| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Sur les riches plaines - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Sur les riches plaines
Publié par modepoete le 21-12-2018 13:28:20 ( 72 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l



Sur la riche plane

Sur la riche plaine émerveillée
Le jour vient sage de s’éveiller
Le ruisselet clapote en mendiant
Un souhait frais à mon serment

D’un pas alerte je me vais altier
Loin de ton charme ma belle fée
Avant de te quitter prend ce trésor
Au fond de mon écrin voici cet or

Mille baisers scintillent de passion
Quand tes lèvres avides d’attention
Cloîtrent au coffre doré de ton âme
Les douceurs limpides de ma flamme

O baiser précieux! Je te vois courir
Sur l’empreinte de l’éternité à venir
Pour t’ancrer passionné à l’amour
Amour noble ; confiant dans sa tour

Seul suis-je ! Mais mon délire est fou
Il houspille mon bonheur d’être flou
De croire en la mort du nouveau destin
De l’amour prodigue qui se lève malin

Je voudrai dire et redire enlacé, pugnace
A mes mots perlés a=du bon ton efficace
Qui engendre les sentiments universels
Soyez serments de ma pensée passionnelle

Et les jours, et les jours fleuriront parfum
De l’amour perpétuel consumant un à un
Les querelles fugaces d’un esprit repenti
En joies suaves troquant un instinct avili.
☼₣€


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
46 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 46

Plus ...