| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> inauguration de St Pierre de Rome [Les Forums - Débats]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





inauguration de St Pierre de Rome
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9069
Niveau : 62; EXP : 96
HP : 929 / 1549
MP : 3023 / 35566
Hors Ligne
Le 18 novembre 1626 Ia nouvelle basilique Saint-Pierre de Rome est inaugurée.
Cette basilique fameuse est sans conteste l’un des plus beaux monuments religieux au monde.




L'histoire





Mille trois cent ans auparavant, une première basilique avait déjà été, sur ce lieu sacré, construite par l’empereur Constantin, un peu à l’écart de Rome, sur la colline du Vatican. Cet endroit avait été choisi car il était supposé abriter les dépouilles des apôtres Pierre et Paul.
La première basilique Saint-Pierre a été créé par la volonté de Constantin.
Premier empereur chrétien, il fit construire cette basilique à cinq nefs au IVe siècle, en mémoire de l'apôtre Pierre, mort non loin de là (dans le cirque de Néron).
La croyance religieuse veut que la basilique repose sur la tombe de Pierre
En effet selon la tradition, la Basilique Saint-Pierre est construite sur le tombeau de l'apôtre Pierre qui daterait de l'an 60, à l'endroit où il fut crucifié et condamné.
Ce lieu est devenu sous l'empire de Constantin l'identification de la religion chrétienne en tant que culte officiel de l'empire romain. Les bases de la basilique furent alors réalisées et les travaux commencés en 315 ont été terminés onze ans plus tard, avec l'inauguration de l'église par le pape Sylvestre II.
Après plus qu'un millénaire d'histoire, le bâtiment dans lequel ont été également accueillies quelques fresques de Giotto, une d'elles avait atteint un degré de dégradation avancé lorsque le pape Nicolas V a décidé une restauration radicale.
Celle-ci fut confiée à Leon Battista Alberti et à Bernardo Rossellino.
Après la mort du pontife, le pape Jules II décida d'interrompre les travaux, changeant le projet pour édifier une nouvelle cathédrale.
A cette époque les papes successifs résidaient dans le palais du Latran, une propriété d’une ancienne famille romaine.
Cependant en 1305, la Papauté ira s’installer à Avignon, appelée depuis « la cité des Papes » elle se réinstallera à Rome en 1377.
Le palais du Latran était dans un tel état que la Papauté s’installa au Vatican.
Or, la vieille basilique Saint-Pierre était en bien piètre état et menaçait de devenir une ruine près d’un siècle et demi plus tard.
Des travaux devaient être effectués et c’est donc en 1506 que le pape Jules II décida de faire reconstruire la basilique au même endroit.
Pour réaliser son projet, il fit appel à ses fidèles dans toute l’Europe pour financer les travaux et ce projet gigantesque scandalisa Martin Luther.
Ceci fut la goutte d'eau de trop qui provoqua le schisme du protestantisme. Malgré les premiers soubresauts des guerres de religion, les travaux se poursuivirent. Le Pape dépensa sans compter et fit appel aux plus grands artistes de la Renaissance italienne.
En 1506, le pape Jules II charge Donato Bramante de bâtir une cathédrale à trois nefs en lieu et place de la basilique antique édifiée par Constantin sur la tombe de Pierre.
Bramante dessina alors, des plans en rupture totale avec la tradition, avec quatre branches égales en forme de croix grecque. Il commença par détruire la basilique préexistante et a ensuite établi la base de celle qui sera la plus grande cathédrale de la chrétienté,
Durant les 120 ans nécessaires à sa construction, les artistes les plus célèbres prirent la direction des travaux ; de Raffaello Sanzio à l'il Giovane et Michel-Ange, de Sangallo de d'Antonio.
Tous les meilleurs architectes d'Italie, apportèrent de nombreux modèles contradictoires: le plan initial, celui de de Bramante était donc en forme de croix grecque avec une imposante coupole, à l'image de celle du Panthéon
Mais finalement, le pape Paul V Borghèse décida de revenir sur le plan initial en 1605 en abandonnant la croix grecque pour la croix latine.
A la mort de Bramante les travaux commençaient à peine.
Apres Raffaello la direction du chantier passa a Baldassarre Peruzzi en premier lieu et ensuite a Michel-Ange.
Ce sont eux qui opterent de nouveau pour le plan a croix grecque.
Sous le pontife Paul III, Michel-Ange reprit la flambeau en 1546 et travailla à cet oeuvre jusqu' à sa mort en 1564.
Un peu plus tard, il remania les plans en prévoyant une fantastique coupole de 136,50 mètres de haut, il l'a conçut sur le modèle des Florentins.
Elle ne sera achevée par Giacomo della Porta qu'en 1590. Michel-Ange réussit a terminer seulement la partie du soubassement de la coupole dite tambour.
Apres le décès de tous les concepteurs au XVIIe siècle, le pape Paul V imposa définitivement le plan de la basilique a croix latine dont il confia la réalisation à Maderno qui s’ occupa aussi de réaliser la façade telle que nous la voyons encore aujourd'hui.
A la demande de Paul V Madermo allongea la nef, et en fit la nef la plus grande de la Chrétienté.
Ainsi curieusement la nef est plus longue que le transept et finalement, autre fait remarquable, le Bernin qui était en charge de la construction de deux clochers, fit une erreur de calcul et le premier s'effondra, ce qui a pour résultat que la plus grande basilique du monde, la basilique Saint Pierre de Rome n'a donc pas de clocher !.
Le Bernin repris les travaux et s'inspira du plan de Michel-Ange pour construire la façade qui masque le dôme.
Puis Jacques de la Porte a, en 1588-89, complété la coupole se basant sur des projets de Michel-Ange.
L’intérieur de la plupart de l’ameublement de la basilique fut également confié au Bernin par un infatigable pape :
Urbain VIII Barberini.
Plus tard, un énorme baldaquin de 29 m de haut fut prévu au-dessus de l’autel qui accueillait la tombe de Saint-Pierre.




