| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi du 2 juillet au 9 juillet 2016 [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Défi du 2 juillet au 9 juillet 2016
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1987
Niveau : 36; EXP : 87
HP : 179 / 896
MP : 662 / 12248
Hors Ligne
Chère amies et chers amis Loréens,

Me voici avec le défi de la semaine.

Par les pouvoirs qui me sont conférés par le bel oiseau Delphine, j'ai décidé de vous métamorphoser en faucon.
Vous vous retrouvez le 2 juillet 1934 à un meeting aérien au cours duquel est créée l'armée de l'air française.
Et vous vous retrouvez au milieu de drôles d'oiseaux.

Racontez nous votre rencontre avec ces drôles d'oiseaux.
Et faites nous voler au plus haut que vous le voulez.


Pour ma part, j'atterris avant de me livrer à quelque envolée lyrique ou poétique.

Je vous souhaite à toutes et à tous un week end ensoleillé et aérien, bien sûr!

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 02/07/2016 12:13
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 2 juillet au 9 juillet 2016
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 20765
Hors Ligne
Cher Jacques,

J'avoue avoir un peu détourné ton défi et voici le résultat :

Moi, Henry, faucon de l’armée française

Ce matin, le soleil brille au-dessus de la base. C’est un temps idéal pour le vol. Je trépigne déjà d’impatience. La piste de décollage est dégagée et on me donne le feu vert pour m’envoler. D’abord, je prends les repères avant de monter en altitude. Je joue avec le vent qui me porte. Je plane, je profite des courants. Un sentiment de liberté m’envahit et m’emplit de joie.
De l’aigle, j’ai les yeux et les ailes mais je n’en suis pas un. Sur mon passage, j’effraie des corneilles, des vanneaux huppés et des étourneaux. Cela m’amuse. Je suis le maître du ciel sur ce territoire.
Après quelques temps, un appel résonne et je suis invité à retourner à la base. J’hésite à obéir mais je n’ai pas le choix. Au retour, mon mentor me félicite. C’est lui qui m’a affaité depuis ma naissance. J’ai été dressé pour effaroucher les oiseaux autour de la base militaire. En effet, ces volatiles ont la sale manie de traîner dans le coin. Ils aiment l’herbe rase où les vers de terre sont si faciles à attraper. Moi, je les effraie, je ne les chasse pas. Inutile, je n’ai pas faim. Lorsqu’ils poussent des cris en me voyant, les autres savent qu’ils sont sur mon terrain et ne font pas de vieux os dans le coin. Cela leur évite de finir en bouillie sur un pare-brise ou broyés dans un réacteur d’avion. De prédateur, je suis en fait leur sauveur.
Je côtoie d’autres faucons, métalliques ceux-là. Je les vois s’envoler avec des hommes à bord. Ces humains, ils veulent nous copier, nous, les oiseaux. Ils n’ont pas d’ailes alors ils en fabriquent. Mais leur vol, contrairement au mien, est très bruyant et moins gracieux.
Je ne sais pas ce qu’est la réelle liberté. Je ne connais que mon soigneur, je suis programmé pour le suivre et l’écouter. Il m’a imprégné à la sortie de l’œuf. Je m’appelle Henry et je suis un faucon de l’armée française.

Posté le : 04/07/2016 15:46
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 2 juillet au 9 juillet 2016
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1987
Niveau : 36; EXP : 87
HP : 179 / 896
MP : 662 / 12248
Hors Ligne
Chère Delphine,

La voilà la solution, remplacer les oiseaux métalliques par des faucons!
J'ai beaucoup aimé la fin de ta nouvelle.

Merci d'y avoir répondu dans ton style aérien.

Bises.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 04/07/2016 20:28
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
47 Personne(s) en ligne (24 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 1
Invité(s): 46

Ermite, Plus ...