| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Journée internationale des femmes [Les Forums - Société]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Journée internationale des femmes
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 8965
Niveau : 62; EXP : 74
HP : 1234 / 1543
MP : 2988 / 29380
Hors Ligne
Le 8 Mars journée internationale des femmes

Le 8 mars : un jour de rébellion des femmes travailleuses contre l'esclavage de la cuisine affiche soviétique de 1932
La Journée internationale de la femme, ou Journée internationale pour les droits des femmes, est célébrée le 8 mars.

La date du 8 mars est retenue par Lénine, qui décrète la Journée internationale des femmes Международный женский день le 8 mars 1921, en honneur aux femmes qui manifestèrent les premières le 8 mars 1917 à Pétrograd, lors du déclenchement de la révolution russe. Cette célébration s'étend alors à l'ensemble des pays de l'ancien bloc de l'Est.
Cette journée est issue de l'histoire des luttes féministes menées sur les continents européen et américain. Le 28 février 1909, une Journée nationale de la femme National Woman's Day est célébrée aux États-Unis à l'appel du Parti socialiste d'Amérique. L'Internationale socialiste célèbre le 19 mars 1911 la première journée internationale et revendique le droit de vote des femmes, le droit au travail et la fin des discriminations au travail. Mais ce n'est qu'en 1977 que la journée est officialisée par les Nations unies, invitant chaque pays de la planète à célébrer une journée pour les droits des femmes.
La Journée internationale pour les droits des femmes fait partie des 87 journées internationales reconnues ou initiées par l'ONU. C’est une journée de manifestations à travers le monde : l’occasion de revendiquer l'égalité et de faire un bilan sur la situation des femmes dans la société. Traditionnellement les groupes et associations de femmes militantes préparent des manifestations partout dans le monde, pour faire aboutir leurs revendications, améliorer la condition féminine, fêter les victoires et les avancées.


Naissance socialiste puis soviétique

Une première Journée nationale de la femme" National Woman's Day " a lieu le 28 février 1909 à l'appel du Parti socialiste d'Amérique. Cette journée est ensuite célébrée le dernier dimanche de février jusqu'en 1913.
En 1910 à Copenhague, l'Internationale socialiste adopte l'idée d'une Journée internationale des femmes sur une proposition de Clara Zetkin, Parti social-démocrate d'Allemagne et Alexandra Kollontaï, menchevik du Parti ouvrier social-démocrate de Russie, sans qu'une date ne soit avancée. Cette journée est approuvée à l'unanimité d'une conférence réunissant 100 femmes en provenance de 17 pays. Clara Zetkin aurait souhaité par cette journée contrecarrer l'influence des féministes de la bourgeoisie sur les femmes du peuple.
La première Journée internationale des femmes est célébrée l'année suivante, le 19 mars 1911 pour revendiquer le droit de vote des femmes, le droit au travail et la fin des discriminations au travail. En Allemagne, en Autriche, au Danemark et en Suisse, plus d'un million de personnes participent aux rassemblements.
Le 25 mars de la même année, un incendie dans un atelier textile de Triangle Shirtwaist à New York tue 140 ouvrières, dont une majorité d'immigrantes italiennes et juives d'Europe de l'Est enfermées à l'intérieur de l'usine. Cette tragédie, liée à l'exploitation des femmes ouvrières, a un fort retentissement et est commémorée par la suite lors des Journées internationales des femmes qui fait alors le lien entre lutte des femmes et mouvement ouvrier.
En 1913 et 1914, dans le cadre du mouvement pacifiste de la veille de la Première Guerre mondiale, des femmes d'Europe organisent fin février ou début mars des rassemblements contre la guerre.
En 1917, en Russie, alors que deux millions de soldats sont morts pendant la guerre, des femmes choisissent le dernier dimanche de février pour faire grève et réclamer du pain et la paix. Ce dimanche historique tombe le 23 février dans le calendrier julien alors en vigueur en Russie et le 8 mars dans le calendrier grégorien : c'est le début de la Révolution russe. Quatre jours plus tard, le tsar abdique et le gouvernement provisoire accorde le droit de vote aux femmes.
C'est en souvenir de cette première manifestation de la Révolution que, le 8 mars 1921, Lénine décrète la journée Journée internationale des femmes, Международный женский день . Par la suite, la journée est célébrée dans tout le bloc soviétique.
En 1946, les pays de l'Est qui viennent de passer sous la coupe soviétique célèbrent la journée des droits des femmes. La greffe de cette commémoration russe passe souvent par la propagande. La radio tchécoslovaque décrit alors, avec emphase, pour les citoyens tchécoslovaques, à quoi ressemble la journée des droits des femmes à Moscou : des avions apportent quotidiennement du mimosa, des violettes et des roses du Caucase et de Crimée …. Les usines ont réservé des théâtres entiers uniquement pour leurs ouvrières. Les femmes sont des millions et des millions d’hommes, de pères, d’amants et de collègues de travail les couvrent de fleurs - littéralement - parce que la femme socialiste célèbre aujourd’hui sa fête, la fête de son émancipation.