Dimensions de l'édifice




La basilique Saint-Pierre est l'incarnation des superlatifs.
L'église couvre deux fois et demie la superficie de la cathédrale de Cologne, mesure 211 m de longueur, 186 m de largeur à l'endroit le plus large et 132 m de hauteur.
Elle a une superficie de 22 000 m2 ce qui en fait le plus grand édifice religieux du monde (pour exemple la cathédrale Notre-Dame à Paris est quatre fois plus petite).
Sa longueur de 186 metres (218 m. si nous considérons aussi le portique), la hauteur dans la nef centrale de 46 mètres, une coupole principale haute 136 mètres et large 42 de diametre.
L’immense façade a une largeur de 114 mètres et une hauteur de 47m.
La basilique peut accueillir 60 000 personnes.




L'intérieur




A l'intérieur de l'église, on trouve, à droite les Portes Saintes ouvertes uniquement les années saintes
Enfin la basilique fut achevée sous le pontificat de Paul IV par le Bernin en 1666, lequel l'agrémenta de superbes décorations baroques.
C'est depuis la loggia(le balcon des bénédictions), située au-dessus de la porte centrale, que le pape prononce ses bénédictions.
Cette basilique renferme notamment sous ses voûtes des trésors de l'art religieux mondialement connus, entre autres dans la chapelle de droite la Pietà de Michel-Ange, protégée aujourd'hui derrière une vitre pare-balles depuis qu'en 1972, depuis qu'un visiteur brisa le nez de la Vierge.
Le monument funéraire de Clément XIII réalisé par Canova en 1792,
Près du pilier de Saint Longin, le pied de la statue de bronze représentant saint Pierre brille, poli par les baisers des pèlerins.
Un escalier de marbre depuis l'autel du Pape mène au tombeau de Pierre et à la dernière demeure de Jean-Paul II recouverts par le lourd baldaquin du Bernin.
En raison du nombre important de visiteurs, le véritable accès aux tombeaux papaux et aux grottes vaticanes se trouve désormais dans la nef de droite:
L'abside renferme deux autres œuvres du Bernin: la chaire de Saint-Pierre du Bernin considéré comme le sommet de son art, l 'autel de la cathédrale qui abrite le "Saint-Siège", et la tombe du pape bâtisseur Urbain VIII.
A gauche dans la nef longitudinale se trouve l'entrée de la sacristie et du trésor du Vatican.
L'ascenseur qui permet d'accéder au toit se trouve à droite de la basilique Saint-Pierre, suivi de 320 marches abruptes qui mènent à la coupole où l'on peut profiter d'une vue magnifique sur Rome.
A droite de la basilique se tient la résidence des papes, le Palais du Vatican. Il renferme aujourd'hui les musées du Vatican qui sont parmi les plus beaux du monde et la fameuse Chapelle Sixtine.
C'est la plus grande église du monde considérée comme le cœur de la chrétienté catholique.
L’artiste Le Bernin réalisa également une colonnade de 140 statues pour encadrer le parvis en permettant aux pèlerins d’assister aux cérémonies et de voir la fenêtre d’où les papes lancent leur bénédiction sur la ville et l’univers (urbi et orbi).
Avec sa façade somptueuse, sa colonnade et sa nef intérieure magnifique, il s’agit là d’un chef-d’œuvre de l’architecture baroque.
À noter qu’en 1940 fut découverte une très ancienne nécropole qui paraît confirmer la présence du corps de l’apôtre Pierre sous l’autel de la basilique.

