| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Surnaturel mais réel et vérifié Soeur Yvonne de Malestroit [Les Forums - Le RDV des Copains]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Surnaturel mais réel et vérifié Soeur Yvonne de Malestroit
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9118
Niveau : 63; EXP : 9
HP : 931 / 1552
MP : 3039 / 38448
Hors Ligne
Soeur Yvonne-Aimée de Malestroit Religieuse et médium

Cliquez pour afficher l


Prévisions stupéfiantes, Stigmates, don d'ubiquité, ou bilocation, xénoglossie .. même Rome en perd son latin .

Les stigmates d'Yvonne-Aimée de Malestroit

Yvonne-Aimée de Malestroit a été l'objet d'une multitude de phénomène extraordinaire. De nombreux témoins dignes de fois l'ont vu se faire sauvagement attaqué par le démon et a également souffert de ce que l'on appelle les stigmates du Christ.
Fait encore plus impressionnant, Yvonne a pu être vu à deux endroits différents au même moment et à plusieurs reprises des fleurs sont mystérieusement apparues autour d'elle.
Yvonne Beauvais était une religieuse française, également appelé Yvonne-Aimée de Malestroit ou bien encore encore Yvonne-Aimée de Jésus est née le 16 juillet 1901 à Cossé-en-Champagne et est décédée le 3 février 1951.
Six années après sa mort, son corps était toujours intacte dans son cercueil.
Le 1er juin 1960, la congrégation romaine du Saint Office met fin à son procès de béatification avec une interdiction formelle de publier le moindre ouvrage sur sa vie Cela fût partiellement levée en 1989.
Quelques années plus tard la congrégation romaine du Saint-Office a décidé de stopper son procès de canonisation suite à de nombreuses controverses sur les divers caractères miraculeux étant survenus durant sa vie.
Notamment divers cas de bilocation le fait de se trouver à deux endroits différents au même moment, stigmatisation, prémonitions et xénoglossie réussir à parler de nombreuses langues sans les avoir apprises.
En 1981, le père René Laurentin a réussi à obtenir la réouverture du dossier qui avait été clos par le Saint-Office.
Depuis cette date, de nombreux livres et ouvrages ont pu être réalisés concernant le cas d'Yvonne-Aimée de Malestroit.
Les stigmates d'Yvonne-Aimée de Malestroit

Peut-on prédire l'avenir ? Non, disent Bergson, et les théologiens classiques : sauf intervention mystérieuse du Dieu transcendant. En général on ne parle des prophéties qu'après leur réalisation, et le texte peut y avoir été conformé après coup. Ainsi, la plupart des exégètes pensent-ils prudent de ne dater les textes des prophéties bibliques qu'après réalisation. - Connaissez-vous des cas où la prédiction ait été écrite avec certitude antérieurement à la réalisation ? a demandé l'abbé Laurentin aux Bollandistes. - Nous n'en connaissons pas, a répondu le doyen. Les prédictions d'Yvonne-Aimée constituent donc un cas unique : une première. 1. Ses prédictions ont été écrites avant l'événement, par obéissance : La critique historique, la graphologie et les expertises en écriture le prouvent absolument. 2. Il s'agit souvent d'événements imprévisibles : en 1922, Yvonne-Aîmée a vu des hommes en vert envahir la France, tandis que des " cylindres " tombaient sur les villes. L'armée allemande n'avait pas encore adopté l'uniforme vert. Les prédictions précisent la date de la Deuxième Guerre mondiale : 1939. Yvonne a prévu ses 5 décorations de guerre, dont la Légion d'Honneur, que de Gaulle tint à lui remettre personnellement, et le " grand général " qui vint " la saluer " lui aussi, à l'occasion de la sixième. Elle a prédit à ses amis et à ses ennemis (des inconnus), la date de plusieurs morts, etc. 3. Elle l'a prédit sans rien y comprendre. Elle était humiliée d'écrire par obéissance de telles folies. Et cela éclaire la nature même des prophéties, y compris bibliques. 4. Ces prédictions ne sont pas une performance de diseuse de bonne aventure. Elles ont un rôle fonctionnel pour sa vie, pour sa mission, pour la France et pour le monde. La guerre mondiale a été " abrégée " lui dit Jésus et conduite à un dénouement heureux, grâce à l'offrande qu'elle avait faite de sa vie. Ce dossier invite à prendre au sérieux les charismes extraordinaires d'Yvonne-Aimée, que certains avaient déclaré surfaits, illusoires, voire hystériques. Mais surtout, ces prédictions ne sont que le surcroît d'un amour extraordinaire et d'une union hors série avec le Christ. Yvonne-Aimée m'a fait comprendre, disait Mgr Picaud (qui fut désigné, pour être son censeur et son directeur de conscience) jusqu'où Dieu peut aller, dans sa familiarité, pour qui vraiment se donne à Lui. C'est l'ultime leçon de cet incroyable, rigoureux... et passionnant dossier.