Légende française

En France, une légende veut que l’origine du 8 mars remonte à une manifestation d’ouvrières américaines du textile en 1857. Ce mythe est né en 1955 d'un article du quotidien communiste L'Humanité qui relatait une manifestation de couturières new-yorkaises, un siècle auparavant en 1857 puis cette information est relayée chaque année par la presse militante du PCF, de la CGT et des groupes femmes du Mouvement de libération des femmes. Mais cet événement n'a en réalité jamais eu lieu. Selon une hypothèse, l'initiative en revient à Madeleine Colin, féministe et secrétaire confédérale de la CGT : la commémoration étant depuis son origine encadrée par le PCF et ses organisations satellites, elle souhaite l'affranchir de cette tutelle communiste pour en faire la lutte des femmes travailleuses.
Toutefois, l'incendie du 25 mars 1911 est officiellement rappelé par la ville de New York et par l'ONU et, bien qu'il ne soit pas à l'origine de la naissance de la journée internationale de la femme, il a été cité ou commémoré dans les journées internationales des femmes, où l'on se réfère encore à la mémoire historique des luttes des femmes et du mouvement ouvrier international.

Internationalisation

Le 8 mars 1977, l’Organisation des Nations unies adopte une résolution enjoignant ses pays membres à célébrer une Journée des Nations unies pour les droits de la femme et la paix internationale plus communément appelée par l'ONU Journée internationale de la femme
Le 8 mars 1982, le gouvernement socialiste de François Mitterrand donne un statut officiel à la journée en France.

Journée de la femme ou Journée des droits des femmes

La désignation officielle de la journée par les Nations unies est journée internationale de la femme en français et journée internationale des femmes, International Women's Day en anglais.
Des féministes dénoncent l'utilisation du singulier la femme qui induit une vision naturaliste ainsi que les opérations marketing sexistes qui ont lieu à l'occasion du 8 mars, à mille lieues du combat pour les droits des femmes. En 2013, la ministre française des Droits des femmes dénonce une journée de “la” femme, qui mettrait à l’honneur un soi-disant idéal féminin, accompagné de ses attributs : cadeaux, roses ou parfums et souhaite une journée de mobilisation ... pour rappeler que l’égalité femmes-hommes est une priorité.

Thèmes des Journées

Cette année, le thème de la Journée internationale de la Femme, mondialement célébrée le 8 mars, sera l’appel vibrant lancé par ONU Femmes dans le cadre de sa campagne Beijing: Autonomisation des femmes – Autonomisation de l’humanité : Imaginez ! Les gouvernements, militantes et militants à travers le monde commémoreront le 20e anniversaire de la sur la Déclaration et le Programme d’action de Beijing, une feuille de route historique qui établit le programme d’action pour la réalisation des droits des femmes.

Journée 2014

Célébrée chaque année le 8 mars, le thème de la Journée internationale de la femme 2014 fut: L’égalité pour les femmes, c’est le progrès pour toutes et tous.

