| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi du 11 avril [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 3 4 »


Défi du 11 avril
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1952
Niveau : 36; EXP : 62
HP : 178 / 890
MP : 650 / 11051
Hors Ligne
Chères Loréennes, chers Loréens,

Je pars en campagne et viens vers vous vous proposer mon programme.
Non, non ! Veuillez m'excuser, ce n'est pas de cela dont il s'agit, mais simplement de vous proposer le défi de la semaine, avant que ne sonnent les douze coups de miniut.

Je dédis ce défi à notre ami Bacchus qui, selon Couscous, aurait aimé ce défi. Son texte "quand sa lyre délire" en témoigne. Je l'ai lu après avoir choisi le sujet de mon défi.

Le voici donc :

Vous vous êtes présenté à l'élection présidentielle avec un programme politique totalement loufoque. Et vous êtes en position d'arriver au deuxième tour. Un grand meeting politique vous attend et vous devez y tenir un discours.
Je vous laisse imaginer son contenu.

Je lève mon verre en pensant, à vos vers peut être! Et comme le disait Kjtiti, discourir en vers sur la faillite financière de la France, cela aurait de la gueule!

Amicalement.

Jacques

Posté le : 10/04/2015 23:53
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1088
Niveau : 29; EXP : 0
HP : 140 / 700
MP : 362 / 10595
Hors Ligne
Cher Jacques,

Ce défi me rappelle un haïku écrit l'année dernière.
Il s'intitulait "Bling-Bling" en l'honneur d'un petit excité en talonnettes qui avait pris une retraite anticipée (malheureusement trop courte vu qu'il est revenu cette année, plus énervé que jamais).

Racontent des craques
Fabriquent tout pleins de mythes
Règneront un jour


Ce n'est pas ma réponse à ce défi, évidemment, mais ça donne la tendance.

Bon, je m'en vais potasser mon "Jacques Chirac Illustré" ou "Comment s'en toucher une sans faire bouger l'autre". Je devrais trouver l'inspiration dans ce grand manifeste de politique française.

A bientôt mon ami.

Donald

PS: Tu remarqueras que j'ai mis mon haïku en italique. Je suis bien dans le personnage. Bientôt, je vais parler de moi à la troisième personne, tel le Alain Delon de base, le vulgaire Jules César. Aujourd'hui l'italique, demain l'ENA.


Posté le : 11/04/2015 13:20
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 19419
Hors Ligne
Cher Istenozot,

La politique est un monde plein de mystères pour moi et il m'est très difficile de me mettre dans la peau d'un tel personnage. Et puis, il n'y a pas de président en Belgique.

Alors, je me suis permis de prendre quelques libertés avec ton thème et voici le résultat (en espérant que tu ne seras pas fâché...)


On ne fait pas d’omelette…


Qui aurait cru un jour que le destin des humains serait entre mes mains ?

Tout a commencé par une sorte de casting pour entrer dans un parti politique. À l’époque, j’étais un acteur intermittent, plus inter que mi-temps. Les fins de mois étaient difficiles, tout autant que les débuts d’ailleurs et mon propriétaire était sur le point de m’expulser en m’accusant de n’être qu’un bâilleur qui bâillait aux corneilles. Du Corneille ? J’aurais tant aimé en jouer. J’avais donc d’envisagé un changement radical de carrière. La politique me paraissait une bonne reconversion. Il était de notoriété publique que tous les politiciens prenaient des cours de théâtre, alors pourquoi un acteur ne pouvait-il pas percer en politique ?

J’avais le choix entre les quatre partis en place. Il était loin le temps de la simple opposition gauche-droite. Nous étions maintenant affublés d’un système quadripartite. Les Nordistes prônaient un état qui interviendrait totalement dans la vie des citoyens en organisant le logement, la nourriture, le travail afin que chacun ne manque de rien. Chacun serait donc une cellule d’un grand organisme avec les Nordistes en guise de cellules grises. Les sudistes, à l’opposé, voulaient offrir toute liberté au citoyen dans l’organisation de sa vie et celle de la communauté. Les citoyens seraient des électrons libres et, de par leur nature humaine, ils s’auto-organiseraient à l’aide des Sudistes. Les Occidentalistes mettaient en avant le progrès technologique pour faire évoluer la société vers un avenir dit « meilleur ». Enfin, les Orientalistes se voulaient tous zens, luttaient activement contre toute forme de violence, prônaient le bio et le végétalisme. Ces derniers s’apparentaient fortement aux hippies des années 1960. Et c’est cette mentalité qui m’avait séduit, bercé avec les chansons de Bob Dylan et Janis Joplin qui résonnaient dans la maison de mes arrière-grands-parents.