SŒUR YVONNE-AIMÉE DE MALESTROIT

Chers Ami(e)s,
Nous voici comme promis avec la Sœur Yvonne-Aimée de Malestroit. Quel personnage !...
Voici pour commencer quelques ouvrages « sur» elle avec, en particulier, la somme en 5 volumes de l'abbé René Laurentin. Le reste suivra dès que possible, et je vous notifierai lorsque la biblio sera complète.
Celles et ceux que l'astrologie intéresse peuvent cliquer ICI.
Belles découvertes à chacune et chacun de vous !
---------------
La sainte enfance 1901 - 1922
Après un silence contraint d'un quart de siècle pendant lequel il avait été interdit d'écrire sur Yvonne Beauvais, le cardinal Seper, préfet de la Congrégation de la foi, a invité l'abbé René Laurentin à reprendre l'étude de ce dossier hors du commun. La vie brève qu'il a publiée en 1985 : Un amour extraordinaire - Yvonne-Aimée de Malestroit, a été plébiscitée à plus de 30000 exemplaires.
Fondatrice et première supérieure générale des Augustines Hospitalières, Mère Yvonne-Aimée fut reconnue héroïne nationale par le général de Gaulle. Il tint à la décorer personnellement. Sa conduite généreuse et risquée pendant la guerre n'était qu'une manifestation de sa charité sans bornes.
Après huit monographies exploratoires sur ses charismes, une étude d'ensemble s'imposait. Cette biographie en plusieurs volumes s'achèvera par un bilan des charismes ordinaires et extraordinaires et, surtout, de la sainteté qui les inspire.Voici d'abord l'enfance d'Yvonne Beauvais. Jamais les premiers pas d'une destinée ne furent plus significatifs et plus décisifs. À neuf ans, elle écrit de son sang un pacte de don total au Christ, que suit et vérifie à la lettre une ascension irrésistible et sans défaillances, mais à travers une nuit spirituelle semée de rares étoiles.
La sainteté des enfants est le plus caché des chefs-d’œuvre de Dieu. C'est une chance rare d'y pénétrer, grâce à une documentation unique en son genre. Yvonne a beaucoup à nous apprendre en notre siècle où la crise de l'éducation proprement chrétienne fait dire à Daniel Ange : Ce sont les saints du siècle prochain qu'on assassine. »
Cette vie est un aboutissement, écho limpide de cette enfance.
Après trois nouvelles années de silence, l'abbé Laurentin la publie sous sa seule responsabilité, solution jugée préférable, en dialogue avec les autorités qui n'ont pas à préjuger du résultat. Selon la méthode qui a fait le succès de ses autres biographies, le père Laurentin cherche, non à discuter ou à démontrer, mais à montrer. Cette vie limpide parle d'elle-même.

La sainte enfance

L'essor mystique et l'impossible vocation 17 mars 1922 - 17 mars 1927 -
Yvonne Beauvais a 20 ans. Son enfance (tome 1) avait été une longue nuit spirituelle. Et soudain, en juin 1922, Dieu se dévoile et son essor mystique commence. Elle reçoit une mission paradoxale pour renouveler un couvent fervent mais piégé par des rivalités internes. Elle est favorisée de charismes multiples et exceptionnels, donc discutés. Quelques années plus tard, ils feront de la première fondatrice d'une Fédération de monastères selon un modèle adopté par Pie XII, une héroïne nationale, décorée par de Gaulle.
Cette période, qui va du 17 mars 1922 au 17 mars 1927, est la plus dramatique et la plus mouvementée de sa vie. Elle est aussi la mieux connue, car les témoins, étonnés, notaient au jour le jour, et elle-même reçut de ses directeurs, soucieux d'y voir clair, l'ordre de tout noter. C'est l'histoire extrême d'un amour vertigineux traversé d'épreuves mystiques inouïes, allant jusqu'aux sévices démoniaques, physiques et moraux. Satan avait-il discerné en elle un adversaire redoutable ? Dieu ne ménage pas plus ses amis qu'Il ne s'est ménagé et n'a ménagé Sa mère. Vivant le pire sans regret, elle rayonnait la joie, et poursuivait une suractivité créative extraordinairement variée, malgré une santé désastreuse.
En 1960, le Cardinal Ottaviani arrêta définitivement la cause de béatification d'Yvonne-Aimée, pour des raisons de prudence (peu après celle de la polonaise Sœur Faustine). Après 25 années de silence, le Cardinal Seper invita l'abbé Laurentin à discerner cette vie. Le Cardinal Ratzinger, leur successeur, confirma l'autorisation de continuer l'étude, sous sa seule responsabilité pour ne pas engager l'Église. Le travail est poursuivi par une équipe interdisciplinaire. Après les monographies sur les Prédictions, Stigmates, Bilocations, Charisme pour les pauvres et la Direction spirituelle, le tome 2 de la biographie paraît, avec le soutien d'un éminent comité de patronage.

