| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Cristobal Balenciaga [Les Forums - Société]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Cristobal Balenciaga
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9428
Niveau : 63; EXP : 77
HP : 627 / 1569
MP : 3142 / 47913
Hors Ligne
Le 23 mars 1972 à Xàbia meurt Cristóbal Balenciaga Eizaguirre, né le 21 janvier 1895 à Getaria, petit village de pêcheurs de la côte basque espagnole grand couturier.
Son style classique et épuré lui vaut de compter parmi ses clientes fidèles les Reines d'Espagne et de Belgique, la Princesse Grace de Monaco et la Duchesse de Windsor. Son travail a influencé de nombreux couturiers, tels que Oscar de la Renta, André Courrèges qui travailla dans son atelier, Emanuel Ungaro et Hubert de Givenchy. En 1968, le couturier décide de se retirer. La marque, appartenant de nos jours à Kering, est actuellement sous la direction de Alexander Wang depuis décembre 2012.
Après avoir fondé plusieurs maisons de couture en Espagne, il s'installa à Paris en 1937. Ses créations sobres, parfois même austères, comme ses fameuses robes noires, ou la somptuosité de ses robes du soir marquèrent les créateurs ultérieurs;


Sa vie

Début

Encouragé dans son enfance par la marquise de Casa Torres, la femme la plus élégante de son village natal, Guetaria, Cristobal Balenciaga, après un apprentissage chez un tailleur madrilène, ouvre un atelier personnel à Saint-Sébastien.
Devenu, peu avant la Première Guerre mondiale, chef d'atelier aux Magasins du Louvre à Saint-Sébastien, il se familiarise avec les modèles parisiens au cours de ses premiers voyages d'affaires en France. L'ouverture à Saint-Sébastien d'une maison Balenciaga vers 1915, puis à Madrid, marque une période de prospérité pour le couturier jusqu'en 1931, date de l'abdication du roi d'Espagne, Alphonse XIII. La fin de la vie de cour entraîne en effet pour Balenciaga la disparition des clientes fortunées.
Âgé de quarante ans, il ouvre une nouvelle maison à Barcelone 1935, baptisée Eisa, du nom de sa mère. La guerre civile qui déchire bientôt l'Espagne met un terme au développement de ce salon de couture. Décidé à faire carrière ailleurs qu'en Espagne, le couturier se rend en 1936 à Londres, et s'établit finalement à Paris en 1937.
Les premières collections parisiennes de Balenciaga font sensation. Il exploite, dans une série de robes du soir, toutes les ressources optiques du jeu des rayures verticales, horizontales, diagonales, croisées ou contrariées. La Seconde Guerre mondiale, qui marque pour certains couturiers parisiens la clôture de leurs maisons de couture, n'interrompt pas la progression de Balenciaga. Sa puissance de travail lui permet d'assurer, en une seule journée, l'essayage de cent quatre-vingts modèles, avec leurs accessoires. À la différence de beaucoup d'autres, il est, compte tenu de son apprentissage, capable de réaliser et de monter lui-même une toile prototype d'un modèle, de la coudre, puis d'exécuter le modèle avec ses finitions. Pendant la guerre, Balenciaga crée en particulier des robes de ville avec pouf drapé à l'arrière ou sur les hanches, des robes du soir dotées de boléros brodés comme ceux des toréadors, et compose des manteaux imperméables en fibranne, une étoffe de remplacement créée par Bucol. Balenciaga s'impose par sa maîtrise de la coupe et de la construction d'un vêtement.
Après avoir relancé l'emmanchure kimono, lancée par Poiret, il remet en question le rapport entre le vêtement et le corps : tandis que le new-look a apporté des robes aux corsages ajustés et aux tailles étranglées, Balenciaga définit peu à peu un style de tailleurs, de manteaux plus ou moins décollés du corps. Parmi les formules alors créées on notera les manteaux et tailleurs creusés devant et bombés derrière, baptisés ronde-bosse en 1951. Puis le couturier accentue son évolution vers une silhouette libre, dégageant le cou, aux épaules élargies, et effaçant la taille.
Au printemps de 1955, il présente la robe-tunique, étape majeure de cette émancipation du vêtement : le décolleté est rond et sans col, les manches trois quarts sont étroites, et la tunique sept huitièmes se porte sur un fourreau court ou long selon qu'il s'agit d'une tenue de ville ou du soir. Dans un genre tout autre, Balenciaga propose également des robes à danser, courtes, dont les jupes, froncées et bouillonnées, se drapent sur des jupons de dentelle, des manteaux de cocktail en faille, très amples, et des robes volantées, d'un esprit très flamenco.
En 1957, l'influence de Balenciaga est à son apogée : la robe-tunique, rebaptisée robe-sac, est copiée par tous les confectionneurs de prêt-à-porter. Cette proposition n'a pourtant qu'un succès limité auprès des femmes accoutumées aux mièvreries du new-look ; cette expérience illustre les limites de l'influence de la haute couture sur le prêt-à-porter.
La suprématie de Balenciaga s'est affirmée avec la disparition des ténors du new-look, Jacques Fath en 1954, Christian Dior en 1957. Chanel, revenue à Paris depuis 1954, prône également une mode dégagée des contraintes et des artifices. À partir de 1960, la coupe Balenciaga a atteint un tel degré de perfection et de simplicité qu'elle n'évolue presque plus. Citons pourtant les robes du soir courtes devant et plongeant en arrière, les tailleurs ceinturés de cuir, les ensembles en daim portés avec des bottes vernissées noires, les vestes-blousons sans col, ainsi que des robes du soir d'une grande audace formelle qui font ressembler les femmes à de grands insectes déployant leurs élytres, et surtout une fameuse robe de mariée en forme de cône, comportant une seule couture...

