| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> L'affaire Paul Hémick parue sur OR 1 [Les Forums - Partageons]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





L'affaire Paul Hémick parue sur OR 1
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 14:49
De Montpellier
Messages: 8856
Niveau : 62; EXP : 50
HP : 1537 / 1537
MP : 2952 / 24132
Hors Ligne
Explication sur l'affaire Paul Hémick
Par Loriane modérateur


OYEZ, OYEZ, ORIENNES, ORIENS
Prochainement sur les pages de OR aura lieu le procès de l'année.
Nous jugerons Monsieur Paul Hémick. Vous pourrez lire, l'acte d'accusation, les plaidoiries et le
réquisitoire du procureur de la république de OR sur Argent.
Vous aurez donc connaissance de tout le dossier, en suite de quoi nous ferons appel à vous tous,
membres de OR pour décider de la peine à laquelle condamner le prévenu.
Le jury populaire n'est pas convoqué dans ce type de procès en correctionnel, mais le manque de
sérieux de la juge, défaillante (qui semble avoir pris amant), nous amène à nous tourner vers vous
pour assister la justice de notre tribunal.
Nous avons grand besoin de vous, et donc après la plaidoirie de la défense nous vous demanderons
de juger par lettre, et en votre âme et conscience de la peine à infliger à Monsieur Paul Hémick.
Nous comptons sur vous, c'est vous qui décidez en votre âme et conscience.
Après l'article de presse de " OR people magazine"
Viendront chaque Dimanche et mercredi :
dans l'ordre :
l'acte d'accusation
La première expertise psychiatrique
Les plaidoiries de la partie civile :
-Société Honni-colas victime
-association de l'armée du salut victime
-société Zamis-zoo victime
- direction du théâtre de l'opéra victime
-contre expertise psychiatrique
-la ville de OR sur Argent victime
Puis le Dimanche 27 Mars
Le réquisitoire de l'avocat général
suivi le mercredi suivant nous liront
la femme de l'accusé, à sa demande
suivi le Dimanche 3 Avril
de la défense de l'accusé
l'accusé lui même sera entendu.
Puis nous recevrons vos recommandations de peine ou de relaxe qui seront lues avec intérêt.
ATTENTION, afin de préserver la sérénité des débats vous ne pourrez intervenir qu'après que le
prévenu soit entendu par le juge en audience ensuite vous pourrez voter en argumentant en langage
clair, selon votre intime conviction.
Un forum spécifique a été mis en place "Affaire Paul Hémick - Catégorie Ateliers et Défis"
C'est dans cette section que seront postées toutes les interventions des divers protagonistes surlesquelles vous pourrez réagir.
Merci à tous.

***************


Article de Margaritta Quattro-Fromaggi (chroniqueuse freelance)
par Emma

Sous le masque du « tueur de Hoquets » se cachait un tendre mari (Or people magazine)
Mesdames, à quoi serait prêt votre homme par amour ? Jusqu'où irait-il pour sauver votre couple ?
C'est la question que s'est posée, « OR people magazine » en s'intéressant à une histoire qui a
défrayé la chronique il y a quelques mois. Les médias l'ont surnommée « l'affaire du tueur de
Hoquets » : (Petit rappel des faits pour nos lectrices et lecteurs qui vivraient sans la télé).
Un habitant de notre belle ville de OR sur Argent, Monsieur Paul Hémick, à bout, au bord de la
rupture à cause du hoquet de sa compagne qui durait depuis plus de 6 mois a souhaité appliquer la
bonne vieille recette de la grande frayeur pour mettre un terme à ce tue-l'amour.
Trouvant l'inspiration dans le film Scream, il s'est muni d'un grand couteau de boucher, d'un masque
d'épouvante et d'une effrayante perruque verte. Notre homme a peut-être eu du mal à se procurer le
bas du costume car il est resté nu pour le reste du corps et s'est présenté ainsi à sa femme qui, dans
la panique, n'a pas reconnu les attributs ballants de son cher et tendre et s'est enfuie à toutes jambes
hors du domicile conjugal.
Une course poursuite entre les deux époux s'en est suivie dans les rues de la ville, ce qui a provoqué
un désordre monstre sur la voie publique avant que monsieur Paul Hémick ne soit enfin maitrisé par
la police. Les dégâts records expliquent le nombre important de parties civiles
constituées dans cette affaire (ville, passants, commerçants...).
L'épilogue heureux ne l'oublions pas étant tout de même la disparition du hoquet de madame Anne
Hémick qui défend bec et ongles son Landru de mari. « Cette affaire nous a rapproché »,assure-t-
elle,« nous rejouons parfois la scène dans l'intimité. C'est très excitant ! ».
Chères lectrices, vous savez désormais ce qu'il vous reste à faire pour pimenter votre couple !!
Dans un registre plus sérieux : c'est également sous l'angle juridictionnel que cette affaire se révèle
passionnante ! A l'occasion de la comparution de l'auteur des faits devant le tribunal correctionnel,
sera expérimentée la réforme majeure de la justice, à savoir le vote populaire des citoyens à titre
consultatifs. Vous, concitoyens, êtes tous invités à donner votre avis en vous prononçant sur la
culpabilité, la peine encourue ainsi que le montant des dommages et intérêts. A l'issue de quoi la
juge en charge du dossier, la Madonna des tribunaux, j'ai nommé Maria Du Haut Dénôme Du
Marigot, pourra rendre son implacable verdict ! Cette dernière s'est déjà exprimée publiquement en
faveur du vote citoyen : c'est d'avantage de temps pour moi. « Il faut dire que je suis tellement dé-
bor-dée en ce moment ». a-elle affirmé (peut-être la sulfureuse magistrate fait-elle là allusion à la
promotion de son deuxième ouvrage « backroom justice, les coulisses sombre de l'institution »,
forcément très prenant...).
Il se murmure que la plus sexy des juges du siège va profiter de ce nouveau temps libre dans son
agenda pour se refaire une santé dans le nouveau spa à la mode, le «Pilate club », et ainsi tester le
nouveau soin en vogue chez les stars : le lavage des mains à la pierre ponce.Margaritta Quattro-Fromaggi (chroniqueuse freelance)

Pour un court rappel de l'histoire, retrouvez le dernier numéro d'OR PEOPLE MAGAZINE ICI
ACTE D'ACCUSATION :



