| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Henry Troyat [Les Forums - Histoire de la Littérature]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Henry Troyat
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 8989
Niveau : 62; EXP : 80
HP : 1236 / 1545
MP : 2996 / 31272
Hors Ligne
Le 1er novembre 1911 naît à Moscou, Henri Troyat

né Lev Aslanovitch Tarassov ; en russe moderne : Лев Асланович Тарасов, et mort à 95 ans, à Paris France le 2 mars 2007, est un écrivain français. Dans son livre de souvenirs Un si long chemin, paru en 1976, il confirme clairement l'origine arménienne de ses deux parents.
Écrivain né russe d"écriture française, distincté du prix du roman populiste en 1935, du prix Goncourt en 1938, Membre de l'Académie française fauteuil 28, Prix des Ambassadeurs en 1978, auteur deroman, essai, biographie, théâtre. Ses Œuvres principales sont L'Araigne en 1938, Tant que la terre durera trois tomes, de 1947 à 1950
Les semailles et les moissons cinq tomes, de 1953 à 1958
Il est l'auteur de grands cycles romanesques qui évoquent la Russie et la France contemporaines Tant que la terre durera, 1947-1950 ; les Semailles et les Moissons, 1953-1956 ; la Lumière des justes, 1959-1962 ; les Eygletière, 1965-1967. On lui doit aussi des biographies Ivan le Terrible, 1982 ; Tourgueniev, 1985 ; Gorki, 1986 ; Flaubert, 1988 ; Maupassant, 1989 ; Alexandre II, 1990 ; Zola, 1992 ; Verlaine, 1993 ; Balzac, 1995 ; Nicolas I er, 2000. Académie française, 1959.


Sa vie

Lev Aslanovitch Tarassov naît à Moscou en 1911. Soixante ans plus tard, dans un livre de souvenirs, Un si long chemin (1976), il aura à cœur de rappeler les origines arméniennes de ses parents. La révolution bolchévique l'amène à quitter la Russie dès 1917 : après bien des péripéties, il arrive en France à dix-neuf ans. Des études de droit et sa naturalisation lui permettent d'occuper un poste de rédacteur à la préfecture de la Seine, un emploi qu'il conservera jusqu'en 1943. Mais sa passion est ailleurs. À vingt-cinq ans, et tandis qu'il est encore sous les drapeaux, il publie son premier roman, Faux jour 1935, immédiatement récompensé par le prix du roman populiste. Trois ans plus tard, le prix Goncourt est décerné à L'Araigne. C'est donc un écrivain déjà célèbre − l'Académie française lui offre un prix pour l'ensemble de son œuvre en 1938 − qui va s'engager pendant quarante ans dans la publication de romans La Neige en deuil, 1952 ; Grimbosq, 1976 ; Le Pain de l'étranger, 1982, de nouvelles La Geste d'Ève, 1964 ; Les Ailes du diable, 1966 ou de récits de voyage. Surtout, il va attacher son nom à la rédaction régulière de cycles romanesques, qui prennent pour cadre la France ou la Russie. Dix romans français vont connaître un succès colossal : Tant que la terre durera, 1947-1950 ; Les Semailles et les moissons, en cinq volumes, 1953-1957 ; Les Eygletière, 1965-1967. Onze autres sont « russes » : La Lumière des justes, 1959-1963 ; Les Héritiers de l'avenir, 1968-1970 ; Le Moscovite, 1973-1975. À chaque fois, Henri Troyat se documente précisément et fait de l'histoire le fond de scène sur lequel se jouent des destins singuliers. Les personnages connaissent les affres de la France d'après la Grande Guerre ou, quand ils sont russes, de la Russie des tsars jusqu'à la révolution d'Octobre. La boulimie d'écriture ne s'arrête pas là. Alors qu'il est élu à l'Académie française au fauteuil de Claude Farrère 1959, Henri Troyat se fait le biographe des grandes figures de la Russie tsariste : les personnages politiques Catherine la Grande, 1977 ; Pierre le Grand, 1979 ; Alexandre Ier, 1981 le disputent aux écrivains dont il a fait ses maîtres Dostoïevski, 1940 ; Pouchkine, 1946 ; Tolstoï, 1965 ; Gogol, 1971 ; Tchékhov, 1984 ; Tourgueniev, 1985 ; Gorki, 1986. Le domaine français n'est pas en reste avec des biographies de Flaubert, Maupassant, Verlaine... Ce qui ne va pas sans difficultés parfois, quand l'écrivain se trouve condamné à une lourde amende 1997 pour plagiat à propos de son ouvrage sur Juliette Drouet.
Cette carrière, jalonnée par les titres et les honneurs, s'est poursuivie sans grand changement jusqu'à sa mort le 2 mars 2007. C'est au total la somme impressionnante de plus de soixante romans, trente biographies, huit essais et deux pièces de théâtre qu'il laisse à la postérité. Troyat est un écrivain populaire qui s'adresse non à ses pairs en littérature, mais à des lecteurs plus ordinaires, passionnés par les romans qui embarquent des personnages dans les tourbillons de la grande et de la petite histoire. Les bouleversements formels du genre romanesque au XXe siècle, de Proust à Joyce ou de Céline à Faulkner, n'ont aucunement affecté ces dizaines de milliers de pages rédigées selon la grande tradition du roman russe et français du XIXe siècle. D'où son succès considérable auprès du grand public, qui a cru reconnaître en Troyat un nouveau Balzac. À ceci près que le créateur de la Comédie humaine parlait de ses contemporains, alors que Troyat a traversé tout un siècle pour parler du précédent. Habile dans l'art d'agencer, à travers scènes et dialogues, les effets de réel dans la peinture des personnages et des climats domestiques, il sait user des ressources du roman pour rendre le climat d'une époque. S'il pratique peu l'écriture du moi à proprement parler, Aliocha 1991 ne s'en présente pas moins comme un roman d'apprentissage dans lequel le vieil homme retrace son expérience propre. Ses intrigues comme son style trahissent une forte nostalgie pour un passé englouti, en même temps qu'un imaginaire tourmenté qu'habitent des personnages brutalisés par la vie : Le mort saisit le vif 1942, Le Front dans les nuages 1977, Viou 1980, La Dérision 1983, Marie Karpovna 1984, Le Bruit solitaire du cœur 1985, etc. Cette œuvre permet une réflexion privilégiée sur le divorce entre la littérature légitimée des clercs et la lecture romanesque effective qui est celle, comme on le voit avec Troyat, de dizaines de milliers de personnes. Michel P. Schmitt

