| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> La fête du Nouvel an [Les Forums - Société]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





La fête du Nouvel an
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 8938
Niveau : 62; EXP : 68
HP : 1233 / 1542
MP : 2979 / 27858
Hors Ligne
Les mets de la fête de noël et du nouvel an
Cliquez pour afficher l


Ce sont deux plats qui, traditionnellement, sont servis traditionnellement dans nos régions à l'occasion du réveillon.

Pourquoi sert-on de la dinde à Noël ?

Parce qu'il s'agit d'un volatile de taille considérable, que l'on peut donc servir à de grandes tablées comme celles qui rassemblaient les familles pour la fête de la Nativité.
Mais aussi parce que cette volaille doit être cuite à feu doux, au contraire de la plupart des autres, et qu'elle pouvait donc être laissée sans risque à mijoter durant les trois messes basses qui ponctuaient parfois l'événement rappelez-vous de la Lettre de mon moulin d'Alphonse Daudet qui portait ce titre...

A-t-on toujours servi de la dinde à Noël ?
Non, car cet animal a été découvert en Amérique par Christophe Colomb en 1492. Il en a ramené avec lui sur son bateau, pour nourrir l'équipage durant le voyage du retour, mais aussi pour prouver qu'il était bien parvenu aux Indes.
Car les Indes étaient le but de son voyage vers l'Ouest. Il espérait ouvrir une nouvelle et fructueuse route des épices en faisant le pari que la terre était bien ronde, comme l'assuraient des savants de son temps.
Quand il toucha terre, il crut qu'il était parvenu aux Indes. Il appela dons Indiens les habitants qu'il rencontra, et on nomma oiseaux d'Inde, les oiseaux qu'il en ramena.
Ce n'est que bien plus tard que l'on comprit qu'il avait découvert un nouveau continent, qui fut baptisé du prénom d'un autre navigateur célèbre de l'époque, Americo Vespucci.
Et voilà pourquoi la dinde devrait s'appeler damérique

La bûche

Cette coutume est assez ancienne. Elle nous vient des pays du Nord où les forêts de sapin sont nombreuses. Le sapin, parce qu'il reste vert en toute saison, est devenu, à l'instar de la bruyère de nos régions et pour les mêmes raisons, un symbole d'immortalité.
Comme vous le savez, Noël se situe en hiver, et la coutume fut adoptée de brûler une bûche de sapin dans la cheminée, afin d'éloigner la mort du foyer et de ses habitants, ce qui était plutôt païen que chrétien… Ces pratiques prolongeaient probablement des rites païens exercés à l'occasion du solstice d'hiver.
Dans certaines régions, la bûche devait brûler du 24 décembre au 1er janvier. On choisissait alors une très grosse pièce ou une souche d'arbre.
Des vertus diverses étaient prêtées aux cendres, dont on prétendait parfois qu'elles guérissaient certaines maladies, éloignaient la foudre ou fertilisaient les champs.
Au fil du temps et, sans doute, suite aux pressions de l'Église qui luttait contre les superstitions, mais aussi en raison de la vogue nordico-anglo-saxonne du Père Noël, apparue chez nous après la Libération de 1945, le symbole fut oublié et la bûche passa de la cheminée sur la table, pour le plus grand plaisir des convives d'aujourd'hui...
Glacées ou au chocolat, à la crème pâtissière ou à la vanille, aux fruits ou au café, décorées d'innombrables sujets en sucre... ou en plastique, elles sont devenues un must de la table de Noël, servies juste avant l'ouverture des cadeaux.

Le nouvel an l'histoire


Par ailleurs, les gens ont coutume, par chez nous, de célébrer le jour de l'an au restaurant...
C’est que, à la différence de la fête de Noël qui se célèbre en famille, le passage à l'année nouvelle est l'occasion de joyeuses agapes entre amis, aussi bien durant le réveillon que le lendemain midi. Et le restaurant se prête bien aux débordements sonores auxquels on s'y livre à cette occasion.

