| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Les Zombies et la science, histoire vraie [Les Forums - Le RDV des Copains]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Les Zombies et la science, histoire vraie
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9425
Niveau : 63; EXP : 77
HP : 941 / 1569
MP : 3141 / 46377
Hors Ligne
LE VIRUS DE LA ZOMBIFICATION DÉMASQUÉ

!Zombies ApocalypseZombies Origines — 19 novembre 2011
Le voilà donc, l’affreux, l’abominable virus responsable de la zombification ! Sale gueule, comme tous les virus ! Mais curieusement, celui-ci n’est pas sous notre microscope en train d’agoniser, il sillonne tranquillement les mers chaudes et porte le doux nom de poisson globe. J’imagine déjà certains d’entre vous, horrifiés ou ravis, en train de s’écrier : ” Oh mon Dieu, nous avons failli assister à Koh-Lanta Zombies ! “
Remercions les travaux de l”auteur de la recherche sur la zombification, l’anthropologue haitien Frantz Alix Lubin. Son texte a été publié dans les colonnes du quotidien Le Nouvelliste.

Cliquez pour afficher l


Bref, n’en déplaise aux plus sceptiques d’entre nous, le Zombie existe bel et bien et remonte à l’aube des temps puisque le premier fut sans doute Lazare et une jeune fille des Évangiles qui furent ramenés à la vie, ayant probablement été victimes d’une intoxication à la tétrodotoxine, neurotoxine puissante présente dans certains poissons comme le poisson globe, et n’oublions pas que Jésus vivait dans un village de pêcheurs…

Pourtant, ce n’est que depuis 1983 que les scientifiques daignèrent se pencher enfin sur le mythe d’origine haïtienne de la zombification.

Voici donc le fin mot de l’histoire. La tétrodotoxine présente dans le poisson globe agit sur le système nerveux sensitif et moteur, entrainant paralysie, diminution du rythme cardiaque, coma avec apnée respiratoire, hypothermie, rigidité cutanée, en bref un tableau de mort clinique apparente que le plus doué des médecins aurait bien du mal à déjouer sans une batterie d’examens médicaux prouvant le contraire (électrocardiogramme, électroencéphalogramme, etc…). En effet, sous l’effet de la tétrodotoxine, la peau, parcourue par des terminaisons nerveuses, perd son élasticité, sa sensibilité et se raidit. Son raidissement prédomine aux membres supérieurs et inférieurs qui se contractent. La contraction des ramifications du nerf facial empêche les lèvres de se mouvoir et les fige dans un rictus qui évoque le masque mortuaire. Le patient sombre dans le coma, état d’inconscience au cours duquel un malade ne répond plus aux stimuli extérieurs. Le ralentissement excessif du flux sanguin inhérent à la raideur cutanée entraine une réaction hypodermique du tissu épithélial. Le corps de la victime se glace. Le rythme cardiaque chute jusqu’à devenir imperceptible et une longue apnée respiratoire vient compléter le tableau. Si la dose absorbée n’est pas mortelle, cet état est réversible, permettant le réveil de notre mort vivant. La poudre de zombie haïtienne est donc composée des organes principaux du poisson globe contenant la neurotoxine séchés et réduits en poudre et d’une pincée de poudre aux yeux pour égarer le curieux…

Avec la tétrodotoxine utilisée pour provoquer l’état de mort apparente de la victime, sont administrés des alcaloïdes, drogues extraites du datura (ou concombre zombie) que nous connaissons bien, pour provoquer l’effacement de sa personnalité et sa soumission à des tiers par désorientation spatio-temporelle, amnésie, hallucinations cauchemardesques visuelles et auditives. La victime du datura ne reconnaît plus ses proches et semble vouloir toujours attraper des objets imaginaires. Enfin, ses pupilles sont dilatées et n’arrivent plus à se contracter à la lumière.

Dans le contexte haïtien, ce mélange tétrodotoxine, inhumation rapide, puis datura sont les substances responsables du processus de zombification, soumission chimique, arme absolue de l’esclavagisme. Cette découverte découle de la rencontre de Wade Davis, anthropologue Canadien, avec le premier Ati national, Max Beauvoir, également biologiste formé aux États-Unis d’Amérique, dans les années 80. Le film de Wes Craven, extrait romancé de la recherche de Wade Davis libellé en anglais : The Serpent and the Rainbow, est en ce sens très proche de cette perception de la réalité. Son affiche française est d’ailleurs titrée : Emprise des ténèbres.

Posté le : 29/06/2015 20:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
25 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 25

Plus ...