| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Profondeur de mon âme - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Profondeur de mon âme
Publié par modepoete le 03-03-2019 14:12:32 ( 35 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l


Profondeur de mon âme
¤
Profondeur de mon âme, regarde la flamme
De ton grand galop ailé, perdu dans l’éternité
Traverse ludiques les lointains paradis étoilés
Viens étrange figure te mirer sur ces calmes

Les mystères résidant au sensible bel univers
Te tendent révérencieux ce don trop précieux
Des plaines silencieuses au charme gracieux
Pour te sortir exalté, du pays de tes vils enfers

Les lumières aux faciès cristal scintilleront
Sur les nuages empourprés de fines poussières
Couvrant de leur largesse, au bon ton austère
Tes saveurs riches qui édifiante survivront

Oh mon âme ! Entreprenante tend la main
Cherche lovée à ta présence, loin des noirs
Un raffiné moral couché sur le beau lissoir
D’une longue vie sage, aux couleurs d’airain

Et là bas, là bas aux confins sain germera
Un inattendu monde du temps fantastique
Jouant tendre d’un délire harmonique
Aux sons magiques de la glorieuse féria

Il chantera une ode gaie en crescendo
Pour ce modeste esprit vif et rassuré
D’une fabuleuse conquête du rêve aisé
De l’infini espace des mondes du haut

Son imagination aux instincts fertiles
Transformera les pures ocres des éthers
En ces bleus magiques perdu à l’hier
Quand mon espace jouait le réel habile

Reviens, reviens âme tranquille sur l’azur
Laisse à d’autres le parcours chimérique
D’un fier cheval galopant emblématique
Vers les trous noirs des puretés disparues.
©ƒC



Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
36 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 1
Invité(s): 35

Loriane, Plus ...