| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi du 26 juillet [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 2 (3) 4 »


Re: Défi du 26 juillet
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 23061
Hors Ligne
Donald, ton texte m'a fait frissonner. Tu nous tiens bien en haleine. Ils sont peu nombreux pour perpétuer l'espèce humaine...
Bon, tu nous donnes quand les tickets pour ta planère idyllique ?

Merci Donald.

Posté le : 29/07/2014 19:22
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 26 juillet
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 23061
Hors Ligne
Exem, un poème sombre et qui fait remonter l'odeur putride de la chair en décomposition. Brrr, j'en ai des hauts-le-coeur.

Merci pour ta participation.

Couscous

Posté le : 29/07/2014 19:24
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 26 juillet
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 23061
Hors Ligne
Chère Arielle,

Tu m'as donné faim ! Je suis une accro au chocolat aussi. Que ferais-je sans ma dose quotidienne ? Je suppose que si ton scénario se réalise, on pourra toujours s'en procurer sous le manteau.

J'ai bien ri.

Bon appétit et merci !

Couscous

Posté le : 29/07/2014 19:26
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 26 juillet
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 23061
Hors Ligne
Ma très modeste contribution... je suis encore un peu en mode vacances.

Derniers jours

Cela fait quelques mois que la date fatidique est fixée, par les autres bien sûr, je n’ai pas eu mon mot à dire : ce sera le vingt-six juillet. Choisir un beau jour d’été reste une bonne idée. Le soleil devrait briller et cela me donnera du courage.
Depuis lors, je me suis préparée. Mes amies m’ont aidée à choisir mes vêtements pour l’occasion : une magnifique robe-panier aux multiples volants vaporeux en fine dentelle de Bruges. Elles m’ont soutenue, aidée à accepter la réalité, surtout ma cousine Marie-Charlotte.

J’ai osé lui confier mes appréhensions, ma crainte de ne pas être à la hauteur. Je ne suis âgée que de dix-sept ans. Certains me qualifient d’adolescente et d’autres voient en moi déjà une femme.

Les jours s’égrènent inéluctablement. Il m’arrive de me réveiller en pleurs, ne sachant pas ce que sera mon avenir, pour peu que j’en aie un. Pourtant d’autres avant moi sont passées par là. C’est une obligation, un cap à passer.

La jeune fille que je suis vit ses derniers jours, bientôt elle ne sera plus. Je dois m’y résoudre. Je jette un coup d’œil mélancolique à mes poupées de chiffon. Ce soir est mon ultime soir et mon esprit est tourmenté. Demain, je deviendrai une femme mariée, avec toutes les obligations qui en découlent. Je perdrai définitivement ma virginité, offerte à cet homme que ma famille m’impose. C’est ainsi lorsqu’on est fille de bourgeois.

Posté le : 29/07/2014 19:29
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 26 juillet
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 23061
Hors Ligne
Cher Alexis,

Il y a une force qui se dégage de ton texte. La puissance d'un amour qui semble avoir été cru. Une fin ? Pouquoi ? Je suppose que tu nous réponds dans la suite. Je l'attends donc avec impatience.

Merci

Couscous

Posté le : 29/07/2014 19:34
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 26 juillet
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 23061
Hors Ligne
Kjtiti, je rougis d'apprendre que je fus le sujet d'une conversation.

Tu as raison pour les clins d'oeil, ils font toujours grand plaisir.

Encore merci.

Je t'embrasse.

Couscous

Posté le : 29/07/2014 19:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les dernières heures de Dame Jeanne
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 23061
Hors Ligne
Cher Bacchus,

Une tranche de vie comme toi seul peut nous les conter avec ta malice légendaire. Ha quel souvenir doit t'avoir laissé cette pauvre dame-Jeanne. Du camembert coulant et du café au lait, c'est mon petit déj' de chaque jour et je ne suis pas normande ! La normande que je connais préfère le chocolat !

Merci.

PS : aurais-tu encore un peu de camembert coulant ? Le mien n'est pas encore fait...

