| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Justice infernale - Poèmes - Textes
Poèmes : Justice infernale
Publié par modepoete le 14-02-2019 21:20:00 ( 18 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l




U

ne justice infernale


Une justice infernale, ô riche rumeur !
Pauvre interné innocent, elle condamne
J’accuse
L’intempérance de la robe noire usée
Elle purge facile le délit de son balancier
¤
Bleu police, tu hurles violent de haut ton
Quand tu te crois Maître justicier de salon
Je vous interpelle
Ne nous protégez plus dans notre fuite à vie
De cette peur d’être votre indésirable banni
¤
Témoin, pourquoi, de qui, quel assimilable
Fraude administrative de l’agent méprisable
Je panique
Contre les nullités burlesques intellectuelles
Condamnant l’accusé par le mépris de leur fiel
¤
Faucon rapace, il guette sans honte sa proie
Trompe le jury de sa fausse alchimie du moi
Je renvois
Vos débats sataniques à la saine méditation
Sages, ne vous croyez pas roi de la satisfaction
¤
Le condamné jugé juste, doit payer son tribut
Mais l’innocent doit être relaxé sans bévue
Je condamne
A penser ce que devrait payer la justice vile
Condamnant d’autres innocents d’un appel servile
¤
Vous parsemez Maître de la justice votre délit
D’avoir intenter sans souci à votre intérêt inouï
Je notifie
Rendez la justice juste sans casser la pure sérénité
N’écoutez plus les corbeaux, maitres des profits fallacieux
©ƒC



Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
20 Personne(s) en ligne (4 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 20

Plus ...