Journée 2013

Pour 2013, les Nations Unies ont choisi pour thème de la Journée internationale de la femme, qui est célébrée le 8 mars de chaque année : Une promesse est une promesse : il est temps de passer à l’action pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes.

Thèmes des Journées antérieures

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Journée 2010

Donner la parole aux femmes déplacées
À l'occasion de la Journée internationale des femmes 2010, le Comité international de la Croix-Rouge met l’accent sur les épreuves endurées par les femmes déplacées. Les déplacements de population comptent parmi les conséquences les plus graves des conflits armés actuels. Ils touchent les femmes par bien des aspects. Mais loin d'être des victimes impuissantes, les femmes sont ingénieuses, résistantes et courageuses face aux épreuves.
Les femmes déplacées par un conflit armé — qui vivent souvent seules avec leurs enfants — sont fréquemment victimes de violences sexuelles, de discrimination et d’intimidations. Elles sont nombreuses à souffrir en outre de la pauvreté et de l’exclusion sociale. C'est pourquoi le droit international humanitaire comprend des dispositions qui protègent spécifiquement les femmes, par exemple lorsque celles-ci sont enceintes ou ont des enfants en bas âge.

Journée 2011

À l'occasion de la Journée internationale des femmes 2011, le Comité international de la Croix-Rouge a appelé les États et les autres entités à ne pas relâcher leurs efforts visant à empêcher les viols et les autres formes de violence sexuelle qui, chaque année, portent atteinte à la vie et à la dignité d’innombrables femmes dans les zones de conflit du monde entier.

Journée 2012

À l’occasion de la Journée internationale de la femme 2012, le Comité international de la Croix-Rouge lance un appel à de nouvelles actions visant à aider les femmes dont un proche est porté disparu, afin de leur permettre de retrouver dignité et espoir. Les personnes qui disparaissent dans le cadre d’un conflit armé sont dans leur grande majorité des hommes. Au-delà de l’angoisse dans laquelle les mères, épouses et les autres femmes membres de la famille vivent du fait qu’elles ignorent ce qu’il est advenu de leur mari, de leur fils ou d’un autre membre de la famille, les femmes et les jeunes filles qui sont dans cette situation sont souvent confrontées à des difficultés pratiques accablantes. Le CICR rappelle que les parties à un conflit sont responsables de rechercher les personnes portées disparues et d’informer les familles.

Célébrations dans le monde

Rouge : jour férié. Orange : jour férié pour les femmes. Jaune : jour férié non officiel.
La Journée internationale des femmes est un jour férié dans les pays suivants :
Afghanistan
Angola
Arménie
Azerbaïdjan
Biélorussie
Burkina Faso
Cambodge
Cameroun
Chine femmes seulement
Cuba
Géorgie
Guinée-Bissau
Érythrée
Kazakhstan
Kirghizistan
Laos
Macédoine femmes seulement
Madagascar femmes seulement
Moldavie
Mongolie
Népal femmes seulement
Ouganda
Ouzbékistan
Russie
Tadjikistan
Turkménistan
Ukraine
Viêt Nam
Zambie
Au Burkina Faso, au Cambodge, en Algérie, la demi-journée est accordée aux femmes actives toutefois cette pratique a tendance à se perdre, au Laos, en Russie, en Ukraine, en Moldavie, en Azerbaïdjan, en Arménie, en Ouzbékistan, au Kirghizistan et en Biélorussie, la Journée internationale de la femme est décrétée jour férié. Ce jour-là on fête toutes les femmes en leur envoyant cartes postales spéciales, fleurs et en leur téléphonant pour leur souhaiter une bonne fête.
En Tunisie, le 13 août, c’est la fête des femmes. Cette date est capitale puisqu’elle correspond à l’anniversaire du Code du statut personnel, CSP, promulgué le 13 août 1956, soit un an avant la proclamation de la République, et juste quelques mois après l'indépendance. La journée du 13 août est aussi décrétée jour férié.
Perçue plus comme une survivance communiste que comme une véritable émanation du mouvement féministe, la journée de la femme est abolie, en tant que jour férié, en République tchèque, en 2008, sans que la société civile, ni les associations féministes ne réagissent. Seul le Parti communiste de Bohême et Moravie a exprimé son opposition au projet de loi.