Bises

Couscous

Posté le : 29/07/2014 19:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 26 juillet
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1529
Niveau : 33; EXP : 29
HP : 161 / 807
MP : 509 / 16810
Hors Ligne
Les derniers jours du Vicomte

-Salut vicomte, t’as pas l’air bien folichon ce matin, tiens patron met un mêlécass pour le r’taper , il est blanc comme une m….. de laitier !
En effet le vicomte d’habitude si guilleret, traduisait d’une grande déprime, une vraie tète de bonnet de nuit, alors que le vicomte était toujours d’humeur jouassone.

Ancien maçon, le vicomte de la briquette, ainsi surnommé eut égard à son passé dans le monde du bâtiment, se targuait de n‘avoir jamais rencontré un ‘’licencié en ciment Lafarge’’ comme il disait, capable de monter les briques aussi rapidement que lui !!!
Il est vari que compte tenu du carburant qu’il ingurgitait dans une journée, nul doute que si le rendement était au prorata, il devait être stupéfiant !

Ce dont on était certain, c’était sa mémoire par sa capacité à maîtriser les tarifs du godet de rouge des 18 bistrots de la rue Colbert, qu’il arpentait en longueur de journée: ainsi, quand il entrait dans le zinc, il déposait sur le comptoir le montant au centime prés de sa conso, avant de lancer au bistrotier sa commande:’’ une petite friandise de maçon !!’’
Curieux d’ailleurs cette mémoire de la part d’un homme qui prétendait régulièrement:’ Ca fait dix ans que je ne me souviens pas de ce que j’ai fait la veille !!’’

Ancien champion de lutte gréco romaine, le vicomte avait hélas plongé dans la chopine, au point de ne plus en maîtriser la teneur, après disait t-il la guerre d’Algérie, ou il avait reçu dans la cuisse gauche un éclat d’obus, le faisait tirer du jarret depuis cette date.
Le médecin du travail qui l’avait examiné, à la suite d’un de ses nombreux arrêt de travail en avait eu la confirmation, à l’instant où il reprochait au vicomte de n’être en aucun cas, inapte au boulot, celui-ci en baissant son pantalon, et montrant sa cuisse gauche lui avait alors lancé :’’Et ça, c’était un éclat de rire !!’’

C’est qu’il ne fallait pas le chercher le ‘’bétonneux’’, le malotru qui lui reprochait la durée de ses incapacités de travail était renvoyé dans ses 22, illico, en s’entendant rétorquer :’’ Sachez Moooossieu, que le travail ne m’a jamais fait peur’’, puis, après avoir bu une gorgée,’’ j’en ai tellement vu faire’’

Il était comme cela le vicomte, de la classe certes, de l’élégance, du savoir vivre, voir une certaine forme de distinction, mais quand on faisait réflexion, on tombait sur un bec.
Ainsi le marquis d’Argencour, chef magasinier rue du Cygne (il était d’ailleurs le seul magasinier de la boutique, d’ou son titre de chef) , et surnommé ainsi car n’ayant jamais un radis dans la fouille, pour payer la tournée, qui avait un jour lancé à notre héros du parpaing creux :’’Quand on a envie de bosser , faut s’bouger le derch et être un plus nerveux’’ Le vicomte avait cette remarque pleine de bon sens, et pour prouver sa vivacité de rétorquer :’’Je suis plus vif et plus rapide que n'importe lequel d'entre vous, et devant l’étonnement de l'assemblée du godet, de le démontrer en ajoutant :’’la preuve, que je suis même plus rapide que la lumière : ce matin je suis arrivé devant le café, et bien la lumière n’était pas encore allumé !!!
’’Irréfutable !!!

