| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> George Villiers 1er comte puis duc de Buckingham [Les Forums - Histoire]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





George Villiers 1er comte puis duc de Buckingham
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 8910
Niveau : 62; EXP : 62
HP : 1232 / 1540
MP : 2970 / 26375
Hors Ligne
Le 23 août 1628 meurt George Villiers 1er comte puis duc

de Buckingham


à la deuxième création 1623 de ce titre, àil a 35 ans, né le 28 août 1592 à Brooksby, dans le Leicestershire important homme d’État anglais. Sa famille est d'origine normande.
Favori du roi Jacques Ier, grand amiral en 1619, il est envoyé en Espagne pour négocier le mariage du futur Charles Ier avec l'infante Marie 1623, mais le projet n'aboutit pas ; il prend dès lors la tête du parti anti-espagnol. À la mort de Jacques Ier 1625, il conserve son influence sur le roi Charles Ier. Entreprenant une politique de rapprochement avec la France, il négocie le mariage du roi avec Henriette Marie de France, sœur de Louis XIII. En 1626, la Chambre des lords met le ministre en accusation pour corruption ; seule la pression royale permet son acquittement. Détesté par le Parlement, haï des puritains pour ses compromissions multiples, Buckingham tente alors de secourir les huguenots assiégés à La Rochelle ; il est assassiné par un officier puritain, John Felton.
Son fils George Villiers, 2e duc de Buckingham Londres 1628-Kirkby Moorside, Yorkshire, 1687, combat avec les royalistes en 1642. Après la restauration de Charles II, il succède à Clarendon comme ministre principal en 1667. Partisan d'une alliance avec la France, il négocie le traité de Douvres 1670. Mais les scandales accumulés sous son administration provoquent son renvoi en 1674.


En Bref


Devenu en 1615 le favori de Jacques Ier d'Angleterre, avec lequel il semble avoir entretenu des relations homosexuelles, George Villiers devient successivement vicomte en 1616, comte en 1617, marquis de Buckingham en 1618, et ce marquisat sera transformé en duché en 1623. Il est également élevé aux dignités de grand amiral et grand écuyer. Son influence politique connaît une ascension parallèle et le duc réussit à la maintenir sous le règne de Charles Ier, dont il est devenu l'ami avant même l'accession au trône du nouveau souverain. Il exploite surtout sa position à des fins égoïstes d'enrichissement personnel, obtenant pour lui-même le droit de disposer de nombreux offices et bénéfices, pour sa famille des monopoles scandaleux, par exemple sur le commerce des fils d'or et d'argent. Il encourage ses deux souverains à recourir à des mesures fiscales d'une légalité contestable et à des sources de financement originales comme la vente de pairies. Entre 1622 et 1628, il est le véritable souverain de l'Angleterre. Il joue un rôle majeur dans la politique étrangère ; il plaide d'abord pour un rapprochement avec l'Espagne, puis, après l'échec d'un projet de mariage entre le prince Charles et l'infante, il lance l'Angleterre dans une guerre mal préparée et vaine, qui va traîner de 1624 à 1630. De piètres tentatives pour rétablir l'électeur palatin dans ses droits en Allemagne, avec l'aide d'une force armée confiée au général mercenaire Mansfeld, sont suivies d'une brouille avec la France, dont il avait d'abord recherché l'alliance en concluant le mariage de Charles et de Henriette-Marie. George Villiers, en 1627 et 1628, entreprend des opérations navales pour secourir La Rochelle, et les forces anglaises y connaissent des échecs sans appel. Sa popularité, un temps établie par sa politique anti-espagnole, est très éphémère et il devient, en 1626 et 1628, la cible essentielle des parlementaires et un objet de litige entre le Parlement et la Couronne ; la grande remontrance de 1628 demande le renvoi du favori et provoque, en fait, la dissolution du Parlement. L'hostilité de l'opinion, nourrie de griefs économiques, renforcée par le choix des conseillers de Charles, dont William Laud, inspire sans doute le geste d'un officier, John Felton, qui, le 22 août 1628 à Portsmouth, poignarde le duc : Buckingham préparait alors une nouvelle expédition pour sauver La Rochelle. Roland Marx.

