| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Rodolphe III de Bourgogne [Les Forums - Histoire]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Rodolphe III de Bourgogne
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 8994
Niveau : 62; EXP : 81
HP : 1236 / 1545
MP : 2998 / 31327
Hors Ligne
Le 6 septembre 1032 meurt Rodolphe III de Bourgogne

dit Le Pieux ou Le Fainéant, né vers 970; il est le dernier roi de Bourgogne.

En bref

Un premier royaume de Provence-Viennois fut formé en 879 sous l'autorité de Boson, beau-frère de Charles le Chauve. Sa couronne réunissait la Provence, le Bugey, la Bresse, une partie de la Bourgogne cisjurane, une partie du Languedoc et le Dauphiné. Boson dut lutter continuellement contre l'hégémonie des Carolingiens, mais put léguer son patrimoine à son fils. Cependant, à la mort de Charles le Gros naquirent les royaumes de Bourgogne et de Provence. Le Welf Rodolphe, duc de Transjurane, prenait en 888 la couronne à Agaune et à Toul ; mais l'occupation de la Lorraine par Arnoul de Carinthie le cantonna dans la Bourgogne jurane, partie méridionale du royaume de Lothaire II (Sion, Lausanne, Besançon, Genève, peut-être Aoste). Louis l'Aveugle, fils de Boson, releva en 890 le titre royal que son père avait pris à Mantaille en 879 et s'assura du Lyonnais, du Viennois et de la Provence, qui avaient formé de 855 à 863 le royaume de Charles de Provence. Il échoua dans sa tentative d'occuper aussi le trône d'Italie (905). Aveuglé, il régna sous la tutelle de son cousin Hugues et mourut en 928, ne laissant à son bâtard Charles-Constantin que le comté de Vienne. Hugues, proclamé roi d'Italie en 926, céda ses droits sur la Provence, le Viennois et le Lyonnais à Rodolphe II en 932 ; il mourut à Arles après avoir été chassé d'Italie.

Sa vie

Rodolphe III est le fils du roi de Bourgogne Conrad III dit le Pacifique 925-993 et de Mathilde de France 943-980, fille du roi de France Louis IV dit d'Outremer.
En 993, Rodolphe III succède à son père. Il est présenté par les historiens comme un homme faible, manquant de courage. Son demi-frère Burchard II, archevêque de Lyon depuis 979, sillonne le royaume pour garantir les pouvoirs royaux. Sous son règne, la tutelle de la royauté germanique se fait encore plus pesante et finit par étouffer son autorité.
Les souverains ottoniens commencent en effet à intervenir directement dans le royaume bourguignon. En 999, Rodolphe doit mater une révolte des grands seigneurs du royaume. L’impératrice Adélaïde vient ainsi dans le royaume de Bourgogne, où elle arbitre souverainement les différends qui opposent Rodolphe III à son aristocratie.
Après l’an mil, le roi perd l’habitude de réunir en conciles les évêques bourguignons. Désormais, les prélats rhodaniens prennent le chemin de la Germanie, comme le font les archevêques de Lyon et les évêques de Tarentaise, de Genève et de Lausanne en 1007, lorsqu’ils vont assister au concile de Francfort. Profitant de l’affaiblissement de la royauté, les évêques peuvent ainsi gérer leurs diocèses en toute indépendance.
Acte de donation du roi de Bourgogne Rodolphe III à l'abbaye de Saint-Maurice d'Agaune 15 février 1018
Par la suite, pour se concilier l'appui du clergé contre les nobles, il fait plusieurs donations importantes aux évêques de Bâle, de Sion et de Lausanne. À ce dernier, il cède en 1011 le comté de Vaud, c'est-à-dire la charge de comte et les droits régaliens, droits publics exercés à l'origine par le roi sur les routes, les péages, les forêts, la monnaie, les marchés, les mesures, les eaux, les criminels, dans le territoire du comté. Le 15 février 1018, à la demande de ses familiers, Rodolphe III, donne ou plutôt rend à l'abbaye de Saint-Maurice d'Agaune les fiscs de Sciex ?, de Lully, de Commugny, la moitié de Pully, Oron, la pauté de Vuadens, Bouloz, le plaid de Vevey, Lutry, Vouvry, Ollon, Villy, Naters, quelques droits à Saint-Maurice et l'ensemble des alpages du Chablais.
En 1011, Rodolphe III épouse Hermengarde, une parente si proche du futur comte de Savoie Humbert Ier aux Blanches Mains 980-1048, qu’il est vraisemblable qu’elle en est la sœur, selon une hypothèse souvent défendue par les historiens italiens. Rodolphe III donne à son épouse un douaire considérable, qui s’étend en particulier autour d’Aix-les-Bains et de la combe de Savoie. Bien vite, ces terres royales passent aux mains du comte Humbert aux Blanches Mains. Le roi aime résider et prendre les eaux à Aix-les-Bains et il s'y fait construire un vaste palais. À l'époque un temple romain dédié à Mercure est encore debout à côté du palais.