J’ai donc répondu à une petite annonce faisant état d’un poste pour un contrat à durée non définie, nécessitant de longs voyages et la capacité de jouer la comédie. Je passai divers tests un peu étranges. Il me fallut réciter des textes avec le plus de persuasion possible face à un public censé représenter un électorat moyen, passer des heures dans une pièce sombre et exigüe sans céder à la panique, subir une pression de quatre atmosphères dans une machine et finalement passer au détecteur de mensonges. Nous étions plusieurs milliers de candidats et je finis fièrement le premier, notamment grâce à ma grande capacité à servir des mensonges éhontés sans faire sourciller la machine.

Dès que j’eus apposé ma signature au bas d’un contrat m’engageant à garder secret toutes les missions ce qui me seraient confiées, je fus amené dans une pièce au sous-sol du palais royal de Bruxelles. Là, je découvris une énorme machine ovoïde qui trônait au centre de la pièce. Elle brillait intensément malgré l’obscurité ambiante. On m’expliqua qu’elle était arrivée de l’espace il y a quelques semaines et qu’elle contenait un message extraterrestre dans toutes les langues parlées sur terre. Dans la version française, une voix synthétique au fort accent canadien demandait d’envoyer un spécimen humain via le vaisseau qui viendrait expliquer sa civilisation. S’il pouvait prouver que les hommes respectaient leur planète et les autres êtres vivants avec lesquels ils cohabitaient, ils auraient la vie sauve. Dans le cas contraire ou sans nouvelles avant le solstice d’été, l’invasion commencerait avec une extermination à la clé.

Pendant plusieurs semaines, je fus formé à présenter une version idyllique et édulcorée de notre planète, à force d’images tronquées et de témoignages d’autres acteurs de toutes les races, moins bons que moi bien sûr !

Et puis vint le jour J, l’heure H, la minute M. J’entrai dans le vaisseau spatial avec tout mon matériel ainsi qu’une boîte contenant une spécialité culinaire à offrir à nos envahisseurs potentiels, histoire de ne pas arriver les mains vides. Le voyage fut extrêmement long et ennuyeux. Quel bonheur de sentir l’engin se poser sur la terre ferme. J’enfilai ma combinaison de cosmonaute avant de sortir à l’air libre, pour autant qu’il y ait de l’air dans cette atmosphère jaunâtre. Je me retrouvai face à une masse d’êtres très étranges. Leurs corps présentaient une forme ovoïde, leurs crânes posés directement sur leurs troncs, faute de cou, étaient chauves. Leurs jambes étaient courtes et leurs pieds palmés. Comment des créatures aussi ridicules pouvaient-ils constituer une menace pour l’espèce humaine ? Nous avons échangé des regards interrogateurs et amusés de découvrir l’apparence de l’autre. Je pris la parole afin de les saluer poliment. Un être à la tête surdimensionnée s’approcha de moi et me rendit mon salut. Il m’expliqua qu’il avait étudié toutes les langues humaines en captant nos ondes radio.

Je fus installé dans une habitation ressemblant à un poulailler géant. Je goutai de la nourriture totalement inconnue mais qui ressemblait à du muesli. J’étais apparemment sur une planète faisant partie d’un système parallèle au nôtre. Leur étoile s’appelait Lampawile et ressemblait au soleil, à part qu’elle avait, elle aussi, une forme ovoïde. Un crâne d’œuf à l’allure militaire me fit découvrir les images des planètes qu’ils avaient exterminées avant de s’intéresser à la Terre. Je lui en demandai la raison. Il m’expliqua simplement que des êtres incapables de respecter leur environnement n’étaient bons qu’à être éliminés, comme n’importe quel nuisible.

Le lendemain, je fus sollicité afin de présenter mon exposé à la crème des chefs de la planète. J’installai tout mon matériel et commençai mon discours, traduit simultanément par la grosse tête. Je vantai toutes les qualités écologiques, le grand cœur, les attitudes respectueuses et altruistes de mes semblables, les prenant comme exemples pour tous les peuples des autres planètes habitées. Mon discours avait de quoi faire pâlir d’envie tout candidat en campagne. Mon pouvoir de persuasion ne souffrait aucune limite.
Une fois mon speech terminé, j’eus droit à un tonnerre d’applaudissements généré par les pieds palmés de l’auditoire, frappés au sol. S’en suivit une série de questions dont la première concernait notre nourriture. Je certifiai que les humains étaient végétaliens, pas question de mettre à mort des animaux ou de voler des œufs afin d’assouvir notre faim.