D'où vient cette tradition de fêter l'an nouveau ?
C'est l'héritière directe des fêtes romaines ancestrales de célébration du printemps.
À l'époque romaine ancienne, l'année commençait le 1er mars, au début du printemps, et la coutume voulait que l'on fasse beaucoup de bruit ce jour-là pour chasser l'hiver.
On prit bientôt l'habitude de fêter le passage vers l'année nouvelle dès la veille, c'est-à-dire durant la nuit du 28 février, dernier jour de l'année.
Et c'est donc pour cela que l'on place encore aujourd'hui le jour supplémentaire des années bissextiles le 29 février : on plaçait en effet très logiquement ce jour supplémentaire en fin d'année.
C'est Jules César qui, en sa qualité de pontifex maximus c'est-à-dire de souverain pontife décida en 46 avant J.-C. de fixer le début de l'année au 1er janvier 45, en plein hiver, donc...
On déplaça par conséquent "la fiesta" du 28 février au 31 décembre, tout en conservant la coutume de faire grand bruit, coutume dont le sens disparut bien vite.
Et voilà pourquoi on chante, crie, souffle dans des mirlitons, lance des pétards et même des feux d'artifices à l'occasion de l'année nouvelle...
Plus question, bien entendu, de chasser l'hiver, puisqu'il vient de commencer 10 jours auparavant
Cliquez pour afficher l


Jour de l'an et superstitions ailleurs dans le monde


Canada.

Sans doute la palme du nouvel An le plus excentrique. A commencer par "la trempette de l'ours polaire" où des milliers de personnes plongent dans des eaux glacées. Le soir du 31, sur la côte est, les hommes ont l'habitude de se déguiser en femme et vice-versa. Tous partent faire du porte-à-porte afin de réclamer quelques verres, le plus souvent du "screech", une sorte de rhum, qu'il est coutume de boire en ayant, au préalable, embrassé une morue. Dernière coutume, et non des moindres, le "cocktail à l'orteil", servi dans un petit verre et agrémenté d'un 'vrai' gros orteil. Les courageux doivent avaler ce breuvage jusqu'à ce que leurs lèvres touchent l'orteil.
Québec
On arrête tout !
À 23 h 59, les québécois ont pour coutume d'arrêter la musique afin de faire le décompte avant le passage à la nouvelle année. La musique et les fêtes reprennent par la suite jussqu'au bout de la nuit.

France,

Nous sabrons le champagne, nous nous embrassons sous le gui, nous nous souhaitons santé, bonheur et prospérité, bref, nous fêtons à notre manière l’arrivée de l’année nouvelle

Allemagne :

Feu d'artifice.À minuit pile, on peut voir partout en Allemagne des feux d'artifice et entendre des pétards. L'origine de cette coutume vient du fait que pour les allemands le bruit est censé faire fuir les mauvais esprits. Les allemands ont aussi pour coutume de faire fondre du plomb qu'ils jettent à l'eau et avec la forme obtenue ces derniers interrogent l'avenir par rapport à la forme obtenue.

Espagne.


Une coutume qui se perpetue encore aujourd'hui consiste à avaler 12 grains de raisin blanc en synchronisation avec les 12 coups de minuits. Essayez et vous verrez que ce n'est pas si facile de suivre le rythme ! Si vous y parvenez cependant, vous pourrez faire un voeu au moment du douzième coup afin qu'il se réalise dans l'année.
Cette coutume remonte à 1909, lorsque des vignerons d'Alicante pensèrent que ce pourrait être un moyen de remédier au surplus de production de cette année-là. Aujourd'hui, cette coutume est très respectée par la majorité des Espagnols et les douze grains de raisin sont devenus inséparables du nouvel an.
La fête peut alors commencer pour de vrai !