La région qu'il donne à Hermengarde remonte jusqu'au pied du Jura avec la ville de Neuchâtel.

À Strasbourg, en 1016, Rodolphe prête un hommage de main à son neveu l’empereur germanique Henri II, le reconnaîssant comme protecteur et héritier. Le roi de Bourgogne promet à l’empereur de gouverner selon ses conseils et de lui laisser sa succession s’il devait mourir sans laisser un fils légitime. Mais cette soumission n'est pas acceptée par les grands du royaume, et sous l’impulsion du comte Otte-Guillaume, toutes les villes du comté de Bourgogne ferment leurs portes à l’empereur.
En 1018, Rodolphe renouvelle et complète les engagements qu’il avait pris à Strasbourg, et se comporte dès lors en véritable vassal de l’empereur en lui remettant en libre disposition les fiefs tenus par le comte de Besançon, Otte-Guillaume, et en se faisant investir par lui de sa couronne et de son sceptre. La royauté bourguignonne est désormais totalement soumise au pouvoir impérial.
Hugues, fils illégitime de Rodolphe est promu à l’évêque de Lausanne en 1019.
Rodolphe III concède le comté de Vienne à l’archevêque de Vienne en 1023.
À la mort d'Henri II, en 1024, Rodolphe III est contraint par les nobles de Bourgogne, de révoquer sa donation faite huit ans auparavant.
Toutefois, en 1025, il se voit contraint de renouveler son engagement initial, vis-à-vis du nouveau roi de Germanie Conrad II le Salique, le mari de sa nièce Gisèle, fille de sa sœur Gerberge, et qui occupe Bâle pour faire pression sur lui.

En 1027, Conrad II est couronné empereur germanique, Rodolphe assiste à la cérémonie et confirme la succession.
En juin 1032, Burchard, archevêque de Lyon désavoue la succession sur le royaume et fait partie des révoltés. En septembre, à la mort de Rodolphe III, la lutte s’engage entre l’empereur Conrad II et l’autre neveu du roi défunt, le comte de Blois et de Troyes Eudes II, l’héritier le plus direct de Rodolphe.