Fort de mon succès, je brandis fièrement la boîte contenant le cadeau des humains à ces extraterrestres mi-œufs mi-oiseaux. Si j’avais su, j’en aurais vérifié le contenu avant de l’ouvrir. Il y a ainsi des actes dans la vie d’un homme que l’on regrette toute sa vie, surtout lorsqu’elle l’écourte.

C’est en découvrant, en même temps que mes hôtes improbables, ce que contenait la boîte que je compris que mon destin et celui de toute l’humanité venait d’être scellé. Ce sont les yeux désormais rouges de colère qui me dévisagent. L’entente, ou du moins une relation pacifique, qui aurait pu naître entre les terriens et cette forme de vie extraterrestre est carrément morte dans l’œuf à cause… d’une cocotte de poulet entier à la Chimay !

Posté le : 11/04/2015 13:39
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Semi pro
Inscrit:
27/01/2015 04:15
Messages: 146
Niveau : 11; EXP : 13
HP : 0 / 253
MP : 48 / 3189
Hors Ligne
Introduction d'un discours suggéré sur l'honnêteté et non retenu,

Mes chers concitoyens ne vous laissez par berner par ses vendeurs d'illusions
Ses politiciens arrivistes qui surf sur la vague ambiante du moment pour un vote
Arguant que seulement les fous ne changent pas d'idée dès arrivé au pouvoir
Traîtrise de bon aloi et mensonge dissimulé pour des poissons qui ont mordu à l'appât ...

Posté le : 11/04/2015 14:58
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1952
Niveau : 36; EXP : 62
HP : 178 / 890
MP : 650 / 11051
Hors Ligne
Cher Donald,

La tendance me sied. Je m'en lèche les babines à l'avance.
Je sens que la compétition va être rude.

Je m'y attèle, je m'y attèle.
Au bonheur de te lire.

Bien amicalement.

Jacques

Posté le : 11/04/2015 15:13
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1952
Niveau : 36; EXP : 62
HP : 178 / 890
MP : 650 / 11051
Hors Ligne
Chère Couscous,

Je ne suis pas du tout fâché.
Le sourire aux lèvres, je me suis trouvé comme la poule devant son couteau, étonné, ébaubi devant une telle imagination débordante.
Où vas-tu trouver tout cela?

Ton texte est riche d'imagination, d'humour, de philosophie et de bon sens. La chute m'a beaucoup amusé. Et tout celà pour une cocotte!
Tu as mille fois raison : Il y a ainsi des actes dans la vie d’un homme que l’on regrette toute sa vie, surtout lorsqu’elle l’écourte."

Je te souhaite de magnifiques vacances en famille dans notre beau pays.

Je t'embrasse très amicalement.

Jacques

Posté le : 11/04/2015 15:55
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1952
Niveau : 36; EXP : 62
HP : 178 / 890
MP : 650 / 11051
Hors Ligne
Boris,

Merci pour votre réponse.
Les trois points de suspension laisse, sans doute, supposer une suite.
Une suite loufoque peut être qui pourrait, par l'humour, sinon nous réconcilier avec la politique, du moins nous la faire voir avec plus de philosophie.

Je vous souhaite un bon week end.

Jacques

Posté le : 11/04/2015 16:00
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 19419
Hors Ligne
Istenozot,

Je te remercie pour la magnanimité. Je sème chaque jour un peu d'engrais sur mon crâne afin de faire pousser mon imagination.


J'ai hâte de découvrir la belle région de Loire Atlantique.

PS : mon grand-père m'appelait toujours "cocotte"

Merci.

Grosses bises

Couscous

Posté le : 11/04/2015 19:31
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1088
Niveau : 29; EXP : 0
HP : 140 / 700
MP : 362 / 10595
Hors Ligne
Couscous,

Tu m'as bluffé, et ce n'est pas peu dire. J'ai adoré cette histoire trop marrante, avec des extra-terrestres plus farfelus que nature, un cynisme au top de la mauvaise foi et une chute à faire pâlir le Niagara.

Bravo, ma colorieuse favorite.
J'applaudis des deux palmes.

Donald

Posté le : 11/04/2015 20:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 11 avril
Semi pro
Inscrit:
27/01/2015 04:15
Messages: 146
Niveau : 11; EXP : 13
HP : 0 / 253
MP : 48 / 3189
Hors Ligne
Zut ! J'ai répondu seulement et dans un mauvais registre... je suis quelque peu désillusionné ayant échoué le défi sans user de sarcasme ... j'apprécie votre franchise sans détour et la porte que vous ouvrez pour une deuxième chance ...

Posté le : 11/04/2015 23:07
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 4 »




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
44 Personne(s) en ligne (29 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 44

Plus ...