| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Le Nobel de littérature [Les Forums - Débats]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Le Nobel de littérature
Modérateur
Inscrit:
11/01/2012 16:10
De Rivière du mât
Messages: 683
Niveau : 23; EXP : 77
HP : 0 / 569
MP : 227 / 13075
Hors Ligne
Je suis déçu.

J'aurais vraiment voulu que Murakami soit le lauréat.

Il a peut-être le tort de ne pas être assez confidentiel et de vendre des millions de bouquins ?

Sais pas...

Qu'en pensez-vous ?

Posté le : 11/10/2012 15:40
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Le Nobel de littérature
Modérateur
Inscrit:
11/01/2012 16:10
De Rivière du mât
Messages: 683
Niveau : 23; EXP : 77
HP : 0 / 569
MP : 227 / 13075
Hors Ligne
C'est bête j'ai l'air de me répondre à moi-même, mais je voulais ajouter une réflexion de Léautaud : "Un écrivain qui reçoit un prix littéraire est déshonoré".

Posté le : 11/10/2012 16:06
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Le Nobel de littérature
Plume d'Or
Inscrit:
23/06/2012 12:17
Messages: 411
Niveau : 18; EXP : 85
HP : 0 / 446
MP : 137 / 9668
Hors Ligne
D'un autre côté Murakami si mes souvenirs sont exacts, possède un style que l'on peut qualifier de corrosif, il a un talent immense, mais il a tendance à vexer beaucoup de gens, ce genre d'approche n'aide pas à obtenir des prix littéraires.

Posté le : 11/10/2012 16:14
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Le Nobel de littérature
Modérateur
Inscrit:
11/01/2012 16:10
De Rivière du mât
Messages: 683
Niveau : 23; EXP : 77
HP : 0 / 569
MP : 227 / 13075
Hors Ligne
Cher saulot je me demande si on parle du même Murakami car il y en a deux

J'avais à l'esprit Murakami Haruki, mais toi tu penses peut-être à Murakami Ryu (aucun lien de parenté, le patronyme Murakami c'est un peu un "Dupont" nippon )

Bien à toi

Posté le : 11/10/2012 17:35
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Le Nobel de littérature
Plume d'Or
Inscrit:
23/06/2012 12:17
Messages: 411
Niveau : 18; EXP : 85
HP : 0 / 446
MP : 137 / 9668
Hors Ligne
Effectivement je pensais à Murakami Ryu.

Posté le : 11/10/2012 19:30
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Le Nobel de littérature
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1495
Niveau : 32; EXP : 97
HP : 159 / 799
MP : 498 / 18224
Hors Ligne
J'ai vu son livre 1Q84 dans le top 10 des ventes, au supermarché près de chez moi.
Etre un auteur "commerciale", c'est sûr, ça doit pas aider la crédibilité...

Posté le : 16/10/2012 22:02
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Le Nobel de littérature
Modérateur
Inscrit:
11/01/2012 16:10
De Rivière du mât
Messages: 683
Niveau : 23; EXP : 77
HP : 0 / 569
MP : 227 / 13075
Hors Ligne
J'ai feuilleté l'oeuvre (très commode, tient en un volume ) du Nobel de littérature de l'an dernier - il a bien fallu se décider à le traduire en français (ce qui n'avait sans doute jamais été fait), eh bien ça serait resté en suédois ça aurait eu à peu près autant de sens.


Posté le : 20/10/2012 18:24
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Le Nobel de littérature
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1495
Niveau : 32; EXP : 97
HP : 159 / 799
MP : 498 / 18224
Hors Ligne
Ha ha ! c'est pas gentil mais c'est drôle !

c'était un poète, il me semble, l'an dernier ?
la poésie, ça parle ou ça parle pas...
et puis la poésie traduite, c'est un peu cause perdue d'avance, de toute façon.

Posté le : 20/10/2012 19:18
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Le Nobel de littérature
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9078
Niveau : 63; EXP : 0
HP : 930 / 1550
MP : 3026 / 35950
Hors Ligne
A mes yeux la poésie est intraduisible, le choix du mot , de sa nuance, de sa musique est irremplaçable, traduire de la poésie c'est la trahir.
Pour moi mon Japonais préféré reste encore Yukio Mishima.
Je n'ai jamais lu des textes traduits aussi perfect, aussi fins, précis aussi près du mot, et aussi sensibles, je sais que l'auteur était sérieusement perturbé mais d'une richesse inouÎe et touchante.
Son écriture est admirable, en anglais comme en français, en japonais aussi, je suppose.
Ses pièces, ses nouvelles et romans sont noirs, souvent morbides, mais si fouillées et profonds que c'est un merveilleux voyage d'introspection et de réflexion.
Enfin moi j'aime mais il est très mort, il s'est tué, berk, par suicide rituel le seppuku, berk, berk.

Posté le : 20/10/2012 23:01
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Le Nobel de littérature
Modérateur
Inscrit:
11/01/2012 16:10
De Rivière du mât
Messages: 683
Niveau : 23; EXP : 77
HP : 0 / 569
MP : 227 / 13075
Hors Ligne
Mishima était un immense écrivain , je le place très haut dans la littérature mondiale.

Mais sur le plan personnel c'était un type terriblement perturbé et son suicide "organisé" par lui-même en 1970 avait des motivations bien plus psychologiques que politiques.

Posté le : 21/10/2012 17:03
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
29 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 29

Plus ...