| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi du 11 avril [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 2 (3) 4 »


Re: Défi du 11 avril
Accro
Inscrit:
27/01/2015 04:15
Messages: 158
Niveau : 11; EXP : 62
HP : 0 / 265
MP : 52 / 3547
Hors Ligne
Votre commentaire est apprécié Jacques !

... pour le moment je m'exerce ...

Discours qui s'adresse aux femmes ....

Cher concitoyennes clitoridienne,
Cher concitoyennes vaginale,

Le temps est venu de vous dire Merci pour votre soutien inconditionnel ainsi que la jouissance que cela me procure de me retrouver au deuxième tour pour représenter vos intérêts en tout ou en partie ...

Posté le : 13/04/2015 01:57
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1488
Niveau : 32; EXP : 93
HP : 159 / 798
MP : 496 / 14529
Hors Ligne
La chose politique n’était pas mon affaire,
Tu es bien trop loyal me répéter mon père,
Si l’amour du prochain, est chose primordiale
Éloigne-toi très vite de ce monde trivial.

Ou jamais, il te faut tourner à un ami,
Le dos, le risque étant qu’il t’y fasse un petit,
En gardant le sourire, car on met la manièren,
Dans ce monde amical, pourtant truffé d’ornières.

Il n’empêche, j’avais fais le choix de servir
Mon pays, me disant : je ne ferai pas pire
Que tous ces diplômés, fonctionnaires d’état,
Qui, n’ont jamais rien fait, de leurs pauvres dix doigts !!!

Pour cela j’avais fait un programme ambitieux
Un tout premier décret, jugé fort audacieux :
Suppression des experts financiers de tous poils
Qui fin 2008 nous ont foutus à poils.

Lors du dernier meeting, je mettrai le paquet
Avec des phrases choc, tel un petit roquet :
‘’La France Forte’’ semble un slogan rassembleur,
Ou, ‘’Moi Président’’, mais, les deux me semblent un leurre !!!

Dés lors j’annoncerai : ‘’je vais faire promesse
De couper le gâteau en portions moins épaisses’’
Permettant aux sans dents, de manger à leurs faims,
Limitant les ‘subprimes’’ aux nantis aigrefins.

Tous les vins de Touraine seront obligatoires
Sur les tables de France, et dans les réfectoires,
Sur l’ORée, à défaut de trinquer tous ensemble,
Les vers prisés, seront, tous ceux qui nous rassemblent !!!

Je nommerai EXEM ministre des poètes
Avec comme salaire une somme désuète
Car si la poésie ne nourrit pas son homme
De rimes les plus riches, se nourrit le bonhomme.

Couscous sera ministre, en tortueuses idées
Celle qui de Belgique oblige à vider
Nos neurones épuisés pour répondre au défi
Devra, c’est bien son tour, tarauder son esprit.

Istenozot sera, ministre des ailleurs,
Lui qui sait nous narrer, et bien mieux qu’un conteur,
Des histoires curieuses, d’un monde imaginaire,
Saura, du quotidien, par instant nous soustraire.

Donald gérera les affaires musicales
Je parle de la vraie, la pure et radicale
Venant, d’outre atlantique, Amérique ou d’Albion
Celle habitant Donald, de la tête au croupion.

Airieleffe, ministre en choses distrayantes,
On apprécie sa plume, amicale, amusante,
Elle qui revendique, aisément de n’écrire,
Qu’en partie pour les autres et pour les divertir ( J'écris pour me distraire et distraire les autres, noté son profil)

Emma s’occupera du ministère des mots,
Elle qui dans son écrit ‘’ copyrigh’’ disait haut :
‘’Les mots sont à personne, appartiennent à chacun’’
En sera la gardienne, en gérera l’emprunt.

Enfin à l’assemblée, il nous faut une femme,
Femme de consensus, je nommerai Loriane,
Et gare à celui qui, dans son discours se goure
Elle dira Fofotte, corrige ton discours !!

Il me manque un ministre, mais ne vois pas lequel ??
Ca yest !! : Le ministère du poète éternel,
Situé prés d’Apollon sur un cirrostratus,
Il reviendra de droit, à notre ami Bacchus


Je ne suis pas certain que ce programme plaise
Je ne suis pas certain qu’il comble L’OReé d’aise
Je ne suis pas certain d’être un bon président.
Mais grâce au défi, j’ai passé un bon moment.








Posté le : 13/04/2015 04:31
_________________
Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1967
Niveau : 36; EXP : 73
HP : 178 / 893
MP : 655 / 11763
Hors Ligne
Cher Kjtiti,

Avec un tel programme poétique, comment ne pas l'aimer et ne pas voter pour toi.
J'ai bien aimé venir d'ailleurs - cela me touche mon ami-, mais puis-je te dire que je me sens bien ici, parmi vous.