Histoire du 8 mars


Comment le 8 mars est devenu la Journée Internationale des Femmes...

Au début du XXe siècle, des femmes de tous pays s’unissent pour défendre leurs droits.
La légende veut que l’origine du 8 mars remonte à une manifestation d’ouvrières américaines du textile en 1857, événement qui n’a en réalité jamais eu lieu ! En revanche, l’origine de cette journée s’ancre dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, qui agitèrent l’Europe, au début du XXe siècle.
La création d’une Journée internationale des femmes est proposée pour la première fois en 1910, lors de la conférence internationale des femmes socialistes, par Clara Zetkin, et s’inscrit alors dans une perspective révolutionnaire.
La date n’est tout d’abord pas fixée, et ce n’est qu’à partir de 1917, avec la grève des ouvrières de Saint Pétersbourg, que la tradition du 8 mars se met en place. Après 1945, la Journée internationale des femmes devient une tradition dans le monde entier.
Jusqu’à nos jours...
La date est réinvestie avec le regain féministe des années 70 et la Journée internationale des femmes est reconnue officiellement par les Nations Unies en 1977, puis en France en 1982. C’est une journée de manifestations à travers le monde, l’occasion de faire un bilan.
La Journée des femmes reste aujourd’hui d’une brûlante actualité. Car tant que l’égalité entre les hommes et les femmes ne sera pas atteinte, nous aurons besoin de la célébrer
L’idée d’une Journée Internationale des Femmes...
À Copenhague Danemark en août 1910 a lieu la 2ème conférence internationale des femmes socialistes qui réunit des centaines de femmes venues de 17 pays. La première a eu lieu en 1907, à l’initiative de la journaliste allemande Clara Zetkin qui dirige depuis 1890, Die Gleichheit L’égalité, importante revue comptant jusqu’à 125 000 abonné(e)s.

Conférence internationale des femmes socialistes - [size=SIZE]Copenhague 1910
[/size]
Lors de cette conférence Clara Zetkin propose, pour la première fois, que les femmes socialistes de tous les pays organisent tous les ans une journée des femmes qui servira en premier lieu la lutte pour le droit de vote des femmes. Cette proposition est aussitôt adoptée.
Elle s’inspire des manifestations d’ouvrières du début du siècle et s’inscrit dans une perspective révolutionnaire. L’objectif immédiat est l’obtention du droit de vote des femmes.
La date n’est tout d’abord pas fixée. Les nombreuses manifestations de femmes qui agiteront les années 10 feront le reste.
Un million de femmes manifestent en Europe

19 mars 1911

La déclaration de l’Internationale Socialiste a un impact. L’année suivante, soit en 1911, la Journée internationale des femmes est marquée pour la première fois, occasionnant des manifestations impressionnantes dans un grand nombre de pays d’Europe et aux États-Unis. La date est le 19 mars en commémoration de la révolution de 1848 et de la Commune de Pariis.
Le 19 mars 1911, en Allemagne, en Suisse, en Autriche et au Danemark, plus d’un million de femmes célèbrent leur journée. Dans la seule ville de Berlin, 45 meetings rassemblent plus de 40 000 participants et plus de 30 000 femmes défilent dans les rues de Vienne en Autriche.
Outre le droit de vote et le droit d’occuper des fonctions publiques, les femmes exigent le droit de travailler et l’élimination de la discrimination au travail.
le monde, les femmes réclament le droit de vote
Les suffragettes européennes radicalisent leur action

