| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi du 20 mai 2017 [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Défi du 20 mai 2017
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1333
Niveau : 31; EXP : 51
HP : 152 / 762
MP : 444 / 10130
Hors Ligne
Au retour d’un petit séjour à Quiberon, via Carnac, je vous propose ce Défi :

‘’ Un lutin Breton vous offre la possibilité de demander à un menhir:

‘’mais pourquoi et comment étés vous là ??’’

Quelle serait, selon vous , sa réponse inattendue, permettant d’élucider ce mystère ?

Posté le : 21/05 10:42
_________________
Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 20 mai 2017
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1022
Niveau : 28; EXP : 25
HP : 136 / 681
MP : 340 / 7473
Hors Ligne
Salut ami poète,

Pour un défi original, c'en est un vrai.
Je sens que les neurones vont se déchainer chez tous les participants à ce jeu littéraire.

Kenavo,

Donald

Posté le : 21/05 20:33
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 20 mai 2017
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1333
Niveau : 31; EXP : 51
HP : 152 / 762
MP : 444 / 10130
Hors Ligne
Il est un bout de terre, en la belle Bretagne,
Ou se dresse des pierres, tels des mâts de cocagne
Erigées, nous dit-on depuis des millénaires,
Mais de quelle façon ??? Cela reste un mystère…..

Et chacun de passer, admirer ces menhirs,
Alignés ordonnés, une façon de dire :
Nous sommes posés là, maintenant c’est à vous
De comprendre pourquoi nous sommes au garde vous .

Dès lors certains avancent, un semblant de réponse,
Scientifiques, incertaines, et bien souvent absconses,
Tel l’hommage à des Dieux qui pour les protéger
Demandaient à leurs ouailles, des cailloux de dresser !!!

Imaginons la chose, c’est un peu comme si,
Dans les siècles suivants, pour louer un messie,
Et protéger le monde, de l’ineptie des hommes
On eut bâtit chapelles. Curieux rituel en somme !!!


A Carnac, une nuit ou la lune était claire,
En sortant du bistro ,… et après quelques verres,
J’ai croisé un lutin, appelé Korrigan,
Qui comme le Ttiti, n’était pas trop fringant.

Après quelques godets d’un alcool Breton
Dénomme’ ’Le Chouchen’’, et vaut pas du Chinon !!!
Mon ami le Lutin me fit la confidence
Sur ces pierres levées, m’expliquant leur présence.

Il s’agit, me dit-il, d’un Saint nommé Titi
Au physique plaisant, et plutôt bien bâti,
Jalousé par les hommes car leurs femmes fidèles,
A ses genoux se jettent, et se pâment, et chancellent…

Il lui fallut dès lors, fuir sa belle Touraine,
Avant que les époux taraudés par la haine,
Lui règlent son affaire, convaincus qu’ils étaient,
Qu’aucune femme honnête, ne lui résisterait !!!

La Bretagne serait son lieu de pénitence,
Au pays des lutins il ferait résidence,
Mais les maris jaloux qui désiraient sa peau
Jusqu’à Carnac cernèrent le pieux Tourangeau.

En appelant au ciel il dut se résigner
A user du pouvoir, dont il était doté:
En pierres Il transformât ses furieux assaillants,
Qui laissèrent le champ libre au meilleur des amants.

Vers sa tendre Touraine, il revint en vainqueur,
Butinant çà et là, en chavirant les cœurs.
On dit dans la région, tout au fond des chaumières,
Qu’il serait mal venu de lui jeter……. la pierre.

C’était l’histoire vraie des menhirs de Bretagne,
A quelques bobards près, qui sans doute accompagnent
Ce bien triste récit, par instant pathétique,
Qu’il faut croire tout autant, qu’un discours politique…….

Posté le : 22/05 18:14
_________________
Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 20 mai 2017
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1022
Niveau : 28; EXP : 25
HP : 136 / 681
MP : 340 / 7473
Hors Ligne
Alors là, Serge, permets moi de lever mon chapeau à ce poème, du genre épique, où ton humour et ta verve font mouche à chaque quatrain.

Bravo !

Je sais pourquoi je préfère désormais la poésie à la nouvelle.

C'est du grand art; je m'en vais boire un verre de Chinon à ta santé.