Acte d'accusation, affaire Paul Hémick


Date: Jeudi 27 février 2011, 18h05
Tribunal de Grande instance
de 0R sur Argent
Département de l'Aube naissante
Parquet du procureur de
la république /
N° Parquet + 120
Comparution immédiate
(C. PR. Pénal, Art 396 )
Le 27 Février 2011
Devant nous, Madame Maria Du Haut des Nômes Du Marigot procureur de la république près le
tribunal de grande instance de OR sur Argent, est déféré la personne qui, sur interpellation, nous
fournit les renseignements suivants :
Nom ------------------- Hémick
Prénom----------------- Paul
Né le ------------------- 29 Février 1969>
situation familiale ----- Marié
Nationalité -------------- indéfinie
Demeurant ------------ Chez son épouse
Profession ------------- sexeur de dinde
Nous lui donnons connaissance des faits qui lui sont reprochés :
Ce jour, est conduit devant nous, Monsieur Paul Hémick pour répondre et justifier de ses actes et
exploits commis par lui-même au cours de la journée du 25 Février. Durant la matinée et une grande
partie de l'après-midi de ce jour dit, Monsieur Paul Hémick à été trouvé entièrement nu, grimé d'un
masque effrayant, couvert d'une perruque verte, hirsute, et a commis armé d'un couteau, diverses
tentatives d' agressions sur la personne de son épouse Madame Anne Hémick.
Le prévenu déclare justifier son action pour avoir voulu porter secours à son épouse en provoquant
chez elle une forte terreur qui selon lui, devait libérer cette dernière d'un hoquet persistant.
Monsieur Paul Hémick prétend donc que c'est par souci d'efficacité dans son entreprise qu'il s'est
rendu coupable d'exhibitionnisme, de troubles publics, de voies de faits et de menaces avec arme,
sur la voie publique. En effet nous avons eu à connaitre que Madame Anne Hémick était bien
victime depuis plus de six mois, de contractions spasmodiques répétées involontaires du
diaphragme scientifiquement nommées myoclonie phrénoglottique ou plus clairement hoquet. Nousrecevons d'autre part et par ordre, consécutives aux méthodes et délits du prévenu, diverses plaintes
de victimes de dégâts co-latéraux, survenus en raison de l'effroi subit par la foule qui poursuivait le
dément armé de son couteau, tous en courant, zigzaguant en tous sens et occasionnant de ce fait,
désordre, mouvement de foule et de nombreux accidents de la circulation, dont nous reprendrons en
détails les conséquences.
Ces accidents multiples et désordres résultants de la course poursuite engagée dans les rues seront
mis à la charge du sauveteur calamiteux qui provoqua par son entreprise inconsidérée, une suite de
nombreux préjudices que le tribunal aura à juger et estimer dans un but d'évaluer la peine, et du
juste dédommagement accordé aux victimes , sans exclure les poursuites éventuellement engagées
par les assurances concernées dans chaque affaires.
Nous recevons plaintes de :
-
D'une première part de :
-L'entreprise Honni-Colas fabricant et distributeur de spiritueux, qui se trouvait circulant sur la
chaussée pour une livraison importante de bouteille d'alcool, le véhicule sus-nommé fut dans le
désordre ambiant violemment percuté par le camion de la société "zamis zoo" chargé lui de
nombreux animaux domestiques à livrer en magasins. La société Honni-colas accidentée, perdu
dans le choc la totalité de sa cargaison d'alcool répandue sur la chaussée.
La société Honni-colas déclare prendre pour conseil et défense afin d'obtenir réparation, Maitre
Annie Zette Auffray

D'une deuxième part de :
- l'entreprise, société "zamis zoo", dont le véhicule lui aussi gravement accidenté, perdu la totalité
des animaux échappés consécutivement au choc qui détériora leurs cages.
Soit Une cinquantaine de chats enfuis sur les toits et les arbres de l'avenue, et dans toute la ville,
auxquels il faut ajouter plus d'une centaine de lapins épris de liberté et disparus dans les maisons,
caves et escaliers alentour, où il est à craindre qu'ils se reproduiront en masse avant d'être tous
capturés.
Ce sont échappés enfin, plusieurs dizaines de chiens(plus de 80 animaux), qui de surcroît ont lapé le
flot d'alcool échappé sur le sol. Nombre d' entres eux, en fort état d'ébriété, devinrent incontrôlables,
s'installèrent dans des voitures, y comprises celles de la police où ils commirent de nombreuses
salissures inhérentes à leur état. Certains d'entre eux, entrés en meute dans la salle de spectacle
hurlèrent à la mort durant la prestation de la chanteuse, après avoir envahit la scène et provoquèrent
l 'arrêt du spectacle. Il nous est donné à connaître beaucoup d'autres nuisances, de ces canidés, aux
comportements indécents et qui pratiquèrent dans le temple sis dans la rue de l'accident, et dans les
magasins des simulacres de reproductions choquants, mais sans toutefois parvenir au déduit en
raison probablement de leur état d'ivresse.
La société zamis zoo déclare prendre pour conseil afin d'obtenir réparation, Maître Carla Schnikov

En Troisième part de :
- du théâtre de l'Opéra de Or sur Argent, dont la représentation de l'opéra de Madame Butterfly fut
interrompue de manière brutale, impérieuse mais surtout intempestive, par les aboiements et
hurlements à la mort des chiens ivres, mais qui aussi ennemis que réfractaires à l'art lyrique
couvrirent avec force, régulièrement et sans répit, les voix de la soprano et du ténor, et même du
baryton dépités. De plus, il est à noter que la salle luxueuse fut rendue infréquentable pour un long
moment, en raison des salissures, des déjections canines et de l'odeur fétide provoquée par les
nombreuses vomissures et jet d'urine sur les velours des sièges et de l'immense rideau de scène dont
le bas fut entièrement mangé.
Il appartient à la direction de l'opéra de mettre tout en œuvre pour déloger les chiens qui semblent
apprécier le confort du lieu sans en respectant l'esthétique et la noblesse.
Le théâtre de l'opéra de OR sur Argent déclare prendre pour conseil afin d'obtenir réparations

******
Maitre Gérard Manvu
En quatrième part de :
-De l'association humanitaire de l'armée du salut, dont les bénévoles qui animés par leur générosité
légendaire chantaient, comme à l'accoutumée, en groupe sur le trottoir et furent pris de subite
frayeur en voyant les deux camions accidentés, quitter la chaussée et foncer droit sur eux.
Une de ces personnes dû à la suite d'une violente crise de nerf être transportée aux urgences à demi-
déshabillée ce qui est très préjudiciable et contraire à la pudeur naturelle de ces personnes.
L'armée du salut déclare se faire représenter, afin d'obtenir réparation, par maître Bonny Ment .
******
En cinquième part de :
-La ville de OR sur Argent qui se voit charger de réparer, remplacer, capturer les animaux
divagants, mais aussi d' engager tous frais nécessaires à la remise en état des rues, lieux, et places de
la ville.
La ville de OR sur Argent déclare prendre pour conseil, afin d'obtenir réclamation Maître Roger
Plumatet-Hamois
*******
Nous prenons acte de son désir et entendrons pour la défense
- Madame Anne Hémick qui demande à être entendue au côté du prévenu Monsieur Paul Hémick et
de son défendeur.
Mme Anne Hémick déclare prendre pour conseil Maître Héleine De Chacal De Bonmâtin.
*******
Nous entendrons le prévenu qui répond des faits suivants :
du délit d'exhibition sexuelle, prévu et réprimé par l'article 222-32 du code pénal entré en vigueur le
1er mars 1994.
-du délit d'agression avec arme réprimé par l'article
222-13 (Loi
no 96-647 du 22 juillet 1996 art. 13, art. 15 Journal
Officiel du 23 juillet 1996).
-De mise en danger de la vie d'autrui, réprimé par les articles
223-1 et 223-2.
Nous avertissons l'intéressé qu'il a le droit de choisir un avocat
Le prévenu nous répond :
je fais le choix pour ma défense de Maître Aimé Vouleyzin- Lézotres qui a pu consulter sur-le-
champ le dossier et communiquer librement avec la personne déférée.
Nomination d'un expert :
Disons que nous commettons le Docteur Alf Freux expert agrée près du tribunal aux fins de
procéder aux opérations ci-indiquées.
Disons qu'à la demande de la défense nous commettons une contre-expertise qui sera menée par le
Docteur Berthe de la Bille Boquette Es Pertes psycho-névro-sensorismes. expert agrée près du
tribunal.
Les experts devront remettre dans un délai de 24 Heures , un rapport détaillé contenant leurs avis
motivés.
Il précisera les noms et qualité des personnes qui l'ont assisté.
La mission confiée aux experts a pour but de constater :
l'état de santé mentale du prévenu en général, son état de santé mentale au moment des faits
reprochés, ainsi que des risques de récidive éventuelle.
Ordonnance fait ce jour.
Copie de l'ordonnance à Mr le procureur de la république
Copie donnée à l'avocat du prévenu, Maitre Aimé Vouleyzin-lézotres.
Copie donnée aux avocats de la partie civile.
Vu les articles 388, 393, 395 du code de procédure pénale,nous avisons l'intéresse que nous le
traduisons immédiatement à raison des faits précédemment portés à sa connaissance et retenuscontre lui, devant le tribunal correctionnel de OR sur Argent.
Nous l'informons qu'il sera retenu jusqu'à sa comparution devant le tribunal qui doit avoir lieu ce
jour. Vu les articles 388, 393, 395, 396 du code de procédure pénale nous avisons l'intéressé que
nous le traduisons immédiatement à raison des faits précédemment portés à sa connaissance et
retenus contre lui devant le juge des libertés et de la détention auquel nous demandons le placement
en détention provisoire.
Le juge :
Madame Maria Du Haut Dénôme Du Marigot. pour le Le prévenu
procureur de la république de OR sur Argent
Monsieur Jack Huse
Monsieur Paul Hémick
Lydia Maleville