Henri Troyat quitte la Russie avec sa famille en 1917 après la Révolution d’octobre. Il fait toutes ses études en France, au lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine. Il obtient ensuite une licence en droit.
Il devient rédacteur à la préfecture de la Seine en 1935. La même année, son premier roman, Faux jour, reçoit le Prix du roman populiste. En 1938, il obtient le Prix Goncourt pour son roman L'Araigne. En 1940, il commence une grande épopée inspirée de ses souvenirs de Russie, Tant que la Terre durera 7 tomes, suivi d'autres suites romanesque et de nombreux romans.
Au cours de sa carrière particulièrement prolifique de romancier et de biographe, il écrit plus de cent ouvrages. Il est élu membre de l'Académie française en 1959, au fauteuil 28, à la place de Claude Farrère.
En 1974, il apparaît dans Italiques pour débattre avec Nella Bielski de la rentrée littéraire.
Henri Troyat est décédé à Paris dans la nuit du vendredi 2 au samedi 3 mars 2007 à l'âge de 95 ans. La cérémonie religieuse a eu lieu le 9 mars à la cathédrale Saint-Alexandre-Nevski, avant son inhumation au cimetière du Montparnasse. Son épouse est décédée en 1997.

Distinctions

Membre de l'Académie française depuis le 21 mai 1959. À la date de sa mort, début mars 2007, il en était le plus ancien membre doyen d'élection.
Grand-croix de la Légion d'honneur
Commandeur de l’ordre national du Mérite
Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres
L'Office des timbres de la Principauté de Monaco a honoré Henri Troyat en émettant un timbre-poste à son effigie à l'occasion du centième anniversaire de sa naissance, timbre-poste dessiné par Cyril de La Patellière.

Condamnation pour plagiat

En 2003, Henri Troyat et les éditions Flammarion ont été condamnés pour plagiat contrefaçon partielle est le terme juridique concernant sa biographie de Juliette Drouet, la maîtresse de Victor Hugo, publiée en 1997. La cour d'appel de Paris les a condamnés à verser 45 000 euros de dommages-intérêts à Gérard Pouchain et Robert Sabourin, auteurs du livre Juliette Drouet ou la dépaysée éd. Fayard, 1992. Henri Troyat s'est pourvu en cassation, puis s'est désisté. L'Académie française, contrairement à ses statuts, article 13, n'a pas pris de sanction contre son Immortel, âgé de 85 ans au moment du plagiat.