Sa vie

Il fut le favori de Jacques Ier d'Angleterre puis de Charles Ier.
C'est à sa demande qu'Antoine van Dyck partit en Angleterre pour la première fois en 1620.
Doué de toutes les grâces du corps et de l'esprit, il plut à Jacques, qui éloigna pour lui son favori Robert Carr de Somerset. Il fut élevé en moins de deux ans aux plus hautes dignités : créé marquis puis duc en 1623, il devint Premier ministre, et fut le dispensateur de toutes les faveurs. Son pouvoir lui permit de s'enrichir, en partie grâce à la faiblesse et à la connivence du chancelier Francis Bacon, en établissant de nouvelles taxes, en vendant des privilèges ; il poussa le roi à dissoudre plusieurs parlements et entraîna son pays dans des guerres désastreuses. Envoyé en Espagne 1623 pour négocier le mariage du prince de Galles Charles Ier d'Angleterre) avec l'infante, il ne put faire aboutir ce projet, à la suite de quoi il détermina le roi à déclarer la guerre à l'Espagne.

Envoyé plus tard en France, en compagnie du comte de Hollande, pour demander la main de la princesse Henriette de France, fille de Henri IV, pour le compte du roi d'Angleterre, il aurait courtisé la reine Anne d'Autriche, et aurait été éconduit après s'être attiré la haine de Louis XIII et de Richelieu. Il alla porter des secours aux protestants insurgés, fut l'auteur du siège de Saint-Martin-de-Ré en 1627 contre le comte de Toiras ; il fit des tentatives sur La Rochelle et l'île de Ré, où il perdit plus de 4 000 hommes sur un effectif de 7 000. Alors qu'il préparait une seconde expédition à Portsmouth, il fut assassiné, le 23 août 1628, par le fanatique John Felton, qui croyait, par ce meurtre, servir sa patrie. Plusieurs fois, les Communes avaient demandé son éloignement.

Personnage de roman

Appelé Bouquingan par les Français de l'époque, Alexandre Dumas, dans Les Trois Mousquetaires, le suppose amant de la reine de France Anne d'Autriche, et lui donne une carrure de personnage romantique, souffrant d'un amour impossible, tandis que Robert Merle, dans Fortune de France, le dépeint comme un vaniteux abusant de la naïveté de la reine.
Le duc de Buckingham a été un personnage historique très controversé. Si Alexandre Dumas le décrit en des termes paradoxalement positifs dans Les Trois Mousquetaires, le romancier et historien anglais Charles Dickens, par contre, ne cache pas son rejet total du duc dans son livre A Child’s History of England.
Selon Dickens, lorsque le roi anglais Charles I chargea le duc de Buckingham cet insolent parvenu d’escorter la fiancée royale, la princesse Henriette Marie Henriette de France, de Paris en Angleterre, Buckingham — avec son audacité coutumière — fit l’amour avec la reine de France, l’espagnole Anne d’Autriche, ce qui créa un conflit diplomatique extrêmement grave, dont le cardinal Richelieu, ministre du roi de France Louis XIII, profita. Plus tard, ce pestilent de Buckingham, en vue de gratifier sa vanité blessée, entraîna l’Angleterre dans une guerre avec la France et l’Espagne.