Quel gouvernement ainsi formé. Toutes les sensibilités y sont présentées avec un humour lumineux et clairvoyant. Tu es un fin psychologue qui sait mettre à nu.

Puis-je te dire, avec sincérité, qu'après avoir lu, semaine après semaine, les écrits de Bacchus et les tiens, qu'il y a une filiation entre vous deux, et qu'il faudrait sans doute ajouter une strophe à ton poème, que je placerais volontiers en avant dernière place, et qui pourrait être celle là :

Pour que l'âme de L'Orée ne meure jamais,
Il nous faut de l'esprit de Bacchus un relais,
Un ministre qui sache bien nous mettre à nu,
Avec une franchise et un humour continu.
Il s'agit de Kjtiti,. Vous l'avez reconnu.

Merci à toi pour ce moment truculent. Commencer une semaine professionnelle compliquée ainsi est merveilleux. Je crois que je vais être président cette semaine, qui, de surcroît, est la semaine de mon anniversaire.
Je vais me mettre aux vins de Touraine, Louis. C'est promis. Une belle concession amicale de la part d'un bourguignon!

Bien amicalement.

Jacques

Posté le : 13/04/2015 10:28
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1089
Niveau : 29; EXP : 1
HP : 140 / 700
MP : 363 / 11132
Hors Ligne
Cher kjtiti,
On va faire une équipe du tonnerre dans ce gouvernement.
Je prends !
Toujours aussi punk, tu as pondu un poème bien déjanté.
Bravo !
Donald

Posté le : 13/04/2015 19:02
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Accro
Inscrit:
27/01/2015 04:15
Messages: 158
Niveau : 11; EXP : 62
HP : 0 / 265
MP : 52 / 3547
Hors Ligne
Je continu à m'exercer ...

En avez-vous assez de vivre de pain rassis et d'eau stagnante ? Ne préférez- vous plutôt du bon pain et de l'eau rafraîchissante, c'est ce que le programme de mon parti propose, de la fraîcheur dans les propositions donc vous trouverez mention dans le dépliant à prendre sur la table remplit de bouteille d'eau qui vous sont offert à titre gracieux en quittant la salle pour accompagner votre lecture. Vous avez bien compris, un rafraîchissement gratuit, donc une gratuité !

Notre rencontre tout en étant formelle, avec tact et diplomatie, je me dois de m'exprimer et me comporter en public mais votre soutien indéfectible aux idées de notre parti politique et vos votes ont faits la différence. les abstentions ont toujours tort et ce n'est pas votre cas. Le temps morose est du passé, l'espoir d'une meilleur qualité de vie pour les moins nantis est insufflé avec les mesures adoptés par notre assemblé qui ont été intégré au programme.

Votre enthousiasme est communicateur avec vos chapeaux sur la tête et vos trompettes mais le temps n'est pas à festoyer ni a balayer le pallaisson devant sa porte pour ceux qui ont eu le moyen de s'en payer un et un balaie.

Comme il est possible de se moquer de tout mais pas avec n'importe qui (il semblerait) ... Vous n'entendrez jamais de ma bouche casse-toi pauvre con ! Ni en zezette comme pourrait le dire mon fils au lieu de scooter briller par mes frasques nocturnes dans les feuilletons torchonés à potinages ...

Posté le : 13/04/2015 23:07

Edité par Boris sur 17-04-2015 03:37:12
Edité par Boris sur 17-04-2015 04:03:29
Edité par Boris sur 17-04-2015 04:04:29
Edité par Boris sur 17-04-2015 13:10:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1089
Niveau : 29; EXP : 1
HP : 140 / 700
MP : 363 / 11132
Hors Ligne
« Mes chers compatriotes, Françaises, Français, c’est avec un honneur infini que je me présente devant vous à l’aube des résultats du premier tour de l’élection présidentielle. »

Que c’est naze ! Je ne peux pas commencer mon discours comme ça ! On dirait du mauvais centre-droit, du genre l’autre ahuri du Béarn, la tanche aux oreilles décollées. Ce serait quand même un comble, à deux doigts d’aller en finale de cette élection présidentielle contre un candidat estampillé « premier de la classe ». Certes, je ne sais pas encore qui sera en face de moi, mais comme disait mon maître en politique, notre bien-aimé roi fainéant : « ça m’en touche une sans faire bouger l’autre ! ».

Parce que moi, Jean-Tiburce Dugommeau, j’ai les sondages en ma faveur. Ils confirment que ma stratégie de différenciation est payante, que mes concitoyens, les rois de la tête de veau ravigote, veulent réellement du changement. Ils en ont marre des petits gros à lunettes sortis tout droit de l’ENA, des grandes tiges à mèche galopante venus du fin fond d’une école privée catholique ou des mégères pas encore apprivoisées issues de trente ans de militantisme à deux balles entre collage d’affiches du Maréchal et réunions Tupperware.