8 Mars 1913

Les femmes russes organisent des rassemblements clandestins
L’idée d’une Journée Internationale des femmes, lancée en 1910, trouve un nouveau départ à partir de la Russie. Les femmes socialistes célébrent la journée internationale des ouvrières en 1913 et 1914.
Dans le cadre du mouvement pour la paix qui naît avant la Première Guerre mondiale, des femmes russes marquent leur première Journée internationale de la femme le dernier dimanche de février en organisant des rassemblements clandestins. Ailleurs en Europe, au début du mois de mars de l’année suivante, des femmes tiennent des rassemblements soit pour protester contre la guerre, soit pour exprimer leur solidarité à l’égard de leurs consoeurs. La tradition de la Journée de la femme se mettra en place à partir de la date révolutionnaire de 1917, se fixant au alors 8 mars.

8 mars 1914

En Allemagne : pour le jour des femmes, le Frauen Tag du 8 mars 1914, les allemandes demandent le droit de vote. Elles l’obtiendront 4 ans plus tard : le 12 novembre 1918.
France : en février, 238 députés sur 591 refusent le vote des femmes.
Le 5 juillet 1914 : Louise Saumoneau et son Groupe des femmes socialistes organisent une grande manifestation qui sera la première Journée des Femmes en France. Grande manifestation très réussie : 6 000 femmes se rassemblent et viennent déposer des bouquets de primevères au pied de la statue de Condorcet, à Paris. Elles réclament droit de vote et l’égalité politique. C’est la première grande manifestation de rue.
À Londres, les suffragettes radicalisent leur action. Mary Richardson lacère de coups de couteau la statue de la Vénus de Vélasquez et déclare vouloir détruire le portrait de Vénus, la plus belle femme de l’histoire mythologique, pour protester contre le gouvernement qui détruit Miss Pankhurst, le plus beau caractère de l’histoire moderne. Le 15 février 1914 Emmeline Pankhurst est libérée après avoir entamé une grève de la faim et de la soif, tandis que Mary Richardson reste en prison, où elle est nourrie de force.
La guerre éclate en Europe et, par le jeu des alliances entre les états, devient mondiale.

8 Mars 1915

Les femmes, surexploitées, réclament la paix
8 mars 1915
En Europe, les femmes se réunissent pour défendre leurs droits et s’opposer à la guerre.
La première guerre mondiale éclate, juste quelques jours avant la date où aurait dû se dérouler à Vienne la 3ème Conférence des femmes. L’appel à la paix de l’Internationale socialiste des Femmes en 1910 était opportun mais ne pouvait empêcher les évènements.
Les offensives françaises en 1915 coûtent la vie à 350 000 soldats. Les femmes remplacent les hommes dans le fonctionnement de l’économie et sont surexploitées. Les réactions à la boucherie commencent à se développer. Les femmes se mobilisent, défendent leurs droits et réclament la paix :
"Ce sont les femmes — et nous autres femmes en sommes fières — qui ont été les premières, avant les hommes, à retrouver leur bon sens. En mars 1915 une Conférence internationale des femmes eut lieu à Berne, la première conférence internationale socialiste depuis le début de la guerre."
— Marianne Pollack, 1948
Alexandra Kollontaï
Le 8 mars 1915 la russe Alexandra Kollontaï organise à Christiana, près d’Oslo, une manifestation des femmes contre la guerre. Clara Zetkin organise une conférence internationale des femmes, prélude à la conférence de Zimmerwald, qui réunit les opposants à la première guerre mondiale.
Le 15 avril 1915 alors que la guerre fait rage, 1 136 femmes de 12 pays différents se réunissent à La Haye.
L’appel aux femmes socialistes de Clara Zetkin est diffusé en France en janvier 1915 grâce à Louise Saumoneau. En juillet 1915, la CGT crée un Comité intersyndical d’action contre l’exploitation de la femme. En Allemagne, Clara Zetkin est emprisonnée en 1915 en raison de ses convictions pacifistes.
Au Danemark et en Islande les femmes obtiennent le droit de vote.

