| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> des mondes d'enfance - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : des mondes d'enfance
Publié par modepoete le 30-05-2019 15:50:28 ( 67 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l



Des mondes d’enfance



Rêvant les yeux dans la vitrine
De ces belles boites colorées
Pour construire prunelles enjouées
Des mondes d’enfance dorée
Au fond d’une pensée intime

Une aimée main providentielle
Un jour d’anniversaire a déposé
Un gros paquet tout t enrubanné
Mes perçants yeux l’ont déballé
Au Vif le veillant, en douces sentinelle

Cadeau fabuleux du monde à refaire
Briques de vives couleurs à entrelacer
Qui s’élèvent au ciel de mes pensées
Protégées par des idées attentionnées
De vivre dans la paix du bon savoir faire

Je vivais heureux dans mon enfance
Accolé à cette paix prés des châteaux
Tous plus beaux que le beau d’en haut
Ce paradis irréel que l’on me contait tôt
Au soir de ma nuit, coin d’un rêve chaud
¤
Puis un jour est venu, petit frère au berceau
La paix au caniveau, le lego dépenaillé
De la main de l’ostrogoth, barbare déployé
Dans la vallée de ma grande tranquillité
Et la guerre a volé mon monde du beau

Ma ténacité a tenté de reconstruire associé
Un monde nouveau fait au son de ma patience
Quand mon esprit chahuté gardait le silence
Accroché à sa saine science de l’intelligence

Mais le draine tort le mal sans partage
D’un héritage indolent qui laisse retord
La nature se pourfendre hideuse à tord
Rongeant la paix qui sur l’enfant sage dort
Au calme échappant émérite au vil pillage
¤
Et la guerre, guerre perfide à ruiner nos joies
D’être frères partageant les beautés jumelles
De ce monde que l’on rejoint à la passerelle
De nos heures d’enfance du bonheur universel

S’ignorant nous avons végété sous le même toit

Les châteaux, le monde a disparu loin de ma paix
Où êtes-vous partis! Mes bonheurs, mes plaisirs
Je voudrai vous retrouver avant de venir saisir
Le présage de l’explosion d’une vie à estourbir
Ma nouvelle vie d’adulte aux mains du pouvoir dévoyé
©ƒC


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
39 Personne(s) en ligne (4 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 39

Plus ...