***************


Expertise du psychanalyste Alf Freux

CSGonzalez
Procès Paul Hémick: l'expertise du psychanalyste Alf Freux

"Monsieur/Madame le Juge, Messieurs Dames les jurés, je jure de ne dire que la vérité et rien que la
vérité. Ce que je vais vous révéler ici est habituellement sous le sceau du secret. Toutefois, face à la
tournure des évènements, il serait sot de le tenir secret. Si vous permettez que je lise quelques notes,
non techniques mais qui dénotent le caractère humain du cas qui nous retient ce matin:
"Au cours de notre séance,
Déroulée en bienséance,
J'ai conclu à la démence
Passagère. Conséquence:
Sa femme souffrant du hoquet,
Si d'aucuns s'en seraient moqués,
Ce fut la porte sans loquet
A un délire peu coquet.
Appel, cri d'amour en masqué
Propre à prendre au sens figuré
Eut égard pour les passants
Dans le rôle des figurants."
La vraie question aujourd'hui serait de comprendre ce qui a provoqué le hoquet de sa femme.
L'origine étant souvent le stress, l'énervement ou une crainte quelconque, le prévenu s'est interrogé
bien des fois sur ce qui pouvait (et pourrait) tant inquiéter sa femme...et a trouvé la réponse: un
double maléfique et schizophrène, vêtu du masque et du couteau de "Scream" et arborant des
cheveux d'Halloween.Le seul fait que l'on puisse retenir à son encontre reste encore l'état de nudité que je ne peux pas
expliquer pour l'instant. Peut-être a-t-il voulu se donner

***************


Défenseur de Honni-Colas Maître Annie-Zette Auffray
Par Nora

Très chers Citoyens d'OR, en qualité de défenseur de l'Honorable société Honni-Colas, je me
présente à vous messieurs dames, mesdemoiselles les jurés pour que Justice soit faite.
Vous n'êtes pas sans ignorer l'ardeur, la passion et la qualité qu'Honni-Colas met en oeuvre nuits et
jours pour satisfaire ses clients, et je suis fière d'être parmi vous aujourd'hui, pour que la voix de
l'innocence puisse se faire entendre.
Voilà bientôt 30 ans,Oui, messieurs dames les jurés d'OR, 30 longues et glorieuse années -
qu'Honni-Cola distribue corps et âmes éperdus des spiritueux à travers tout le pays pour faire de vos
soirées et de vos fêtes des moments inoubliables, que dis-je !.exceptionnels, selon, bien entendu lesnormes de la loi en liqueur !heu pardon, en vigueur.
Alors, étant donné les faits, je demande réparation pour mon client qui a perdu la totalité de sa
marchandise à cause de ce faiseur de troubles.quelque peu dérangé, pour ne pas dire complètement
aliéné ! Et encore, notez bien que je pèse l a n g o u r e u s e m e n t mes mots.
Mais laissez-moi vous présentez les faits :
Mon client se rendait avec un professionnalisme sans borne à la prestigieuse Garden Party Privée du
Club des Alcooliques Anonymes. (GPPCAA pour les intimes, à prononcer gipipicièllèlle). Tout
cela, dans le but d'aider ces personnes à combattre le mal par le mal ! Oh mais ne prenez pas cet air
étonné, il s'agit, paraît-il d'une nouvelle thérapie, venue de l'antarctique où l'on place le sujet
directement face à son vice pour qu'il agisse sur lui-même et qu'il puisse ainsi combattre la
tentation.
Ainsi, l'association des Alcooliques Anonymes avait économisé depuis plus des six mois pour
s'offrir ces bouteilles de spiritueux. Ils en étaient arrivés à la dernière étape de leur thérapie, ainsi
nommée la GPPCAA, qui aurait dû avoir lieu à cette date précise, sous la pleine lune. Du coup, et
faute de livraison, ces pauvres gens, doivent reprendre leur thérapie depuis le début et attendre la
prochaine pleine lune s'ils veulent se libérer de leur addiction.
Et laissez-moi vous faire savoir, messieurs dames les jurés d'OR, que ces pauvres malheureux ne
sont pas les seules victimes de Monsieur Polémique !
Sachez que le chauffeur de la fourgonnette Honni-Colas gît, à l'heure où je vous parle, dans un lit
d'hôpital et le pauvre homme délire complètement. Il se met à miauler et à aboyer dans tous sens et
ne reconnait même plus sa génitrice, qu'il a encore bien failli mordre ce matin même. Les médecins
ont été contraints de l'attacher scrupuleusement de peur qu'il ne s'en prenne au personnel du corps
médical. Le bruit court déjà que cet homme aurait pu attraper la rage et certaines infirmières ont
catégoriquement refusé d'entrer dans sa chambre, par crainte que tout cela ne soit contagieux.
Mais ce n'est pas le plus grave, messieurs dame les jurés d'OR, et ce n'est ni le plus aberrant en vue
des conséquences morales.
Je tiens à vous rappeler que le contenu des spiritueux s'est déversé sur la chaussé, et une grande
partie des animaux évadés de l'autre cargaison se sont empressés de laper l'alcool sur le sol avant de
s'aventurer dans les rues de la ville. J'ignore dans quel état Zamis-zoo a retrouvé ces pauvres bêtes,
mais tout cela ne doit pas être très gai. Sans compter le fait que tout le quartier est empreint d'une
odeur profondément alcoolisée et les effluves ont embrumé lœesprit des résidents qui ont vogué un
bon nombre d'heures dans un état quelque peu euphorique. Mais, Je vous laisse imaginer le désordre
qui a pu régner dans ce quartier d'OR, pourtant reconnu pour sa tranquillité.
Laissez-moi vous parler maintenant de l'immense perte que cela représente pour mon client. Les
Alcooliques Anonymes, qui de par leur thérapie représentent une part assez conséquente de son
chiffre d'affaire, ne souhaitent plus traiter avec lui, car ils le jugent coupable de l'échec de leur-dite
thérapie et de leur GPPCAA. De surcroît, l'équivalent d'une centaine de bouteilles de spiritueux a
été tout bonnement détruite et d'un point de vue matériel, la fourgonnette est selon les propres mots
de l'expert automobile, « bonne pour la casse ».
Tout cela à cause de Monsieur Pôoolémik qui prétend avoir voulu soulager le Prétendu hoquet de sa
femme. Alors, messieurs dames les jurés d'OR, je vous prie de m'accorder le bénéfice du doute
quant au véritable alibi de cet homme.En somme et dans l'optique de rendre justice à mon client et d'après l'article 3.14 du code vénal, heu
pardon pénal, je demande d'une part, le remboursement en argent des dégâts causés à mon client
concernant l'hospitalisation du chauffeur, ainsi que le remplacement de la fourgonnette, et de la
marchandise. Je demande également une indemnisation qui permettra le remboursement de la
thérapie des Alcooliques Anonymes que la société Honni-Colas s'engagera à leur reverser
honnêtement.
Et je vous le répète, une dernière fois messieurs dames les jurés, tout cela est tout bonnement
scandaleux. Si Monsieur Paul Hémick nous avait épargné cet accès de folie, nombre de braves gens
dormiraient en paix, dans notre belle ville qu'est OR City.

