| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Vincent Van Gogh 2 suite [Les Forums - Photographe/Peintre]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Vincent Van Gogh 2 suite
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 8894
Niveau : 62; EXP : 58
HP : 1231 / 1539
MP : 2964 / 25571
Hors Ligne
Symbolisme

Le symbolisme est un mouvement artistique qui s'exprime entre 1886 et 1900 dans plusieurs domaines. Gustave Moreau, Eugène Carrière, Edward Burne-Jones et Martiros Sergueïevitch Sarian sont parmi les peintres influençant ce mouvement. Le symbolisme est une réaction au naturalisme. Il s'agit de vêtir l'idée d'une forme sensible. Les symbolistes ne peignent pas fidèlement l'objet, contrairement aux naturalistes, mais recherchent une impression, une sensation, qui évoque un monde idéal ; ils privilégient l'expression des états d'âmes. Les symboles permettent d'atteindre la réalité supérieure de la sensibilité.
Dans une de ses lettres, Van Gogh exprime ce qu'il pense du symbolisme : ...toute réalité est en même temps symbole. Il mentionne également les artistes Millet et Lhermitte en relation avec le symbolisme. Ceci indique son approche positive pour le symbolisme et éclaircit ses propres intentions et inspirations. Il est dévoué à la réalité, pas à une réalité comme dans les photographes, mais à une réalité symbolique.
Le symbolisme recherchait dans le pouvoir du verbe l'essence de la poésie c'est-à-dire la poésie pure, celle qui dira comment sont faits l'esprit et le monde en lui révélant la structure idéale de l'univers. ... le Symbolisme invite la poésie à rejoindre la mystique. La quête de Van Gogh est identique, comme il l'écrit à son frère Theo : Et dans un tableau je voudrais dire quelque chose de consolant comme une musique. Je voudrais peindre des hommes ou des femmes avec ce je ne sais quoi d'éternel dont autrefois le nimbe était le symbole et que nous cherchons par le rayonnement même, par la vibration de nos colorations. Van Gogh emprunte et prépare ainsi les sentiers de la peinture moderne, de l'impressionnisme à l'expressionnisme.

Dessins

On connaît environ un millier de feuilles de l'artiste. Les techniques utilisées sont le crayon, la plume, l'encre, la craie, parfois colorisés à l'aquarelle. À partir de 1888, il emploie préférentiellement la plume de roseau, calame. Plusieurs de ses lettres comportent des croquis, reprenant certains tableaux.