La donation faite à son épouse

Le 24 avril 1011, Rodolphe III fait une donation en faveur de son épouse Ermengarde dont les Archives départementales de l'Isère ont conservé le diplôme original sur parchemin. Voici le texte de ce document :
" Au nom de la très Sainte et Indivise Trinité, Rodolfe, Roi par la Clémence de Dieu ; qu'il soit connu de tous les hommes, nés ou à naître, que, poussé par amour conjugal et conseillé par les grands de mon royaume, je donne à ma très chère épouse Irmengarde, la résidence royale d'Aix avec les colons de ce domaine en notre propriété, pour qu'ils l'habitent et en cultivent les terres. Et je lui donne mon fisc d'Annecy, avec ses dépendances, ses esclaves et ses servantes ; et je lui donne la totalité de l' abbaye de St Pierre de Montjoux et je lui donne mon fisc de Rue avec ses dépendances, ses esclaves et ses servantes, et je lui donne le château de Font avec ses dépendances, et la part de la villa d' Yvonand qu'Henri possédait, avec ses esclaves, ses servantes et toutes ses dépendances ; je lui donne la résidence royale de Neuchâtel, avec ses esclaves, servantes et toutes ses dépendances ; je lui donne Auvernier (11) avec toutes ses dépendances, esclaves et servantes ; je lui donne Arinis Saint-Blaise, avec toutes ses dépendances, esclaves et servantes. Qu'elle ait le droit de posséder, de donner, de vendre, en somme de faire tout ce qu'elle voudra de ces biens. Pour que nos successeurs tiennent pour vrai et ne cassent pas ce que j'ai fait, nous avons authentifié de notre main et ordonné qu'il soit scellé de notre sceau. Signé du seigneur Rodolfe.
Padolfe chancelier, j'ai reconnu.
Daté du 8e jour des calendes de mai, 17e lune, indiction…., l'an de l'Incarnation du Seigneur 1011, sous la 19e année du règne de Rodolfe, fait à Aix "
Au dos du texte : " Moi Hermengarde, reine, je donne à Dieu et à St Maurice de l'Église de Vienne, tout ce qui m'a été donné" .

Succession de Bourgogne 1032-1034.

Mort sans postérité, le 6 septembre 1032, Rodolphe III avait institué comme son héritier, l'empereur germanique Conrad le Salique, mais son neveu Eudes II de Blois, fils de sa sœur aînée, suscite contre l'empereur, la révolte des féodaux et des prélats du royaume de Bourgogne, dont le comte Gérold de Genève, l'archevêque de Vienne, l'évêque de Maurienne et Burchard, archevêque de Lyon. Eudes II envahit le royaume. La guerre entre les deux cousins dura deux ans et Eudes doit abandonner la partie devant une coalition formée par le nouvel empereur Conrad II et le roi de France Henri Ier.


[img width=600]https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/66/Donation_du_roi_de_Bourgogne_Rodolphe_III_%C3%A0_l'abbaye_Saint-Maurice_(15_f%C3%A9vrier_1018).jpg/400px-Donation_du_roi_de_Bourgogne_Rodolphe_III_%C3%A0_l'abbaye_Saint-Maurice_(15_f%C3%A9vrier_1018).jpg[/img]



Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l




Posté le : 04/09/2015 16:56
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Rodolphe III de Bourgogne
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1905
Niveau : 36; EXP : 28
HP : 176 / 882
MP : 635 / 9681
Hors Ligne
Chère Loriane,

Je lis la plupart de tes écrits mais je ne pense pas à te faire un petit mot.
Alors je le fais ici avec d'autant plus de plaisir que tu écris sur la région de mon coeur: la Bourgogne.

Eh oui, nous avons eu une grande Bourgogne qui allait bien au delà de ses frontières étriquées actuelles.
En lisant ton texte, j'ai repensé aussi au destin désastreux de notre Charles Le Téméraire qui désirait tant reconstitué le royaume de Bourgogne.

Faisons un peu d'histoire fiction. Tiens, je ferai un texte à ce sujet. Charles Le Téméraire n'est pas mort à Nancy. Il a survécu et il est devenu Roi de Bourgogne. A la bataille de Molois en Bourgogne, il vainquit les armées de Louis XI. Et ....

Merci pour tous les textes que tu nous proposes et qui font de ce site un site de grande valeur intellectuel mais aussi de partage.
Je m'y sens bien.

Amitiés de Bourgogne, bien sûr.

Jacques

Posté le : 13/09/2015 20:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Rodolphe III de Bourgogne
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 8994
Niveau : 62; EXP : 81
HP : 1236 / 1545
MP : 2998 / 31327
Hors Ligne
Et oui la Bourgogne fut un "pays puissant " et sa culture reste encore inscrite dans notre histoire.
Vive les bourguignons !
Mille mercis pour penser à me laisser un mot.
Loriane

Posté le : 17/09/2015 21:16
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
34 Personne(s) en ligne (23 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 34

Plus ...