Portugal

On quitte sa chaussure
Pour marquer l'arrivée de la nouvelle année les portugais ont pour coutume de lancer une de leur chaussure le plus haut possible.

Italie.

Afin de bien faire comprendre au Destin qu'un nouveau départ arrive et que les mauvaises habitudes ne sont plus qu'un souvenir, les Napolitains avaient pour habitude de jeter par la fenêtre de vieux objets tels que des meubles usagés et des vêtements usés.
De manière plus générale, les Italiens mettent toutes les chances de leur coté lors du repas du Jour de l'An nommé "Capodanno". A cette occasion les plats proposés sont fait à partir d'ingrédients qui apportent de la chance, comme les graines ou le miel. Les lentilles elles assurent d'avoir de l'argent toute l'année durant.

Grèce.


La Grenade est un fruit symbole d'abondance, de fécondité et de chance. Afin de transférer ses vertues au foyer, la coutume veut qu'au retour de la messe de Minuit, le chef de famille ou l'ainé va au pas de la porte et jette une grenade sur le sol de la maison afin qu'elle éclate en morceaux, puis chante la formule consacrée : "Nombreuses Années ! Heureux l’an nouveau !". Il entre ensuite du pied droit dans la maison.
Si les personnes sont déjà dans la maison avant minuit, alors l'une d'entre elle est designée pour sortir et accomplir le rituel de la Grenade au moment des 12 coups.
Enfin, il est préférable de ne pas payer ses dettes, de prêter de l'argent, de travailler ou de donner du feu ce jour là. Cette superstition s'appuie sur un vieux dicton :« ce que tu fais et subis ce jour-là, se reproduira toute l’année ! ».
A noter que l'on retrouve à peu de chose près la même formule en France.
le festival de Saint Basile coïncide avec la nouvelle année. C’est le moment pour les enfants grecs de poser leur chaussures près de la cheminée pour recevoir leurs cadeaux, comme nous le faisons à Noël.

Belgique.

La province de Liège honore le 1er janvier en mangeant la choucroute. Et pour inciter à la prospérité, on place une pièce de monnaie dans sa poche ou sous son assiette afin de ne pas manquer d’argent durant toute l’année.

Finlande

Les Finlandais font de cette dernière nuit de l’année celle de la divination. Dans un récipient ou une louche, ils font fondre du plomb ou de l’étain, puis jettent le métal en fusion dans l’eau froide et interprètent les formes étranges que la solidification lui donne. Une façon de savoir de ce l’année nouvelle leur promet.

Danemark

On monte sur les chaises
Le nouvel an est accueilli par les danois en montant sur des chaises ou un fauteuil au premier coup de minuit, et de sauter à pieds joints lorsque le dernier coup de minuit retenti. Il faut faire du bruit pour annoncer l’année qui commence. C’est aux jeunes que revient cette tâche. Ils vont frapper avec vigueur aux portes de leurs amis et voisins pour les prévenir

Au Pays-Bas

La nouvelle année "Oudejaarsdag" (dernier jour de l’année).
commencera sous les feux d’artifice qui dureront toute la journée du 31 décembre et jusqu’au petit matin du 1er janvier. C’est d’ailleurs la seule période où ils sont autorisés.les hollandais mangent des beignets ronds (les donuts) le jour de l’an afin d’avoir de la chance durant toute l’année.

Irlande, Ecosse & nord de l'Angleterre.

Jour de l'an "ogmanay et First Footer" : le firts footer est la première personne à rendre visite - et donc passer le seuil de la maison - de l'année. C'est cette visite qui va conditionner si la nouvelle année sera heureuse ou non, suivant la nature et le comportement du visiteur.
Le First Footer traditionnel est un personnage mystérieux, décrit comme un homme grand et sombre, de belle allure. Sans un seul mot, il pose un morceau de charbon sur le feu, du pain sur la table, remplit le verre du maître de maison. Il souhaite alors une bonne année à tout le monde. Il entre par la porte de devant et sort par celle de derrière. Si il traverse la maison sans effectuer un seul de ces gestes, c'est le signe que l'année va être particulièrement difficile.
Et on offre le traditionnel pudding black bun et accompagné d’une bouteille de whisky.

