| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Jules Roy [Les Forums - Histoire de la Littérature]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Jules Roy
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9492
Niveau : 63; EXP : 91
HP : 629 / 1572
MP : 3164 / 55004
Hors Ligne
Le 15 juin 2000 à Vézelay dans Yonne, Jules Roy meurt, à 92 ans

écrivain et militaire français, né le 22 octobre 1907 à Rovigo, Algérie. Distinctions prix Renaudot, grand prix littéraire de Monaco, grand prix de littérature de l'Académie française, grand Prix national des lettres, prix de la Ville de Paris. Ses Œuvres principales La Vallée heureuse 1946 Il est enterré au cimetière de Vézelay dans l'Yonne.

En bref
En permettant sa rencontre avec Albert Camus et la première génération des écrivains maghrébins, la notoriété naissante projette Jules Roy dans un autre univers : la religion de la justice, qui le contraint à l'engagement contre les siens. Les guerres de décolonisation qui éclatent vont être pour lui source de nouveaux déchirements : en Indochine, l'officier longtemps indécis est confronté à une belle croisade contre le communisme ; mais, en juin 1953, il rompt avec l'armée, qu'il juge déshonorée par la guerre d'Indochine et dont il désapprouve les méthodes. Il embrasse alors la carrière littéraire et s'essaie au roman La Femme infidèle, 1955 et au théâtre Beau Sang, 1952 ; Les Cyclones, 1953. Son œuvre ne tardera pas à être consacrée par le grand prix littéraire de Monaco 1957, le grand prix de littérature de l'Académie française 1958, puis le grand prix national des lettres 1969.
Mais c'est l'Algérie, avec laquelle il est loin d'avoir rompu tous les liens, qui va l'acculer aux déchirements les plus dramatiques. Depuis 1954 s'y déroule un conflit qui prend bientôt des allures de guerre civile. Après la mort de son ami Camus, en qui les intellectuels engagés avaient placé tous leurs espoirs, Jules Roy entend dénoncer devant l'opinion française les misères subies par les populations et les monstruosités commises par les armées en présence. Il parcourt le pays, d'où il revient avec La Guerre d'Algérie 1960, long cri déchirant qu'il lance à la face des militaires et des politiques, et qui bouleverse la France. Aussitôt après, écartelé par sa condition de pied-noir devenu, comme le souligne le titre d'un de ses ouvrages, Étranger pour ses frères 1982, il se jette dans une fiction en six volumes, Les Chevaux du soleil 1967-1972, histoire de sa famille et réhabilitation de la geste française en Algérie, sans rien perdre de sa verve pamphlétaire J'accuse le général Massu, 1972.

Écrite à Vézelay, où il devait décéder le 15 juin 2000, l'ultime partie de son œuvre est davantage marquée par la méditation Vézelay ou l'amour fou, 1990 ; Rostropovitch, Gainsbourg et Dieu, 1991 et l'introspection Mémoires barbares, 1989 ; Adieu ma mère, adieu mon cœur, 1996 ; Journal I, II et III, 1997-1999, sans atteindre pour autant à la sérénité à laquelle il aspirait.

Sa vie

Jules Roy est né en Algérie française et a vécu son enfance à Rovigo dans une famille paysanne au sein de laquelle on lui cachera longtemps sa bâtardise issue de la relation extraconjugale de sa mère avec l'instituteur du village. D'abord lycéen au séminaire durant 8 années, il devient officier tirailleur algérien en AFN avant de passer dans l'Armée de l'Air en France avant la guerre. Il est très tôt, dès 20 ans, séduit par Maurras et les idées de l'Action Française, puis plus tard par Pétain. Car la défaite de 1940 et le bombardement de Mers El Kébir par l'armée britannique n'ont fait qu'accentuer ses convictions de droite et il publie, en 1940, le livre:La France sauvée par Pétain, dans lequel il affiche pleinement son engagement vichyste. Toutefois, après le débarquement alliés de novembre 1942 en Afrique du Nord, il change de camp et part pour la Grande-Bretagne, rejoindre De Gaulle, où il combattra au sein de la Royal Air Force, comme commandant de bord dans le groupe de bombardement Guyenne en avec lequel il va effectuer des missions de bombardement au-dessus de la vallée de la Rhur en Allemagne; épisode de sa vie qui lui inspirera son roman La Vallée heureuse pour lequel il recevra, rétrospectivement, le prix Renaudot 1940 en 1946, ainsi que quinze jours d'arrêt de rigueur de la part de sa hiérarchie militaire qui a peu apprécié le livre. Il participe à la guerre d'Indochine comme officier de communication, mais en juin 1953, jugeant que l'armée se déshonore par ses méthodes dans cette guerre, il quitte l'armée avec le grade de Colonel.

