| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> M’aime ?.. même pas. - Poèmes - Textes
Poèmes : M’aime ?.. même pas.
Publié par Behzet le 06-05-2019 11:50:00 ( 46 lectures ) Articles du même auteur



Poète : Behzet Hassine

M’aime ?.. même pas.

‘’Il m’aime ,il ne m’aime pas...’’,dit-elle.

La belle dodue arrache pétales

D’une fleur fragile, frêle et fraîche.

La fille accablée attend amant farouche .(1)


Toute la matinée ,les yeux embus,

Elle rêve des promesses attendues.

Mais quel crime a commis la marguerite?

Pour être ainsi ébouriffée , de suite .(2)


‘’J’étais en paix , se lamente la fleur ,

Dans mon jardin , bien choyée par mes sœurs :

Lys , géranium , jacinthe , œillet , violette .

Elles me manquent ; je les aime toutes . (3)


Dépaysée entre tes doigts sauvages ,

Torturée cruellement que dirais-je ?

Est-ce amoureuse qui tue les fleurs ?

La passion hait que les roses meurent. (4)


Les abeilles vont être affligées

De mon absence . Au rayon premier ,

L’essaim me salue , me baise et bourdonne ;

Me chatouille , me chante, m’affectionne . (5)


Plie mon tige , joue cache-cache aux pétales

Exhale mon élixir , me voir belle .

M’embrasse follement jusqu ’ au pollen

Puis , ouvre les ailes pour partir plein . (6)


Tu m’as fait raté oh fille des hommes ,

Rendez vous coquet d’ un paillon jaune !

Ami très joli des vastes prairies.

Sûr , l’instant , il est seul , anéanti . (7)


Fille qui m’a éloignée de mes chers ,

Tu feins pleurer la solitude sévère ;

Avant tout , as-tu un coeur palpitant

Pour plaindre ainsi ton sort d’abandon ?’’ (8)

Behzet Hassine



.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
46 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 46

Plus ...