***************


Plaidoirie de l'avocat de Melle Nitouche

par Tchano

Madame la présidente, monsieur le procureur de la république, mesdames et messieurs les avocats,
mesdames et messieurs.
D'aucun ont qualifiés les faits qui nous conduisent dans ce prétoire, de tragi-comiques voire
d'ubuesques.
Comment se fait il que le burlesque de la dite situation ait complètement échappé aux victimes que
je représente aujourd'hui ?
Pourquoi ont ils vécu celle ci comme une douloureuse atteinte à leur intégrité physique, morale et à
leur dignité ?
Pourquoi le jour du 25 février, constituera à jamais pour ces personnes, la maudite charnière d'un
AVANT et d'un APRES ?
Un AVANT gratifié du bonheur d'exercer leur noble et louable sacerdoce, leur croisade contre la
détresse et la misère humaine.
Un AVANT empreint du bonheur de recevoir en retour les sourires de l'espoir retrouvé.
A présent évoquons l'APRES et son lot de traumatismes divers endurés par les serviteurs de la
section locale de l'armée du salut.
Un APRES consterant pur la cohore de tous les nécessiteux, les indigents que compte
malheureusement notre ville, et qui se voient privés pour
une durée indeterminée, des bons offices prodigués par cette vénérable institution.
Mais venons en aux faits! Que s'est il précisement passé le 25 février vers 18 h, à l'angle des rues
"Taïaut" et "Stryke"?
Que s'est il passé alors que le sergent major Drelin et son auxilliaire, Melle Nitouche, y dispensaient
le réconfort de leur cantiques, invitant
les passants à la charité chrétienne?
Un homme horrible, nu, grimé, perruqué, armé; tout droit sorti du plus affreux des films
d'épouvante, provoquait le plus grand désordre la plus grande panique qu'ait jamais connu notre
paisible petite ville.
On courrait pour le fuir. On courrait pour le maîtriser. On criait "au fou" à "l'assassin". On criait
d'effroi. On implorait le ciel. on s'évanouissait.
On était piétiné.Cela provoqua une bousculade d'une violence inouï.
Le tronc de l'obole vola en éclats, son contenu fut dispersé comme poussière au vent.
Le grondement effaré de cette déferlante humaine, percuta violemment le malheureux Major Drelin
qui en perdit ses esprits et sa précieuse clochette. Une cloche d'une valeur inestimable, (évaluée tout
de même à prés d'un millier d'euros). Une pièce unique produite par les prestigieuses FonderiesRoyales de Birminghan et bénite par Monseigneur l'archevêque de Weisminster, le 31 février 1883.
Sous la violence du choc, la cloche s'envola des mains du pauvre Drelin,en éméttant un son d'une
pureté cristalline, malheureusement inaudible dans la cohue ambiante. Elle s'envola non pour
sonner les Pâques joyeuses, mais une pauvre dame fuyant sur le trottoir opposé.
Cette cloche qui finira sa course dans une mystérieuse...disparition.
Que l'on me dise à présent, Madame la juge, ce qui pourra désormais consoler l'abbatement,
annihiler l'illégitime sentiment coupable de Mr Drelin?
Passons à présent à l'affront, l'outrageuse infamie qui s'abattit sur Melle Nitouche. Melle Nitouche
chaste et vertueuse demoiselle de 57 ans qui fût littéralement happée par ce même flot affolé. Elle
s'en retrouva foulée au sol, inconsciente, son prestigieux uniforme mis en charpie. Un uniforme fait
pourtant dans un tissu sobre, à la solidité incomparable, qui lui aura sans nul doute sauvé la vie. Il
s'en suivi cette scène Goyesque, Gériquesque, un tableau d'une fascinante morbidité: sa quasi nudité
blème ,sublimée par la sombre rugosité de l'asphalte. Scène intense livrée aux vils regards des
badauds ébaubis.
Ce n'est que bien plus tard, qu'elle revint à elle aux urgences de l'hôpital.Bien aprés qu'elle pu
expliquer, que ce jour là elle avait omis, par pure étourderie, de mettre une petite culotte, et que ce
n'était que par la plus regrettable des méprises qu'elle portait bas résille et porte jarretelles, qui de
toute évidence ne pouvaient lui appartenir.
Qu'ont ils fait ces badauds ensuite lorsque lapins, chiens et autres animaux aux sangs échauffés par
toutes les émotions subies, et par la consommation d'alcool ruisselants au sol, ont tenté de
deshonnorer publiquement ma cliente ? Rien! Strictement rien! Ils se sont contentés d'assister, non
sans un évident intérêt lubrique, au spectacle de ces abominations!
Ma malheureuse cliente seule en si mauvaise posture, si humiliante, mais comment voulez que la
fragile pureté de sa sincerité ait pu endiguer le galop impitayable de la calomnie qui s'ensuivit? Un
mal irreparable était commis!
Désormais Melle Nitouche vit recluse dans sa chambre. Elle envisage de fuir la mortification, la
honte et de quitter à jamais l'ignoble ingratitude de cette ville.
Pour ces vies anéanties,
pour les préjudices infligés à la vénérable institution que je représente,
pour les pauvres hères privés de l'aide qu'elle leur apportait,
je vous demande, je vous exhorte à faire preuve de la plus grande sévérité envers l'accusé et
d'accorder un substantiel dédommagement à ma cliente. Dédommagement que nous avons chiffré à
seulement deux millions d'euros. Cette somme représente le minimun pour se racheter une maison
et pour un voyage d'oubli autour du monde
Maître Bonny Ment

***************


Plaidoirie de maître Carla Schnikov défenseur de Zamis-zoo

par Jim
Yo, madame la juge et la cour!
Salutations ganjas aux membres du jury!
Je rentre à l'instant de Jamaïque où j'enregistre et produis le premier album de reggae d'un groupe
de bonobos psychédéliques afin de prendre la parole au sein de ce tribunal au nom de la société
Zamis-zoo, société créée par mon grand-père à son retour de la guerre d'Espagne lors de laquelle il
a combattu dans les Brigades Internationales.
Hasta la victoria siempre, grand-père chéri presque centenaire mais toujours aux commandes.Que les choses soient claires: nous ne comptons plus entamer de poursuites contre monsieur Paul
Hémick, ce héros du 3ième millénaire naissant! Oui, car nous considérons désormais que cet
homme est un précurseur qui tente de mettre au point des méthodes thérapeutiques innovantes avec
courage et abgnégation. De plus, son combat héroïque pour la promotion du naturisme urbain
mérite à lui seul toute notre considération et notre respect.
Oui...
Oui...
Bien entendu, il y eut quelques ratés.
Mais quel inventeur n'a pas d'abord commis quelques erreurs avant de triompher?
Oui, sans doute, eut-il été utile qu'il fisse bloquer la circulation avant de passer à l'acte.
Oui, on m'a dit que nos animaux avaient commis quelques incongruités lors de leur cavale
éthylique. Mais, bon, est-ce si dramatique que ce qu'on nous a laissé entendre il y a quelques
minutes?
La dame de l'Armée du Salut a certes expérimenté quelques vibrations inédites au contact de nos
canins mais une expertise médicale a constaté que sa virginité demeurait intégralement intacte! En
aucun cas, mon illustre collègue ne peut reprocher à nos toutous des actes de pornogaphie dignes
d'un film X zoophile.
Quant à nos chats? Que voulez-vous? Ils sont élevés à la chanson française traditionnelle. Il est
donc normal qu'une fois livrés à eux-même, ivres, stressés et égarés dans notre bonne ville d'Or, ils
s'en soient allés à la quête de cette gougoutte sécurisante, presque maternelle, si chère à Georges
Brassens. Je tiens d'ailleurs à signaler que la plupart de nos chats ont, ensuite, été achetés par les
prétendues victimes et que la lingerie détériorée à été remplacée par nos soins. Je tiens d'ailleurs à
remercier Jim, notre chauffeur, qui n'a pas hésité à accompagner en cabine d'essayage chacune des
lésées afin de s'assurer que tout se déroulait correctement
Oui, des lapins, surtout ivres, demeurent avant tout... des lapins! Et comme les bonobos évoqués
plus haut, ils règlent leurs affaires dans la joie. Nous vivons une époque tourmentée, le monde
tourne mal. Alors pourquoi vouloir stigmatiser la répétition frénétique publique de ce qui est sans
doute le plus bel acte de la Création? Les Beatles n'ont-ils pas chanté, je cite: All you need is love?
Non, soyons sérieux! Ne sombrons pas dans un psychodrame digne de ces interminables feuilletons
que certaines chaînes diffusent en semaine après les infos de la mi-journée! Les lapins Zamis-zoo
sont des lapins d'intérieur extrêmement bien éduqués, ils ne rongent ni les câbles, ni les cordes.
Laisson-les forniquer sur nos places et dans nos jardins publics! Laissons-les faire sourire nos
chères têtes blondes.
Oui, la société que je représente a subi de par les actes initiés par Monsieur Hémick un préjudice
financier certain. Pour cette raison, je vous invite à déposer la somme de votre choix dans la boîte
que Jim fera circuler parmi vous dans quelques minutes.
Mais je vous le redis, nous demandons qu'aucune poursuite ne soit envisagée contre le prévenu,
parce que nous pensons que c'est un homme qui a agi uniquement par amour.
Et l'amouuuur! Il n'y a que cela de vrai.
Merci de m'avoir écoutée.
Un pétard pour la route?
Profitez-en c'est de la bonne!
Carla Schnikov, avocate au Barreau Six Feuilles de Kingston.