Il se tourne alors pleinement vers la littérature. Après la mort de son ami Albert Camus dont il admirait les qualités intellectuelles, il dénonce publiquement la guerre d'Algérie et ses atrocités. Durant la période de la guerre d'Indochine et d'Algérie, il collabore au magazine L'Express avec l'appui de Jean Daniel, qu'il quitte après être entré en conflit avec le fondateur et directeur du journal Jean-Jacques Servan-Schreiber. Jean-Jacques Servan-Schreiber raconte dans ses mémoires qu'il a offert le livre de Jules Roy sur la bataille de Dien Bien Phu au président John Kennedy en 1963. Celui-ci l'a fait traduire et résumer par sa femme Jacqueline Bouvier qui lisait parfaitement le français. Robert McNamara et Robert Kennedy se sont également procuré ce livre.
En 1978, Jules Roy s'installe à Vézelay, au Clos du Couvent, face à la basilique. Il y passera les vingt dernières années de sa vie, continuant d'écrire. Jules Roy est mort et enterré à Vézelay. Après sa mort, sa maison est devenue un centre littéraire où l'on organise des soirées littéraires et expositions. Un étage est réservé aux écrivains en résidence. Le public peut visiter les jardins et le bureau de l'écrivain, laissés en l'état.

Le parcours intellectuel

Le parcours intellectuel de Jules Roy a souvent été fait de retournements d'opinion, du séminaire à l'Armée, de Pétain à De Gaulle, de l'Algérie française à l'Algérie indépendante. Jules Roy a eu un parcours à droite dans sa jeunesse, admirateur de l'action française, de Maurras, puis de Pétain lors de la défaite de 1940, avant d'avoir changé son engagement vichyste contre un gaulliste. Il s'est engagé auprès des Forces françaises libres, après avoir lu Le Fil de l'épée écrit par De Gaulle. Dans Le grand naufrage, chronique du procès de Pétain, Jules Roy a écrit ne pas s'être rendu compte de ce que représentait l'engagement vichyste et avoir le sentiment, en étant resté fidèle à Pétain, d'avoir été "blousé" et de partager avec ses camarades de l'époque, un certain silence honteux sur cette période de l'armée française. Son parcours intellectuel, après l'armée, a été très marqué par sa rencontre avec Albert Camus dont il admirait l'intelligence et qui lui a fait totalement prendre conscience de la question coloniale en Algérie d'où naîtra son engagement pour l'indépendance de l'Algérie qui lui vaudra des menaces de mort de la part de L'OAS. Son engagement anti-colonial s'est confirmé également lors de la guerre d'Indochine où il lui fut reproché un certain communisme. Jules Roy a été perçu par certains critiques, et s'est reconnu lui-même, comme "exalté" et "provocateur". Sur le plan strictement littéraire une autre rencontre fut importante, celle avec Jean Amrouche qui l'accompagna dans ses premiers pas d'écrivain.

Prix littéraires

Prix Renaudot en 1946 pour La Vallée heureuse
Prix Prince-Pierre-de-Monaco en 1954 pour Le Navigateur
Grand Prix littéraire de Monaco en 1957
Grand prix de littérature de l'Académie française en 1958
Grand Prix national des lettres en 1969
Prix de la Ville de Paris en 1975

Œuvres

Romans


La Vallée heureuse, Charlot, 1946, avec une préface de Pierre Jean Jouve ; Gallimard, 1948 ; Julliard, 1960 ; Édition J'ai lu Leur aventure N°A161; Albin Michel, 1989.
Les Chevaux du soleil: Chronique d'Alger, Grasset, 1967, 6 vol. ; édition en un volume, Omnibus, 1995.
Une femme au nom d'étoile Grasset, 1968. Les Chevaux du soleil, tome 2
Les cerises d'Icherridène, Grasset, 1969. Les Chevaux du soleil, tome 3
Le maître de la Mitidja, Grasset, 1970. Les Chevaux du soleil, tome 4
Les Âmes interdites, Grasset, 1972. Les Chevaux du soleil, tome 5
Le Tonnerre et les Anges, Grasset, 1975. Les Chevaux du soleil, tome 6
Le Désert de Retz, Grasset, 1978.
La Saison des Za, Grasset, 1982.

Récits

Ciel et terre, Alger, Charlot, 1943.
Le Métier des armes, Gallimard, 1948 ; Julliard, 1960.
Retour de l'enfer, Gallimard, 1951 ; Julliard, 1960.
Le Navigateur, Gallimard, 1954 ; Julliard, 1960.
La Femme infidèle, Gallimard, 1955 ; Julliard, 1960.
Les Flammes de l'été, Gallimard, 1956 ; Julliard, 1960 ; Albin Michel, 1993.
Les Belles Croisades, Gallimard, 1959 ; Julliard, 1960.
La Guerre d'Algérie, Julliard, 1960 ; Christian Bourgois, 1994.
La Bataille de Dien Bien Phu, Julliard, 1963 ; Albin Michel, 1989.
Le Voyage en Chine, Julliard, 1965.
La Mort de Mao, Christian Bourgois, 1969 ; Albin Michel, 1991.
L'Amour fauve, Grasset, 1971.
Danse du ventre au-dessus des canons, Flammarion, 1976.
Pour le lieutenant Karl, Christian Bourgois, 1977.
Pour un chien, Grasset, 1979.
Une affaire d'honneur, Plon, 1983.
Beyrouth viva la muerte, Grasset, 1984.
Guynemer, l'ange de la mort, Albin Michel, 1986.
Mémoires barbares, Albin Michel, 1989.
Amours barbares, Albin Michel, 1993.
Un après-guerre amoureux, Albin Michel, 1995.
Adieu ma mère, adieu mon cœur, Albin Michel, 1996.
Journal, t. 1, Les années déchirement, 1925-1965, Albin Michel, 1997.
Journal, t. 2, Les années cavalières, 1966-1985, Albin Michel, 1998.
Journal, t. 3, Les années de braise, 1986-1996, Albin Michel, 1999.
Lettre à Dieu, Albin Michel, 2001.