8 Mars 1917

Premier jour de la Révolution Russe
8 mars 1917
Le 8 mars 1917, en Russie, les femmes manifestent pour réclamer du pain et le retour de leurs maris partis au front. C’est le premier jour de la Révolution Russe.
L’insupportable misère de l’hiver 1916-17 en Union Soviétique fait éclater la révolution. Le 23 février 1917, du calendrier Grégorien, date correspondant au 8 mars dans notre calendrier Julien, à l’occasion de leur Journée internationale, les femmes ouvrières et ménagères défilent paisiblement à Petrograd (Saint Pétersbourg, la capitale russe de l’époque. Elles réclament du pain et le retour de leurs maris partis au front, la paix et... la République ! Les difficultés d’approvisionnement liées au froid poussent un grand nombre d’ouvriers des usines Poutilov, les plus importantes de la ville, à faire grève et à se joindre au défilé.
" Sans tenir compte de nos instructions, les ouvrières de plusieurs tisseries se sont mises en grève et ont envoyé des délégations aux métallurgistes pour leur demander de les soutenir... Il n’est pas venu à l’idée d’un seul travailleur que ce pourrait être le premier jour de la Révolution."
Trotsky, Histoire de la Révolution russe
Cette manifestation pacifique marque le début de la fin du règne du tsar Nicolas II, empêtré dans les difficultés de la Grande Guerre de 1914-18 qu’il a contribué à provoquer 3 ans plus tôt.
Du textile, la grève s’étend rapidement et spontanément à l’ensemble du prolétariat de Pétrograd. Au cri du pain, s’ajoutent vite ceux de paix immédiate, à bas l’autocratie et à bas le tsar. En quelques jours, la grève de masse, 200 000 personnes dans les rues se transforme en insurrection, avec le passage de la garnison à la révolution. Dans la capitale russe, les manifestations se succèdent et s’amplifient pour aboutir en 5 jours à la chute de l’empire soviétique.
Malgré la poursuite de la guerre, la Révolution de février sera suivi d’une très grande euphorie démocratique, contrariée par les agissements des bolcheviks, les partisans de Lénine. Celui-ci s’empare du pouvoir, par un coup d’état, le 6 novembre 1917.
Dès lors la tradition du 8 mars se met en place, associée à la commémoration du premier jour de la Révolution.
Si Trotsky ou d’autres témoins insistent sur le caractère spontané et indiscipliné de cette initiative, d’autres s’en attribueront la paternité et l’organisation. Toujours est-il que la Révolution russe de février vit de grandes mobilisations de femmes et leur rôle fut important par la suite, notamment en politique. Alexandra Kollontaï, première femme au monde à faire partie d’un gouvernement, veut briser le joug domestique des femmes en rendant collectives les tâches ménagères.
Même s’il est peu fait référence par la suite à cette grève des femmes en Russie, la tradition de la Journée des femmes se met pourtant en place à partir de cette date révolutionnaire importante.

8 Mars 1921

Lénine décrète le 8 mars journée internationale des femmes
8 mars 1921
Le 8 mars 1921, les communistes commencent un bombardement aérien sur la population pacifique de Kronstradt. Le Comité Révolutionnaire Provisoire de Kronstadt, via radiotélégramme :
"Kronstadt libérée parle aux ouvrières du monde entier : Nous, ceux de Kronstadt, sous le feu des armes, sous les mugissements des obus qui déferlent sur nous ... adressons notre salut fraternel aux travailleuses du monde."
Le 8 Mars 1921, Lénine décide d’une Journée internationale des femmes, dont il fixe la date, le 8 mars, en souvenir des ouvrières de St-Pétersbourg.

8 Mars 1945

Après guerre, le 8 mars devient une tradition dans le monde entier
À partir de 1945 la Journée Internationale des Femmes devient une tradition dans le monde entier. Le mouvement français « Femmes Solidaires », issu de l’Union des Femmes Françaises UFF, prend chaque année des initiatives marquantes à l’occasion du 8 mars. Dans le monde, surtout dans les pays de l’Est, le 8 mars est aussi célébré.
En 1946, la journée des femmes est célébrée dans les pays de l’Est.