***************


Plaidoirie de Maître Gérard Manvu, avocat de l'opéra d'OR
Par njb880

Madame le Juge, Monsieur l'avocat général, Mesdames et Messieurs les jurés, mes chers confrères,
Puccini est mort!Le 25 février, en matinée, une horde de chiens assoiffée de sang est venue interrompre un des plus
bel air italien en plein milieu de son deuxième acte. A cause de quatre caniches, de deux pékinois et
d'un bouledogue français, les spectateurs ne verront jamais Cio-Cio San accueillir son amour
yankee de retour après 15 ans d'absence. Imaginez, Mesdames et Messieurs les jurés, une horde de
chien hurlante débouler dans un opéra, déféquant sur la scène et dégradant, de-ci de-là, les sièges de
lourd velours rouge. Cela ne peut provoquer qu'un mouvement de foule irraisonné, qui a lui aussi
provoqué nombre de désagréments. Cette pièce se jouant en matinée, le public était principalement
composé de personnes âgées : vous avez de la chance Monsieur Hémick qu'il n'y ait que des cols du
fémur cassés ce jour-là!
Cet opéra, un joyau de la période romantique, a été purement et simplement violé. Nombres
d'étoiles se sont bousculées sur cette scène, je n'en citerai que quelques unes : l'inoubliable Maria
Callas, l'immense Montserra Caballé ou encore l'inimitable Chantal Goya.
En l'espèce, il existe plusieurs questions sous-jacentes. La première qui s'impose à nous est simple :
Monsieur Hémick est-il responsable de l'intrusion de ces chiens dans ledit opéra? J'en ai l'intime
conviction. Si l'on remonte le fil des évènements de la journée du 25 février, on trouve Monsieur
Hémick, nu, masqué, zigzaguant dans les rues qui cernent l'opéra. En cette belle journée, les
différents témoignages ne parlent pas d'atmosphère particulière sujette à la rébellion animalière. De
plus, les journaux ne relatent aucun autre incident concernant la race canine. Je sais que mon cher
confrère, conseil de Monsieur Hémick, tentera de démontrer que son client n'est en rien dans ce viol
culturel. Il faudra alors qu'il prouve que Coco et Tweenie (les caniches nains), Princesse et Sugar
(les deux pékinois) et Barry-White (le bouledogue) avaient conscience de leurs actes au moment des
faits. Je vous souhaite bonne chance, cher confrère.
A cela s'ajoute une autre question. Avez-vous déjà vu des animaux pénétrer naturellement un tel
bâtiment sans qu'on les y ait poussé? Il n'y a aucun précédent. Point de chiens savants! Cette salle
d'opéra n'est pas un cirque, Mesdames et Messieurs les jurés!
Enfin, êtes-vous déjà entrer dans un salle de spectacle avec la peur au ventre? Parce que c'est cette
peur qui pousse le public à fuir l'opéra. Madame Butterfly devait se jouer à guichet fermé pendant
plus de 6 mois. A partir de l'incident, les désistements ont afflué en masse. Le directeur de l'opéra
est aujourd'hui emprunt à une grave dépression. Il a essayé de se suicider en avalant trois tubes de
laxatifs surpuissants. La cantatrice-star de la pièce a du accepter de faire partie des chœurs de
Mireille Mathieu dans sa tourner mondiale qui exclue toute les démocraties. La programmation,
elle-même, de l'opéra en est chamboulé et vous pourrez donc y voir se produire Renée la Taupe, le
15 mars, et L'humoriste Tex dans un florilège de ses meilleures imitations de son émission
télévisuelle « Les Z'amours », du 16 au 30 mars.
Combien cette farce brisera-t-elle de destins?
De toute évidence, je suis contraint de demander la plus grande fermeté envers le prévenu et pour se
faire, je demande à ce qu'il dédommage mon client pour le manque à gagner pour l'annulation des
représentations suivants les faits ainsi que pour le préjudice moral subi par mon client, directeur del'opéra. Concernant le dédommagement des dégradations immobilières, je demande à ce qu'il
concerne l'opéra mais qu'il intègre également le tapis persan de mon client, lourdement taché après
sa tentative de suicide aux médicaments laxatifs.
Pour finir, Madame le Juge, Monsieur l'avocat général, Mesdames Messieurs les jurés, mes chers
confrères, j'aimerai observer une minute de silence pour Monsieur Puccini, qui est bel et bien mort
le 25 février vers 17 heures, ainsi que pour l'ensemble des dommages collatéraux dans cette affaire.

