| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Defi du 16 09 2017( le retour des défieurs) [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Defi du 16 09 2017( le retour des défieurs)
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1333
Niveau : 31; EXP : 51
HP : 152 / 762
MP : 444 / 10130
Hors Ligne
Bonjour les amis du Défi de Couscous !!!
Les vacances sont terminées et il est temps de reprendre la plume avec en autre ce fameux ‘’Défi’’ de notre chère amie Couscous qui nous permet d’échanger par voie de de plume, chaque semaine sur un sujet différent. J’ai la faiblesse de penser que cet exercice est de nature à permettre l’échange parmi les fidèles du site en espérant que de nouveaux adeptes Loréens viendront nous rejoindre.
Au retour de congés passés en Provence en retrouvant le ciel gris de ma Touraine et au lendemain de mon énième anniversaire ou le poids des ans est de plus en plus à porter j’ai un sérieux coup de blues !!! … heureusement,.ponctuel !!!!
Aussi pour le retour du défi je vous propose de phosphorer sur ces années qui défilent avec pour conclure sur une note optimiste, ces paroles d’une chanson de Goldman : “Des vies qui nous attirent De brûlures et de clous Oui, mais ne pas les vivre C'est encore pire que tout.” .

Posté le : 16/09 08:44
_________________
Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Defi du 16 09 2017( le retour des défieurs)
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1333
Niveau : 31; EXP : 51
HP : 152 / 762
MP : 444 / 10130
Hors Ligne
Moment de spleen

Il s’agissait d’un matin gris,
Le ciel était couleur de pluie
C’était un jour de nostalgie
Dans mon cœur

J’aurai voulu stopper le temps
En arrêter le mouvement
Et retrouver celui d’antan
J’avais peur

Déjà demain c’est bien trop loin
Au sablier du temps prochain
L’avenir s’annonce câlin
Quel menteur

Trop de larmes et trop de chagrin
Que j’ai semé sur le chemin
Pourquoi avancer si demain
Est fureur

J’ai tant aimé, j’ai trop souffert
Et mon cœur est devenu pierre
Mon futur amour est hier
Et je pleure

Mes rêves d’enfant sont partis
Dans les méandres de la vie
Mes souvenirs sont dans l’oubli
C’est un leurre

Mes cheveux blancs, comptent les jours
Le présent a finit son tour
L’au revoir sera pour toujours
C’est mon heure

Posté le : 16/09 08:45
_________________
Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Defi du 16 09 2017( le retour des défieurs)
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 431 / 1078
MP : 1072 / 14922
Hors Ligne
Quelle belle idée de revenir nous titiller l'imagination mon Titi !

Alors voici ce que m'inspire ton défi :

Tic tac

Je suis née dans les mains d’un artisan, maître horloger suisse, au cœur de la Forêt-Noire en Allemagne au début du vingtième siècle. Achetée par un belge que j’ai séduit, j’ai été amenée dans son pays, au cœur de sa famille. Une fois posée sur le mur du salon, mon acquéreur a remonté lentement mes deux poids, l’un pour les aiguilles, l’autre pour le petit oiseau que je dissimule en mon cœur. J’ai découvert les yeux d’un petit garçon, émerveillé chaque fois que mon petit coucou chantait joyeusement pour annoncer l’heure nouvelle.
J’ai connu les débuts de l’éclairage autre que la lampe à pétrole ou la bougie. Ce fut d’abord des lampes à gaz puis celles fonctionnant à l’électricité. De là, tout a évolué assez vite. Les diverses générations de ma famille ont défilé, toujours dans la même demeure. J’ai été témoin de disputes, de réconciliations, de moments de joie intense et d’extrême tristesse.
Mais maintenant, on ne remonte plus mes poids. L’heure est désormais donnée par une horloge fonctionnant à piles : un gros chat dont la queue balance pour rythmer les secondes. Je suis devenue une simple décoration à l’instar d’une reproduction de Magritte et des photos de famille. On m’appelle désormais la pendule à coucou de Grand-Papy René.
Un jour, alors que j’étais au sein de la quatrième génération de propriétaires, un homme inconnu avec de grosses lunettes s’est arrêté face à moi. Il m’a scruté un long moment, détaillant du regard mes moindres détails avant de griffonner sur une feuille de papier. J’ai entendu le mot « trésor » résonner dans la pièce et le visage de la maîtresse de maison s’est illuminé. Peu de temps après, l’homme à lunettes est venu me décrocher du mur pour me déposer dans un camion avec une grande minutie au beau milieu de toutes sortes d’objets anciens.
Placée sous vitrine, j’ai vu défiler des dizaines de visages jusqu’à ce qu’on m’amène dans une salle remplie de personnes munies de pancartes avec des numéros. J’ai entendu « Début des enchères à deux cents euros. ». Là, tout a été très vite jusqu’à un coup de marteau décisif de la part d’un barbu chauve : « Adjugé à trois mille cinq cents euros ! » L’argent a été remis à mon ancienne famille, la mine soulagée. J’ai compris que je venais de changer de mains. Une dame âgée, à la chevelure violacée, s’est approchée de moi et m’a admirée avec les yeux d’un enfant, les mêmes que celui du petit garçon de mon premier propriétaire.