« La droite, la gauche, le centre ne veulent plus rien dire. Votre quotidien, c’est le haut et le bas, la profondeur de champ. »

Que c’est beau ! J’en ai les larmes aux yeux tellement je suis inspiré. En plus, je baise bien fort la grande blonde de Bretagne et sa théorie du « Tous pourris ». Et ça, ce n’était pas gagné ! En France, quand on veut se la jouer différent, du moins en politique intérieure, on n’a pas trente-six solutions : soit on chante « l’Internationale » avec des hordes de barbus boutonneux et de buveurs de gros rouge, soit on lève la main droite et on marche au pas de l’oie avec des commandos de gras du bide et de suceurs de pastis. Je le sais, j’ai d’ailleurs presque tout essayé. D’abord, j’ai joué au centriste avec les poulettes de bénitier de mon lycée pour bigots à Saint-Germain-en-Laye, ensuite j’ai viré socialiste lors de mes études à Sciences-Po, tout ça pour les beaux yeux d’une Ségolène locale. C’est finalement lors de mon MBA à Stanford, option pyramide de Ponzi, que je me suis aperçu de l’intérêt évident de rouler plus à droite pour un jeune ambitieux de mon acabit. Ce fut une révélation. J’avais trouvé un maître, grand beau fort et plein d’humour. Défenseur de la veuve et du Corrézien, il arpentait les marchés de province et hypnotisait les foules, il avalait les bières au kilomètre en dégustant de bons saucissons d’âne, bref il donnait au peuple gaulois des gages de vertu, celle de l’estomac et des papilles gustatives.

« Vous en avez assez des théories compliquées et des premiers de la classe qui vous promettent des bons points mais vous volent votre petit cochon à la fin. »

Le populisme, c’est la voie royale vers la présidence. Je vous le dis. Ceux qui l’ont essayé par le passé se sont cassés les dents parce qu’ils offraient un programme de mémé à des électeurs perdus devant pléthore d’indicateurs financiers et d’explications économiques. Moi, Jean-Tiburce Dugommeau, j’ai compris le message profond de mon roi fainéant, mon mentor en politique, le roi de la formule populaire arrosée de Corona. Mes conseillers en communication, des gars de ma promotion à Sciences-Po, m’ont tous ricané aux oreilles, prédisant que j’allais me vautrer, que l’électorat ne se cantonnait pas à la ménagère de moins de cinquante ans. Je les ai alors virés manu militari puis j’ai embauché des gars de chez Walt Disney. Des Américains pur sucre, venus du trou du cul du Texas. Au moins, avec eux, je n’avais plus de barrière mentale. Ils avaient réussi l’exploit de faire passer W. pour un gars responsable. Le top de l’illusionnisme, encore mieux que le légendaire Houdini ou Mandrake le Magicien. Je ne pouvais que bien m’entendre avec eux.

« Vous êtes fatigués de mettre la main au portefeuille tandis que des nantis se sucrent sans vergogne sur votre dos. Désormais, vous voulez vous aussi vivre le conte de fées à la française. »

Le rêve, c’est la deuxième mamelle du populisme. Avant, chez grand-papa, on usait de la fibre passéiste, entre fier boulangisme et petit poujadisme, histoire de raconter comment c’était mieux avant, au temps de Charlemagne et de Charles Martel. Depuis, les mémères cacochymes et les pépères du bistrot ont vu leur espérance de vie exploser. Le club du troisième âge est devenu le premier parti de France. Les vieux ne veulent plus parler du passé mais rêver d’un futur rayonnant et largement plus attractif que leurs années de travailleurs. Même les pontes des studios Walt Disney l’ont compris. Finies les princesses d’antan et leurs princes charmants arrivant à cheval après avoir tué des centaines de dragons et dégommé des seigneurs félons. Vivent les monstres à un oeil, les robots rigolards, les bonnes parties de course en sac j’en passe et des meilleures.
André Malraux déclarait : « Le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas ! ». Il n’avait rien compris le bougre et encore moins ses potes intellectuels à deux francs.