Angleterre

Les Anglais ne négligent rien : après minuit, chacun ira chez ses amis avec sur lui du charbon pour la chaleur du sel pour la nourriture et une pièce de monnaie pour la richesse. C’est ainsi qu’ils se porteront chance.

Chypre

On éternue
Pour débuter la nouvelle année les chypriotes doivent éternuer lorsque le dernier coup de minuit retenti. Pour ne pas louper ce moment il n'est pas rare de voir les personnes équipées de poivre ou d'une plume quelques secondes avant minuit !

Turquie

On éteint les lumières
En Turquie pour marquer le moment de passage à la nouvelle année, les Turques ont coutume de couper le courant pendant les 10 dernières secondes et d'éteindre les lumières à minuit pile pour quelques minutes.

Roumanie.

Pour chasser la peur et le blasphème, les enfants font du porte-à-porte accompagnés de deux marionnettes déguisées en mufles, qui meurent à la fin de la saynète pour symboliser l'année qui meurt.

Russie.


Après les 12 coup de minuit, le maître de maison va ouvrir la porte en grand afin de faire entrée la Nouvelle Année et lui souhaiter la bienvenue. Celle-ci bien disposée par cette politesse se montrera clémente.

Pérou.

Dans chaque maison, on fabrique le 31 décembre un mannequin de paille, habillé avec des vieux vêtements. A minuit, chaque famille sort pour le brûler devant chez soi, comme l'on brûlerait l'année écoulée. Il est aussi d'usage, à minuit, de porter des vêtements d'une couleur, jaune pour l'argent, rouge pour l'amour. Et si l'on fait vœu de voyage, on sort à minuit une valise à la main pour courir autour de son pâté de maisons.

Équateur

Porter certaines couleurs au moment des 12 coups de minuit aura des effets bénéfiques tout le long de l'année à venir : le rouge pour l'amour et le jaune pour l'argent.
Pour celui qui a prevu un voyage dans l'année, il doit courir tout aurtour de sa maison avec un sac de voyage ou une valise à la main.

Colombie

On brûle des marionnettes
Les Colombiens et Équatoriens ont pour habitude de brûler des marionnettes de bois, de papier journal et de chiffons qui ont été équipée d'artifices pyrotechniques. Ces marionettes symbolisent les rebuts de la vieille année.
On les promène dans les rues en criant. Elles symbolisent l’année qui meurt et seront brûlées aux douze coups de minuit.

Brésil

À Rio de Janeiro, la plage est illuminée par des milliers de lanternes, lumignons et bougies. Les Cariocas (habitants de Rio), tout de blanc vêtus vont porter des brassées de fleurs blanches en offrande à la déesse de la mer avant le feu d’artifice.
Musique, feux d'artifices et course à pied
La nuit du nouvel an, est fêté avec des feux d'artifices à minuit et des spectacles musicaux. Le grand rendez-vous de ce moment là est la fête de la plage de Copacabana, à Rio de Janeiro. Les brésiliens de São Paulo organise chaque année la course de la Saint Sylvestre à travers les rues de la ville.

Argentine


Juste avant minuit le 1er janvier, les Argentins se retrouvent dans les rues pour célébrer entre voisins. Les enfants allument des feux d'artifice pour lancer l'année avec éclat

Japon

À minuit, des gongs sonnent à 108 occasions pour les 108 péchés qui peuvent être commis. On croit que d'écouter les gongs purifie le cœur et efface les péchés pour une nouvelle année qu'on entreprend à neuf.

Australie

Tous les restaurants sont pleins. Il y a souvent des feux d'artifices. On boit du champagne aux 12 coups de minuit, tous se tiennent par la main en chantant "Auld Lang Syne", un chant écossais.