Cristobal Balenciaga, taciturne, austère, a toujours évité la publicité tapageuse. Sa maison de couture se signalait par deux règles : pas de robe prêtée ; pas de prix de faveur. Par opposition aux mannequins aguichants des autres couturiers, il a choisi pour mannequins des femmes élancées, plutôt hautaines, auxquelles il était interdit de sourire aux clientes : ce qui frappe le plus, dans les partis pris du couturier, c'est ce hiératisme farouche, très hispanique, qui peut, paradoxalement, s'exprimer à travers une somptuosité sensuelle ou une ostentatoire sobriété.
Ayant fermé sa maison de couture en 1968, Cristobal Balenciaga a créé une dernière robe en 1972, la robe de mariée de la petite-fille du général Franco.

Repères biographiques

1895 : naissance de Cristóbal Balenciaga à Getaria en Espagne1.
1907-1911 : installé à Saint-Sébastien, il devient apprenti tailleur.
1911 : à seize ans, il commence à travailler comme tailleur aux Grands magasins du Louvre à Saint-Sébastien, avant d'être nommé chef d'atelier de confection pour dames deux ans plus tard.
1914 : il part s'installer à Bordeaux et travaille un temps avec des amis.
1917 : revenu à Saint-Sébastien, il fonde sa propre entreprise, C. Balenciaga, sur la rue Vergara. L'année suivante, les sœurs Benita et Daniela Lizaso s'associent à lui et injectent des capitaux dans son entreprise qui portera désormais le nom de Balenciaga y Compañía.
1919 : ouverture de sa première maison de couture à Saint-Sébastien.
1924 : il installe une boutique de Couture sur l'avenue de la Liberté.
1925 : la renommée de Balenciaga s'accroît. Des membres de la famille royale et de la Cour font partie de sa clientèle.
1927 : il élargit sa clientèle en ouvrant une autre boutique plus traditionnelle, Eisa Costura sur la rue Oquendo, toujours à Saint-Sébastien.
1931 : des difficultés économiques obligent Balenciaga à revoir sa stratégie commerciale.
1932 : ouverture d'une maison de couture à Madrid, puis d'une autre à Barcelone, en 1935. Elles portent le nom d'Eisa, en référence à Eisaguirre, nom de sa mère.

