| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Glenn Miller [Les Forums - Le coin des Musiciens]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Glenn Miller
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9008
Niveau : 62; EXP : 84
HP : 927 / 1546
MP : 3002 / 32791
Hors Ligne
Le 1er mars 1904 à Clarinda Iowa naît Glenn Miller Alton Glenn Miller

à Clarinda dans l'Iowa, tromboniste et chef d'orchestre de jazz américain, disparu à 40 ans, probablement au-dessus de la Manche, le 15 décembre 1944.
Tromboniste, arrangeur et chef d'orchestre de jazz américain Clarinda, Iowa, 1904-en avion au-dessus de la Manche 1944.Il se produit en public de 1923 à 1944 année de sa disparition accidentelle.
Il forme en 1937 son premier orchestre, qu'il doit vite dissoudre faute de succès. L'année suivante, à la tête d'une nouvelle formation, il connaît, en revanche, un immense succès populaire grâce au choix de son répertoire, composé de mélodies accrocheuses et dansantes comme In the Mood, Moonlight Serenade, Pennsylvania Six Five Thousand. Mobilisé en 1942, il dirige l'Air Force Band, puis la grande formation des Allied Expeditionary Forces. Il trouve la mort dans un accident d'avion. Sa vie a fait l'objet d'un film, The Glenn Miller Story A. Mann, 1953.

Sa vie

Né le 1er mars 1904, à Clarinda, dans l'Iowa, le compositeur et tromboniste Glenn Miller est l'une des personnalités les plus remarquables de la musique populaire américaine, dont la réputation s'est forgée après sa mort. Miller fait ses études à l'université du Colorado, à Boulder, et devient tromboniste professionnel dans le groupe de Ben Pollack en 1926. Dès 1930, il est très demandé comme musicien free-lance à New York.
Par la suite, il organise d'autres groupes masculins, notamment ceux des frères Dorsey 1934 et de Ray Noble 1935. Après un échec pour former son propre orchestre 1937, il fait une nouvelle tentative un an plus tard et, en 1939, il jouit d'une réputation internationale comme chef de big-band. Chef de l'orchestre de l'U.S. Air Force en Europe, il meurt le 16 décembre 1944 au cours d'un vol entre l'Angleterre et Paris ; ni son corps ni l'épave ne seront retrouvés.

Ses triomphes musicaux reposent sur de douces orchestrations méticuleusement exécutées. Le son de Miller, reconnaissable instantanément et souvent imité, procède de préceptes musicaux simples, comme c'est le cas de sa propre composition Moonlight Serenade, née d'un exercice qu'il avait écrit pendant ses études avec Joseph Schillinger. Ses deux films hollywoodiens, Sun Valley Serenade 1941 et Orchestra Wives 1942, contribuent à sa réputation ; mais le facteur qui a joué le rôle le plus important pour perpétuer sa mémoire est de loin la parution en 1954 du film biographique quelque peu édulcoré The Glenn Miller Story.
Certains critiques prétendent que, sur le plan du jazz, son orchestre jouait un rôle négligeable, mais d'autres considèrent sa sonorité comme la musique populaire de référence de son temps. En raison de sa grande popularité, l'orchestre a survécu quelque temps à Miller, sous la direction du saxophoniste Tex Beneke, et un ensemble appelé le Glenn Miller Orchestra, qui reproduisait le son de son chef d'origine, a joué jusqu'aux années 1980.

Glenn Miller découvre le trombone à l’âge de 11 ans. Vers 1921, alors qu'il est encore lycéen, il obtient ses premiers contrats professionnels dans un orchestre de dixieland, les Senter’s Sentapeeds. Il se produit dans plusieurs orchestres locaux. Il abandonne ses études en 1924, pour rejoindre la formation de Ben Pollack. À l’époque, on trouve aussi dans cet orchestre un certain Benny Goodman.
En 1928, Glenn Miller s’installe à New York où il joue pour Pollack, mais aussi pour Loring « Red Nichols et Paul Ash .
Il commence aussi à écrire des arrangements pour ces différents orchestres. De 1932 à 1933, il dirige le Smith Ballew Band. En 1934, il aide Tommy et Jimmy Dorsey à monter leur premier big band, et compose pour eux Annie's Cousin Fanny et Dese Dem Dose en 1935. La même année, il participe au Ray Noble's American Band, et il monte deux ans plus tard son propre big band. Malheureusement, le succès n’est pas au rendez-vous et il doit dissoudre l'orchestre. En 1938, il fait une seconde tentative. Cette fois, c’est une réussite. À partir de mars 1939, l’orchestre anime des établissements de la région de New York et du New Jersey.
Il participe à de nombreuses émissions radiophoniques. L'orchestre enregistre des disques et enchaîne les tubes. L'orchestre apparaît même dans des films comme Sun Valley Serenade 1941 et Orchestra Wives 1942.
Le « son Glenn Miller est immédiatement reconnaissable : la ligne mélodique principale est, la plupart du temps, jouée par la section de saxophones, avec un vibrato prononcé, dans laquelle la clarinette joue la première voix ; cette configuration aurait été utilisée accidentellement à la suite d'une blessure à la lèvre du trompettiste qui devait jouer la première voix de Moonlight Serenade, cette partition de trompette fut jouée à la clarinette par le saxophoniste baryton. Promu au grade de capitaine, il dirige alors le Glenn Miller Army Air Force Band, un orchestre militaire de jazz et de danse qui donne des concerts, plus de 800 pour le moral des troupes, participe à des centaines d'émissions radiophoniques et enregistre de nombreux disques.
En 1944, l'orchestre est basé à Londres.