Donald

Posté le : 22/05 20:35
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 20 mai 2017
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1806
Niveau : 35; EXP : 54
HP : 345 / 863
MP : 602 / 7122
Hors Ligne
Oh Saint Titi,

Devant tant de talent, le ciel m'en tombe sur la tête. Il faut que je fasse attention que tous les menhirs ne le suivent pas, sans quoi je crains le pire.
Je trouve ton récit d'un imaginaire plausible. Cela me plait bien.

Il faut que je trouve une parade de bourguignon.
Je vais me faire une ordonnance : une pinte de cidre et une bouteille de Volnay. Il faut un vin féminin après le poème que tu nous proposes.

Comme j'ai ri!
Je vais essayer de faire aussi bien.

J'espère que tu vas bien.
Porte toi bien cher Serge.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 22/05 22:27

Edité par Istenozot sur 24-05-2017 10:21:43
Edité par Istenozot sur 24-05-2017 10:22:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 20 mai 2017
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1333
Niveau : 31; EXP : 51
HP : 152 / 762
MP : 444 / 10130
Hors Ligne
Merci Donald, je prends ce compliment avec beaucoup de plaisir, quand on sait le talent de son auteur qui sévit sur les divers sites de poésie présents sur la toile.

Pour ce qui concerne la teneur de mon ''poème???'' sans doute l'air iodé breton en est, en grande partie, responsable!!

Amitiés Donald, doublée du plaisir de te lire ici et ailleurs.

Serge

Posté le : 23/05 09:08
_________________
Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 20 mai 2017
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1333
Niveau : 31; EXP : 51
HP : 152 / 762
MP : 444 / 10130
Hors Ligne
Salut Isté,

merci pour ton retour, j'avais pendant un temps eu l'envie de t'inclure dans cet écrit, mais je n'ai pas pu trouver la faille!!!

Un bourguignon en lieu et place du korrigan???cela n'étais pas crédible.

L'occasion se représentera, j'en suis bien certain!!!

En attendant, merci à toi pour ce sympathique retour, sur ce défi dont, réellement, je ne savais pas ou cela allait m'emmener!!!!

Amitiés à toi cher Jacques au plaisir de te lire.

Serge.

Posté le : 23/05 09:15
_________________
Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 20 mai 2017
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 431 / 1078
MP : 1072 / 14922
Hors Ligne
Titi !

Tu as titillé ma curiosité dès l'annonce de la véritable raison de l'existence de ces menhirs. Je n'ai pu m'empêcher de rire à ton explication qui somme tient debout comme ces pierres mystérieuses ! J'y ai vraiment cru ! Il n'y a que toi pour inventer cela !

Merci.

Bises

Couscous

PS : Mme Titi lit-elle tes textes ? ;)

Posté le : 25/05 09:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 20 mai 2017
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1806
Niveau : 35; EXP : 54
HP : 345 / 863
MP : 602 / 7122
Hors Ligne
Cher Serge,
Chères amies et chers amis,

Que voulez vous, je n'ai pas pu résister, j'ai ouvert une bouteille de bon Volnay, et sans en abuser, une étincelle a jailli en moi et m'a fait trouver une explication plausible à la création des menhirs. Bon Dieu, mais c'est bien sûr!

Voici donc ma réponse au défi de notre ami. Je l'ai appelé : les menhirs viennent de Bourgogne ou Béni soit qui bien y pense.
Et que dès à présent Kjtiti veuille m'accorder les indulgences plénières :

Comment rester de pierre devant ce défi
Que nous propose, en sa Touraine, Kjtiti.
Les vins de cette contrée lui font voir des choses
Auxquelles Iste, en sa belle Bourgogne, s’oppose.

De cette vision à l’égard des beaux menhirs,
Mes très chers amis, je vais devoir l’affranchir.
Comment croire qu’en la province de Bretagne
De maris jaloux, la pierre devint la compagne.

Laissez-moi vous narrer la véritable histoire
De ces blocs dressés, au sens prémonitoire.
Dans la cité d’Epoigny, où régnait la grogne
Vint un danubien qui se mit à la besogne
Pour calmer les esprits et faire le bien.
Dans ce domaine, il n’était pas un béotien.
Que d’affaires il avait réglées dans ce bas monde
Avec des solutions drôles et vagabondes !
Au milieu de ce peuple d’êtres bucoliques,
Chauds lapins et attachés aux signes phalliques,
Il fallait un symbole fort et dynamique.
Le roi local voulait à tout prix un emblème
Pour s’éviter, auprès des siens, tout anathème.