Postérité, Reconnaissance

La veuve de Théo, Johanna Bonger, détient le rôle principal dans le processus de la valorisation de l'œuvre de Van Gogh. L'héritage de ce dernier lui est confié en 1891, après le décès de son époux. Cependant, il ne faut pas oublier que Van Gogh était connu et apprécié de son vivant. Il est connu que Van Gogh a vendu une toile, mais rien ne prouve qu'il n'en ait pas vendu d'autres. D'ailleurs, il confie cette charge à son frère, marchand d'art reconnu de l'époque et il échange plusieurs tableaux avec ses amis. Théo, qui n'a survécu que peu de temps à Vincent, organise une exposition de ses toiles dans son appartement, annoncée dans le Mercure de France en septembre 1890. Par la suite, Johanna réussit à transformer cette collection d'art méconnue en une collection de grande valeur.
Pour surmonter ces moments difficiles, Johanna déménage en Hollande où elle retrouve le soutien de sa famille. Dès février 1891, elle fait venir chez elle une grande partie des tableaux restants de Van Gogh depuis Paris. Elle fait assurer les 200 tableaux et les dessins pour une valeur de 2 600 florins. Elle commence ainsi à montrer et à placer des tableaux aux Pays-Bas, puis à lire et à classer les lettres de Vincent. Elle récupère aussi les lettres qu'Albert Aurier possédait. En effet, Theo lui avait envoyé quelques lettres afin d'en faire publier des extraits. Cette même année, Émile Bernard publie dans le Mercure de France les lettres que Vincent lui a envoyées. En 1914, Johanna parvient à publier les lettres de Van Gogh après avoir rédigé une introduction. D'un autre côté, à Paris, Le père Tanguy vend 13 peintures et un dessin. C'est le début d'un succès commercial qui se prolongera jusqu'à nos jours. À la fin du xixe siècle, afin de faire connaître Van Gogh, Johanna organise des expositions : une à La Haye, une à Rotterdam, trois à Amsterdam et une nouvelle à La Haye. Au début du XXe siècle, une vingtaine d'expositions honorent déjà l'œuvre de Van Gogh aux Pays-Bas. À Paris, le Salon des indépendants de 1901 a également un impact important sur la reconnaissance de Van Gogh grâce aux demandes provenant de nouveaux collectionneurs, comme Ivan Morozov et Sergueï Chtchoukine, et les travaux entrepris par la critique Jacob Baart de la Faille, tel son catalogue raisonné publié en 1928.
Les contacts que Johanna tisse avec des personnes influentes de son époque l'aident à s'imposer et à mieux faire connaître son beau-frère. Paul Cassirer est le premier à exposer et à vendre les œuvres de Van Gogh. Il en vend au moins 55, entre 1902 et 1911, d'une valeur totale de 50 000 florins. Ambroise Vollard organise aussi deux expositions dans sa galerie en 1895 et en 1896. Julien Leclercq rassemble 65 tableaux et 6 dessins pour une exposition à la Galerie Bernheim-Jeune. La valeur des œuvres de Van Gogh commence à augmenter considérablement. Johanna Bonger arrive à placer plus de 70 tableaux et une trentaine de dessins au Stedelijk Museum d'Amsterdam. En même temps, elle reçoit les amateurs chez elle pour leur montrer les tableaux qu'elle possède. L'énergie mise pour la reconnaissance de ces œuvres est finalement récompensée par une grande valeur marchande. La reconnaissance du travail effectué par Van Gogh se concrétise par l'acquisition d'une nature morte de tournesols, en 1924, par la National Gallery de Londres, au prix de 15 000 florins. La femme de Theo est la principale ambassadrice de ce phénomène jusqu'à sa mort en 1925. À partir de cette date, la valeur de ses œuvres ne cesse d'augmenter. Par exemple en 1930, l'exposition du Museum of Modern Art de New York reçoit 120 000 personnes.

Renommée

Les réflexions sur Van Gogh divergent selon le point de vue choisit. Par exemple, Salvador Dalí s'exprime ainsi en 1972 sur ce peintre qu'il n'aime pas : Van Gogh est la honte de la peinture française et de la peinture universelle… . Pour certains, sa vie, digne d’un héros romantique, en fait un mythe, celui du peintre incompris ou de l'artiste maudit. Il est pauvre, dépressif, asocial, au tempérament de feu, etc. Pour d'autres, Van Gogh est un artiste complexe, intelligent et cultivé. Sa peinture est le fruit d'un travail long, méticuleux, acharné et référencé. Quel que soit le point de vue choisi, Van Gogh est un peintre reconnu et admiré. Dans sa dernière lettre, trouvée dans sa poche le jour de son suicide, il écrit : Eh bien vraiment nous ne pouvons faire parler que nos tableaux.
Pour les historiens de l’art, Van Gogh est un précurseur qui a ouvert à la peinture de nouvelles voies. Par exemple, Derain et Vlaminck sont directement rattachés à l'art de Van Gogh par l'emploi de couleurs pures en larges touches. Pour les amateurs d'art, il reste un maître à l’égal de Léonard de Vinci ou de Rembrandt avec une production très importante et une trajectoire artistique fulgurante en durée et par ses styles. Pour le grand public, son œuvre est aujourd'hui accessible dans les plus grands musées


Vente des tournesols


Les Tournesols est le nom attribué à chacun des sept tableaux peints à Arles par Vincent van Gogh en août 1888 pour les quatre premiers tableaux qui composent la série proprement dite et en janvier 1889 pour les trois derniers, appelés les Répétitions.