Essais

La France sauvée par Pétain, Alger, P & G Soubiron, 1940.
Comme un mauvais ange, Charlot, 1946 ; Gallimard, 1960.
L'Homme à l'épée, Gallimard, 1957 ; Julliard, 1960.
Autour du drame, Julliard, 1961.
Passion et mort de Saint-Exupéry, Gallimard, 1951 ; Julliard, 1960 ; La Manufacture, 1987.
Le Grand Naufrage, Julliard, 1966 ; Albin Michel, 1995.
Turnau, Sienne, 1976 hors commerce.
Éloge de Max-Pol Fouchet, Actes Sud, 1980.
Étranger pour mes frères, Stock, 1982.
Citoyen Bolis, tambour de village, Avallon, Voillot, 1989.
Vézelay ou l'Amour fou, Albin Michel, 1990.
Rostropovitch, Gainsbourg et Dieu, Albin Michel, 1991.

Poèmes

Trois prières pour des pilotes, Alger, Charlot, 1942.
Chants et prières pour des pilotes, Charlot, 1943 ; Gallimard, 1948 ; Julliard, 1960.
Sept poèmes de ténèbres, Paris, 1957 (hors commerce).
Prière à mademoiselle Sainte-Madeleine, Charlot, 1984 ; Bleu du Ciel, Vézelay, 1986.
Chant d'amour pour Marseille, Jeanne Laffitte, 1988.
Cinq poèmes, Avallon, Voillot, 1991.
La Nuit tombe, debout camarades !, Gérard Oberlé, 1991.
Poèmes et prières des années de guerre 1939-1945, Actes Sud, 2001.

Théâtre

Beau Sang, Gallimard, 1952 ; Julliard, 1960.
Les Cyclones, Gallimard, 1953 ; Julliard, 1960.
Le Fleuve rouge, Gallimard, 1957 ; Julliard, 1960.
La Rue des Zouaves suivi de Sa Majesté Monsieur Constantin, Julliard, 1970.
Lieutenant Karl, dramatique télé Michel Wyn, INA, 1977.
Mort au champ d'honneur, Albin Michel, 1995.
Conte
L'Œil de loup du roi de Pharan, Sétif, 1945 hors commerce.

Pamphlet

J'accuse le général Massu, Seuil, 1972.

Article de journal

Retour en Algérie par Jules Roy, Article paru dans L'Express le 15 mai 2003

Cinéma

La bataille du Tonkin, 1952. Documentaire historique sur les combats livrés en Indochine par le général de Lattre. Jules Roy en est le réalisateur sur des images tournées par les opérateurs de l'armée française.
Avec Jean Amrouche
D'une amitié. Correspondance 1937-1962, Édisud, 1985.

Remarque

À ne pas confondre avec Jules Le Roy, peintre français ayant vécu de 1856 à 1922

Liens

http://youtu.be/PAFXjTKvLzg Jules Roy à Vezelay 1968
http://youtu.be/_MzIxz1NZdU La passion tragique de Jules Roy
http://youtu.be/EvKDZCXv_jM Adieu ma mère adieu mon coeur
http://youtu.be/oGlyCk9stu4 Jules Roy archives de l'INA
http://youtu.be/bqQAZlVncn4 Rostropovitch Gainsbourg et dieu de Jules Roy
http://youtu.be/kQl4_ZmFZwI Jules Roy coeur de chien



[img width=600]http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQarISPzF8xBqh5g4HzF770KgNJoMywo8Vtxmg8CDOB5LfvsoSE72ML4iW9[/img]

Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


[img width=600]http://www.amalgamix.net/Collections/images/anges/Guyemer%20l'ange%20de%20la%20mort%20(Jules%20Roy).jpg[/img]

Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


[img width=600]http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTkCB6vXpmEiy46U_cAXIa6378qCfGLfzCTmuF2p217W2AOhNjJVw-IGZrm[/img]

Cliquez pour afficher l



Posté le : 15/06/2014 00:31

Edité par Loriane sur 15-06-2014 15:56:35
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
45 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 45

Plus ...