Mais deux clans s’affrontaient en terre de Bourgogne,
Les batailleurs libertins et les fiers ivrognes.
Les uns voulaient un signe de fertilité,
Les autres une marque de leurs vins veloutés.
Comment notre homme allait-il les départager
Afin de ne pas vouloir les décourager
Dans leurs activités dignes des bacchanales ?
Eh bien, il sera dit dans toutes les annales
Que le danubien proposa un beau menhir
Qui eut le mérite de tous les assouplir
Dans leurs désirs de batailler mais pas de jouir.
Et tant d’autres régions ont eu à se réjouir
De cet attribut qu’elles acquièrent sans procès.
Et depuis, chez nous, pour fêter ce grand succès
Fut créé un grand vin, la cuvée du Menhir
Pour honorer cette histoire dans nos souvenirs.

Quelle est la seule morale de cette histoire
Qu’il faudra valoriser dans votre grimoire.
Un vin de Chinon appelle les narrations,
Ceux de Bourgogne tiennent la comparaison.
Et ne pensez pas que le sexe et la bouteille
Sont déterminants sous l’emprise de la treille.

Béni soit qui bien y pense,
« Honni soit qui mal y pense ».

Amitiés de Beaulieu en Languedoc où je passe quelques jours sous une chaleur intense.

Jacques

Posté le : 25/05 11:14
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 20 mai 2017
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 431 / 1078
MP : 1072 / 14922
Hors Ligne
Bonze et menhir

Un moine bouddhiste en vadrouille dans la belle région bretonne se retrouva à Carnac, face aux célèbres menhirs. Intrigué par ces monuments de pierre, il s’approcha de l’un d’eux et lui murmura :
– Dis-moi grosse pierre comment es-tu arrivée là ?
– Comment oses-tu me traiter de la sorte ? Je ne suis pas grosse mais taillée en oblongue. Et si j’étais en diamant, l’on pourrait m’enchâsser dans un chaton !
– Désolé mais vous avez plus de la pierre tombale que de la pierre précieuse. Et au lieu de chaton l’aurait fallu envisager un lion entier ! Heureusement que vous n’êtes pas ronde !
– Puis-je en connaître la raison ?
– Vous rouleriez !
– Et donc…
– Ne connaissez-vous pas l’expression sur la pierre qui roule ?
– Si bien sûr ! La mousse, trop peu pour moi ! Je préfère le vin. Que souhaites-tu savoir insolent petit homme orange ?
– Orange ? Ma tenue est d’un bel ocre lumineux et non orangée.
– Soit ! Pose ta question.
– Je vous trouve bien sèche. Votre cœur est-il de pierre ?
– Disons que mon tailleur n’était pas Cardin et que, issue de l’âge de pierre, je me fais vieille et un peu grincheuse. N’allez pas me jeter la pierre pour cela !
– Non, je vous respecte. Vous devez être malheureuse comme une pierre à devoir rester ainsi, debout, stoïque face aux années et aux intempéries.
– Le pire est lorsqu’il gèle à pierre fendre !
– Je vous plains et ne reste pas de marbre à votre condition. Mais racontez-moi comment êtes-vous arrivé là ?
– Sachez que vos ancêtres nous vénéraient. Nous, menhirs et dolmens, ancrés dans la terre et pointés vers le ciel étions considérés comme les médiateurs entre le monde terrestre et celui des esprits. Certains êtres possédaient les connaissances pour nous utiliser comme moyen de communication. Mais les savoirs se perdent au fil des années. Il ne reste alors que des vestiges, comme nous et les pyramides, laissant les nouvelles générations d’hommes avec de grandes interrogations. Nous sommes les pierres dans le jardin de leurs sciences.
– Je vous remercie de m’avoir en partie révélé votre secret. Cette journée est à marquer d’une pierre blanche. Savez-vous où je peux rencontrer d’autres menhirs comme vous ?
– Continuez vers l’ouest, à un jet de pierre, vous trouverez nos frères et sœurs.
– Je ne vous oublierai jamais.
– Notre rencontre sera désormais gravée dans la pierre pour moi aussi. Adieu homme chauve. Sème ta bonne parole comme des petits cailloux.

Posté le : 25/05 15:10
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
29 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 29

Plus ...