Mais alors, pourquoi le vicomte faisait il ce matin cette tronche d’enterrement??
Le cours du canon rouge aurait remonté à Wall Street, le verre de 25 cl serait passé à 22cl, on lui aurait servi un verre de blanc en lieu et place d’un verre de rouge ???
Pour la dernière supposition, toutefois pas de risque, la mésaventure s’était déjà produite et en réponse au tavernier qui lui proposait d‘échanger son ballon de blanc contre un godet de rouge, le vicomte avait avancé : c’est pas grave, j’ai la glotte daltonienne’’

-Mais alors quoi vicomte, qu’est qu’i t’arrive ??
- Ca y est les gâs , c’est la fin , je tourne la dernière page , je tire le rideau:’’j’ai soixante carats , et ces c…. là me foutent à la retraite, si c’est pas une honte, priver d’boulot un type qui n’en jamais demandé !! Pour moi c’est la fin, il ne reste plus qu’à mourir. De toutes façons dans ma vie, j’ai jamais fait ce que je voulais, alors mourir, ça n’me changera pas !!!’’

Pourtant, le vicomte n’avait pas lieu d’être triste pour ses derniers jours d’actifs, car comme disait ‘’Vise à gauche’’, l’intellectuel de la rue Colbert qui avait fait des études jusqu’avant le certif, et ainsi surnommé car souffrant d’un strabique convergeant, (valable surtout pour surtout la première syllabe) : ‘’chômeur à vie, c’est comme aveugle de naissance, t’es pas triste, t’as jamais vu !!!’’

Et le vicomte de conclure:''oui cette fois ca y est, je crois que j'ai bu mon pain blanc''



Posté le : 30/07/2014 07:09

Edité par kjtiti sur 31-07-2014 15:39:26
_________________

Le bonheur est une chose qui se double,..…..si on le partage …

Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 26 juillet
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1106
Niveau : 29; EXP : 19
HP : 0 / 704
MP : 368 / 13050
Hors Ligne
Je le disais bien, ce défi a mobilisé les neurones des loriens.

Arielle: l'addiction décrite de façon marrante, preuve à l'appui, tout ce que '60 millions de consommateurs' ne nous dit pas quand nous achetons notre plaquette hebdomadaire.
Bacchus: j'ai mal au foie maintenant; je crois que ce sont ses derniers jours. Je t'imagine bien parmi les huit de la mission ESPERO; tu serais bien capable de faire pousser des vignes sur Kepler199x et de créer le premier camembert normand extra-solaire.
Couscous: j'ai eu mal pour la jeune fille de dix-sept ans et j'imagine bien que c'est encore d'actualité dans nos sociétés supposées avancées.
Kjtiti: tu es plus qu'inspiré, on ne te retient plus, ce ne sont pas les derniers jours de ta plume en tout cas.
Alexis: une fois n'est pas coutume, ton texte m'a foutu le bourdon.

Bon, sur ces quelques mots, je m'en vais profiter de ce RTT que Dame Aubry m'a accordé il y a quelques années et déguster une boisson chocolatée dans le bar en face de chez moi.

Donald

Posté le : 30/07/2014 09:13
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 26 juillet
Semi pro
Inscrit:
16/04/2014 23:11
De France, enfin, je crois
Messages: 135
Niveau : 10; EXP : 66
HP : 0 / 241
MP : 45 / 4410
Hors Ligne
Bacchus, en lisant ton titre, je ne m'attendais pas du tout à cela, mais camembert et bouteille de vin m'ont agréablement surpris. Ton texte se lit tout seul, il est très sympathique et il y règne un esprit de bon vivre ma foi fort sympathique.

Couscous, ton texte est si court mais bien trop triste et bien trop véridique pour tant de femmes... J'ai foutu le bourdon à plusieurs personnes, mais toi aussi, dans le bon sens du terme.

Kjtiti, ton texte m'a remonté le moral ! Très drôle, bourré de jeux de mots autour de ce vicomte, c'est très drôle, et au petit déjeuner, ça se mange sans faim. Super texte pour commencer ma journée !

Posté le : 30/07/2014 10:11
_________________
Le soleil n'est qu'une étoile du matin.
H.D Thoreau
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 2 (3) 4 »




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
43 Personne(s) en ligne (31 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 43

Plus ...