| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Pensée du jour (17) : « L’existence » [Les Forums - Passions à partager]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Pensée du jour (17) : « L’existence »
Accro
Inscrit:
05/03 16:37
De 18290 France
Messages: 188
Niveau : 12; EXP : 76
HP : 58 / 294
MP : 62 / 470
Hors Ligne
« L’existence »
Dans notre vie qui passe,
Nos instants s’élancent,
Comme le fait du panier l’anse,
Pour rejoindre tout en transe,
L’autre bord de l’existence.

Johan (JR.).

Posté le : 04/05 17:07
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Pensée du jour (17) : « L’existence »
Semi pro
Inscrit:
13/04 09:03
De REIMS
Messages: 88
Niveau : 8; EXP : 35
HP : 36 / 183
MP : 29 / 238
Hors Ligne
La Vie est un éternel recommencement,
De l'espace infini une réincarnation,
De la poussière d'étoile jusqu'à l'effacement...
Ressentons-la fort comme une jubilation !

L'exaltation des sens, les porteurs de nos rêves
Nous porteront, nous donneront de belles ailes
Pour mieux enjamber les durs obstacles sans trêve...
Triompher sans gloire ne peut guère se faire sans Elle !

LN.

Posté le : 05/05 18:32
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
33 Personne(s) en ligne (18 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 33

Plus ...