Pour l' Algerie, Maroc, tunisie, aucune tradition ne s'est encore installée, car le calendrier musulman, encore en cours pour certains, est un calendrier lunaire avec des années hégirienne, Al hijra, la chronologie arabe prend naissance avec l'hégire c'est à dire l'émigration de Mahomet à Medine vers le 16 Juillet 622
L'année hégirienne comprend 12 mois lunaires, c'est à dire que la durée de chaque mois est liée au cycle de la lune : à chaque nouvelle lune, c'est un nouveau mois qui commence. Le cycle lunaire n'atteignant pas 31 jours comme c'est le cas de certains mois du calendrier solaire, l'année hégirienne est donc plus courte - d'environ 11/12 jours.
C'est pourquoi les évènements importants comme les fêtes ou encore le début de Ramadan ne commencent jamais au même moment dans le calendrier solaire et n'est pas lié au saison.

Pour les musulmans le nouvel an est une fête variable qui se situe depuis quelques années en Octobre ou Novembre,

Le 15 Novembre 2012 les musulmans ont fêté le nouvel an de l'année 1434
Le 5 Novembre 2013 les musulmans ont fêté le nouvel an de l'année 1435
Le 24 Octobre 2014 les musulmans fêteront le prochain nouvel an

Ces différences tendent à disparaître toujours pour des raisons économiques et commerciales.

Symbole

Beaucoup de cultures pensent que manger un aliment cuit en forme d'anneau apporterait la chance.
En effet le cercle symbolise l’achèvement du cycle d'une année.


En Russie

Les ancêtres païens des Russes célébraient la Koliada , qui consacrait le solstice d’hiver. Les anciens Slaves la fêtaient du 25 décembre au 6 janvier, comme s’ils savaient que le Nouvel An prendrait place pendant cette même période quelques siècles plus tard. La Koliada durait 12 jours, le rituel étant mené par 12 prêtres qui prédisaient les récoltes grâce à 12 gerbes et en utilisant l’eau de douze puits différents. Le chiffre 12 était, vous l’aurez compris, l’élément clé.
Suite à la christianisation de la Russie kiévienne par Vladimir le Grand en 988, le pays se met à fêter le Nouvel An selon le calendrier julien, mais le 1er mars. Ce qui est logique : c’est à ce moment que la neige fond et que les fleurs bourgeonnent. Beaucoup de rites païens ont été progressivement adaptés au christianisme, certains existant même encore aujourd’hui.

Passer un Noël comme à la maison à Moscou

Vers la fin du 14ème siècle tous les scientifiques ne sont pas d’accord sur cette date, l’Église orthodoxe russe a déplacé le Nouvel An de mars à septembre. Il commencera à être fêté en janvier à partir de 1699, le tsar Pierre Ier souhaitant calquer l’Europe, où les dates s’étaient figées quelques décennies auparavant. L’oukase, décret du tsar stipulait notamment qu’il faudrait désormais accrocher des décorations sur les branches des pins, sapins et genévriers.
Pierre le Grand avait également ordonné de tirer des coups de canon et de mousquet dans les cours des boyards, des nobles et des marchands, ainsi que d’allumer des pétards. Quant aux ménages plus pauvres, ils devaient jeter par terre de la paille et des tiges, placer des tonneaux et allumer des feux. Pierre le Grand n’avait cependant pas tout copié sur l’Europe. Cette dernière était en effet passée du calendrier julien au grégorien.
C’est pourquoi la Russie célébrait la nouvelle année avec environ deux semaines de retard. Ce n’est qu’en 1919 que la Russie a finalement opté pour le calendrier européen. Aujourd’hui, les Russes célèbrent le Nouvel An deux fois : le 1er janvier et 13 jours plus tard.
Personne ne sait vraiment comment la tradition de décorer le sapin est arrivée en Russie.
Personne ne sait vraiment comment la tradition de décorer le sapin est arrivée en Russie. En Europe, cette pratique n’est pas si ancienne. Avec l’arrivée du christianisme, l’ancienne coutume consistant à décorer les arbres de rubans est devenue un rite païen. Il aura fallu attendre le début du 17ème siècle pour que cette tradition fasse son retour en Alsace. Selon une des versions de l’histoire, elle a été introduite en Russie par la fiancée de l’empereur Nicolas Ier, la princesse prussienne Charlotte, au tout début du 19ème siècle. Mais d’après une autre légende, ce sont les migrants allemands qui ont instauré cette pratique dans les années 1840. Quoi qu’il en soit, cette coutume est arrivée en Russie d’Allemagne et s’est répandue dans tout le pays. Le Russie est probablement l’État où l’on vend le plus de sapins avant le Nouvel An. Presque chaque maison en arbore un, vrai ou faux.