« Quel travail magnifique ! Tu es une pièce rare ! »

Depuis lors, je trône fièrement sur la cheminée d’un salon style Louis XV, dans un château en Touraine. Mes poids sont remontés régulièrement et je vois l’horloger chaque année. Ses instruments me chatouillent les entrailles. Le temps passe, j’en suis un peu le gardien et son serviteur mais il semble ne pas avoir de prise sur moi. Les visages qui me regardent se rident et moi je reste là, inchangée. Tic Tac… coucou coucou…

Posté le : 16/09 20:25
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Defi du 16 09 2017( le retour des défieurs)
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1022
Niveau : 28; EXP : 25
HP : 136 / 681
MP : 340 / 7473
Hors Ligne
Cher kjtiti,

Effectivement, ce poème n'est pas dans le style habituel de tes productions loréennes. Il est plus grave, plus posé.

A bientôt,

Donald

Posté le : 17/09 08:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Defi du 16 09 2017( le retour des défieurs)
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1333
Niveau : 31; EXP : 51
HP : 152 / 762
MP : 444 / 10130
Hors Ligne
J'adore Delphine ce récit sur cette horloge qui traverse le temps, en marquant celui-ci de ses heures au travers de l’histoire d’une famille.

Le temps passe par le trou de l'aiguille des heures’’ avance le poète et ton histoire contée avec tendresse, le démontre de façon magnifique.

En lisant tes lignes je pense à la chanson de ton célèbre compatriote le grand jacques et sa chanson ‘’Les vieux’’ dans laquelle il énonce ses superbes paroles :

’traverser le présent en s'excusant déjà de n'être pas
plus loin
Et fuir devant vous une dernière fois la pendule d'argent
Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, qui leur
dit: „Je t'attends“

Après Brel, Couscous; à n’en point douter la Belgique est décidément une terre de poètes !!!

Merci pour le petit clin d’œil à ma Touraine, qui en retour te salue bien bas !!!

Serge

Posté le : 17/09 09:28
_________________
Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Defi du 16 09 2017( le retour des défieurs)
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1333
Niveau : 31; EXP : 51
HP : 152 / 762
MP : 444 / 10130
Hors Ligne
Salut Donald,

ravi de vous retrouver tous, au travers de ce petit RV semestriel, nous permettant d'échanger par le biais de la toile .......et par la grâce de couscous!!!

Comme tu l'as remarqué, le passage des 70 balais me contrarie un peu , étant désormais obligé de penser mes projets à plus court terme........

“Le temps passe. Et chaque fois qu'il y a du temps qui passe, il y a quelque chose qui s'efface.” prétend l'homme de plume , pour autant le plaisir de retrouver les défieurs est sans conteste une merveilleuse façon de passer outre ces considérations de vieux cons qui m'assaillent!!

Mais rassure toi Donald, la chose n'est que passagère, je vais me reprendre !!!

Amitiés

Serge.



Posté le : 17/09 09:40
_________________
Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Defi du 16 09 2017( le retour des défieurs)
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 431 / 1078
MP : 1072 / 14922
Hors Ligne
Mon Titi,

Je rejoins Donald. On sent la sagesse acquise au fil des ans qui fuse dans tes lignes.

Septante ans ? Tu es un jeunôt en fait.

Je pense que la meilleure façon d'aborder la vie est de la vivre ni au passé ni au futur mais au présent. Carpe Diem !

Je suis aussi heureuse de retrouver ce RDV.

Merci mon Serge.

Bises de la Belgique.

Couscous

Posté le : 17/09 14:27
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Defi du 16 09 2017( le retour des défieurs)
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1806
Niveau : 35; EXP : 54
HP : 345 / 863
MP : 602 / 7122
Hors Ligne
Hello les amies et amis,

C'est à croire qu'à l'amitié que j'ai avec Serge s'ajoute la culture du blues. Je traverse une petite crise de blues teintée d'hypochondrie. Chut, ne le répétez, j'ai hérité d'un profil anxieux. Et je n'ai que 62 ans!
Comme je suis heureux de vous retrouver toutes et tous. Grand Dieu comme je suis heureux. Cela va déjà mieux.