***************


Berthe de la Bille Boquette Doctoresse Es Pertes Expert psychiatre

Contre expertise Par Moshen

(8) Contre expertise Psiicht de Berthe de la Bille Boquette Doctoresse Es Pertes oh prêt du Tribunal
Rapport de contre expertise psychiatrique
Indubitablement, Monsieur Paul Hémick présente tous les symptômes visibles et indéniablement
flagrants d'un pervers narcissique doublé d'un psychopathe poly protéiforme à tendance
pyrotechnique aggravée. Aucun psychiatre digne de ce nom ne peut décemment passer à côté de
signes aussi probants que révélateurs que nous ne manquerons point de décrire par le détail dans la
suite de notre rapport. Cette minutieuse expertise, offerte à votre sagacité, supporte et donne grande
confiance en notre diagnostic.
Nous nous empressons de mettre en garde sur la capacité sournoise de Monsieur Pol Hémock de
manipuler une assemblée et a fortiori un juge non corrompu à l'étude de cas aussi extrêmes et
encore moins un jury formé d'incapables triés sur le volley.
Le signe authentique de sa perversion réside dans la démonstration de son avantageuse nudité,
combinée au port intégral et différentiel d'un masque de monstre et surenchérissement final, par le
choix de la perruque de sa blonde femelle.
Le masque, comme chacun le sait, représente le théâtre. D'ailleurs nous nous y sommes rendus hier
au soir pour assister à une fameuse pièce du boulevard qui mettait en scène notre très chère et
regrettée Jacqueline M. Ce masque est donc bien la preuve, s'il en fallait, de l'inclination fallacieuse
d'un penchant pervertisseur et sonore surhaussée d'une propension à la dissimulation de son sur ça
sous moi. Je cite au mot près notre maître vénéré Michel L. Dieu ait son âme.
Que Monsieur Pelle Tronique ait voulu exorciser une doublure de son soi-même intérieur, moitié
ambiguë, moitié animal, cela nous est révélé par le port de la moumoute. Une longue chevelure en
queue de cheval ou en appendice d'âne, le masque de la gorgone ainsi que la lame ondoyante du
sacrifice, tous les ingrédients sont réunis pour nous régaler d'une tragédie rachidienne. Rachida, on
ne t'oubliera pas tes lapes sus.
Le couteau fait écho à la nudité du personnage en illustrant le sommet phallique des nombreux coït
us et quitus interrompus par les contractions spasmodiques répétées et involontairement subis
depuis six mois par Monsieur Hénique au cours de ses rapports conjugaux, convulsions incessantes
du diagramme diaphane de Madame suivies instantanément d'une obturation brutale de la glotte qui
provoquent la fermeture de l'arrivée des gaz et produisent ces sons caractéristiques et
reconnaissables entre mille de l'orgasme féminin. Phase plateau.
Nous avons examiné notre client dans son plus simple appareil, je veux dire bien entendu, les
génitales au frais. Il nous apparaît clairement que ses attributs sexuels ont tout à fait les divines
proportions à faire cesser le plus retors des hoquets. Subito. Pronto.
D'ailleurs, nous avons procédé, en notre cabinet, à une reconstitution, grandeur nature en nous
mettant en toute probité et sincérité dans les conditions de ce fâcheux incident. Monsieur Pôle
Hippique a bien voulu se prêter au jeu, nous lui en sommes éternellement reconnaissant, et larépétition a été fructifère ou fructivore. Il faut que je tchèque. Je me suis personnellement investie
dans cet exercice, j'ai donné de ma personne et, comme j'ai pu le rappeler, avec un enthousiasme
mal dissimulé, je suis disposée à donner encore et retenter, s'il le fallait, cette expérience qui nous a
mutuellement grandis.
Je suis bien placé pour savoir ce que le travail sur soi-même peut apporter au malade mais au
médecin aussi. Tambien.
Monsieur Poil Hétrique, reçu et entendu par nous, sortait d'un état de désespérance errantielle et de
totale impuissance devant son incapacité avouée avec faire cesser le hoquet de son épouse. Depuis,
cette impotence s'est révélée être un formidable levier pour stimuler son imagination.
Paul me décrivit la scène avec une profusion de détails surprenants ; cette horde de femmes
hystériques lui filant le train, et lui préoccupé uniquement par une épouse désespérée qui le fuyait
comme un pestiféré, son sexe pendouillant tel un battant fou de cloche de cathédrale affolée qui
sonnerait le glas. Mais pour qui sonne-t-il cette fois ? Il transpirait sous son masque, criait en lui
enjoignant de s'arrêter lorsque enfin intervint la maréchaussée. Il eut beau se justifier en racontant
toute l'histoire par le menu, on ne semblait pas le croire. On le prit pour un fou. Enfin lorsque la
nouvelle se répandit que le hoquet s'était évaporé comme par magie ou par la conjugaison de ses
efforts et des circonstances de la vie, il en ressentit une sincère consolation. Il avait imaginé cette
mise en scène après une dernière nuit sans sommeil. La course poursuite aurait dû cesser avec ce
persistant hoquet dans le jardin de leur maison. Être nu dans ce lieu intime n'eut certes pas causé de
troubles à l'ordre public. Au contraire, son intention était tout autre. Au lieu de cela, et à sa grande
surprise, Madame avait pris la tangente et s'était enfuie dans la rue en hurlant au meurtre, comme
une démente. Elle n'avait décidément pas d'humour. Pris dans son élan, il l'avait suivi avant que de
se rendre compte de sa bévue, ballot. Les voisins alertés ne l'ayant pas reconnu sous son masque,
coiffé de cette ridicule touffe, la lame entre les dents blanches, se sont mis à courir aussi pour
protéger leur voisine de ce psychopathe invétéré.
Il me dit avoir souffert en son être, perturbé gravement dans son sommeil depuis l'apparition de
cette épisode hockeyeuse. Rappelons que ces troubles durent depuis six mois environ. Le temps
d'une grossesse sabordée en quelque sorte.
Nous comprenons sa propre douleur ainsi que celle de cette femme qui ne pensait plus un seul
instant pouvoir se débarrasser de sa gêne. Paulo nous dit avoir consulté plusieurs experts médicaux,
sans qu'aucun de ces imbéciles obtus ne trouve l'ombre d'une solution à leur peine.
Est-ce que cet homme voulait attenter à la vie de sa femme ?
A cette question, il nous faut sans conteste aucun, répondre par la négative.
Est-ce que cette personne présente un danger pour la société ?
Nous implorons la magnanimité du tribunal en faveur de notre patient.
Nous sommes persuadés que cet être est totalement inoffensif. Nous recommandons néanmoins son
incarcération dans ma clinique personnelle et privée, ce qui me permettra de la suivre individus, ex
nihilo, abrupt o.
Pour faire valoir ce que de droit.
Lue et approuvée, signée
Doctoresse Honoris Causa Berthe de la Bille Boquette Es Pertes psycho-nevro-sensorismes oh prêt
du Tribunal de la Grande Instance.

***************


Intervention de la juge, Madame Maria Du Haut des Nomes Du Marigot.
La juge :
" Maître, Plumatet-Hamois vous ne demandez donc pas de condamnations pécuniaires ?"
Maître Roger Plumatet-Hamois. :"Non, Madame, qu'il soit interdit à tout jamais de cité, nous suffit."
La juge :
" nous vous entendons Maître, nous constatons, et le tribunal prend acte que vous considérez que le
bannissement de Monsieur Paul Hémick tient lieu de dédommagement pour votre client, la ville de
Or sur Argent.
Merci Maître pour cette brillante et limpide plaidoirie qui nous a bien éclairés".
-
***************