Liminaire

Cette série de natures mortes se compose notamment de trois peintures semblables avec quinze tournesols dans un vase et deux peintures similaires avec douze tournesols dans un vase. C'est en août 1888, alors qu'il habitait à Arles en France que Van Gogh a réalisé le premier vase avec douze tournesols, qui est aujourd'hui exposé à la Neue Pinakothek à Munich en Allemagne, ainsi que le premier vase avec quinze tournesols, qui est maintenant à la National Gallery de Londres en Angleterre.
Les peintures montrent des tournesols dans toutes les étapes de leur vie, de la pleine floraison jusqu'au flétrissement. Les tableaux étaient innovateurs pour l'époque par l'utilisation d'un large spectre de jaunes rendue possible par l'invention de nouveaux colorants.
Au départ, Van Gogh a peint les premiers Tournesols pour décorer la chambre à coucher de son ami Paul Gauguin. En 1891, l'écrivain Octave Mirbeau en achète un au père Tanguy pour 300 francs soit 900 euros.
En mars 1987, même les personnes n'ayant aucune affinité pour l'art ont appris l'existence de la série Les Tournesols lorsque le magnat japonais de l'assurance, Yasuo Goto, a acheté l'un des tableaux pour l'équivalent de 40,8 millions d'euros lors d'une vente aux enchères chez Christie's à Londres, prix qui constituait à l'époque un record pour une œuvre de Van Gogh1. Achat qui d'ailleurs a fait écrire au chanteur Jean Ferrat une chanson, Les Tournesols. Il s'insurge contre la somme mirobolante consacrée à cet achat et pense à la misère dans laquelle a vécu Vincent van Gogh. Ferrat écrira aussi la chanson L'Homme à l'oreille coupée en son hommage.

Représentation

Des têtes échevelées et barbues, un œil, une bouche, des cœurs dans un vase : les Tournesols de van Gogh interpellent le spectateur comme des représentations humaines. Le peintre a composé son bouquet avec des fleurs à tous les stades de leur évolution : en bouton, épanouies, fânées, en graines… Chacun peut y voir une image de la vie qui passe, et c'est sans doute ce qui nous touche dans ces tableaux, et peut-être nous met un peu mal à l'aise.

Destruction du Vase avec cinq tournesols

Détruit le 6 août 1945 au cours d'un incendie avant la capitulation japonaise, le Vase aux cinq tournesols disparaît dans les flammes pendant un bombardement américain sur le Japon. Le tableau avait été acheté par Koyta Yamato en 1921. En 1922, le tableau est exposé à deux reprises, la seconde fois à Osaka. C'est au cours de cette seconde exposition que le cadre extrêmement lourd du tableau tombe, endommageant le châssis, sans heureusement toucher la peinture elle-même. Yamato refuse donc par la suite que le chef-d'œuvre soit à nouveau exposé. On pense que le lourd châssis a joué un rôle dans la destruction du tableau, au cours du bombardement américain, car il n'a pu être déplacé en raison du poids du cadre.

Série de toiles de Vincent Van Gogh 1888-1889 au musée Van Gogh, Amsterdam.

Vincent Van Gogh, les Tournesols
Van Gogh est parvenu à une époque de sa vie où il s'est convaincu que l'évolution de la peinture devait emprunter les voies de la couleur. Dès l'été 1887, à Paris, il a commencé à peindre des natures mortes représentant des tournesols. En prévision de la venue de Gauguin à Arles, il exécute une nouvelle série de tableaux destinés à décorer les murs de la chambre à coucher de son invité. Traités sans ombre ni modelé dans des jaunes poussés à leur limite extrême, les Tournesols constituent, selon l'aveu même de Gauguin, la marque de fabrique de Van Gogh.

