| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> A toutes celles que l'on aime... - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : A toutes celles que l'on aime...
Publié par Titi le 24-09-2019 11:25:23 ( 37 lectures ) Articles du même auteur



En écho au délicieux poème de Loriane sur les vieux amants qui traite de l'amour superbement, mais tout simplement…


‘’Chaque âge a ses plaisirs, son esprit et ses mœurs’’
Enonçait le poète dans sa grande candeur,
Que n’eut-il, pauvre diable, omis de préciser
Combien celles qu’on aime, à cela échappaient.

Si le terme jouvence devait perdre son sens,
Il faudrait tout de go, pallier à cette absence ;
A notre belle langue, dès lors Il manquerait
Un mot pour qualifier leurs charmes et leurs attraits.

D’aucuns diront :’’ flatteur, courtisan, enjôleur !!!’’
Quolibets émanant d’esprits faibles et railleurs,
Dont l’aède n’a cure, des mots il sait le poids
Restant, devant la femme, admiratif, sans voix.

Pour elles si j’étais roi, je donnerai l’empire,
Et ma couronne d’or et mon titre de sire,
Toutes mes citadelles, mes châteaux et sa cour,
Uniquement pour elle, joueraient les troubadours.

Pour elles, si j’étais Dieu je donnerai le monde,
Je bannirai les larmes qui parfois les inondent,
Colombes de la paix dans ce monde en furie,
A jamais le chagrin près d’elle serait banni

Hélas, je ne puis point, à ma grande détresse,
Accéder à ces vœux, c’est ma grande tristesse,
Vous eussiez côtoyé, avec grande noblesse,
Les Dieux qui vous auraient anobli en déesse.

Souffrez que mon cœur saigne à cette insuffisance,
Mon âme au quotidien souffre de cette errance.
Dames de nos pensées que le ciel nous envie
Etes nos belles étoiles en éclairant nos vies.


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
43 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 43

Plus ...