1945 1946

8 Mars 1977

Les Nations Unies officialisent la Journée
Réunie en séance plénière le 16 décembre 1977, l’Assemblée générale des Nations Unies demande à tous les pays de la planète de s’efforcer de créer des conditions favorables à l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes et à leur pleine participation, sur un pied d’égalité, au développement social, résolution 32/142 et
"invite tous les États à proclamer, comme il conviendra en fonction de leurs traditions et coutumes historiques et nationales, un jour de l’année Journée des Nations Unies pour les droits de la femme et la paix internationale."
Cette décision est prise dans le prolongement de la proclamation, par l’Assemblée, de l’Année internationale de la femme 1975 et de la Décennie des Nations Unies pour la femme, 1976-1985. L’ONU a célébré la Journée internationale de la femme, le 8 mars, pour la première fois pendant l’Année internationale de la femme, en 1975.
Le 8 mars est ainsi devenu cette journée de reconnaissance dans de nombreux pays.
Si la langue française a officialisé l’usage du singulier pour la journée du 8 mars, on ne peut que regretter une lourde maladresse de traduction car ce que l’ONU et l’UNESCO appellent International Women’s Day est bien la Journée Internationale DES femmes et non pas de la femme : women signifie bien femmes au pluriel.
La même année en France : loi donnant davantage de droits aux concubins.

8 Mars 1982

Le 8 mars est officialisé en France
8 mars 1982
La Journée internationale des femmes est reconnue officiellement en France
Le gouvernement socialiste français avec Pierre Mauroy et Yvette Roudy instaure le caractère officiel de la célébration de la journée de la femme le 8 mars et en fait une célébration pour les Droits de la femme.
À l’initiative du tout nouveau ministère des Droits des Femmes, va se dérouler en France un nombre considérable de cérémonies, toutes destinées à glorifier, revaloriser, ou simplement rappeler l’importance du rôle des femmes dans la société française.
Cette première célébration de la Journée des Femmes se veut voyante : discours présidentiel le 8 mars 1982, exposition 60 femmes qui ont marqué l’histoire du féminisme, états généraux contre la misogynie à La Sorbonne, manifestation du MLF...
Le président François Mitterand reçoit 400 femmes au Palais de l’Elysée, ouvrières, employées, mères de famille.
Le 7 mars 1982 à Paris, 20 000 femmes se rassemblent avec l’UFF, l’Union des Femmes Françaises place de la République. Au milieu des bravos et des embrassades, deux alpinistes, Fanfan et Régine, escaladent la République à la conquête de leurs droits. Tout un symbole !
D’autres manifestations auront lieu cette même année : pour la paix le 5 juin ; en soutien aux américaines pour l’ERA le 30 juin à Paris et conférence avec Ti-Grace Atkinson « Le mouvement des femmes en France et aux USA en 1982 : ressemblances, divergences, correspondances le 19 juin ; manifestation pour l’avortement le 23 octobre.

8 mars : dates clés

1910
C'est à la conférence internationale des femmes socialistes de 1910 que l'idée d'une Journée Internationale des Femmes est décidée.
mars 1911
Un million de femmes manifestent en Europe.
8 mars 1913
Des femmes russes organisent des rassemblements clandestins.
8 mars 1914
Les femmes réclament le droit de vote en Allemagne.
8 mars 1915
À Oslo des femmes défendent leurs droits et réclament la paix.
8 mars 1917
À Saint Pétersbourg des ouvrières manifestent pour réclamer du pain et le retour de leurs maris partis au front.
8 mars 1921
Lénine décrète le 8 mars journée des femmes.
1946
La journée est célébrée dans les pays de l'Est.
8 mars 1977
Les Nations Unies officialisent la Journée Internationale des Femmes.
8 mars 1982
Statut officiel de la Journée en France.



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l




Posté le : 06/03/2015 19:40
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
27 Personne(s) en ligne (21 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 27

Plus ...