| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi du 23 septembre 2017 [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Défi du 23 septembre 2017
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 431 / 1078
MP : 1072 / 14465
Hors Ligne
Bonjour (ou plutôt bonsoir à tous car je poste mon sujet un peu à l'avance),

J'ai cherché dans les divers dictons pour vous proposer un sujet d'écriture et j'ai jeté mon dévolu sur celui-ci :

"Après : refrain des paresseux", la procrastination est un mal qui touche nombre d'entre nous (je pense).

Il existe plusieurs raisons de la pratiquer. Je vous invite à lire cet article qui m'a fait sourire :

http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/ ... -lendemain_n_3138831.html

Allez, on se lance et on ne reporte pas son devoir d'écriture au lendemain...

Bon week-end les amis.

Couscous

Posté le : 22/09 19:41
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 23 septembre 2017
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1798
Niveau : 35; EXP : 48
HP : 344 / 862
MP : 599 / 6737
Hors Ligne
Chère Delphine,

Mais quel paradoxe. Tu veux nous livrer à la procrastination et tu nous livres un défi avant l'heure.
Je m'y mets donc dès ce soir mais je vais peut être prendre mon temps pour d'autres raisons que celles citées.
Ce seront celles de l'homme d'ailleurs, du barde de Bourgogne comme le dit notre ami Serge!

Je te souhaite un magnifique week end au milieu des tiens.

Bises.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 22/09 22:07
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 23 septembre 2017
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1332
Niveau : 31; EXP : 50
HP : 152 / 762
MP : 444 / 9797
Hors Ligne
Ma chère couscous,

voila une bien belle occasion de mettre en valeur cette attitude qui est mienne depuis ce jour ou comme l'on dit curieusement'' je suis tombé en retraite''

(Heureusement la chose est sans douleur et en rien je n'aurais aimé qu'on là reporte à demain!!!)

La procrastination me sied donc à merveille et ton sujet me fait penser à cette chanson du père de Michel Sardou:et reprise par lui même:''Aujourdhui peut etre''


Allez titi à ta plume,........ mais pas avant demain: 'l'avenir est toujours meilleur demain..''

Bises de Touraine.

Posté le : 23/09 10:54
_________________
Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 23 septembre 2017
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1798
Niveau : 35; EXP : 48
HP : 344 / 862
MP : 599 / 6737
Hors Ligne
Chère amies, chers amis,

Je me frotte les yeux. Iste est le premier à répondre au défi sur la procrastination.
Décidément, je déroge à ma philosophie. Oh! admettez avec moi que toute règle souffre des exceptions.

J'ai appelé ma réponse à ce défi : j'aime les calendes grecques.

J’ai été élevé dans l’amour des grands saints
Et, je vous l’assure, nul ne m’y a contraint.
Il en est un dont je ne suis pas l’orphelin.
Je le fête, mes amis, à la Saint Glinglin.

Très tôt, je lui ai rendu un très bel hommage.
Je vins au monde en retard, avec avantage,
En un jour béni, celui de Quasimodo.
Avouez, qu’à la lenteur, je donnais le do.

Jeune homme, les semaines des quatre jeudis,
J’ai vraiment souhaité qu’elles soient approfondies.
De mémoire, j’ai redoublé deux ou trois classes.
L’important était toujours que je me surpasse.

Depuis, je suis convaincu qu’une activité
Réalisée à Pâques ou à la Trinité,
A sur mes émotions une action bienfaisante.
Une paisible lenteur est rassérénante.

Je préfère cette voie à l’empressement.
Je vous l’assure très affectueusement,
Il faut savoir perdre du temps pour en gagner
Puis agir avec énergie, sans rechigner.

Vous l’avez compris, j’aime les calendes grecques.
De cette route, je veux rester le métèque.
Pour vous, je peux tenter d’en être un dissident,
Mais seulement quand les poules auront bien des dents.

Je retourne à ma procrastination, mes chères amies et amis. L'addiction au défi a triomphé de ma procrastination. Et vous?

Je vous souhaite à toutes et à tous un très bon week end.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 23/09 17:51

Edité par Istenozot sur 24-09-2017 19:39:13
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 23 septembre 2017
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 431 / 1078
MP : 1072 / 14465
Hors Ligne
Cher Iste,

Tu sembles le roi de la procrastination et pourtant te voilà le premier à répondre au défi. C'est un signe !

Merci pour ce petit texte qui m'a fait sourire.

Bises

Couscous

Posté le : 24/09 10:16
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 23 septembre 2017
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 431 / 1078
MP : 1072 / 14465
Hors Ligne
Procrastination

Qu’elle est jolie la petite maison que je viens d’acquérir ! Bon, elle n’est pas neuve mais je m’y sens bien. Il y a quelques petits travaux à effectuer mais rien de bien important. Et puis il faudrait que j’achète du matériel comme une tondeuse à gazon pour le jardinet à l’avant et puis une caisse à outils digne de ce nom. Ma mère n’a pas oublié de me rappeler d’acheter une serpillère et un seau. Je suis un jeune homme qui vient de quitter le cocon familial, il faut me laisser le temps de m’adapter à ma nouvelle vie.

