| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> L'abécédaire d'une vie - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : L'abécédaire d'une vie
Publié par modepoete le 08-03-2019 13:41:44 ( 13 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l



L’abécédaire d’une vie

L’abécédaire d’une vie a perdu
Quelques niaises lettres ternies
Dans l’absence morale enfouie
Sous le matelas d’idées déçues

A, servi comme le bel amour
D’une méfiance au cœur hanté
D’être seul intérêt toujours désiré
Que jalouse son moi sans débours

Le dais, protégeant la foi du sacré
Que les dieux couvrent d’absence
Promenant sur la laie d’une présence
Cette vision pure d’imaginaire floqué
¤
Elle, fut futile toujours emprisonnée
Liberté prônée à tous ces êtres enfermés
Dans des exposés arbitraires exprimés
Par les maîtres de la foule auditionnée

Aime; le bien plus que le mal qui ronge
Une morale qui se perd dans les couches
Des sociétés aux comportements louches
Se dévie dans la luxure, séduite en ss songes

Paix, qui se construit servie dans l’état
D’une vrai politique, vue démocratique
Ce ne fut qu’instant perçu emblématique
Par une voix servile qui perdue agaça

L’air, d’être riche laissé gratuit au coffre
Des sages regrets d’une banque murée
Protégés sure par un faux destin forcené
D’où ne se sont transmises les bonnes offres
¤
Levé, de bon matin pour rencontrer
Des sages vérités d’une nature vraie
De ces réalités des beautés touchées
Mais l’illusion innée s’est alors renforcée

De ces lettres fanées au soleil du bel été
Je garderai séchées dans mon livre d’hiver
Quelques belles pensées fraîches de l’enfer
Celui d’une vie couchée sur un faux lettré.
©ƒC



Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
23 Personne(s) en ligne (3 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 23

Plus ...