| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Dario Moreno [Les Forums - La Chanson]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Dario Moreno
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 14:49
De Montpellier
Messages: 8880
Niveau : 62; EXP : 55
HP : 1231 / 1538
MP : 2960 / 24868
Hors Ligne
[ Le 1 Décembre 1968, à Istambul, meurt Dario Moréno, David Arugete de son véritable nom, est un chanteur et acteur turc, né le 3 Avril 1921 à Aydin, près d'Izmir en turquie.

Sa carrière s'est faite simultanément en Turquie et en France. Polyglotte, il a connu un grand succès dans les pays francophones, du début des années 50 à la fin des 60, en interprétant des rôles d’opérette et de nombreuses chansons latino-américaines.
Sa maison à İzmir est aujourd'hui dans une rue qui porte son nom, au pied du célèbre asansör (ascenseur) public.

Né le 3 avril 1921 à Aydin Turquie, d’un père juif turc et d’une mère mexicaine, Sépharade, juive de langue espagnol.
Davi dit David Arugete perd son père quelques mois après sa naissance. Sa mère retourne au Mexique, où l’enfant grandit, tout en conservant la nationalité turque. Sa mère le confie durant quatre ans à un orphelinat, avant de pouvoir à nouveau s’en occuper. Le jeune Davi suit une scolarité brillante et s’embarque ensuite dans des études de droit, qu’il décide de poursuivre dans son pays natal.

Regagnant la Turquie, il suit des études à Izmir, mais l’attrait du spectacle et du monde de la nuit est le plus fort : adorant chanter et faire rire, le jeune homme commence à se produire dans des cabarets de la ville, chantant dans les Bar Mitzvah et à la synagogue d'Izmir, d’abord pour payer ses études, puis par véritable vocation. Un producteur américain le remarque et l’engage pour une tournée aux Etats-Unis et en Europe. Le chanteur débarque à Paris en 1948 et y enregistre son premier disque. Polyglotte et francophone, Dario Moreno trouve rapidement des emplois de chanteur comique dans des opérettes, auxquelles son exotisme le destine naturellement.

Parisien d'adoption

Il rencontre le succès grâce à sa voix de ténor. Engagé pour une tournée mondiale dans l'orchestre de l'américain Mac Allen, il découvre Paris en 1948 et y enregistre, chez Odéon, son premier disque 78 tours, un boléro. Chanteur d'opérette au côté de Luis Mariano, il rejoint la société Polydor et chante les compositions des jeunes Charles Aznavour et Gilbert Bécaud. Il donne son premier concert en 1954, connaît le succès avec des chansons comme Quand elle danse (hymne des nuits parisiennes), Por favor (repris par la jeune Dalida), Si tu vas à Rio en 1958 ou Brigitte Bardot en 1961. Il tourne également de nombreux films, dans lesquels il joue toujours des personnages "exotiques".

Il est notamment le partenaire à la scène de Luis Mariano. Pris sous contrat chez Polydor, Dario Moreno devient une vedette en France, où son exotisme rigolard est apprécié du public des années 1950 : l’interprétation de « L’Air du Brésilien » de La Vie Parisienne de Jacques Offenbach lui vaut notamment un beau succès.

Le folklore mexicain étant plus vendeur que l’exotisme proche-oriental, Dario Moreno chante surtout des chansons d’allure sud-américaine, bien qu’il reste attaché à ses racines turques et qu’il y fasse volontiers référence dans des chansons comme « Mustapha » resté célèbre pour son couplet « Chérie je t’aime, chérie je t’adore, comme la salsa des pomodoros ». Avec des airs comme « Quand elle danse », « Por favor », « Si tu vas à Rio », « Coucouroucoucou » ou « Brigitte Bardot », Dario Moreno s’affirme durant les années 1950-60 comme l’un des fantaisistes les plus appréciés du public français.

Sa rondeur joviale et ses authentiques qualités de chanteur lui garantissent une solide popularité, que n’entame pas une homosexualité notoire et à peine cachée. Dario Moreno est également comédien, et multiplie les rôles plus ou moins importants dans des films de qualité inégale comme Le Salaire de la peur, mais aussi Oh ! Qué mambo, Touchez pas aux blondes ou Tintin et le mystère de la Toison d’or.