Paris

1936 : Balenciaga fuit la guerre d'Espagne et arrive à Paris, après un détour par Londres, délaissant pour un temps ses trois boutiques espagnoles.
1937 : en juillet, il ouvre sa maison de couture au 10, avenue George-V1, en partenariat avec Nicolas Bizcarrondo et Wladzio Jaworowski d'Attainville. Le 5 août, Balenciaga présente sa première collection. Le succès est immédiat.
1939 : un autre défilé, où il présente cette fois une collection inspirée du Second Empire français, remporte lui aussi un vif succès.
1943 : il introduit l'usage de la broderie et la passementerie dans ses robes su soir. Durant la Seconde guerre mondiale, il continue son activité, mais ce sont les années après guerre qui lui apportent le plus de succès.
1947 : lancement de sa ligne tonneau qui attire l'attention du public et de son premier parfum, baptisé Le Dix, allusion à l'adresse de sa maison de couture à Paris.
1948 : ouverture de la boutique Balenciaga, toujours au 10 avenue George-V, boutique conçue par le décorateur Christos Bellos. La collection de cette année là est encensée par Carmel Snow, qui décidera alors de ne plus porter que du Balenciaga toute sa vie.
1949 : lancement du second parfum : La Fuite des Heures.
1950 : ses créations font appel aux manches melon, aux jupes ballon et à des tissus volumineux et lourds. L'année suivante, Balenciaga revient à des lignes plus fluides, avec des tailleurs semi-ajustés, cintrés devant et vague derrière ; cette ligne sera appelée par Carmel Snow du Harper's Bazaar la semi fitted look.
1955 : présentation de la tunique, robe étroite deux pièces aux lignes droites et épurées. Création de son troisième parfum : Quadrille .
1958 : le 12 mai, Balenciaga est fait Chevalier de la Légion d'honneur pour sa contribution à l'industrie de la mode. Il crée la même année les robes Baby Doll et en queue de paon, longues derrière et courtes devant.
1962 : lancement du parfum Eau de Balenciaga. Les parfums Balenciaga resteront une activité très annexe pour la maison.
1963 : Balenciaga lance une élégante ligne de vêtements de style sport et introduit les premières bottes haute couture.
1966 : Le Yorkshire Post titre La bombe Balenciaga.
1967 : son style devient de plus en plus épuré - à l'instar de la robe de mariée qu'il dessine cette année-là - et est acclamé par la presse internationale.
1968 : Balenciaga décide de se retirer en Espagne, et ferme sa maison de couture à Paris. Les années Courrèges et de la mini-jupe, son refus de pratiquer le prêt-à-porter qui a révolutionné la mode depuis quelques années, auront eu raison de sa créativité et il présente sa dernière collection haute couture.
1969 : le projet initié en janvier 1968 voit le jour : les uniformes des hôtesses de l'air navigantes de la compagnie Air France, dessinés par Cristóbal Balenciaga qui s'est engagé pleinement dans cette commande, sont mis en service au milieu de cette année là. Deux ans plus tard, la maison équipe le personnel au sol d'une tenue différente. Malgré tout, dès le début, les uniformes rencontrent de nombreuses critiques.
1972 : il crée la robe de mariage de Carmen Martínez-Bordiú y Franco.

Il meurt à Xàbia, le 23 mars. Balenciaga est enterré dans le petit cimetière de Getaria.

Cristóbal Balenciaga est largement reconnu par ses pairs durant et après sa carrière ; Christian Dior l'appelle notre Maître à tous. Reconnu également par les historiens de la mode comme l'un des plus grands, il est un couturier disposant d'une technique et d'une créativité immense.
Durant sa carrière, le couturier refuse la mode pour ce qu'elle est, préférant le travail de coupe et le dessin de la silhouette. Les parutions dans les plus grands magazines de mode, grâce entre autres au soutient clairement affiché des influentes Diana Vreeland et Carmel Snow qui le désigne comme le nec plus ultra de la mode, les photos d'Henry Clarke ou Louise Dahl-Wolfe, feront du couturier espagnol une légende de la mode à l'influence très importante, symbole des années 1950.

Rachat

1986 : acquisition de Balenciaga par le groupe Jacques Bogart.
1995 : premiers pas de Nicolas Ghesquière chez Balenciaga
1997 : Nicolas Ghesquière est nommé à la direction artistique, puis présente sa première collection de prêt-à-porter féminin. Il va transformer la marque dans les années suivantes.
2001 : acquisition de la Maison par la marque italienne Gucci, qui sera intégrée deux ans plus tard au département luxe du groupe PPR.
2011 : ouverture du musée Balenciaga au Pays basque.
2012 : arrivée de Alexander Wang à la direction artistique

L'œuvre

Considéré comme un des grands couturiers du xxe siècle, l'œuvre de Balenciaga a accompagné de près l'évolution vestimentaire de la femme durant la première moitié du siècle. Son style se caractérise par la sobriété, les combinaisons de couleurs audacieuses et son inspiration espagnole, comme les robes infante.
Durant les années quarante, il introduit des broderies et de la dentelle. Balenciaga puise dans le passé pour ses robes aux formes amples et arrondies, à l'opposé des silhouettes cintrées de Christian Dior.
Durant ses plus grandes années, vers 1950, il sera souvent opposé, avec ses lignes fluides, au New Look de Dior qui triomphe alors à Paris et dans le monde1 à partir de 1947. Viennent ensuite les lignes tonneau, au dos arrondi et à la taille décentrée, semi-ajustée, en 1951, la veste ballon en 1953 enveloppant le haut du corps dans un cocon, la robe tunique deux ans plus tard, et la robe-sac en 1957.
À la fin de sa carrière, son style évolue vers de plus en plus de sobriété, sans ornements superflus, où il fait montre de sa profonde connaissance des tissus.

