| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Droit de vote des femmes [Les Forums - Histoire]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Droit de vote des femmes
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9500
Niveau : 63; EXP : 93
HP : 629 / 1573
MP : 3166 / 57247
Hors Ligne
Le 27 mars 1948 obtenaient le droit de vote Il y a 65 ans,


27 mars 1948

Il y a 65 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : chapeau à cs pionnières !
Voici 65 ans, les femmes obtenaient les mêmes droits politiques que les hommes. La loi du 27 mars 1948 accordait le suffrage législatif aux femmes et celle du 26 juillet, le suffrage provincial. Le 26 juin 1949, les femmes participaient, pour la première fois, aux élections législatives et provinciales. C’était déjà l’aboutissement d’un long combat, dont une des premières victoires avait été leur éligibilité à partir de 1920.
Mais ces avancées en droit ne s’étaient pas traduites par une égalité de fait. Loin de là : jusqu’à la fin des années 1960, la représentativité des femmes au Parlement a stagné autour des 3 % ! Suite à une prise de conscience féministe, les années 1970 et 1980 ont été marquées par plusieurs campagnes de sensibilisation « Votez femme », puis « Votez l’équilibre entre les femmes et les hommes ».
Nouveau tournant : à partir des années 1990, la politique des quotas commence à s’imposer. Bien que sujette aux critiques, cette dernière a débouché, le 24 mai 1994, sur la première loi Smet-Tobback « visant à promouvoir une répartition équilibrée des hommes et des femmes sur les listes de candidatures aux élections » : elle a imposé des quotas de maximum deux tiers des candidats d’un même sexe sur les listes électorales. En 2002, la législation a été renforcée en prévoyant la parité et l’alternance systématique aux deux premières places d’une liste.
Malgré cette extension, les chiffres montrent que le nombre d’élues dans les assemblées n’est toujours pas représentatif de la population. Lors des dernières élections législatives fédérales du 13 juin 2010, 51,9 % des 7 767 465 électeurs belges inscrits étaient des femmes. Mais seuls 39,3 % de femmes ont été élues à la Chambre des Représentants. Leur progression est lente. Ainsi, à la Chambre, le nombre d’élues est passé de 19,3 % en 1999, à 34,7 % en 2003, à 36,7 % en 2007 et à 39,3 % en 2010.
Autres exemples : entre 2006 et 2012, la proportion de femmes a seulement augmenté de 33,3 % à 35,9 % aux communales et de 37,1 % à 38,1 % aux provinciales. Dans certains cas, le nombre d’élues a même diminué. A Bruxelles, où les femmes étaient les plus nombreuses, leur proportion dans les conseils communaux ne dépassera plus les 41,5 % (pour 42,2 % en 2006). En Wallonie, les élues provinciales sont, elles aussi, à la baisse : 32,7 % en 2012 pour 37,8 % en 2006.
Dès 2009, au terme de son analyse sur « La représentation politique des femmes à l’issue des élections du 7 juin 2009 », l’Institut pour l’Egalité des femmes et des hommes plaidait en faveur d’« un renforcement du principe de la tirette » : « Pour les candidates, plus encore que pour les candidats masculins, la place sur la liste semble avoir une importance cruciale dans la détermination du nombre de voix de préférence », concluait l’IEFH.
En effet, en l’absence de nouvelles contraintes légales, le nombre d’élues semble stagner. Tirant ce constat, dès décembre 2012, la vice-Première ministre, ministre de l’Intérieur et de l’Egalité des chances, Joëlle Milquet, a travaillé sur un projet de loi proposant au gouvernement d’adopter la règle complète de l’alternance (la tirette), qui ne vaut actuellement que pour les deux premières places, sur l’ensemble d’une liste pour les prochaines élections. La Région de Bruxelles-Capitale a d’ailleurs déjà montré l’exemple en se dotant, dès mars 2012, d’une ordonnance sur une présence égale et alternée entre les hommes et les femmes pour les listes communales à partir de 2018. En janvier dernier, en Commission des Affaires intérieures, le Parlement wallon a suivi.
Le projet de Joëlle Milquet porte, lui, sur l’alternance complète sur les listes électorales fédérales et européennes. Prêt depuis la fin de l’année dernière, il attend d’être mis à l’agenda du comité ministériel restreint qui doit donner son accord sur le principe d’une telle loi.



Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l






Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l

Posté le : 26/03/2016 18:54

Edité par Loriane sur 27-03-2016 19:17:42
Edité par Loriane sur 27-03-2016 19:18:19
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
117 Personne(s) en ligne (84 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 117

Plus ...