Le 15 décembre de cette année-là, Glenn Miller embarque dans un petit avion pour la France pour y préparer l'arrivée de son orchestre. Il y a ce jour-là un épais brouillard et l'avion n’arrivera jamais à destination.

Selon certains historiens, l'appareil aurait traversé au-dessus de la Manche, par mégarde, une zone réservée au délestage des bombardiers alliés qui, de retour d'Allemagne, se débarrassaient, avant l'atterrissage, des bombes qu'ils n'avaient pu larguer sur l'ennemi. Le petit avion qui transportait le musicien aurait été touché par un des projectiles, ou déséquilibré par le souffle des explosions.

La postérité de l'orchestre et du musicien

La musique de l'orchestre de Glenn Miller, à la frontière entre le jazz et la musique de danse, appartient à la mémoire collective en évoquant immédiatement la Seconde Guerre mondiale, la libération, et plus largement les années 1940. Les titres les plus connus de ce big band : In the Mood, Moonlight Serenade, Tuxedo Junction, Pennsylvania 6-5000, Anvil Chorus , Chattanooga Choo Choo, American Patrol 1942, Is You or Is You Ain't My Baby ? 1944 … Ils ont souvent été repris au cinéma, notamment par Woody Allen.
La vie de Glenn Miller a été portée à l'écran en 1953 par Anthony Mann sous le titre français Romance inachevée The Glenn Miller Story. Le rôle du chef d'orchestre était interprété par l'acteur James Stewart.
L'orchestre de Glenn Miller a continué d’exister après la disparition de son leader. Il a successivement été dirigé par Ray McKinley, Buddy DeFranco, Peanuts Hucko, Buddy Morrow, Jimmy Henderson, Al Porcino et Dick Gerhart. Aujourd'hui, au moins trois formations se produisent en portant ce nom, une américaine, l'orchestre officiel, une anglaise et une allemande.
Le personnage de Jack Glenn dans le film Les Uns et les Autres de Claude Lelouch s'inspire en partie de la vie de Glenn Miller.

Discographie Titres n°1

Titres n°1 aux États-Unis à partir de 1940 :
The Song of the Volga Boatmen - n°1 US le 15 mars 1941
Elmer's Tune - n°1 US le 21 décembre 1941
Chattanooga Choo Choo - n°1 US décembre 1941-janvier 1942
A String of Pearls - n°1 US le 21 février 1942
Moonlight Cocktail - n°1 US mars-avril 1942
I've Got a Gal in Kalamazoo - n°1 US septembre-octobre 1942
That Old Black Magic - n°1 US le 29 mai 1943

Filmographie

Acteur
1935 : Symphonie burlesque The Big Broadcast of 1936 de Norman Taurog : le tromboniste
1941 : Tu seras mon mari Sun Valley Serenade de H. Bruce Humberstone : Phil Corey
1942 : Ce que femme veut Orchestra Wives d'Archie Mayo : Gene Morrison

Adaptation

L'histoire de Glenn Miller a été adaptée au cinéma en 1954 dans le film Romance inachevée, avec James Stewart dans le rôle-titre.

Bibliographie

Il ne semble pas exister d'ouvrage en français sur Glenn Miller, on peut se reporter à l'un des nombreux ouvrages en anglais :
Bedwell, Stephen F. A Glenn Miller discography and biography. Glenn Miller Appreciation Society, 1956
Butcher, Geoffrey. Next to a letter from home : Major Glenn Miller’s wartime band. Mainstream Pub., 1986
Flower, John. Moonlight serenade : a bio-discography of the Glenn Miller civilian band. Arlington House, 1972
Garrod, Charles. Glenn Miller and his orchestra. Joyce Record Club, 1995.
Polic, Edward F.. The Glenn Miller Army Air Force Band : I sustain the wings. Scarecrow Press / Institute of Jazz Studies /Rutgers University, 1989.
Simon, George Thomas. Glenn Miller and his orchestra. Da Capo Press, 1980
Snow, George. Glenn Miller & the age of swing. Dempsey and Squires, 1976.
Tanner, Paul. Every night was New Year’s eve : on the road with Glenn Miller. Cosmo Space, 1992.



Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l




Posté le : 28/02/2015 16:48
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
18 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 18

Plus ...