– Tu ne peux pas te contenter d’un aspirateur pour nettoyer !
– Mais si ! Ça marche très bien. Ne t’inquiète pas, maman. Je mets cela sur ma liste des choses à acheter.

Dans un premier temps, l’important est d’avoir la télédistribution, une bonne connexion Wifi et un frigo plein. Après avoir pris ma douche, j’entends un bruit de gouttes provenir d’en-dessous du bac. Une fois séché, je retire la plaque qui masque le dessous du système d’évacuation de la douche. Je constate qu’un tuyau fuit légèrement : une goutte tombe régulièrement. Je place une bassine juste en-dessous et referme le tout. Je m’en occuperai dès que j’aurai investi dans ma boîte à outils.
Les journées commencent à se raccourcir, l’hiver approchant à grands pas. Chaque soir, je suis content de retrouver mes pénates. Les hautes herbes ont eu le temps de l’automne pour envahir le carré de verdure devant ma porte d’entrée. J’ai juste un passage pour me faufiler. Cela attendra le printemps et l’achat d’une bonne tondeuse.
Nous sommes dimanche et je siffle sous ma douche. Soudain, un craquement résonne dans la pièce avant que je ne me voie chuter d’une dizaine de centimètres tout en restant dans le bac de douche. S’en suit une explosion de tuyau d’eau giclant dans toute la pièce. Nu et mouillé, je cherche désespérément le robinet pour stopper l’inondation mais sans succès. Seule solution : couper au compteur ! Je me remémore la visite des lieux et situe celui-ci dans un coin de mon jardinet avant, bien caché par les hautes herbes.
J’enfile rapidement mon peignoir, attrape un couteau de boucher dans ma cuisine avant de me précipiter devant. Comme un explorateur dans la jungle, j’avance en jouant de mon coupe-coupe de fortune. Enfin, j’atteins la boîte grise qui renferme mon compteur d’eau. Je tente de l’ouvrir mais le système est grippé. Je rentre à la maison, regrettant amèrement de ne pas m’être acheter une pince ou autre tenaille. Pendant ce temps, l’eau coule le long de mon escalier, inondant toute l’entrée. Et mes parents qui sont en vacances en Afrique ! J’ai envie de pleurer comme un petit garçon.
Il faut que je me dépatouille de cette situation sinon elle va s’empirer. Je décide de demander de l’aide à ma voisine. C’est une dame d’une cinquantaine d’années dont le mari est décédé il y a une dizaine d’années. J’espère qu’elle a conservé ses outils. Je sonne, elle ouvre la porte et de grands yeux ronds en me voyant en peignoir devant chez elle. J’ai droit à un bonjour enjoué et amusé. Sans réfléchir, je lui demande :

– Votre mari était bien outillé ?
– Euh… Disons qu’on a tout de même eu quatre enfants, jeune homme. Alors, oui, il avait ce qu’il fallait.

Je ne pige pas de suite que nous n’avons pas la même notion d’outillage alors j’enchaîne avant que ma maison ne se transforme en piscine.

– Avez-vous des pinces ?
– J’ai une pince à sucre, à cheveux…
– Non, plus du genre que l’on trouve dans une caisse à outils.
– Ah ! Oui, venez. Mais ne restez pas trop longtemps. Ça risque de jaser dans le quartier si on vous voit traîner chez moi en peignoir un dimanche matin !
– Ne craignez rien. Je nierai tout !

Elle me sort une belle boîte à outils bien rangée. Je m’exclame :

– Je vois que vous avez tout ce qu’il faut !
– Là où il faut !
– Votre mari prenait soin de ses outils.
– Oh non ! Il n’avait que de vieux trucs rouillés. J’ai tout remplacé après sa disparition et c’est moi maintenant qui bricole. Fini l’image machiste du bricolage.
– Je suis très heureux de l’apprendre. J’aurai très vite besoin de vous.
– À ta disposition mon enfant.

