| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Witold Wojtkiewicz [Les Forums - Photographe/Peintre]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Witold Wojtkiewicz
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 8924
Niveau : 62; EXP : 65
HP : 1233 / 1541
MP : 2974 / 27030
Hors Ligne
Le 29 Décembre 1879 naît à Varsovie, Witold Wojtkiewicz,

peintre polonais mort le 14 juin 1909 à Varsovie est un représentant de la Jeune Pologne, figure de l'Art nouveau dans ce pays. Mais son œuvre onirique et personnelle le place en réalité à la croisée de plusieurs courants.

Witold Wojtkiewicz est atteint d'une grave faiblesse cardiaque à sa naissance en 1879.
Il grandit dans une famille nombreuse où le père est employé de banque.

Contre l'avis de ce dernier, Il commença ses études en 1897 à Varsovie chez W. Gerson et les continua à l'Académie des beaux-arts de Cracovie à partir de 1903. Invité par André Gide, qui avait vu ses tableaux à Berlin en 1906 (Salon Schultz), il vint à Paris en 1907 et exposa ses œuvres à la galerie druet, catalogue de l'exposition préfacé par Gide. Il est formé dans la classe de dessin de Wojciech Gerson à Varsovie. Il commence par réaliser des portraits d'élèves de son entourage, puis collabore à des revues satiriques, l'hebdomadaire Kolce, plus tard le bimensuel Liberum Veto.
Après un bref passage à Saint-Pétersbourg, le temps de découvrir que l'atmosphère de la ville ne lui convient pas, il s'installe en 1903 à Cracovie où il parvient à trouver sa place au sein de la société artistique polonaise.
Tout en poursuivant ses études aux Beaux-Arts, il y fait notamment la connaissance de Stanislas Parenski, médecin amateur d'art, et de divers intellectuels dont il fait le portrait. Wojtkiewicz parvient à donner une réelle profondeur à ces tableaux bourgeois en laissant transparaître l'âme des personnages qu'il peint.
Peu connu en France, Wojtkiewicz est découvert par André Gide qui tombe sur quelques-unes de ses toiles lors d'un voyage à Berlin en 1907. Enthousiaste, Gide l'invite à exposer à la Galerie Druet : ce sera la seule exposition française de l'artiste, qui meurt deux années plus tard d'une crise cardiaque, à l'âge de trente ans.
En 1908, il devint membre de la Société des artistes polonais Sztuka. Sa peinture, riche d'éléments irréalistes, fantasques et métaphoriques, où la tension dramatique oscille entre le lyrisme et le grotesque, représente dans l'art de la Jeune Pologne un courant dans lequel l'Expressionnisme fait transition entre le Symbolisme et le Surréalisme : Croisade d'enfants (1905, musée de Varsovie) ; Méditations ou Mercredi des Cendres 1908, musée de Cracovie.


Œuvre

Manifestation de rue, 1905 (Manifestacja Uliczna)
Wojtkiewicz se situe à la croisée du symbolisme et de l'expressionnisme. Son œuvre entretient des liens forts avec ces deux courants dont il est le contemporain, et présente des parallèles avec les préoccupations poétiques et littéraires de son époque. Elle est aussi empreinte de références aux contes et légendes populaires de Pologne.
Les travaux de Wojtkiewicz, qui dissèquent la société de son époque sur le mode du portrait psychologique ou de la caricature, comportent en même temps une dimension étrange, irréelle, voire fantastique nettement assumée, comme dans le Portait de Boleslaw Raczynski musicien de 19051.
Ses cycles de 1908 peuplés de marionnettes, de pierrots, de clowns et d'enfants-vieillards sont connus pour l'univers mélancolique et mystérieux qu'ils mettent en place : à travers des scènes de cirque et des jeux énigmatiques, Wojtkiewicz donne une interprétation fantasmagorique et angoissante de l'existence.
Les toiles de Wojtkiewicz, écrit Gide lorsqu'il les découvre en 1907, « éclairaient cette salle un peu sombre, non par l'éclat des tons ... mais par une entente bizarre des rapports, par la douloureuse fantaisie du dessin, par l'interprétation émue et quasi pathétique de la couleur. »
La peinture réaliste et tourmentée de Wojtkiewicz a été comparée à celle d' Otto Dix et de Francisco Goya.

Liens

http://youtu.be/3FukHDRLVJ0 Peintures en musique




Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


[img width=600]http://rynekisztuka.pl/wp-content/themes/_opinions/timthumb.php?src=http%3A%2F%2Frynekisztuka.pl%2Fwp-content%2Fuploads%2F2013%2F08%2Fwitold_wojtkiewicz_orszak.jpg&q=90&w=660&zc=1[/img]

Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l

Attacher un fichier:



jpg  1472015_599396050108081_1830450723_n.jpg (85.69 KB)
3_52bf47c675a7c.jpg 653X832 px

jpg  rozstanie.jpg (71.06 KB)
3_52bf47d0e1710.jpg 600X545 px

jpg  porwanie_krolewny.jpg (66.76 KB)
3_52bf47dabcb56.jpg 600X512 px

jpg  orka.jpg (57.58 KB)
3_52bf47e95d534.jpg 600X424 px

jpg  garden_party.jpg (55.87 KB)
3_52bf47f6263eb.jpg 600X452 px

jpg  samotny_pierrot.jpg (79.64 KB)
3_52bf480d88d8c.jpg 600X492 px

jpg  za_murem.jpg (63.62 KB)
3_52bf48205e65e.jpg 600X464 px

jpg  wegetacja.jpg (53.99 KB)
3_52bf482be7785.jpg 600X479 px

jpg  2533_m_the_circus.jpg (123.11 KB)
3_52bf483b30eb8.jpg 800X732 px

jpg  wojtkiewicz_medytacje_int.jpg (152.23 KB)
3_52bf484699081.jpg 599X526 px

jpg  wojtkiewicz-witold-1879-1911-p-la-fuite-dans-les-champs-2629615 (1).jpg (27.07 KB)
3_52bf486646e27.jpg 499X413 px

jpg  Marionettes.jpg (80.98 KB)
3_52bf48d1d08d3.jpg 600X533 px

jpg  Pentecost Holiday Fair near Cracow906.jpg (74.01 KB)
3_52bf48e454117.jpg 530X500 px

jpg  Call.-Tribute.jpg (114.09 KB)
3_52bf48f1e665e.jpg 600X540 px

jpg  13820-._Sz_M_Wojtkiewicz_Witold_Cyrk_kopia.jpg (381.03 KB)
3_52bf490364cc6.jpg 800X666 px

Posté le : 28/12/2013 22:50

Edité par Loriane sur 29-12-2013 16:00:20
Edité par Loriane sur 29-12-2013 17:17:39
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
17 Personne(s) en ligne (13 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 17

Plus ...