Le déclin

Dans les années 1960, les jeunes générations, plutôt sensibles aux vogues rock et yéyé, ne goûtent pas autant que leurs aînés les joyeuses pitreries de Dario Moreno, bien que ces derniers lui conservent leur affection. Très attaché à la Turquie, Dario Moreno prend soin d’y entretenir ses liens et enregistre des chansons en turc ; il souhaite également finir sa vie en Turquie.

Le sort va lui donner satisfaction, hélas plus tôt que prévu : en 1968, Dario Moreno participe à un projet d’importance, avec la comédie musicale L’Homme de la Mancha, où il interprète Sancho Pança, aux côtés de l'auteur du projet qui n'est autre que Jacques Brel, lequel tient également le rôle de Don Quichotte. Le spectacle est créé à Bruxelles en octobre 1968.

Alors que Dario Moreno doit reprendre son rôle à Paris en décembre, tandis qu’il se trouve en Turquie pour y préparer une tournée, il est frappé par une attaque au moment d’aller reprendre son avion pour la France. Les causes exactes de son décès sont assez mal connues : certains bruits parlent d’un infarctus, d’autres d’une hémorragie cérébrale. Toujours est-il que, sans doute usé par une vie nocturne de bâton de chaise, Dario Moreno meurt à Istanbul, le premier décembre 1968. Son rôle dans le spectacle est repris par Robert Manuel. Malgré son souhait d’être inhumé à Izmir, c’est finalement à Holon, en Israël, que Dario Moreno trouve sa dernière demeure, emportant avec lui une époque bouffonne et joyeuse du music-hall français.

Toute sa vie, Dario Moreno a gardé la Turquie au cœur, il a enregistré plusieurs disques en turc.
Il est enterré à Holon en Israël.
Il est cité dans le 228e des 480 souvenirs cités par Georges Perec dans "Je me souviens."

Filmographie

Cinéma
1949 : La kermesse aux chansons de Henri Verneuil (Court métrage) : Participation en chanteur
1950 : Vedettes et chansons de Bernard Roland (Court métrage) : Participation en chanteur
1951 : Pas de vacances pour Monsieur le Maire de Maurice Labro : Le maharadjah
1952 : Le Salaire de la peur de Henri-Georges Clouzot : Hernandez
1953 : La Môme vert-de-gris de Bernard Borderie : Joe Madrigal
1954 : Quai des blondes de Paul Cadéac : Lucky
1954 : Le Mouton à cinq pattes de Henri Verneuil : Un matelot américain
1954 : Les femmes s'en balancent de Bernard Borderie : Perera
1956 : Pardonnez nos offenses de Robert Hossein
1957 : Le Feu aux poudres de Henri Decoin : Jeff
1957 : Œil pour œil de André Cayatte : Le cafetier de Toluma
1957 : Tous peuvent me tuer de Henri Decoin : Luigi Falconi
1958 : Incognito de Patrice Dally : Fernando
1959 : Oh ! Qué mambo de John Berry : Miguel Montero
1959 : Nathalie, agent secret de Henri Decoin : Docteur Alberto/Don José
1959 : Voulez-vous danser avec moi ? de Michel Boisrond : Florès
1959 : La Femme et le Pantin de Julien Duvivier: Arabadjian
1960 : Touchez pas aux blondes de Maurice Cloche : Rodinoff
1960 : Candide ou l'optimisme du XXe siècle de Norbert Carbonnaux : Un dictateur
1960 : Marie des Isles de Georges Combret : Desmarais le traiteur
1961 : Tintin et le Mystère de la Toison d'Or de Jean-Jacques Vierne : Midas Papos
1961 : La Révolte des esclaves (La rivolta degli schiavi) de Nunzio Malasomma : Massimiano
1962 : La Veuve joyeuse (Die lustige witwe) de Werner Jacobs : Camillo
1963 : Le Tout pour le tout de Patrice Dally
1963 : Le Cave est piégé de Víctor Merenda : Bruno Suarez
1963 : Les Femmes d'abord de Raoul André : L'aubergiste
1963 : Le Bon Roi Dagobert de Pierre Chevalier : Charibert
1964 : Le Dernier tiercé de Richard Pottier : Guido
1965 : Dis-moi qui tuer de Étienne Périer : Pitou
1966 : Le Saint prend l'affût de Christian-Jaque : Dario Moreno
1966 : Hôtel Paradiso / Hôtel du libre échange de Peter Glenville : Le turc
1968 : La prisonnière de Henri-Georges Clouzot : Sala