Affaire Paul Hémick

Réquisitoire de Mr Jacques Huse, avocat général

Par ErickL
Madame le juge, mesdames, messieurs les avocats,
Il m'incombe en ce tribunal la noble tâche de représenter la République et de porter haut les
valeurs qui la fondent. Conscient de ce grand honneur autant que de la responsabilité qui lui est
subséquente, je veux d'abord préciser ce point essentiel que nous ne jugeons pas une pochade qui
aurait mal tourné, ou l'aveuglement passager d'un désespéré face au calvaire de son épouse, ou de
tout autre scénario que la défense se fera un devoir et un plaisir d'inventer et que je réfute par
avance, mais bel et bien d'un acte terroriste (et je pèse mes mots) à l'encontre de la société tout
entière !
Tout d'abord Mme Anne Hémick demande à être entendue aux côtés du défendeur. Cela doit déjà
nous mettre la puce à l'oreille ; n'y-aurait-il pas tout bonnement connivence ? Bon Sencre, mais
c'est bien sûr !!!
Oui, mesdames et messieurs les jurés, nous avons à faire ici à un véritable complot destiné à saper
les bases de l'ordre moral de notre société !
Après 6 mois de préparatifs qui ont consisté à se fondre dans la masse et la vie quotidienne, procédé
d'infiltration bien connu, nos deux complices ont perpétré leur forfait espérant s'en tirer en le
camouflant en fait divers drolatique. En effet, cette histoire de hoquet n'a été inventée que dans le
but de justifier l'injustifiable ! Qu'il y ait quelques témoins pour attester qu'Anne Hémick a bien eu
le hoquet pendant 6 mois j'en conviens mas il n'y a aucune expertise médicale pour certifier que ce
hoquet n'était pas simulé or chacun sait que la simulation est à la femme ce que la chaussure
bicolore est au mafioso !
Revenons aux faits.
Examinons d'abord les parties civiles (non, Maître de Chacal je parle des autres plaignants !). Qui
trouvons-nous ? Tout d'abord la société Honni-Colas, honorable firme d'utilité publique qui
dispense à tout un chacun cet indispensable outil de cohésion sociale qu'est la boisson alcoolisée.
Ensuite, une société de négoce d'animaux qui par sa fonction apporte aux foyers un peu de douceur
et d'humanité. Enfin, l'armée du Salut qui en avale des casquettes et trombones et se retrouve en
petite tenue sur la voie publique !
Vous l'avez compris, ces entreprises ainsi que la ville d'OR en tant que dépositaire de l'union des
citoyens et de la force publique n'ont pas été l'objet de cet attentat par hasard mais pour ce qu'elles
représentent symboliquement de notre société social-démocrato-capitalisto-liberalo-bien-pensante et
néanmoins hypocrite !
Mais quel but poursuivaient ces deux terroristes ? vous demandez-vous.
Cet acte n'était qu'un test qui devait permettre à l'organisation occulte et cependant puissante demesurer la faisabilité de ce genre de forfaits pour, à terme, instaurer une société où tout un chacun
pourrait courir nu dans les rues, s'amuser et se déguiser à sa guise, ruiner les commerces honorables
tels Honnis-Colas, rendre les animaux à la liberté y compris celle de copuler où et quand bon leur
semble et enfin, horreur suprême, fouler aux pieds la morale religieuse ici lâchement attaquée à
travers l'Armée du Salutœ Quant à la ville d'OR en tant qu'institution garante de ce contrat social
fondé sur les valeurs que je viens d'énumérer elle était tout bonnement vouée à disparaître.
Ainsi, pendant 6 mois Anne Hémick a simulé un hoquet, s'en est plainte à qui voulait l'entendre afin
que ce fait soit bien établi en cas de procès, son mari Paul de son côté pleurait sur l'épaule des
voisins son chagrin pour sa tendre moitié objet de tant de souffrances et se dotait perfidement des
outils nécessaires à son forfait, à savoir le masque et le couteau !
Enfin, après de minutieux relevés d'horaires des passages des camions de Honni-Colas et Z'amizoo,
ainsi que ceux des prestations musicales de l'Armée du Salut, ils passaient à l'acte avec la
détermination et la violence dont, seuls sont capables les illuminés fanatiques animés d'un projet
aussi idéaliste que dangereux, en l'occurrence celui de l'instauration d'une société libre de murs,
joyeuse et exempte de tout ordre moral.
Je finirai cette démonstration par mes réquisitions qui comme vous le savez, mesdames et
messieurs les jurés, se doivent d'être nuancées au regard des responsabilités respectives des accusés.
Il est clair que ce pauvre Paul Hémick est un être fruste et peu cultivé qui est tombé sous la coupe
de cette femme diabolique qui l'a manipulé et transformé en petit chien obéissant en lui dispensant
au gré de ses caprices telle ou telle gratification sexuelle !
Cela ne l'absout d'aucune responsabilité personnelle mais je ne demanderai pour lui, simple
exécutant, qu'une peine de 20 ans de prison dont 35 ans incompressibles.
Quant à Anne Hémick, le cerveau, l'araignée de l'ombre, la diabolique organisatrice de cet attentat
scrupuleusement pensé, organisé et perpétré, je ne peux qu'en appeler à la plus extrême sévérité de
votre part. La peine de mort est aboli dans notre pays et Dieu (qui voit tout) sait combien je le
regrette.
Aussi, je demande pour Anne Hémick la prison à perpétuité avec une période incompressible de 250
ans (maximum prévu par le législateur).
Oui, c'est terrible et j'en ai conscience mais, mesdames et messieurs les jurés, soit nous protégeons
notre société, ses valeurs et sa culture (pensez à vos émissions de télé préférées que vous ne
pourriez plus voir, au loto, au football.) ou nous faisons preuve d'une coupable indulgence et nous
aurons à répondre devant nos enfants de l'état dans lequel nous leur transmettrons notre bonne ville
d'Or, notre pays et le monde.
Je sais pouvoir compter sur votre sens civique et je vous remercie. Les dommages subis par les
parties civiles (non, Maître de Chacal, cela ne nécessite aucun soin médical) seront entièrement
compensés par les accusés et si nécessaire réexaminés au civil.
Jacques Huse Procureur de la République

***************


Héleine de Chacal de Bonmatin pour Mme Anne Hémick

Avocate de Mme Hémick
Madame la Présidente, Monsieur le Procureur de la République, Mesdames et Messieurs les
Avocats, Mesdames, Messieurs.
Ma cliente Madame Anne Hémick a souhaité solliciter mon conseil pour venir en aide à son époux
qui a pris mille risques et s'est investi à fond dans cette affaire pour la tirer d'une mort certaine.
Tout d'abord je me dois de vous avouer en préliminaires ou plutôt en préambules que lesdivagations néo-machistes et sécuritartistiques de Monsieur le Procureur de la République me laisse
pantelante ! Mais absolument pas Monsieur, ma cliente s'inscrit en faux devant de telles accusations
toute droites sorties d'un cerveau de mâle capable d'autant d'abstraction qu'un congélateur porte
ouverte !
- Oui, Madame la Présidente, je me maîtrise, cependant je me permets d'insister, lourdement sur le
fait que mon nom comporte la particule et que mon patronyme complet est "de Bonmatin", ce qui
tente à prouver le caractère inoffensif de mes paroles aux autres périodes de la journée .
Ensuite permettez-moi de vous offrir quelques sucettes qui vous permettrons de traverser le sale
quart d'heure que va durer ma plaidoirie. Non, Madame la Présidente, les sucettes ne sont pas à
l'anis mais à la violette et nous jouons il est vrai de malchance compte tenu de la stomie,
potentiellement gazogène, de Madame du Haut des Nômes. Enfin, allons y...
Mais revenons à nos moutons, car que je sache, même en l'espèce, ces bêtes sont encore innocentes,
nous expliquerons que la vérité des faits telle que la cour devra l'apprécier est beaucoup plus simple
et beaucoup plus intime.
Madame et Monsieur Paul Hémick sont mariés depuis 1995 et s'aiment comme au premier jour, oui
Monsieur le Procureur ces deux-là s'aiment ! Et oui, hélas c'était un mariage quasi blanc ! Mais ne
protestez pas Monsieur le Procureur, Mesdames et Messieurs les avocats, c'est un fait ! J'ai ici un
certificat médical datant de moins d'un an attestant de la virginité de ma cliente âgée de bientôt 53
ans ! Oui, elle porte beau et effectivement des sujets chagrins pourraient s'acharner à croire qu'elle
n'a que la trentaine, il n'en est rien cette pauvre femme mariée sous le régime de la communauté
universelle restreinte aux dividendes de son mari, était vierge il y a moins de un an, il y a
précisément six mois et nous allons y venir.
Oui Madame la Présidente j'y viens, je viens, oui, ah ! je viens... Bien que s'est-il donc passé ?
Monsieur Paul Hémick exaspéré au bout de 16 ans d'infructueux essais s'est résolu à la circoncision,
plus élégante, plus hygiénique et plus pratique aussi en cas de phimosis.
Ce faisant et au regard d'une épouse fidèle contre vents et marrées, il a acheté un kama-sutra et a
découvert les soixante-quatre arts et devenu lui même un nayaka, d'où, Madame la Présidente son
audace : "nayaka y aller et lui ôter son hoquet !"
Ainsi pourvu de toutes les assurances d'être un leader dans toute société humaine, il lui a fait, je cite
dans l'ordre, c'est important : La percée, la pression, le souffle du sangler, le souffle du taureau, le
mouvement du moineau, et comble de l'art : la balançoire. Ma cliente surprise et réanimée par tant
de nouveautés s'est emportée dans des nimitams, des parshwatodashtams, des chumbitakams et des
parimrishtakams jusqu'au sangara fatal.
Car c'est là ou je veux en venir, Madame la Président, ma cliente, essentiellement transformée par le
nouveau lingam de son époux, ravie à ses angoisses et à ses frustrations par l'explosion de ses sens,
s'est laissée aller jusqu'au sangara !!
Ce faisant et dans les conditions de la réalisation de cette pratique si nouvelle pour elle, ignorant
tout de ce qui pouvait s'en suivre, c'est au cours d'un sangara qu'elle a contracté ce hoquet
destructeur qui l'habita durant ces six derniers mois, au péril de sa santé, de sa vitalité et même de
son couple : oui, Madame la Présidente et deux fois oui, Monsieur le Procureur. Me direz-vous, je
vous attendais là : que sont donc ces termes barbares et qu'ont ils à faire dans cet honorable
tribunal ? J'ai fourni, excusez-moi, je cherche ma copie.
- Oui Madame vous dites ? de parler moins proche de vous ? Je comprends, je me recule.
Madame la Présidente, je vous rassure, je vais en terminer bien vite, car je vois comme toujours au
cours de mes plaidoiries les mouches vertes arriver. Et il semble que votre stomie, Madame la
Présidente soit bien étanche car toutes les mouches se concentrent sur moi.Oui, j'ai donc ici la copie du lexique, mais il n'est pas possible maintenant d'en faire état à haute
voix. Que la cour et Monsieur le Procureur sachent que nous n'inventons rien ! Monsieur Paul
Hémick ému jusqu'aux tréfonds de son c'ur par tant d'amour et de si longues conséquences,
l'empêchant par ailleurs tout renouvellement d'une intromission tant souhaitée, du fait des
soubresauts de Madame, s'est vu contraint d'employer les grands moyens pour tenter de guérir et
Dieu merci réussir, car à l'issue de la journée de travail, oui, c'est bien d'un travail dont nous parlons
aujourd'hui ! Madame Anne Hémick n'a plus, chacun peut le constater et même l'inverse, le hoquet.
L'usage d'un perruque verte est certes surprenant, ce choix laisse deviner les tendances poétiques de
l'époux de ma cliente, son goût pour la nature, les arbrisseaux et l'écologie, oui, Madame la
Présidente ! Le mari de ma cliente est écologique ! Sa nudité est un chant à mère nature, une invite
à la simplicité, aux joies du naturisme, en un mot à la liberté !
- Oui Madame la Présidente je vais aboutir voir conclure, oui, vous m'en conjurez.
Le poignard, en plastique ?
Mon Dieu Madame la Présidente c'est une erreur, une erreur regrettable, qu'elle ne soit pas fatale
pour autant ! Le mari de ma cliente était en train de ranger son ancien coffre à jouets personnel dans
le garage quand il a entendu ma cliente partir, hagarde, hoquetant comme un lavabo bouché, il n'a
écouté que son coeur et sans attendre, sans même ranger ce poignard, que dis-je ce petit couteau de
sa panoplie d'Aladin et la hampe merveilleuse, il a suivi ma cliente et ne l'a plus lâchée, craignant
qu'elle n'attente à sa vie.
Monsieur le Procureur vous êtes le représentant d'une société en berne dans laquelle les femmes
peuvent bien mourir d'un hoquet attrapé dans les circonstances même du plaisir partagé, enfin !
partagé, je m'autorise à le dire, mais vous êtes prêt à évoquer je ne sais quel complot terroriste
ridicule, alors qu'il s'agit pour un époux et sa femme d'accéder au plaisir Monsieur le Procureur, au
plaisir !
Je demande la relaxe, je ne fais référence pour cela à aucun article mais au simple bon sens de la
sensualité et des hommages et intérêts contre la république qui entrave la jouissance des femmes et
au profit de Anne et de Paul Hémick qui n'ont absolument rien à se reprocher.
Les dommages collatéraux ont été provoqués à l'insu du plein gré de l'époux de ma cliente tout
simplement parce que la vue d'un pauvre malheureux lingam, pacifique est impossible dans notre
hypocrite citée.
Les deniers publiques seront dépensés jusqu'au dernier pour que ce couple admirable parte aux
Seychelles pendant toute une année, archipel exemplaire où chacun sait que les lingams poussent à
foison en toute liberté sur les plages de sable blanc..
Maître Héleine de Chacal de Bonmatin