Liens

http://youtu.be/uOIsIPH4xo0 La chambre de Van Gogh
http://youtu.be/HO5vlyks3E0 Sa vie Ina
http://youtu.be/vLULndkZ_lk Van Gogh au Borinage film
http://youtu.be/CUeIGjcpnHA Les post impressionistes Van Gogh
http://youtu.be/MZ_34QZP4p0 Van Gogh (Anglais)

Attacher un fichier:



jpg  VanGogh-starry_night.jpg (761.95 KB)
3_53380e102ae9e.jpg 1879X1500 px

jpg  10.Van Gogh_Nuit étoilée_0.jpg (61.21 KB)
3_53380e1d9c094.jpg 600X463 px

jpg  van_gogh_1889.jpg (84.63 KB)
3_53380e2d6f315.jpg 543X613 px

jpg  VanGogh-Irises_1.jpg (274.47 KB)
3_53380e3e88dae.jpg 1013X822 px

jpg  Vincent_van_Gogh_(1853-1890)_-_Wheat_Field_with_Crows_(1890).jpg (258.67 KB)
3_53380e52a7a00.jpg 1353X633 px

jpg  1311089-Vincent_Van_Gogh_Portrait_de_lartiste.jpg (65.96 KB)
3_53380e631438b.jpg 454X550 px

jpg  1311086-Vincent_Van_Gogh_la_Salle_de_danse_à_Arles.jpg (88.22 KB)
3_53380e6ebff61.jpg 550X441 px

jpg  1311087-Vincent_Van_Gogh_la_Sieste.jpg (93.02 KB)
3_53380ecab32ca.jpg 550X437 px

jpg  van_gogh_terrasse_cafe_l.jpg (214.88 KB)
3_53380ef1e541c.jpg 582X700 px

jpg  v14087.jpg (49.34 KB)
3_53380f3160720.jpg 335X480 px

jpg  SunflowersVanGogh1.jpg (127.68 KB)
3_53380f40233dd.jpg 695X939 px

jpg  van-gogh-final.jpg (76.97 KB)
3_53380f4c6773b.jpg 400X602 px

jpg  le_tournesol_jaune_de_vincent_van_gogh_peignant_18_carte_postale-r9a435375dfd34382b987c2617a8c7945_vgbaq_8byvr_512.jpg (63.10 KB)
3_53380f5937f0a.jpg 512X512 px

jpg  les tournesols van gogh.jpg (21.86 KB)
3_53380f67f3066.jpg 336X420 px

jpg  Still-Life--Vase-with-Twelve-Sunflowers.jpg (143.68 KB)
3_53380f7b61899.jpg 750X954 px

jpg  f_0455.jpg (45.18 KB)
3_53380f9776f0c.jpg 550X684 px

jpg  1313956-Vincent_Van_Gogh_les_Tournesols.jpg (246.23 KB)
3_53380fa991d51.jpg 429X550 px

jpg  13-IRIS-Van-Gogh1-1024x826.jpg (386.34 KB)
3_53380fcd88a4f.jpg 1024X826 px

jpg  175045CircaArtVincentvanGogh5.jpg (855.71 KB)
3_53380fe271ec5.jpg 1163X1600 px

jpg  vincent_van_gogh.jpg (227.22 KB)
3_53380ff052459.jpg 637X800 px

jpg  VAN-GOGH-les-iris-11.JPG (14.20 KB)
3_53381026944a6.jpg 148X199 px

jpg  ville-dans-la-nuit,-chicago,-vincent-van-gogh-la-nuit-etoilee,-parodie-178858.jpg (93.89 KB)
3_53381035eb45c.jpg 674X379 px

jpg  4383114_6_3abb_custy-vincent-van-gogh-1853-1890-portrait_192d3f63a38ed859cce3dcd0d4467ba3.jpg (128.27 KB)
3_533810494ba01.jpg 534X696 px

Posté le : 29/03/2014 20:24

Edité par Loriane sur 30-03-2014 14:38:40
Edité par Loriane sur 30-03-2014 14:39:50
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
20 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 20

Plus ...