| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi Nouveau. [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 3 4 »


Défi Nouveau.
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13764
Hors Ligne
Bonjour tout le monde.
J’ai l’honneur de présenter cette semaine le sujet du Samedi. Rien ne me fait plus plaisir que d’accomplir cette tâche. Elle me permet de prendre contact avec tous ceux/celles que je n’ai pas encore « rencontré(es) », et aussi de peut-être pouvoir trouver une réponse à une question que je me suis posée souvent. Donc, plus de mystère ! Le sujet, je le dévoile : « L’Amour véritable existe-t-il ? »
Afin de vous permettre de donner une opinion ‘informée’, je dois vous préciser ce que j’entends (car il s’agit de « mon » sujet) par ‘Amour Véritable’.
Il s’agit du seul amour que puisse décrire ce mot si doux. Un amour entre deux êtres, unique, passionné, inviolable, éternel. Dans le cas où l’un de vous penserait qu’il n’existe pas, puis-je vous demander de suggérer alors la raison de notre vie sur terre ?
Merci à tous, sans exception. Votre réponse sera sous n'importe quelle forme , poème, courte nouvelle, paragraphe,,, Enfin vous le savez mieux que moi...

PS. Étant nouveau sur ce site, il se pourrait (car je n’ai pas tout lu) que ce sujet ait été déjà traité. Dans ce dernier cas : Brodez !

Posté le : 10/05/2014 00:25
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi Nouveau.
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 20506
Hors Ligne
Salut Exem,

Tu nous proposes là un sujet existenciel qui nous concerne tous en tant qu'être aimant ou aimé (l'idéal étant les deux en même temps et avec la même personne !).

Voyons ce que cela inspirera à nos amis Loréens.

Merci

bises

Couscous

PS : Tu nous proposes de broder mais nous ne sommes pas tous doués avec les aiguilles ...

Posté le : 10/05/2014 06:32
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi Nouveau.
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13764
Hors Ligne
Oui, Couscous ! L'Existence est mon thème favori et l'amour en est une des conditions. C'est l'oxygène des planètes vivables. Si on coupait cet oxygène que deviendrions-nous? Quant à la broderie, ce n'est nécesaire qu'au cas où à mon insu le sujet aurait été affiché précédemment. Et toi, d'ailleurs pour broder tu n'as pas besoin d'aiguilles. Les rayons de ta pensée nous illuminant.

Posté le : 10/05/2014 07:38
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi Nouveau.
Plume d'Or
Inscrit:
06/08/2013 20:30
De Le Havre
Messages: 805
Niveau : 25; EXP : 53
HP : 0 / 613
MP : 268 / 10982
Hors Ligne
Jour de pluie


Il pleut. Mon amoureux est parti à la chasse, je ne sais pas quand je le reverrai. Impossible de sortir aujourd’hui. Dans un coin de notre habitation, il y a un petit espace à l’abri des regards, où la pluie tombe. Des petits cailloux blancs tout ronds recouvrent le sol, et l’eau s’évacue vers l’extérieur, grâce à une pente douce.

Je vais m’y asseoir avec mon dernier né. Il fait chaud, le soleil est haut dans le ciel, c’est la saison des fruits. Nous enlevons nos vêtements pour ne pas les mouiller. L’eau noire qui coule de nos corps forme une rigole qui court entre les pierres. Je frotte mon bébé avec des feuilles veloutées. Il rit en voyant la pluie tomber, il me regarde d’un air étonné. Il tend sa main potelée vers les gouttes, et la retire en poussant des cris.

Cela fait presque un mois que nous n’avons pas eu d’averse, il était temps que la sècheresse cesse. Une petite flaque s’est formée, elle est à la taille de mon enfant. Je l’y installe en maintenant sa tête, il frappe avec ses petits bras et ses petites jambes. Quel bonheur d’avoir un bébé aussi beau. C’est une petite fille, elle nous ressemble à tous les deux. Elle a l’arcade sourcilière proéminente de son papa, et une très forte mâchoire comme moi. Elle est déjà très costaude, ses mains et ses pieds sont énormes. Elle a de grands yeux bleus et pousse des grognements sympathiques.

L’autre jour, nous avons rencontré une autre tribu, ils sont grands, fins et leurs enfants sont minuscules. Les pauvres, comme ils doivent être inquiets pour eux ! Mon cousin est tombé amoureux d’une de leurs femmes. Je ne sais pas ce que ça va donner. Elle a l’air gentil mais elle est si chétive ! S’ils ont des enfants j’espère qu’ils ressembleront à leur père.

Théodore s’approche du puits de lumière, il dégage avec soin les deux superbes crânes des squelettes qu’il a retrouvés, certainement une mère et son enfant. Peut-être ont-ils été surpris par la foudre à moins qu’ils soient morts de faim ou de froid. Ils sont blottis l’un contre l’autre. Théodore vient d’être père et il est ému devant cette scène qui pourrait se passer de nos jours. Il pense à sa petite fille, et essuie une larme en touchant la main d’Ella, la petite néandertalienne.


Posté le : 11/05/2014 09:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi Nouveau.
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 20506
Hors Ligne
Arielle, j'adore ton histoire très touchante d'une compatriote de Lucie. L'amour est universel et a traversé les âges. Le rapprochement avec Théodore nous le fait bien ressentir.

Merci !


Posté le : 11/05/2014 09:32
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi Nouveau.
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1093
Niveau : 29; EXP : 5
HP : 140 / 701
MP : 364 / 11323
Hors Ligne
Jolie histoire Arielle,
Je reconnais bien la ta plume.
En même temps, sur ce thème, je te voyais mal faire comme sur le précédent défi (arg arg, et pourquoi pas ?).
Merci du partage.
Donald.

