| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Défi du mois:Le Travail , le turbin, le chagrin, le taf, le boulot........ - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Défi du mois:Le Travail , le turbin, le chagrin, le taf, le boulot........
Publié par Titi le 25-05-2019 10:03:40 ( 122 lectures ) Articles du même auteur



Le travail ou la rouerie , qui paie le plus?

Il était un bonhomme, fatigué par les ans
Qui de sa vie voyait le tout dernier tournant.
Il avait amassé, à force de travail,
Des quantités d’argent, qu’il offrait à ses ouailles

Mais le vieux, fort conscient, que pour être nanti
Il était fort patent qu’il fallait aujourd’hui
Etre fourbe et rusé plutôt que courageux :
Le sournois meurt plus gras que le nécessiteux…

Fort de cette analyse il tint à ses lardons
Ces parles avérées d’un monde en abandon:
‘’A celui d’entre vous, je lègue tous mes biens,
Qui saura se montrer plus futé, plus malin’’

Ses descendants dès lors, de montrer au vieillard
Combien chacun d’entre eux, était fort débrouillard.
D’abord, ce fut l’aîné diplômé de l’ENA
Qui sans perdre un instant ‘’au boulot’’ s’attela.

Décrivant à son père, sa ‘’pénible’’ journée,
Ou, le plus gros effort était de détourner
De leur but avoué, les réformes votées
Par tous les députés,…… qui d’ailleurs s’en foutaient !!!

Le second des fistons, qui travaillait en Suisse
Conseillant les nantis, et tous ceux blanchissent
Un peu de leur fortune, de provenance honteuse,
L’argent n’a pas d’odeur, dans la gente douteuse,

Expliquât son père la Bourse et ses coutumes
Ou le but avoué est de faire fortune
En faisant fructifier des quantités virtuelles
De fric acquis souvent, de façon délictuelle.

Le troisième larron, pas futé, pas malin
Mais étant terrassier, et sachant où l’ancien
Avait dans le jardin, enterré le trésor,
A l’aide d’une bêche, eut le magot dans l’heure !!!

Entre temps le bonhomme avait rejoint St Pierre
En étant, de l’issue obtenue, pas peu fier,
Lui qui, toute sa vie, avait comme démarche :
‘’L’intello assis va, moins loin qu’un con qui marche.....’’


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Donaldo75
Posté le: 26-05-2019 10:54  Mis à jour: 26-05-2019 10:54
Plume d'Or
Inscrit le: 14-03-2014
De: Paris
Contributions: 1093
 Re: Défi du mois:Le Travail , le turbin, le chagrin, le ...
Salut Serge,

Je n'ai pas pu résister à cette fable qui est remarquablement tourné et dont la fin est juste hilarante.

Bravo !

Donald
Titi
Posté le: 26-05-2019 11:42  Mis à jour: 26-05-2019 11:42
Administrateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1497
 Re: Défi du mois:Le Travail , le turbin, le chagrin, le ...
Salut DOnald,

la période tout comme le sujet sont suffisamment triste pour ne pas en sourire!!!

D'autant; comme disait un de mes anciens collègues Boucher: ''le travail ne fait pas peur.........j'en ai tellement vu faire!!!!''

Amitiés Donald.


Titi
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
34 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 34

Plus ...