Je file dans mon jardin et parviens à débloquer la porte du compteur. Je peux enfin fermer le robinet qui alimente la maison en eau. Je pousse un soupir de soulagement. Mais ce sentiment est vite balayé lorsque je constate les dégâts : le couloir est inondé et la salle de bain n’est plus qu’une mare avec un trou béant dans lequel la douche s’est enfoncée de guingois. Ma voisine pourra peut-être m’aider à la réparer.
Faute de serpillères et de seau, je prends mes draps, mes essuies de bain pour éponger. Je passe plus de deux heures à tout nettoyer. Je suis en nage et sans la possibilité de prendre une bonne douche !
Cela m’apprendra à tout reporter à plus tard. Un dicton nous dit : « Après, le refrain des paresseux ». Je me jure dès aujourd’hui de ne plus reporter à plus tard les choses à faire. Procrastination, c’est fini pour moi ! J’enfile mon pantalon et ma chemise pour aller chercher outils et serpillères, bien décidé à appliquer ma bonne résolution. Mais c’est dimanche aujourd’hui et les magasins sont fermés. Je vais devoir attendre demain… mais ce n’est pas de ma faute cette fois !

Posté le : 24/09 10:17
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 23 septembre 2017
Aspirant
Inscrit:
29/03 20:36
De CORTE
Messages: 31
Niveau : 4; EXP : 31
HP : 0 / 82
MP : 10 / 137
Hors Ligne
Bonjour Couscous,
La procrastination est aussi un des symptômes d'une maladie qui se sigle comme suit TDAH.
Je vous invite à vous y intéresser.

Bien à vous

Posté le : 25/09 10:18
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 23 septembre 2017
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1332
Niveau : 31; EXP : 50
HP : 152 / 762
MP : 444 / 9797
Hors Ligne
Mon cher Isté,

je n'ai pas de doute sur cette aveu......,c'est le propre des gens ponctuels de laisser à penser qu'ils sont toujours à la traine .!!

C'est , en tous cas, une bien jolie réponse à ce sujet proposé par la futée couscous, qui sait mettre en éveil les neurones des Défieurs.

Il y a dans tout écrit une part de vérité et j'aime, entre autre assez celle ci:

''préfère cette voie à l’empressement.
Je vous l’assure très affectueusement,
Il faut savoir perdre du temps pour en gagner
Puis agir avec énergie, sans rechigner.''


Joli moment passé et belle imagination Isté!!!

Amitiés.

Serge

Posté le : 25/09 16:55
_________________
Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 23 septembre 2017
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1332
Niveau : 31; EXP : 50
HP : 152 / 762
MP : 444 / 9797
Hors Ligne
Ma chère couscous, ton imagination est sans limite et ton '' apprenti'' plombier devait avoir très largement, compte tenu de sa tenue légère, ce que l'on nomme le sourire du plombier!!!


On dit qu'il ne faut jamais remettre à demain ce que l'on peut faire....le sur-lendemain,...... au risque d'avoir un jour d'avance. et faire la veille ce que l'on désire faire aujourd'hui, n'est pas aisé non plus!!

Finalement, il n' y pas de vérité , si ce n'est de passer un bon moment avec ce défi de la semaine!!!

Bises de Touraine.

Serge.


Posté le : 25/09 17:12
_________________
Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 23 septembre 2017
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1332
Niveau : 31; EXP : 50
HP : 152 / 762
MP : 444 / 9797
Hors Ligne
Allez mon bon Titi, ouvre donc ce défi
Proposé par couscous, cette Belge inspirée,
Dont on sait par ailleurs son esprit torturé,
Là poussant à poser de bien curieux défis !!!!

J’ouvre alors mon ordi d’un doigt fort assuré,
Impatient de montrer à ces outre-quiévrains,
Qu’en Touraine un esprit, fortifié par le vin,
Vient à bout des sujets, soient-ils obscurs, abstraits!!!

Quelle fut ma stupeur, dès lors en découvrant
Le sujet proposé :’’La procrastination ????’’
Delphine jette ainsi son infatuation
A la face meurtrie des Défieurs. C’est navrant !!!

En Touraine on connaît ‘’la picratisation*’’
Consistant à bannir des biberons, le lait,
Et à le substituer par un fond de Gammay
En préservant ainsi des vignerons, l’action.

J’entends déjà d’ici, les railleurs, les malsains,
Avancer avec force : ’’ Là n’est pas la question!!
Titi tu nous fais emm….. à parler du canon’’,
Le sujet est, ce jour, ‘’je reporte à demain’’
.

Dès lors, là je m’offusque: au moment des vendanges,
N’est-il point opportun d’évoquer ce lundi,
Ce dont, certes on pourrait parler demain mardi ???
El l’évoquant ce jour, je remplis le challenge !!!

IL n’empêche je sais ce reflexe opportun
Fair’ plus tard ce qui peut être fait le jour même,
Car lorsqu’il me faudra quitter tous ceux que j’aime
Si l’on m’offre le choix, j’avancerai:….. demain…..:’

*Les poilus de la Première Guerre mondiale ont vite surnommé le pinard picrate en faisant allusion aux vapeurs piquante d’acide picrique dégagéepar les obus.


Posté le : 25/09 17:14
_________________
Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
29 Personne(s) en ligne (13 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 29

Plus ...