« Mon programme, vous l’avez bien compris, c’est une vie plus marrante, financée non par l’impôt sur le revenu mais par la télé-réalité. Vous, moi, les députés, les sénateurs, les PDG du CAC40, tout le monde sera filmé dans son quotidien, un moment ou un autre. »

Cette idée, géniale je dois l’avouer, ne vient pas de moi. C’est Magic Bob, un de mes consultants extérieurs, un ancien des services secrets américains lâché par l’administration Bush, qui me l’a packagée. Elle représente la dorsale de mon programme de nouvelle civilisation gauloise : « tout le monde sait ce que fait son voisin. » Ainsi, finie la corruption même passive, adieu les prêtres pédophiles,terminés les corbeaux de village, au-revoir les inspecteurs du fisc. La transparence automatique, encore mieux que du Gorbatchev !
Quand Magic Bob me l’a soumise, j’ai jugé la trouvaille grandiose. On frôlait l’infiniment grand, la révélation divine, le retour au mystique. J’en avais presque le mal de l’air tellement c’était beau. Heureusement, mon mentor, le roi fainéant, m’a rassuré entre deux portions de pieds de porc sauce vinaigrette et une tournée de roteuse bruxelloise. « Plus c’est gros, plus ça passe ! » m’a-t-il dit.

« Vous le voyez déjà. Mes adversaires, les fils à papa nés avec une cuillère en argent, ceux qui n’ont jamais travaillé de leur vie, s’excitent sur mon programme, critiquent vos intentions de vote, vous déclarent inaptes à désigner le prochain président. Ils ont peur de notre victoire, celle des vrais citoyens, du monde en mouvement, d’un futur enfin agréable. »

Je le tiens ce discours. Enfin. Le nain à talonnettes, le bedonnant à lunettes, la vache aux cheveux jaunes vont l’avoir mauvaise tellement je vais les coiffer au poteau. Ce sont tous des dinosaures, des fossiles en devenir. Ils ont fait leur temps. A mon tour de briller !

Posté le : 13/04/2015 23:59
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1495
Niveau : 32; EXP : 97
HP : 159 / 799
MP : 498 / 17648
Hors Ligne
Cher Donald,
Sous ta plume, la fiction et la réalité se confondent.
Ton candidat n'est pas une belle personne (de toute façon, il a suicidé sa conscience depuis quelques temps...) mais ô combien réaliste il me parait !!!!
Le coup de la télé réalité, je suis sure que l'on va y venir sous une forme ou sous une autre...

Je forme le vœux que nos hommes et femmes politiques aient un peu plus de coeur que d'ambition. Le peuple aurait tout à y gagner.

Amitié,

Posté le : 14/04/2015 20:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1488
Niveau : 32; EXP : 93
HP : 159 / 798
MP : 496 / 14529
Hors Ligne
Mon cher Donald, j'apprécie ma considération que tu portes à nos politiques, d'autant que je là partage ,en grande partie!!

Kennedy disait:« Quand le pouvoir pousse l’homme à l’arrogance, la poésie lui rappelle la richesse de l’existence. Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie»

Puissent ils, nos braves hommes politiques de tous poils, tenir compte de cette pensée.

Je me suis bien marré avec ton texte, mon cher Donald, et il est vrai que nos élites sont fort coopétarifs, pour nous fournir moult occasions de les railler, et voir de les rayer de la carte du pouvoir !!!

Amitiés cher Donald de Touraine.


Posté le : 15/04/2015 06:42
_________________
Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1967
Niveau : 36; EXP : 73
HP : 178 / 893
MP : 655 / 11763
Hors Ligne
Cher Donald,

Après deux jours d'éloigenement au fond d'un bloc opératoire, je trouve ton texte. Je l'ai savouré.
Je me sens très honoré par la valeur de ton texte tout autant de la valeur des réponses des Loréennes et des Loréens qui t'ont précédé et qui m'ont fait l'amitié de répondre à mon défi.
J'ai aimé la conjonction du doute, de la dérision, de l'humour, de la lucidité et de la modernité de ton texte.
J'ai aimé l'alternance "démocratique", si je puis dire, entre les ébauches successives de ton discours et l'ntériorisation de tes réflexions et de tes analyses, expressives et percutantes, avec le style éblouissant que l'on te connaît.

Je suis totament en phase avec les mots d'Emma et de Kjtiti au sujet de ton discours.
Je pense qu'il faudrait que nous proposions une candidature loérenne!

Merci à toi cher Donald.

Au bonheur de te lire encore et toujours.
Je lève mon premier verre de Gevrey Chambertin et mon deuxième verre de vin de Touraine - je m'y suis mis Kjtiti!

Amitiés de Bourgogne.

Jacques

Posté le : 16/04/2015 21:02
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 20239
Hors Ligne
Exem,

c'est ce que l'on appelle ne pas pratiquer la fameuse "langue de bois" (et non la gueule de bois).

Entre le chaos ou encore la mort et toi, je pense que le choix est clair. Tes jeux de mots m'ont particulièrement séduite. Tu n'aurais pas copié une chanson d'un célèbre trio d'humoristes français. Ton programme me fait furieusement pensé à celui appliqué en Belgique.

Merci pour cette tranche de rire.

Couscous

Posté le : 18/04/2015 19:22
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 2 (3) 4 »




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
51 Personne(s) en ligne (24 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 51

Plus ...