré leur chair du matin jusqu’au soir,
Et lorsque de leur sein, meurtri de flétrissures,
Leur pauvre âme a coulé par ces mille blessures ?
Les ceps luxuriants et le raisin vermeil
Des coteaux, ces beaux fruits que baisait le soleil,
Sur le sol à présent gisent, cadavre infâme
D’où se sont retirés le sourire et la flamme !
Sainte vigne, qu’importe ! à la clarté des cieux
Nous nous enivrerons de ton sang précieux !
Que le cœur du poète et la grappe qu’on souille
Ne soient plus qu’une triste et honteuse dépouille,
Qu’importe, si pour tous, au bruit d’un chant divin,
Ruisselle éblouissant le flot sacré du vin !

Théodore de Banville, Les Cariatides (1842)



--------------


C'est la nuit ; la nuit noire, assoupie et profonde


C'est la nuit ; la nuit noire, assoupie et profonde.
L'ombre immense élargit ses ailes sur le monde.
Dans vos joyeux palais gardés par le canon,
Dans vos lits de velours, de damas, de linon,
Sous vos chauds couvre-pieds de martres zibelines,
Sous le nuage blanc des molles mousselines,
Derrière vos rideaux qui cachent sous leurs plis
Toutes les voluptés avec tous les oublis,
Aux sons d'une fanfare amoureuse et lointaine,
Tandis qu'une veilleuse, en tremblant, ose à peine
Éclairer le plafond de pourpre et de lampas,
Vous, duc de Saint-Arnaud, vous, comte de Maupas,
Vous, sénateurs, préfets, généraux, juges, princes,
Toi, César, qu'à genoux adorent tes provinces,
Toi qui rêvas l'empire et le réalisas,
Dormez, maîtres... - Voici le jour. Debout, forçats !

Victor HUGO (1802-1885)


--------------


A une jeune fille

Vous qui ne savez pas combien l'enfance est belle,
Enfant ! n'enviez point notre âge de douleurs,
Où le coeur tour à tour est esclave et rebelle,
Où le rire est souvent plus triste que vos pleurs.

Votre âge insouciant est si doux qu'on l'oublie !
Il passe, comme un souffle au vaste champ des airs,
Comme une voix joyeuse en fuyant affaiblie,
Comme un alcyon sur les mers.

Oh ! ne vous hâtez point de mûrir vos pensées !
Jouissez du matin, jouissez du printemps ;
Vos heures sont des fleurs l'une à l'autre enlacées ;
Ne les effeuillez pas plus vite que le temps.

Laissez venir les ans ! Le destin vous dévoue,
Comme nous, aux regrets, à la fausse amitié,
A ces maux sans espoir que l'orgueil désavoue,
A ces plaisirs qui font pitié.

Riez pourtant ! du sort ignorez la puissance
Riez ! n'attristez pas votre front gracieux,
Votre oeil d'azur, miroir de paix et d'innocence,
Qui révèle votre âme et réfléchit les cieux !

Victor HUGO (1802-1885)


Cliquez pour afficher l





LA PHOTO:
-:-:-:-:-:-:-:-:-


Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l




Posté le : 10/10/2015 00:22
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 15 16 17 (18) 19 »




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
45 Personne(s) en ligne (23 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 45

Plus ...