Le duc de La Rochefoucauld rapporte dans ses Mémoires Première partie, 1624-1642 l'aventure du Buckingham avec la reine de France Anne-d'Autriche. Selon La Rochefoucauld le cardinal de Richelieu, qui aurait eu par ailleurs un penchant amoureux pour Anne d'Autriche, aurait entrepris d'employer pour espion Mme de Carlyle afin de perdre Anne d'Autriche aux yeux de Louis XIII et d'assurer par là son pouvoir personnel auprès du roi.
L'affaire dite des Ferrets de diamants, rapportée par le duc de La Rochefoucauld, inspira largement l'action des Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas.
Et Dickens de commenter : Pour de si mesquines causes et de si mesquines créatures se déclenchent parfois les guerres. Loin de regretter le meurtre de Buckingham, Dickens conclut qu’il était destiné à ne plus faire trop de dégâts dans ce monde.

Interprétations au cinéma

Le personnage du duc de Buckingham est interprété par :

Maurice Escande dans Les Trois Mousquetaires 1932
Ralph Forbes dans Les Trois Mousquetaires 1935
John Sutton dans Les Trois Mousquetaires 1948
Steve Barclay dans Les Trois Mousquetaires 1955
Bernard Dhéran dans Les Trois Mousquetaires 1959
Jacques Berthier dans Les Trois Mousquetaires 1961
Simon Ward dans Les Trois Mousquetaires 1973
Bernard Haller dans Les Quatre Charlots mousquetaires et Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal ! (1974)
Jeremy Clyde dans D'Artagnan
Orlando Bloom dans Les Trois Mousquetaires

Les Trois Mousquetaires

Univers du roman Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas 1844 et de ses suites
Auteurs Alexandre Dumas 1802-1870 • Auguste Maquet 1813-1888
Sources Les Mémoires de M. d'Artagnan, de Gatien de Courtilz de Sandras
Suites Vingt ans après 1845 • Le Vicomte de Bragelonne ou l'Homme au masque de fer 1847
Personnages Les trois mousquetaires : Athos • Porthos • Aramis • D'Artagnan • Un pour tous, tous pour un leur devise
Autres personnages : Constance Bonacieux • Milady de Winter • Duc de Buckingham • Cardinal de Richelieu • Louis XIII • Anne d'Autriche • M. de Tréville • Planchet • Comte de Rochefort
Régiments Mousquetaires • Cadets de Gascogne
Principales adaptations au cinéma Les Trois Mousquetaires 1912 • Les Trois Mousquetaires 1921, France • Les Trois Mousquetaires 1921, États-Unis • Vingt ans après 1922 • Le Masque de fer 1929 • Les Trois Mousquetaires 1932 • Les Trois Mousquetaires 1935 • L'Homme au masque de fer 1939 • Les Trois Mousquetaires 1948 • Milady et les mousquetaires 1952 • Les Trois Mousquetaires 1953, Le Vicomte de Bragelonne 1954 • Le Masque de fer 1954 • D'Artagnan, chevalier de la reine 1954 • Les Trois Mousquetaires 1961 • Le Masque de fer 1962 Mousquetaires 1973 • On l'appelait Milady 1974 • Le Cinquième Mousquetaire 1979 • Le Retour des Mousquetaires 1989 • Les Trois Mousquetaires 1993 • La Fille de d'Artagnan 1994, France • L'Homme au masque de fer 1998 • D'Artagnan 2001 • Les Trois Mousquetaires 2011
Adaptations à la télévision Les Trois Mousquetaires 1959 • D'Artagnan 1969 • L'Homme au masque de fer 1977 • D'Artagnan et les Trois Mousquetaires 1978 • Milady 2004 • D'Artagnan et les Trois Mousquetaires 2005 • The Musketeers‎
Séries d'animation pour la télévision Les Trois Mousquetaires 1981 • Sous le signe des Mousquetaires 1987 • Albert le cinquième mousquetaire 1994


Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l






Cliquez pour afficher l




Posté le : 21/08/2015 17:18

Edité par Loriane sur 22-08-2015 13:00:07
Edité par Loriane sur 22-08-2015 13:09:28
Edité par Loriane sur 22-08-2015 13:10:03
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
27 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 27

Plus ...