L'essor mystique et l'impossible vocation

Premiers pas dans la vie religieuse 18 mars 1927 - 7 mai 1932, De la mort manquée à la survie improbable -
Premiers pas dans la vie religieuse
La grande épreuve et les gloires 1932 - 1946,
L'irrésistible ascension -
Quatrième de couverture
Ce livre évoque l'irrésistible promotion de Mère Yvonne-Aimée durant la période cruciale de sa vie. Ses charismes reconnus et son rayonnement la font nommer, avec dispense d'âge, maîtresse des novices, puis Supérieure locale et enfin générale de la Fédération des Augustines hospitalières qu'elle a fondée.
La guerre de 40 est, pour elle, l'heure de toutes les épreuves. Elle fait des prodiges pour accueillir le flot des réfugiés et des blessés. Le 5 juillet 1941, elle reçoit, devant témoins, la plus haute grâce mystique, accompagnée de signes remarquables. Dans son couvent, occupé par les Allemands, elle accueille le Général en chef de la Résistance de l'Ouest et les blessés, maquisards et parachutistes, avec un sang-froid qui les sauve.
Elle rencontre en même temps ses pires épreuves, prédites depuis 20 ans : En février 1943, à Paris, la Gestapo l'arrête et la torture ; quelques mois après, en mars-juin 1943, un prêtre ami interprète ses réussites comme fruit d'un pacte avec Satan, et prépare un procès pour la déposer.
En 1944, les menaces allemandes s'aggravent. Malestroit est miné, promis au sort d'Oradour, mais le départ précipité des occupants permet d'éviter le drame. Avec la Libération, elle surmonte tous les obstacles et accueille, dans la simplicité, la gloire civile et la reconnaissance religieuse. Le 22 juillet 1945, le Général de Gaulle vient à Vannes la décorer personnellement de la Légion d'Honneur. Il reste en relation avec elle jusqu'à sa mort.
Mais elle relativise : « Résistance, connais pas, conclut-elle. Nous avons pratiqué la charité ».
Pie XII reconnaît et généralise le modèle collégial de Fédération promu par elle, en avance sur le Concile, alors qu'il était refusé depuis longtemps. Le pape reçoit Mère Yvonne-Aimée à Rome en 1946. Quelques intimes sont alors témoins d'une transfiguration qui atteste que le ciel est à l'unisson.
Ce livre est concret et passionnant. Ce qu'il évoque paraissait aux auteurs eux-mêmes invraisemblable, mais la rigueur et l'authenticité des témoignages convergents qui étayent ce livre le rendent incontestable.
La grande épreuve et les gloires
Gloire et nuit jusqu'au grand départ (juillet 1946 - 3 février 1951, Supérieure Générale » - Présentation de l'éditeur
Les quatre premiers volumes de cette biographie ont évoqué, avec toutes les exigences de l'Histoire moderne, mais de manière vivante et toute en « suspense », la vie mystique et dramatique, cloîtrée mais aussi faite de multiples voyages, de Mère Yvonne-Aimée. Ce cinquième tome évoque les ultimes gloires et les profondeurs cachées des dernières années terrestres d'une des plus grandes mystiques du XXe siècle.
Les charismes extraordinaires des périodes précédentes sont devenus rares, c'est maintenant l'histoire d'une grande malade ; debout, bien qu'à bout de forces, elle lance efficacement la Fédération qu'elle a fondée. Elle se rend d'abord à Rome pour tout mettre au point. Pie XII a discerné, puis adopté, ce modèle novateur qu'elle a créé envers et contre tout, modèle qui avait été longtemps bloqué à Rome. Elle fait ainsi revivre les origines antiques d'un Ordre qui remonte à saint Augustin, et devance le retour aux sources de Vatican II, car c'est le modèle collégial et communautaire de la grande Tradition de l'Église. Le Pape l'en remercie en audience privée. Elle mena cette œuvre sans secrétaire, dans des locaux modestes, retrouvant la chambre n° 3, lieu de ses premières grâces mystiques.
Au cours de ses cinq dernières années, elle visite les 30 communautés de l'Ordre : elle ira huit fois en Angleterre et, là, les charismes reparaîtront.
Le 3 février 1951, au soir d'une journée bien remplie, alors qu'elle se prépare à partir pour l'Afrique du sud, billet en poche, et qu'elle a fermé ses dernières valises, c'est le départ tant souhaité vers Dieu, départ qui était différé depuis sa mort manquée du 2 décembre 1927.

Posté le : 21/07/2014 18:58
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
41 Personne(s) en ligne (26 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 41

Plus ...