***************


Avocat de la Défense pour Mr Paul Hémick

par /é-Owl
(14) Plaidoirie de Aimé Voulayzin-Lézotres, avocat de M. Paul HémickAprès le léger incident de la semaine précédente, Aimé Voulayzin-Lézotres (sobre cette fois-ci) est
prêt à reprendre du service !
Madame la juge, Monsieur le procureur, chers confrères, Mesdames et messieurs ,
Si j'ai accepté de défendre monsieur Paul Hémick aujourd'hui, c'est pour l'argent, je le confesse.
Mais pour quelle autre raison un avocat peut-il plaider ? Je ne sais rien de M. Hémick. Je ne sais pas
si son père était alcoolique, je ne sais pas s'il avait des animaux de compagnie ou s'il aimait se
déguiser -quoi que j'aie mon avis sur la question- ; mais je peux vous jurer, oui je vous le jure !,
messieurs les jurés : cet homme respire la bonté. Regardez son visage, le bien se lit sur chacune de
ses rides, le bonheur éclabousse ses sourires sardoniques et quand il vous jauge, ses yeux allant et
venant de votre tête à vos pieds, vous sentez comme une chaleur solaire envahir votre corps. Je me
souviendrai toujours de ma première rencontre avec Paul -permettez que je l'appelle
affectueusement par son prénom-, il est entré dans mon bureau, et ses premiers mots ont éclairé ma
journée :"Je suis dans la merde". Quel son plus doux aux oreilles de quelqu'un qui vit du malheur
des autres ? Je vous supplie citoyens d'OR qui avez la lourde tâche de juger cet homme que l'on
vous présente comme un criminel ; je vous supplie d'oublier pour un instant les médichancetés que
s'acharnent à lui octroyer les bourreaux indignes qui agitent cette cour. Oubliez-les, oublions-les un
instant, et tâchons de comprendre M. Paul. Voici venu le temps ! Je vais tenter de retracer pour vous
le parcours d'un homme, héroïque ; qui a bravé la loi des hommes pour nous permettre à nous,
pauvres erres, d'accéder à l'éternel. Oui messieurs les jurés, je vous parle d'un homme mandaté par
le ciel pour porter la lumière sur cette terre.
Il y a de cela quelques mois, quand il s'est avéré que le hoquet de Mme Hémick ne passait pas, et
que toute position du kamasutra était devenue impossible, ce pauvre homme décida de consacrer
son temps à l'art. A court d'idées et de connaissances dans ce domaine, il choisit de changer la face
du monde en accomplissant l'œuvre la plus excentrique, la plus étonnante, la moins morale mais la
plus belle au monde. Cet homme, Paul, a voulu dépasser l'infirmité de sa femme en animant notre
petite ville d'OR. Il voulait vous donner du grain à moudre, et vous lui crachez au visage. Il voulait
vous sortir de la pauvreté intellectuelle et morale dans laquelle vous vous êtes engoncés, et vous
l'accusez de crime ! Sa recherche fut celle de l'opposition entre homme et nature, morale et pureté.
S'il s'est mis à courir nu dans la rue avec un couteau, c'était pour nous ramener à notre condition
première : la bestialité. S'il a choisi de ne s'habiller que d'un masque, c'était pour représenter cette
population qui se voile la face, qui oublie qu'elle va mourir et cherche à donner un sens à une vie
insensée. Par cette oeuvre qui restera à jamais gravée dans nos mémoires, M. Hémick est parvenu à
nous redonner la joie de vivre, le goût de la simplicité. Ce bienfaiteur de l'humanité est même allé
jusqu'à offrir à de simples chiens une journée inoubliable, un temps de bonheur dans leurs vies de...
chiens.
Alors oui, peut-être a-t-il choqué les esprits étriqués de pseudos amateurs d'art qui n'ont pas su voir
dans cet acte, et dans l'invasion de l'opéra, la grandeur du chef d'œuvre contemporain de Paul. Une
meute de chiens ivres envahissant l'opéra... c'est l'art qui reprend sa place ! Le romantisme poussé à
son paroxysme ! C'est le contemporain qui se venge de l'archaïque, qui se détache des règles bien-
pensantes et conformistes d'une société verrouillée et prompte au jugement. Maintenant je vous le
demande, le spectacle ne vous a-t-il pas divertis ? Ne vous êtes vous pas un peu attachés à cet artiste
incompris, à ce rêveur amateur, à ce fantasque lunaire ? Finalement, Paul Hémik ne serait-il pas
condamné au nom du Paul-Hétickement correct ?
Je vous prie une dernière fois, avant de rendre à cette assemblée le souffle haineux qui lui incombe :
doit-on conforter ce bourreau qu'est la loi ? Ou pouvons-nous encore agir en êtres humains, et voir
en place du terroriste... l'artiste. Et puis au fond, le spectacle ne vous a-t-il pas divertis ?
Texte de Aimé Voulayzin-Lézotres, avocat de la défense de M. Paul Hémick



Jugement mis en délibéré à la date de la saint Glin glin.
LIRE LE VERDICT ici -> http://www.loree-des-reves.com/modules/newbb/newtopic.php?forum=9

Posté le : 19/04/2015 15:56
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
28 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 28

Plus ...