La recette du Nouvel An est le filet de sandre marinés
Les sapins ont toutefois été interdits pendant toute une période de notre histoire car ils étaient considérés comme faisant partie d’une tradition païenne. En 1916, durant la Première Guerre mondiale, le Saint-Synode de l’Eglise orthodoxe russe a proscrit cet usage amené par les Allemands . La révolution allait éclater un an plus tard. Les Bolchéviques, qui s’étaient emparés du pouvoir en Russie, préconisaient l’athéisme et luttaient contre l’Eglise sur toutes les questions. Sauf une ! Ils soutenaient en effet l’interdiction du sapin. Cela dit, si le clergé s’élevait contre une coutume de l’ennemi, les Bolchéviques estimait qu’il s’agissait d’un attribut de la fête religieuse de Noël.
Ce n’est que 10 ans plus tard, en 1928, que le sapin a de nouveau été autorisé. Et l’année suivante, toute l’économie planifiée de l’État travaillait autour de cet arbre : une usine de lampes électriques s’est mise à produire des boules pour les fêtes, une usine moscovite spécialisée dans les câbles a commencé à fabriquer des étoiles à placer aux sommets des sapins, etc. Les étoiles de Bethléem avaient néanmoins été remplacées par les étoiles soviétiques à cinq branches. Dans les années 60, l’URSS a vu débarquer en masse les sapins en nylon. L’avantage était que leurs aiguilles ne tombaient pas. Ils présentaient cependant un inconvénient de taille : ils ne donnaient pas la sensation de fêtes.

En Russie, le Nouvel An possède une caractéristique unique. Ce n’est pas le Père Noël qui distribue les cadeaux aux enfants, comme c’est le cas dans beaucoup d’autres pays, mais Ded Moroz Grand-Père Gel en français. Ce personnage est lié au caractère laïc de la fête, réanimé en 1928. Chez nous, les protagonistes sont le personnage du folklore russe Ded Moroz et sa petite-fille Snegourotchka, et non un saint quelconque. Il se différencie peu du Père Noël en apparence, si ce n’est que sa barbe est plus longue et qu’il parle russe.

