| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Au loin du tombeau des plaintes - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Au loin du tombeau des plaintes
Publié par modepoete le 03-04-2019 16:52:11 ( 42 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l




Loin du tombeau des plaintes


O mère défunte d’une vaine feinte
Je me vais sur ton absence recueillir
Et te mander de sortir mon avenir
Loin du tombeau des plaintes geintes

Que Satan sorte du halo de mes mots
Pour retrouver aux enfers la chaleur
Des puanteurs du malheur de la peur
Qu’il veille sot le flot des vils défauts

O Satan sache que je n’écrie pas tes cris
Qui salissent austère ma belle rêverie
Brillant du bonheur offert en gloutonnerie
Aux angéliques vivants de mon paradis

Ceux qui lisent comme Lise, petite fille
L’espièglerie de mes quatrains gentils
Rebond d’une balle quand le bon génie
D’une humble pensée sage vous aiguille

O Mère je ne suis affecté de calculs rénaux
Je ne puis me plaindre d’un mal effronté
Je sais, j’ai laissé aller ma bonne pensée
Trop bu, trop mangé, de mots trop beaux
¤
Je tends ce délice à votre seul opprobre
Pour lui quémander une sage tolérance
Quand votre transe en écriture s’avance
Sur votre pensée à l’instinct malpropre
C
Dites, dites, dites encor des mots affolants
Vous serez la passion de mon inspiration
Pour que je vous vole dans la tradition
La colère qui me rend, un esprit affriolant.
©ƒC


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
37 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 37

Plus ...