| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Liberté - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Liberté
Publié par modepoete le 09-08-2019 15:24:49 ( 12 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l



Liberté


Liberté!
Il est ce physique Je
Qui voudrai libérer son moi
Enchaîné a cette maudite prison
Où l’instinct règne sur sa raison
Gardien des clefs de son effroi

Prêt d’idées cafardeuses d’un je rêche
Moi cherche le grand, le vrai, l’unique chemin
De sa liberté au fond du vil malsain
Instinct fugace de vie qui le lui empêche

Moi, le voilà accompagné de cette marque
De gênes indélébiles qui le casernent
Volontaire à faire, refaire bien à terme
Son vouloir sans aucune, sage remarque

Moi, ce celui-ci veut être libre de disposer
De sa raison comme bon lui sied
Penser, réfléchir, user comme l’acier
De sa force, de sa résistance à penser

Ne plus être esclave de lois scélérates
Qui obèrent sa liberté de bien faire
Quand l’idée préconçue prend l’air
D’une obligation liée à sa condition

Et le moi de mon je, s’irrite malingre
De ne pouvoir rogner le bon savoir
De toutes les vérités; vérifiées du devoir
Qui serpente inaccessible violon d’Ingres

Je, ne peux, moi, le voudrai, être solitaire
Dans sa conscience dolente qui se défoule
Au gré de l’ardeur de sa pensée qui roule
Ses galets contre ces fantasmes de liberté

Tous les partisans d’un accord parfait
Raison, pensée, instinct, pressentiment
Le je et le moi s’y accrochent
Aucun ne veut laisser au pouvoir, ce proche
Leur Libre arbitre bafoué
Afin de les laisser vaquer à l’imparfait
Alors je, accompagne le moi
Pour crier, crier
Nous voulons être libres
Nous voulons la vérité
Vive la liberté
.©ƒC


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
37 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 37

Plus ...