Posté le : 11/05/2014 12:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi Nouveau.
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1093
Niveau : 29; EXP : 5
HP : 140 / 701
MP : 364 / 11323
Hors Ligne
L’Amour véritable semblerait exister.


Le professeur Glouque avait finalement accepté cette étude privée commanditée par ce richissime mécène français ; il s’agissait ni plus ni moins que de répondre à une question plusieurs fois millénaire. « L’Amour véritable existe-t-il ? » demandait le commanditaire.

Spécialiste des neurosciences, le savant avait douté d’être le bon candidat pour une telle recherche ; il pensait naïvement qu’elle comportait plus de sens pour des philosophes ou des poètes mais pas pour un homme dont le métier consistait à comprendre le fonctionnement si complexe du cerveau humain. Il se voyait plutôt en ingénieur de cette vaste mécanique qui commandait le reste de notre corps et ordonnait la pensée que dans la peau d’un esthète ou d’un artiste des sentiments. De plus, il invoquait la misère de sa vie intime résumée en quarante ans d’analyse méthodique, de découpe de cervelle et d’électroencéphalogrammes. En deux mots comme en cent, le professeur Glouque avait les foies.

Pourtant, le périmètre sémantique avait bien été délimité par le demandeur ; l’amour véritable ne pouvait qu’être unique, passionné, inviolable, éternel entre deux êtres. Une approche scientifique ne devait poser aucun problème, surtout au regard des actuelles technologies de l’information et de la puissance de calcul des modernes machines qui la traitait. Le savant avait alors décidé de se faire assister par une batterie d’étudiants recrutés par le biais d’une petite annonce dans le journal universitaire. Désormais, il était paré pour répondre à cette question fondamentale ; il ne lui restait plus qu’à orchestrer la recherche.

Ses assistants littéraires compilèrent des fiches de lecture sur la poésie et les grands romans d’amour du dix-neuvième siècle et du début du vingtième, en ces périodes heureuses où la barbarie de la guerre n’avait pas encore tué d’aussi beaux poètes que Guillaume Apollinaire dont les vers avaient tant enchanté le professeur dans sa jeunesse scolaire. Ses assistants statisticiens construisirent des tableaux de régression linéaire sur la base des chiffres livrés par le ministère de l’intérieur et traitant des crimes passionnels et des faits divers associés. Il n’avait pas le temps d’entreprendre une expérience basée sur un échantillon de la population et ce pour de multiples raisons fort honorables d’ailleurs ; d’abord parce que l’amour semblait un concept universel mais il existait une forte probabilité qu’il soit décliné différemment selon les régions et les cultures, ensuite parce que d’une génération à l’autre les variations pouvaient engendrer des divergences dans les résultats et cela prendrait des mois de traitement de ces écarts à la moyenne. Le professeur Glouque savait interpréter des données statistiques en vérités neuroscientifiques dès lors qu’il avait établi une vraie méthodologie que personne ne pourrait réfuter. Ce fut la tâche qu’il s’assigna durant tout le programme ; celle où il ajustait la méthode en fonction des résultats, relevait les incohérences dans l’interprétation et peaufinait le procédé de calcul statistique. Les variables et paramètres étaient heureusement peu nombreux ; l’amour amenait d’un côté la naissance et de l’autre côté la mort donc il fallait traiter ces deux résultantes en constantes logiques et établir les équations probabilistes qui permettraient de répondre à la question posée par son commanditaire.

Après deux mois de recherches intensives menées avec une quarantaine d’étudiants qualifiés dans des domaines aussi pointus que la littérature, la criminologie, la statistique et la démographie, le professeur Glouque ne fut pas peu fier d’annoncer le résultat à son mécène : l’Amour véritable existait bien, sous formes de traces infimes évaluées à deux pour dix mille. « Un petit pas pour la science, un grand pas pour le désespoir. » lui répondit de manière laconique celui qui avait dépensé deux millions de dollars pour entendre cette réponse.

Posté le : 11/05/2014 12:54
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi Nouveau.
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 20506
Hors Ligne
Donald, toi seul était capable de nous livrer une analyse aussi pointue et scientifiquement plausible de ce sujet ! Traité avec maîtrise pour un final qui sème tout de même le désarroi dans nos coeurs romantiques.

Merci

Couscous

Posté le : 11/05/2014 16:36
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi Nouveau.
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13764
Hors Ligne
Bonjour à tous, je m'excuse de réagir un peu tard mais, il faut vous dire que mon décalage horaire avec la France est de 6 heures et cela me chamboule tout.

@ Arielle,
On a déjà dit que ton style est reconnaissable. Je le découvre et je le confirme. L'ambiance de ce texte est si puissante qu'on a envie d'entrer dans ton texte et d'y vivre !
Tu as un talent énorme et je me remercie d'avoir contribué ce sujet pour t'avoir découverte. Bravo.

Posté le : 11/05/2014 18:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi Nouveau.
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13764
Hors Ligne
@ Donald

Tu es génial. J'adore ton humour, tes connaissances littéraires (car tu écris bien-en douce-) et ta grande finesse d'esprit. Ta réponse est digne de Charles Cros, l'homme qui fit une étude scientifique de l'amour et en écrivit un roman (J'ignore le nom mais je l'ai lu).
J'ai lu chaque ligne de ton texte comme on mange des spagettis une à une les mordillant chacune pour les faire durer. Le dernier paragraphe est 'immense'. J'ai adoré.
Merci

Posté le : 11/05/2014 18:17
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 4 »




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
28 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 1
Invité(s): 27

Loriane, Plus ...