Romans

Faux Jour 1935, Prix du roman populiste
Le Vivier 1935
Grandeur nature 1936
La Clef de voûte 1937
L'Araigne 1938, Prix Goncourt
Judith Madrier 1940
Le mort saisit le vif 1942
Du philanthrope à la rouquine 1945
Le Signe du taureau 1945
Suite romanesque : Tant que la terre durera en 7 tomes
Tant que la terre durera 3 tomes, 1947
Le Sac et la Cendre 2 tomes, 1948
Étrangers sur la terre 2 tomes, 1950
La Tête sur les épaules 1951
La Neige en deuil 1952
Suite romanesque : Les Semailles et les Moissons
Les Semailles et les Moissons tome I, 1953
Amélie tome II, 1955
La Grive tome III, 1956
Tendre et Violtome V, 1958
La Maison des bêtes heureuses 1956
Suite romanesque : La Lumière des Justes
Les Compagnons du coquelicot tome I, 1959
La Barynia tome II, 1960
La Gloire des vaincus tome III, 1961
Les Dames de Sibérie tome IV, 1962
Sophie ou la Fin des combats tome V, 1963
Une extrême amitié 1963
Suite romanesque : Les Eygletière
Les Eygletière tome I, 1965
La Faim des lionceaux tome II, 1966
La Malandre tome III, 1967
Suite romanesque : Les Héritiers de l'avenir
Le Cahier tome I, 1968
Cent un coups de canon tome II, 1969
L'Éléphant blanc tome III, 1970
La Pierre, la Feuille et les Ciseaux 1972
Anne Prédaille 1973
Suite romanesque : Le Moscovite
Le Moscovite tome I, 1974
Les Désordres secrets tome II, 1974
Les Feux du matin tome III, 1975
Le Front dans les nuages 1976
Grimbosq 1976
Le Prisonnier n°1 1978
Suite romanesque ou Trilogie Viou :
Viou tome I, 1980
À demain, Sylvie tome II, 1986
Le Troisième Bonheur tome III, 1987
Le Pain de l'étranger 1982
La Dérision 1983
Marie Karpovna 1984
Le Bruit solitaire du cœur 1985
Toute ma vie sera mensonge 1988
La Gouvernante française 1989
La Femme de David 1990
Aliocha 1991
Youri 1992
Le Chant des insensés 1993
Le Marchand de masques 1994
Le Défi d'Olga 1995
Votre très humble et très obéissant serviteur 1996
L'Affaire Crémonnière 1997
Le Fils du Satrape 1998
Namouna ou la Chaleur animale 1999
La Ballerine de Saint-Pétersbourg 2000
La Fille de l'écrivain 2001
L'Étage des bouffons 2002
L'Éternel Contretemps 2003
La Fiancée de l'ogre 2004
La Traque 2006
Le Pas du juge 2009
La Folie des anges 2010
La Perruque de Monsieur Regnard 2010
La Voisine de palier 2011

Recueils de nouvelles

La Fosse commune 1939
Le Jugement de Dieu 1941
Le Geste d'Ève 1964
Les Ailes du diable 1966

Biographies

1940 : Dostoievski
1946 : Pouchkine
1952 : L'Étrange Destin de Lermontov
1965 : Tolstoi
1971 : Gogol
1977 : Catherine la Grande prix des Ambassadeurs 1978
1979 : Pierre le Grand
1981 : Alexandre ier
1982 : Ivan le Terrible
1984 : Tchekhov
1985 : Tourgueniev
1986 : Gorki
1988 : Flaubert
1989 : Maupassant
1990 : Alexandre II, le tsar libérateur (Alexandre II de Russie)
1991 : Nicolas II
1992 : Zola
1993 : Verlaine
1994 : Baudelaire
1995 : Balzac
1996 : Raspoutine
1997 : Juliette Drouet
1998 : Terribles Tsarines
1998 : Les Turbulences d'une grande famille famille Lebaudy
1999 : Nicolas ier
2001 : Marina Tsvetaeva, l'éternelle insurgée
2002 : Paul ier, le tsar mal aimé
2004 : La Baronne et le musicien, Madame Von Meck et Tchaïkovski
2004 : Alexandre III, le tsar des neiges
2005 : Alexandre Dumas, le cinquième mousquetaire
2006 : Pasternak
2008 : Boris Godounov
2010 : Trois mères, trois fils. Madame Baudelaire, Madame Verlaine, Madame Rimbaud
2012 : Gontcharov

Théâtre

Les Vivants, comédie en trois actes, mise en scène de Raymond Rouleau, théâtre du Vieux-Colombier, 1946
Sébastien, pièce en trois actes, mise en scène d'Alfred Pasquali, théâtre des Bouffes Parisiens, 1er mars 1949

Essais, voyages, divers

Les Ponts de Paris, illustré d'aquarelles 1946
La Case de l'oncle Sam 1948
Sébastien 1949
De gratte-ciel en cocotier 1955
Sainte Russie, réflexions et souvenirs 1956
Le Fauteuil de Claude Farrère, discours à l'Académie française 1959
La Vie quotidienne en Russie au temps du dernier tsar 1959
Naissance d'une dauphine 1960
Un si long chemin 1976


Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l






Cliquez pour afficher l






Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l






Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l

Posté le : 31/10/2015 22:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
44 Personne(s) en ligne (18 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 44

Plus ...