La nouvelle basilique Saint-Pierre de Rome fut finalement inaugurée le 18 novembre 1626 par le pape Urbain VIII



L'architecture




On accède à la basilique depuis la place Saint Pierre, où l'on peut découvrir les fameux Gardes Suisses, encore habillés de leur costume dessiné au XVIème siècle. et qui veillent sur le Pape depuis cette époque.
Une légende, voudrait que ces costumes flamboyants 'fussent dessinés par Michel-Ange
Or l''uniforme officiel actuel, de couleur rouge, jaune et bleu (le bleu et le jaune sont les couleurs de la famille Della Rovere à laquelle appartenait Jules II, le rouge a été ajouté par son successeur Léon X, un Médicis), n'a pas été dessiné par Michel-Ange pendant la Renaissance comme le veut la légende, mais est l'œuvre de Jules Repond (1853 - 1933), commandant de la Garde de 1910 à 1921, qui s'inspira en 1914 des fresques de Raphaël.
Les uniformes sont créés sur mesure et bénis par le pape pour chaque garde. Quand l'un d'eux finit son service, son uniforme doit être détruit au hachoir afin d'éviter toute utilisation frauduleuse ou abusive.

La façade


Elle est l'œuvre de Carlo Maderno et il s'agit de l'une des parties construites en dernier.
Elle présente une succession de colonnes qui s'élèvent sur deux étages séparant les portes et les fenêtres qui sont alternativement rectangulaires ou rondes.
La large loggia accueille le balcon de la bénédiction papale et de l'annonce de l'élection d'un nouveau Pape. Au-dessus, une inscription rappelle que c'est Paul V Borghese qui a ordonné la façade.
L'ensemble est surmonté de statues du Christ et des Apôtres.
Deux horloges sont placées à chaque extrémité. Contrairement à ce qui était prévu à l'origine, la coupole est assez peu visible, le rallongement de la nef pour en faire une croix latine ayant bouché la perspective.
Le narthex (porche) : avant de pénétrer dans la basilique Saint Pierre en elle-même, on passe par le narthex.
A chaque extrémité une statue équestre, de Charlemagne et de Constantin.
On peut aussi admirer une très belle mosaïque du Giotto, figurant le Christ marchant sur l'eau. Elle ornait la précédente basilique.
Cinq portes donnent l'accès à la basilique, dont à droite, la Porte Sainte à 16 panneaux de bronze qui n'est ouverte que lors des années Saintes (cette porte date de 1950).Une seconde porte remarquable est celle du Filarete, du XVème siècle, qui ornait la précédente basilique




L'intérieur




L'intérieur : l'intérieur de la basilique Saint Pierre est impressionnant, grandiose, monumental…
Elle manque peut-être de chaleur et de charme mais elle marque les esprits, ce qui était l'objectif au moment de sa construction, en pleine période de contre-réforme.
La décoration est d'une très grande richesse, de style baroque.
Le sol et les murs sont couverts de marbres polychromes.
Quatre piliers monumentaux, situés de chaque côté séparent les 3 nefs.
C'est à cet endroit que l'on peut voir des médaillons représentant les papes.