Je rejoins Donald. Cher Serge, tu nous a ouvert une autre voie de la poésie, entre douceur et vivacité.

Chère Couscous, j'ai aimé cette histoire horloge qui nous ouvre tout à la fois à l'immuabilité du temps et au passage du temps. Quelle belle philosophie! J'ai beaucoup aimé.

Cher Serge, je vais donc me plonger dans ton défi! Je vais y passer un peu de mon temps!

Amitiés de Dijon.

Jacques


Posté le : 17/09 20:27
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Defi du 16 09 2017( le retour des défieurs)
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1806
Niveau : 35; EXP : 54
HP : 345 / 863
MP : 602 / 7122
Hors Ligne
Chères amies Loréennes et Loréens,

Comme je suis heureux que nous nous retrouvions autour des défis qui me manquaient.
Alors Iste vous propose un modeste poème autour du temps qui passe en jouant avec le temps dans notre temps.
J'ai appelé mon poème : Pourquoi dois-je courir après lui ?


Le temps qui passe, je l’ai tant laissé passer,
Alors que j’aurai pu vraiment le dépasser.
Il y a beau temps qu’il n’occupe plus mon ciel.
Que j’eusse aimé à temps en faire mon arc-en-ciel !

De temps en temps je cours encore dans ses voies
En espérant qu’avec le temps viendra la joie
De le vivre tout le temps en un rien de temps,
Même s’il me fuit le bougre, ces derniers temps !

Je veux le cueillir dans les beautés de mon temps.
Je ne veux pas qu’il soit utile ou ordinaire.
Je désire qu’il m’éloigne des vents contraires
Qui dans mon cœur ont fait la pluie et le beau temps.

Oh beautés de la vie et de notre nature,
Faites éclore en moi toutes vos belles boutures.
Que plus aucun temps de grands malheurs ne me trouble !
Qu’ils s’effacent devant le temps gagné qui redouble.

Estimez vous qu’ainsi j’aurai perdu mon temps?
Non, car dans l’amour du beau, j’aurais pris tout mon temps.
Et dans les temps qui courent et qui tant nous oppressent,
Devant les grâces de chaque instant, le temps presse !

Amitiés mes chères amies et amis.

Jacques

Posté le : 18/09 21:28

Edité par Istenozot sur 22-09-2017 12:24:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Defi du 16 09 2017( le retour des défieurs)
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 8924
Niveau : 62; EXP : 65
HP : 1233 / 1541
MP : 2974 / 27030
Hors Ligne
J'ai trop envie de me joindre à vous et je ne peux prendre le temps de faire chauffer mon cerveau (il fonctionne au gas-oil et ne démarre pas vite en ce moment) alors pour être avec vous je vous offre un petit poème pas bien jeune.




La marée du temps


C'est bien la marée du temps
Tu le sais mon enfant
Qui fait fuir mon âme
Loin des tourments.

C'est bien la marée du temps
Tu le sais, tu le sens
Qui fait pâlir les drames
Et apaise mes coups de sang.

Vois bien, la marée du temps
Qui use la folie des vents
Et émousse la lame
De nos tristes tourments.

Toi, porté par la marée du temps,
Lutte, rebelle, brillant trident,
Vain guerrier, hurle ta vie, ta came,
Proclame tes boniments...

Mais c'est bien la marée du temps
Qui construit les filaments
Et la douce brûlante flamme
Du brasier apaisant.

La main est, à la marée du temps
Qui érodera finalement
La colère qui folle nous crame
Et illuminera notre enfermement.

C'est bien la marée du temps
Qui apaise nos égarements
Tu le sais elle sera le sésame
Et nous fera amants cléments.

Crois le, c'est bien la marée du temps
Qui nous oint d'un onguent
Doux catharsis sans blâme
Et ça, tu le sais, tu le sens.

C'est bien la marée du temps
Tu le sais mon enfant
Qui me dit, qui me clame :
Sois telle l’huître griffée de Sédiments.

Poussée par la marée du temps
Je serais le bivalve, simple et lent
Qui transforme la blessure infâme
Et l'enveloppe avec talent
Pour créer le trésor des océans
La perle de nacre au brillant orient.

Loriane Lydia Maleville

Posté le : 18/09 22:09
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
28 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 28

Plus ...