Télévision

1966 : Les Saintes chéries (Série TV) : Le client étranger

Chansons notoires

Viens! (1953)
Istambul (1954)
C'est magnifique (1955)
Étranger au Paradis (1955)
Quand elle danse (1956)
L'air du brésilien (1956)
Je vais revoir ma blonde (1956)
Pour toi (1956, du film Le Feu aux poudres)
Coucouroucoucou (1957)
Si tu vas à Rio (1958)
Tout l'amour (1959)
Le Marchand de bonheur (1959)
La Bamba (1960)
Ya Mustapha (1960)
Brigitte Bardot (1961)
La marmite (1961)
Quizas quizas quizas (1963)
La Quête (1968)
En 1968, il enregistre avec Jacques Brel deux titres de L'Homme de la Mancha

Airs d'Opéra et d'Opérettes

La Vie Parisienne de Jacques Offenbach et son Air du Brésilien lui valut un immense succès radiophonique.
Étranger au Paradis, version française de la chanson Stranger in Paradise, extraite de la comédie musicale Kismet, adaptée des Danses polovtsiennes du Prince Igor d'Alexandre Borodine.

Albums

Granada- Adios Amigos
Bossa Nova
Calypso
Le coco
Canım İzmir
Si tu vas à Rio / Viens
Long Bos
Moreno Poy poy
Mulata Ye Ye Ye
Hatıralar Hayal Oldu / Olam Boyun Kurbanı
Tropical Dario
Oh ! Qué Dario !

Prix

1958 Grand Prix du disque en France

Liens

http://youtu.be/YTi_p0zkLFU Quand elle danse
http://youtu.be/QUUWW5znTHM Malaguena
http://youtu.be/aPiAvi9vVbo L'air du Brésilien
http://youtu.be/GNgREMgZAeo Mustapha
http://youtu.be/lS8lzT1-ywI Granada
http://youtu.be/bg5Sf78tEww Me que me que
http://youtu.be/R6NltJ6HBbs Si tu vas à Rio
http://youtu.be/VUPhxyEQsxo La marmite
http://youtu.be/EcA7lSiikf4 Les enfants du pirae
http://youtu.be/clB6vanMcL4 Jezebel
http://youtu.be/13_gQi4hZX4 O Solé Mio
http://youtu.be/BbTbEvAJV4M Viens
http://youtu.be/oTOCEsvj-Y8 Adios Muchachos
http://youtu.be/UI2ORRX14ak Les mouettes de Mykonos
http://youtu.be/iZ78HXuOCLk Brigitte Bardot
http://youtu.be/-d-UlJeL77Y Mama yo quiero
http://youtu.be/hUASTRg-l0g O qué mambo

http://youtu.be/XkR2Q-nZjk8Don qui chotte Jacques Brel et Dario Moreno 0 Bruxelles



Attacher un fichier:



jpg  dario-moreno.jpg (60.65 KB)
3_529a58516b182.jpg 679X846 px

jpg  album-kapak-1.jpg (30.39 KB)
3_529a585e1a616.jpg 400X400 px

jpg  DARIO-MORENO.jpg (24.27 KB)
3_529a586a1e267.jpg 600X597 px

jpg  114306839.jpg (29.42 KB)
3_529a58745a945.jpg 320X320 px

jpg  oh--que3010-mambo-affiche_183781_24453.jpg (134.03 KB)
3_529a58820082f.jpg 768X1024 px

jpg  194301.jpg (127.17 KB)
3_529a588db690d.jpg 540X320 px

jpg  a63954.jpg (41.69 KB)
3_529a58acd5b3f.jpg 400X405 px

jpg  03042013Ua1Vs-ftcKgI5P88.jpg (35.19 KB)
3_529a58ba66f2f.jpg 540X320 px

jpg  file1880.jpg (158.83 KB)
3_529a58c8ce0d9.jpg 500X496 px

jpg  300x300.jpg (26.34 KB)
3_529a58ecf1c3e.jpg 300X300 px

jpg  114306839.jpg (29.42 KB)
3_529a59046aa36.jpg 320X320 px

Posté le : 30/11/2013 21:30

Edité par Loriane sur 01-12-2013 12:28:36
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
29 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 1
Invité(s): 28

Donaldo75, Plus ...