Musée

Le Cristóbal Balenciaga Museoa a été inauguré en 2011 à Getaria, la ville natale de Balenciaga. Il occupe deux bâtiments, l'ancien Palais Aldamar construit au xixe siècle et une annexe moderne conçue par l'architecte Julián Argilagos. Le musée présente dans six salles la vie et l'œuvre de Balenciaga.

Tableau de son chien

Cristóbal Balenciaga avait un chien nommé Plume, un Yorkshire Terrier qui fut portraituré par Bernard Buffet en 1963, huile sur toile vente Alcala, Madrid 18-19 février 2009, lot .

Liens

http://youtu.be/jINBWTVVti8 Prèt à poter chez Balenciaga
http://youtu.be/a2eSrVBYX-4 Défilé Prèt à porter 2001
http://youtu.be/01CIgSA3FNs prèt à porter 2001
http://youtu.be/D_RI0dyvN4c Prèt à porter Automne 91
http://youtu.be/pY-IZCtrZ6E 95/95
http://youtu.be/W-8zPO7uHdc Défilé Hte coutre 50/60
http://youtu.be/-40FgSFrfoY Hte couture 1960
http://youtu.be/ecLSjFS7TzE Hommage à Balenciaga

Attacher un fichier:



jpg  florabotanica-balenciaga_1147884.jpg (58.25 KB)
3_532e050b985ed.jpg 605X270 px

jpg  les-creations-de-cristobal-balenciaga-s-exposent.jpg (39.58 KB)
3_532e05195e1c7.jpg 930X629 px

jpg  images.jpg (10.82 KB)
3_532e054f1e02e.jpg 274X184 px

jpg  balenciaga-.jpg (76.23 KB)
3_532e055c7d4fe.jpg 700X509 px

jpg  nicole-richie-white-balenciaga.jpg (58.55 KB)
3_532e05699f967.jpg 400X400 px

jpg  nickyhilton.jpg (53.17 KB)
3_532e057baa5d0.jpg 382X629 px

jpg  kstewartfans-balenciaga.jpg (596.83 KB)
3_532e058fcad80.jpg 2048X1446 px

jpg  balenciaga-1.jpg (30.39 KB)
3_532e05ad9a67a.jpg 273X315 px

jpg  balenciaga_kristenstewart.jpg (51.64 KB)
3_532e05b9eb121.jpg 600X428 px

jpg  Balenciaga-Arena-City-Handbag (1).jpg (46.69 KB)
3_532e05c5715a1.jpg 550X550 px

jpg  kstew-balenciaga-0612-2-500x690.jpg (139.83 KB)
3_532e05da38f6d.jpg 500X690 px

jpg  Balenciaga-bancs-casses.jpg (62.87 KB)
3_532e05ea4ebf5.jpg 550X413 px

jpg  balenciaga-printemps-été-2012.jpg (194.62 KB)
3_532e060fc0548.jpg 857X1200 px

jpg  MaryKate-Balenciaga.jpg (47.94 KB)
3_532e061a4cb94.jpg 400X400 px

jpg  balenciaga___pasarela_525896435_320x480-horz.jpg (522.30 KB)
3_532e063786401.jpg 1312X874 px

jpg  Apres-de-longues-annees-de-collaboration-Nicolas-Ghesquiere-quitte-Balenciaga1_exact810x609_l.jpg (192.82 KB)
3_532e0651215ce.jpg 810X540 px

jpg  628220-heidi-klum-porte-une-robe-balenciaga-et-637x0-3.jpg (80.03 KB)
3_532e0661b9469.jpg 637X891 px

jpg  Defile-Balenciaga_visuel_article2.jpg (68.01 KB)
3_532e06798fbcb.jpg 360X463 px

gif  balenciaga (2).gif (422.94 KB)
3_532e068b0af7c.gif 500X736 px

Posté le : 22/03/2014 22:54
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
46 Personne(s) en ligne (31 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 46

Plus ...