| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Rencontres - Poèmes - Textes
Poèmes : Rencontres
Publié par Manof80s le 29-11-2019 21:47:39 ( 18 lectures ) Articles du même auteur



Je la rencontre à l'aube d'un soir un matin frais
Moi qui ne l'était pas trop. Je n'avais pas mangé
Mais bu beaucoup depuis hier dans cette chaude soirée.
Je l' avais bien imaginée; elle était encore mieux en vrai.

Quelle beauté ! Moi quel hébété, on n'avait rien à voir.
Je marchais sur le quai, sans pain, perdu. Elle un croissant
Qu'elle prenait avec un grand café dans le bain des passants.
Elle ne m'a pas vu encore quand je croise son regard noir.

Plein d'espoir. J'ai les cheveux sales, une haleine de chacal.
Je la vois bien peignée, sourire immaculé. J'ai peur…
Et j'avance. Je vais jusque vers elle. Ce jour du chant de l'heure
Pas de mystère, fallait que çà arrive en cette gare navale !

Qu'aujourd'hui et pas avant, plein oui, et de maturité :
Réfléchi et sachant. Elle aussi. On s'attendait.
Pourquoi est-elle aussi jolie de corps et son âme le reflet
Quand moi je semble laid et l'esprit névrosé ?

Rien ne paraît nous rassembler et c'est peut-être çà,
L'amour n'assemble pas mais complète les cœurs beaux.
Qu'une femme baisse ses bas tard ou monte ses bas tôt,
Qu'un homme lui ôte et que cet homme elle hâte là :

Nous ne maîtrisons pas tout et ne méprisons rien,
Ni les mauvais temps ni les bons, chacun ont leur raison,
Comme la Lune et le Soleil pour eux dans leurs rayons.
Elle et moi, toi et lui, vous et nous, un jour auront un lien...

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
41 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 41

Plus ...