| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Réponse à Isté pour le défi du mois - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Réponse à Isté pour le défi du mois
Publié par Titi le 06-06-2019 23:42:21 ( 38 lectures ) Articles du même auteur




Sympa le bourguignon !!! clôturant son poème
Par un hymne au boulot; arguant qu’il faut choisir,
Mieux que l’oisiveté, pour trouver du plaisir
D’honorer le turbin !!! là je crie au blasphème !!!

N’allez pas pour autant, spéculer que je m’abhorre
Le chagrin, le gratin, le turbin le trimage,
Mais J’ai trop de respect……… et fort peu de courage
Pour obliger ma plume à faire le moindre effort.

D’autant que le travail, si j’en crois la maxime
Serait, selon certains, le meilleur des amis.
Moi qui suis isolé je n’ai aucune envie
D’avoir d’autres amis, l’amitié ça m’déprime !!!.

D’ailleurs c’est salutaire et bon pour la santé
De laisser le labeur, opium du populo.
Car celui qui abuse peut devenir accro,
Aussi il faut savoir, toujours raison garder !!!!

Alors j’entends déjà, d’ici tous les senseurs
Me dire que l’avenir appartient à tous ceux
Qui tôt matin se lèvent, baratin fallacieux
Et leurre démontré : voyez les éboueurs !!!!

La vraie paresse Isté c’est dès potron-minet,
Se lever pour rien faire et gouter ce moment
Ou les fous du trimard se jettent goulument
Sur ce sacré turbin ….……….moi qui suis retraité

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
33 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 33

Plus ...