| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Réinitialisation - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Réinitialisation
Publié par mercier le 08-12-2019 20:26:25 ( 48 lectures ) Articles du même auteur



Réinitialisation


Doigts dans le ciel :
Des ombres descendantes,
Telles des racines venteuses ,
Se courbent vers tes intentions graciles.

Le temps sourit aux algues,
Leurs frondes partent en escapade
Vers un matin accessible aux étoiles.

Devine qui sera dans les lendemains
De la lune ?
Devine qui saura prendre le pouls
Des sortilèges
Pour extraire l’avenir des âmes rudimentaires ?

Devine qui sera à la pointe du jour
Pour y esquisser l’harmonique rugueux
Qui naît sur le clavier ambré des pensées animales?

Devine qui s’amarrera aux cyclones
Pour franchir les époques muettes qui s’affichent
En haut des rampes vertes et bleues
Et te dissuadent de rêver aux vagues ,
Ces langues instables
Balbutiant leurs mélodies fragiles
A l’oreille des dunes sinueuses .

Devine qui tressera
Les frondaisons hésitantes encore ,
Celles que tu vois
Dans le lointain de l’hiver
S’iriser de candeur
Et qui dessinent
Dans l’ivoire des aïeux
Leurs ondes amenant
Dans tes pas un tracé d’ambre.

Tu sais ,
Leurs langueurs
Donnent au profil de ton souffle
Un relent d’indéfinissables regrets.

Devine qui dresse la scène sur laquelle
Des souvenirs dédicacent leur orbe de safran
A un aréopage de lucioles en errance
Qui , telles des aéronefs de diamant,
Dérivent
Vers des syllabes instinctives
A la recherche de rives
Soulignant l’ouverture des ténèbres ?

Devine qui écrit la magie ,
Au carrousel des âges
Que fréquente
Le roi de l’aube qui attend
Que tu te décides
A percer
L’’écran
Des rêves d’émail,
Ces sottises issues de la chimie du crépuscule.

Il est temps de sortir,
De connecter tes yeux primitifs au lac ,
De dérouler les psaumes du zénith ,
Qui est là , même à minuit,

De murmurer les états seconds du vent
Pour te décaler vers le spectre mystérieux
Des cryptes forestières
Qui abritent les elfes et les esprits,
Autrefois
Reptiles,
Insectes
Embrasant les collines douces
De leur rosée d’Inde
Pour se déporter vers le son des nuages.

Il est temps
De voir ,
De comprendre,
De délier les illusions marchandes,
De revenir au centre du soleil,
De retrouver les gestes joyeux
Qui s’emballent
Pour donner
Aux marais féconds
Un horizon
Propice au ballet des premiers regards :
Consciences nomades
En cours de stabilisation dans le cœur des étoiles….



8 Décembre 2019

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
36 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 1
Invité(s): 35

Cecel, Plus ...