| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Essaimage - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Essaimage
Publié par mercier le 28-07-2019 20:09:48 ( 451 lectures ) Articles du même auteur



Essaimage

En livrée de vent,
La nostalgie des mondes verts
Se glisse dans l’esprit des galets.

Oh qu’ils étaient beaux les matins songeurs!
Développant la brume comme un airain sauvage,
Ils allaient droit au centre des lagunes...

Oh comme il était beau le sourire musqué
Dont se paraient les oiseaux de nuit
Rentrant au nid!

Comme elle était proche l’éternité
Que les vagues ciselaient
En proues instables et floues.

Tu te rappelles les notes du ruisseau
Que tu cueillais tous les matins,
Quand les souvenirs n’étaient encore que des lucioles
Musardant au frontispice des temples végétaux.

Leurs charmes s’entendaient
Jusqu’aux abords du deuxième astre,
Celui qui luisait sur ton front .

L’eau était encore fluide primaire
Dont se désaltéraient les êtres en partance,
Emissaires choisis pour essaimer
Dehors,
Au -delà de cette époque divine.


Racés comme des météores
Ils lissaient leurs ailes diamantines
Pour s’élancer si haut !



Parfaits voyageurs,
Nés du ventre des océans peu profonds,
Leurs regards, habités de mille lunaisons épiphytes,
Serpentent le long des futaies sombres.

Ils s’envolent en delta,
Passant une dernière fois
Au dessus des iris qui les générèrent .
Le meilleur de l’horizon intégré dans leur mémoire,
Ils partent avant l’aube.

Ulta rapides,
Ulta- limpides,
Sultans de glace
Ramant le long des côtes ,
Tu les vois s’éloigner .

Ton souffle
Devient un composant de leur plan :
Ils vont féconder
Le soleil ,
Et les mondes
D’avant le silence,
D’avant
Le
Signe,
D’avant
l’étincelle ,
Sans escale,
Sans regrets,
Mieux qu’un rayon vert,
Mieux qu’une citation runique
Mieux que le temps.

Ils restent ce qui se fait de mieux
Dans le monde des cristaux,
Leur profil inaltérable
Te parvient dans tes rêves,
Chère vieille âme.



27 Juillet 2019

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
40 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 40

Plus ...