A l'entrée, au sol, une dalle marque le lieu du sacre de Charlemagne.
Sur le côté droit se trouve la célèbre Pietà de Michel Ange, œuvre de sa jeunesse, taillée dans un seul bloc de marbre.
De nombreuses sculptures ornent la basilique, tels les bénitiers de l'entrée, entourés d'anges de grande taille.
De nombreux monuments funéraires sont aussi présents, le plus souvent ceux de Papes, dont le magnifique monument d'Alexandre VII, représenté à genou, priant.
Devant lui, une tombe entrouverte dont en sort une main de mort, tenant un sablier. Ce tombeau a été réalisé par le Bernin.
Dans la nef, une célèbre statue de Saint Pierre, tenant les clefs des cieux est datée du XIIIème siècle.
Les pèlerins la vénèrent encore en lui embrassant ou en lui frottant le pied, usé au fil du temps.
A la croisée du transept on admire l'impressionnant baldaquin du Bernin à colonnes torsadées. I
Il est placé au-dessus de l'autel Papal et du tombeau de Saint Pierre.
Au-dessus, la gigantesque coupole conçue par Michel Ange.
Elle est largement éclairée par 16 fenêtres.
Le bord de la coupole porte la mention en latin "Tu es Pierre et sur cette Pierre je bâtirai mon église et je te donnerai les clefs du royaume des cieux". Des mosaïques représentant le royaume céleste décorent la coupole.
Dans le chœur on trouve une chaire, un siège épiscopal dit de Saint Pierre, mais datant en réalité du IVème siècle, mis en valeur par le Bernin.
Le siège est surmonté d'anges et d'une gloire d'où sortent des rayons lumineux.
On peut bien sûr découvrir de très nombreuses autres merveilles dans la basilique Saint Pierre …




La coupole

La coupole : l'accès se fait depuis le côté droit de la basilique. La première partie peut se faire en ascenseur et la plus délicate se fait à pied.
Attention, on ne peut monter que si on est en bonne condition physique et non claustrophobe. Le trajet passe par des couloirs très étroits, bas de plafond, la chaleur peut être importante et une fois engagé, impossible de rebrousser chemin…
A mi-parcours, on découvre la vue sur la coupole du côté intérieur. Du dôme, la vue sur la ville est magnifique !



http://boutique.ina.fr//video/economi ... nt-pierre-de-rome.fr.html

http://boutique.ina.fr//video/economi ... nt-pierre-de-rome.fr.html

Attacher un fichier:



jpg  basilique-saint-pierre (1).jpg (63.99 KB)
3_50a8d28a77ae2.jpg 660X366 px

jpg  facade-basilique-saint-pierre.jpg (80.84 KB)
3_50a8d29be615b.jpg 660X495 px

jpg  gardes-suisse-vatican.jpg (32.49 KB)
3_50a8d2aca6664.jpg 330X385 px

jpg  basilique-saint-pierre.jpg (63.99 KB)
3_50a8d2d132418.jpg 660X366 px

jpg  mosaique-narthex-saint-pierre.jpg (20.06 KB)
3_50a8d2ddf2015.jpg 330X166 px

jpg  porte-saint-saint-pierre.jpg (52.07 KB)
3_50a8d2ea29eb6.jpg 330X492 px

jpg  nef-basilique-saint-pierre.jpg (101.69 KB)
3_50a8d2fa23de1.jpg 660X470 px

jpg  pieta-michel-ange.jpg (39.98 KB)
3_50a8d3059c959.jpg 380X446 px

jpg  tombeau-vatican.jpg (52.70 KB)
3_50a8d31036686.jpg 340X427 px

jpg  statue-saint-pierre.jpg (66.79 KB)
3_50a8d31e2fa7b.jpg 320X430 px

jpg  coupole-saint-pierre.jpg (127.99 KB)
3_50a8d32d06b61.jpg 660X495 px

jpg  place-saint-pierre-rome-1.jpg (66.94 KB)
3_50a8d33c00337.jpg 660X288 px

Posté le : 18/11/2012 13:23
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
46 Personne(s) en ligne (26 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 46

Plus ...