Nostalgie des décorations soviétiques de Noël

La Russie est passée tardivement au calendrier grégorien, raison pour laquelle le Nouvel An est divisé en deux parties. Depuis longtemps, la Russie fête deux fois la nouvelle année : du 31 décembre au 1er janvier et du 13 au 14 janvier. Même si l’ancien se fête de moins en moins au point qu’il est sur le point de disparaître, on montre encore régulièrement des films et rediffusons de concerts de fin d’année durant cette période.
L’ancien Nouvel An permet d’ailleurs d’étendre les fêtes sur deux semaines, voire plus. Jugez par vous-même. On peut commencer les célébrations le 25 décembre à Noël, avant d’entamer le Nouvel An le 1er janvier. Arrivent ensuite le Noël orthodoxe le 7 janvier, et enfin l’ancien Nouvel An le 14 décembre. La salade olivier et le soviétskoïe champanskoïe, vin pétillant russe, produits cultes, aident le pays à tenir la distance.
La salade olivier, composée de dés de légumes et d’autres aliments mélangés dans de la mayonnaise, a longtemps été considérée comme une spécialité française.
Mais lorsque le rideau de fer est tombé et que la population a commencé à se rendre dans l’Hexagone, elle a découvert avec étonnement que les Français ne connaissaient pas cette salade. Ce mets a en réalité été inventé en 1860 par le Belge Lucien Olivier, chef cuisinier du restaurant moscovite Ermitage.
Quant au soviétskoïe champanskoïe, champagne soviétique en français, il se fait désormais plus rare pour des raisons évidentes. Le champagne ne peut être produit que dans la région de la Champagne. Et si auparavant, on violait souvent les conventions internationales, on ne rencontre désormais plus l’expression « soviétskoïe champanskoïe » en caractères latins. Et même en russe, on le retrouve assez rarement sur les étiquettes. Il s’agit maintenant d’un simple vin mousseux.


Les premiers pays habités qui fêteront la nouvelle année sont :


Kiritimati, Christmas Islands, Kiribati

Passeront les premiers en 2014

L’île Christmas Christmas Island en anglais, Kiritimati en gilbertin est un atoll de l'océan Pacifique appartenant à la République des Kiribati. Située sur le fuseau horaire UTC+14, c'est le premier endroit habité à commencer un jour civil
Kiritimati est le nom écrit de l'île Christmas en gilbertin, langue locale. Il s'agit de la simple translittération de l'anglais Christmas, en français Noël, prononcée. Ce toponyme figure toutefois dans la constitution du 12 juillet 1979 comme une alternative graphique au nom anglais.


Les derniers a fêter le nouvel an seront :

L'île Aleutian de la chaîne d' Alaska.

En tenant compte de la ligne internationale de la date, International Date Line (IDL) qui va du nord au sud qui passe dans l'océan pacifique un peu a l'ouest d'hawaii. Donc techniquement c'est l'antartique qui devrait célébrer le premier la nouvelle année mais c'est une terre presque pas habitée et ce sont les îles Kiritimati, Christmas Islands, Kiribati qui commenceront la fête..

Le nouvel an traditionnel chinois, a une particularité,en effet, tout comme les calendriers traditionnels des civilisations précolombiennes le calendrier chinois est un calendrier lunaire et non solaire comme celui de l'occident.
Cependant maintenant, la Chine comme le monde entier, pour des raisons d'unification des communications et surtout d'économie, adopte le calendrier en cours dans le reste du monde à savoir le calendrier grégorien, qui fixe le premier jour de l'année au 1 Janvier, et compte 365 jours divisés en 12 mois.


Cliquez pour afficher l



http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/201 ... zodHIPKhdgXbBm81OaxyU6fqK

http://youtu.be/QWmqkEFFcMU Nuit et jour sur la terre
http://youtu.be/-j8Ws5UGuAc

Attacher un fichier:



jpg  Oceanie.jpg (476.79 KB)
3_52c015e4bfa41.jpg 2730X1989 px

jpg  Changement de date.jpg (185.35 KB)
3_52c015f034551.jpg 609X389 px

jpg  fuseaux-horaires-final.jpg (82.78 KB)
3_52c016297cae7.jpg 600X419 px

jpg  828422-530x530.jpg (84.29 KB)
3_52c0193b905e1.jpg 530X530 px

jpg  208819-530x353.jpg (66.24 KB)
3_52c019465720f.jpg 530X353 px

jpg  208856-530x461.jpg (27.23 KB)
3_52c019536ea53.jpg 530X461 px

jpg  208789-530x265.jpg (24.42 KB)
3_52c0195ea2456.jpg 530X265 px

Posté le : 29/12/2013 13:30

Edité par Loriane sur 29-12-2013 23:49:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
23 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 23

Plus ...